michel dubost

Le dialogue avec les musulmans en crise

Download PDF

Mgr Michel Dubost, évêque d’Evry, président du Conseil interreligeux pour la conférence épiscopale, participera, samedi et dimanche prochains, au deuxième Forum islamo-chrétien à Lyon. Il a répondu aux questions du journal El Watan. Extraits :

« Ce dialogue est important pour nous, puisque cela fait 40 ans que nous avons un service des relations avec l’Islam. Nous allons fêter ces quarante ans dans un an. Les mots relation et dialogue sont des mots capitaux pour nous, catholiques. En 40 ans, l’histoire a évolué et le contexte dans lequel ce dialogue s’exprime doit être précisé. Le premier problème est la mondialisation et la place de la France qui évolue, et, pour beaucoup, cette place n’est plus la même qu’il y a quelques décennies. La démographie a changé. Il y a quarante ans, le nombre de musulmans en France était le tiers de celui qu’il est aujourd’hui, l’origine algérienne en représente la moitié. Il est clair que certains Français ont mal à la nation. On voit bien qu’il y a des extrêmes qui s’en saisissent, mais même les non extrémistes  s’en préoccupent, et c’est l’une des conditions du dialogue islamo-chrétien. »

Ce premier constat en amène d’autres. L’heure de l’irénisme aurait-elle sonné ?

« Les craintes se nourrissent de faits réels qu’on ne peut pas nier et que nous avions mis sous le boisseau. Il y aura toujours des gens qui nous reprocheront des choses tant que la liberté de conscience n’est pas reconnue, le droit à la conversion, tant qu’on demande des certificats de coutume dans certaines municipalités, etc. Il y a un certain nombre de problèmes à résoudre, et ce ne sont pas les musulmans de France qui peuvent les résoudre,  mais les politiques, par la demande de réciprocité entre les Etats. »

Nous voilà bien loin de l’optimisme qui prévalait il y a encore peu de temps… Il serait temps maintenant de discuter en vérité de ce qu’est l’islam, à partir des textes. Mais les musulmans en sont-ils capables eux-mêmes ?

4 comments

  1. Pingback: L’église de France ouvrirait-elle enfin les yeux sur l’islam? « Francaisdefrance's Blog

  2. amie5978

    Tout espoir n’est pas perdu : la réciprocité des droits et devoirs est primordiale.
    Mais dès que le mahométisme permet la conversion, il n’est PLUS lui-même…C’est là que le bât blesse!

  3. DUBOST, RICOU et cie peuvent encore dialoguer 40 ans de plus, ils ne comprendront jamais rien à l’islam, même le B.A. BA: instauration universelle de la chariah, par le djihad.

    Donner une interview à un journal algérien, el Watan, la Nation (j’ai beaucoup bossé en Algérie), est très plaisant…

  4. TUCHSCHERER Jean-Michel

    La réciprocité me semble une condition non seulement essentielle, mais fondamentale dans le dialogue Islam-Chrétienté. Pourquoi laissons-nous nous envahir par la construction de centaines de mosquées dans toute l’Europe, alors que l’Islam détruit systématiquement les églises chrétiennes, et leurs communautés, en Irak, en Égypte, en Arabie Saoudite, au Pakistan,….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *