j

Le Comité de la Jupe se met en conclave

Download PDF

Singeant à leur manière la vie de l’Eglise (vous les verrez bientôt mimer des messes, comme leurs coreligionnaires américaines), les membres du Comité de la jupe, rebaptisé en Conférence catholique des Baptisé-e-s [sic, comme les associations LGBT] Francophones, a décidé de réunir le « Conclave des femmes », le 9 mars, à Paris.

72 femmes, en référence aux 72 disciples que Jésus avait envoyés en mission (Luc 10), y participeront. Elles se voient déjà cardinales. Mais comme le comité de la conférence des femmes qui portent une jupe (ou presque) reste un groupuscule sans aucune importance, elles recherchent des membres pour venir peupler leur assemblée de 72 femmes (dames catés, femmes chorales, laïques paroissiales, etc…). Ainsi, si vous souhaitez faire partie du conclave des femmes, vous pouvez écrire dans les commentaires de cet article. Si des lectrices de Perepiscopus veulent tenter l’expérience…

Parmi les éléments de réflexion, on trouve évidemment les lubies habituelles des progressistes, à savoir le droit à la communion pour les divorcés remariés. Mais aussi la fin de toutes les condamnations et discriminations sur la base du sexe. Ce qui signifie, en d’autres termes, l’accès des femmes au sacerdoce, à l’épiscopat, au cardinalat et, bien sûr, puisqu’elles sont en conclave, au souverain pontificat ! Sachant qu’elles sont aussi favorables à la dénaturation du mariage…

Cette affaire pourrait être comique et l’on pourrait ne pas y prêter plus d’attention qu’à un pet de none, si ce mouvement progressiste n’était pas soutenu par des évêques français : NN.SS. Noyer, Rouet, Doré, Pontier, Defoix, Charrier, Barbarin (le diocèse de Lyon a fait la promotion de l’ouvrage de la miss Pedotti), avec le soutien complice du quotidien La Croix, la journal officieux du noyau dirigeant de la Conférence épiscopale.

13 comments

  1. Daniel

    Concernant la prêtrise féminine elles ont exactement ce à quoi elles aspirent dans l’Eglise Anglicane (une Eglise très progressiste puisque, comme pour les pasteurs presbytériens américains, les prêtres et évêques peuvent être homosexuels, mais pas encore assez progressiste pour accepter des évêques femmes). Elles n’ont donc rien à faire chez les catholiques si ce n’est de jouer les provocatrices (de façon plus sage que les « femens », il faut le reconnaître). En plus cette Eglise recrute en ce moment et tout est à faire (ils ne sont encore que quelques milliers en France). Allons mesdames, au travail; un peu d’action et moins de vaines paroles …
    PS : Dans les évêques favorables le rédacteur a oublié celui bien connu d’Evreux et qui a déjà participé à de tels déviances dogmatiques.

  2. Lyle

    Je suis une femme, j’ai toujours oeuvré dans l’Eglise, j’ai toujours eu ma place, celle de servir, je ne trouve pas bien que certaine femme veuillent prendre la place d’un Prétre, toutes les choses faites dans l’Eglise ont la même valeur, chacun sa place.

  3. Benouze

    Dans les messages que je reçois des messagers de Dieu, il est bien que parmi les prêtres et les évêques ,beaucoup sont des hypocrites devant la population des chrétiens et beaucoup ont le malin pour guide.Ils sont prêtres ou évêques ou cardinaux pour le salut d’avoir de quoi s’occuper la journée, de connaître les flashs des médias, de savoir qu’ils auront toujours à manger car des ouailles charitables leur fourniront de quoi vivre.Ils profanent le corps de Jésus Christ lors de la célébration de la Sainte Eucharistie, leurs prières ne sont que des bla-bla et ceux qui les suivent dans ces prières commettent le péché en même temps.Sa Sainteté Benoit XVI ainsi que tous les autres papes avant lui ont été beaucoup trahis par des cardinaux et des évêques appartenant à la franc maçonnerie et nous pauvres petits croyants fidèles à Dieu nous nous sommes fait bernés et trahis par ces hommes dites d’église,mais maintenant nous savons de quelle église il s’agit.Et ces femmes par qui le péché arrive, elles aussi ont ouvert les portes de l’enfer et elles seront comblées l’ or de la Grande Tribulation.

    • a.picadestats

      Suis bien d’accord avec vous.
      Je me dis que si cette « pagaille  » continue, je vivrai ma foi seule  » en direct » et si je peux je deviendrai ermite.

  4. santelli

    C’est risible et lamentable. Mais au fait, pourquoi ne pas y ajouter la misxite, une avancée supplémentaire,, comme il est bon de proposer. Qu’en penseraient ces dames si je posais ma candidature pour devenir peut-être un jour le pape de ces papesses? Quel avenir progressiste en perspective! Et quel bo…On se demande ce que nos sociétés décadentes vont encore pouvoir imaginer.En peine de réformes délirantes, notre Président et son premier ministrepourraient trouver là un nouveau « massacre » à infliger à notre humanité pour distraire le pauvre peuple de ses réels et pénibles soucis.

  5. Jeanny Segret

    Dans l’eglise on rencontre un nombre grandissant
    de femmes « converties »zelees et proselythes en realite jalouses des femmes Catholiques! !!j’ai eut souvent des problemes avec ce genre de personnes a tel point que j’ai ete obligee de changer de paroisse! !je fais du « zapping »dans ma Pratique religieuse et je fais des kilometres pour
    aller dans d’autres Dioceses!!

  6. Jacques

    Ces femmes ne sont animées que par une seule chose : l’ORGUEIL

    Elle devrait prendre exemple sur la plus GRANDE et la plus BELLE des femmes : MARIE, la Sainte Vierge.
    Elle n’a jamais été prêtre, elle!

  7. le perroquet

    Souvenons-nous ce que le bienheureux Jean-Paul II le Grand a dit au sujet du pourquoi la femme ne possédant pas la vie,mais la portant pour Dieu est la seule raison pour laquelle elle ne peut être Ordonnée Prêtre.
    Que le Seigneur envoie Son Esprit Saint afin qu’Il renouvelle la face de la terre pour la Gloire de la Très Sainte Trinité et la Sauvegarde de multitudes d’âmes.Amen.

  8. Parmi les éléments de réflexion, on trouve évidemment les lubies habituelles des progressistes, à savoir le droit à la communion pour les divorcés remariés. Mais aussi la fin de toutes les condamnations et discriminations sur la base du sexe.

  9. Pingback: Halte aux méthodes d’intimidation des intégristes | Conférence catholique des baptisé-e-s francophones

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *