Le Vert

Le diocèse de Quimper publie ses orientations diocésaines

Download PDF

Mgr Le Vert les a divulguées lors de la Pentecôte. Elles sont en ligne ici. Ces orientations diocésaines sont au nombre de 5 :

1. Susciter des Petites Fraternités Chrétiennes
Je demande que les catholiques du diocèse de Quimper et Léon créent des Petites Fraternités Chrétiennes. Ces fraternités vivront l’écoute et le partage de la Parole de Dieu ; la prière et l’encouragement dans la foi ; le soutien mutuel et l’attention à leur entourage. Elles donneront le témoignage d’une Église accueillante et présente à ce monde. Elles seront en communion entre elles, tout particulièrement par leur participation à l’Eucharistie dominicale. Les fraternités seront composées de personnes ou de familles, enracinées dans un territoire, comme une paroisse ou un quartier dans une ville, ou liées à un mouvement ou à une nouvelle communauté.

2 Servir dans la charité : Diaconia 2013
je demande que dans leur communauté ecclésiale, les catholiques du diocèse de Quimper et Léon s’impliquent de manière concrète dans le service de la charité et de la solidarité. Face aux nouvelles pauvretés et fragilités de notre société, ce service ne doit pas être uniquement délégué à quelques personnes, mais il réclame l’investissement de tous les baptisés et constitue une caractéristique forte de la vie des communautés chrétiennes. Je demande que dans chaque doyenné soit constituée une “Diaconie”. Elle coordonnera toutes les instances caritatives qui s’engagent en faveur des “blessés de la vie”, des plus démunis et des plus vulnérables. Elle proposera de nouvelles initiatives adaptées à la situation locale et qui trouveront place dans la vie pastorale ordinaire. Elle sensibilisera toutes les instances de la pastorale à ce service des frères.

3 Recevoir le Concile Vatican II
Je demande que les catholiques du diocèse de Quimper et Léon, en particulier les jeunes générations, lisent et s’approprient les textes du Concile Vatican II. Il y a cinquante ans, ce Concile a constitué un événement majeur et il demeure aujourd’hui une orientation sûre pour la vie et la Mission de l’Église. Il nous faut donc continuer à bénéfi cier de son apport, de son élan et de sa grâce. Plus largement, je souhaite que tous les fidèles s’efforcent de mieux comprendre le contenu de la foi catholique, pour leur propre vie chrétienne et pour le témoignage qu’ils ont à donner autour d’eux.

4 Vivre en doyenné
Je demande que les pasteurs et les équipes pastorales discernent, dans chaque doyenné, plusieurs lieux stables où, chaque dimanche, la messe dominicale sera célébrée à heure fixe, même pour plusieurs paroisses. Pour favoriser la participation à l’Eucharistie dominicale, j’appelle tous les fidèles catholiques qui le peuvent à proposer leur aide à ceux qui ont des difficultés de mobilité pour assurer les déplacements nécessaires vers ces lieux eucharistiques. Pour favoriser la proximité et rendre plus visible la vie ecclésiale, je demande aux catholiques de chaque paroisse et de chaque quartier, de rendre vivantes leurs églises par des réunions de prière fréquentes à leur initiative, un jour fi xe en semaine en dehors du dimanche, et au moins une fois en dehors des horaires professionnels afi n que le plus grand nombre puisse y participer. Je demande aux différents responsables pastoraux de mettre en place une nouvelle organisation au niveau de chaque doyenné, pour assurer une action pastorale plus concertée. Je demande que les catholiques du diocèse s’engagent dans leur communauté ecclésiale et pour la vitalité de celle-ci, selon leurs possibilités et leurs charismes.

5 Évangéliser en paroles et en actes, au coeur du monde
Je demande que les catholiques du diocèse de Quimper et Léon prennent ou reprennent davantage conscience que chacun d’eux reçoit la mission d’annoncer explicitement l’Évangile à ceux qu’ils rencontrent, spécialement à leur entourage immédiat. Je les invite également à entrer dans les perspectives d’une nouvelle évangélisation pour faire connaître le Christ qui est “le Chemin, la Vérité et la Vie” pour tous les hommes. Je demande que, dans les projets pastoraux, les curés et les équipes pastorales prennent des initiatives en deux directions : d’une part, aider les chrétiens, notamment les jeunes et ceux qui se sentent seuls comme croyants “au milieu du monde”, à mieux vivre leur mission de témoins du Christ ; d’autre part, mettre en oeuvre des projets d’annonce explicite de l’Évangile, dans tous les domaines de la pastorale.