Le livre de tweets de Mgr Giraud

Mgr Giraud, évêque de Soissons, publie chaque jour sur le réseau twitter, une « tweetthomélie » en 140 caractères, espace maximum que peut contenir un message sur twitter. Voilà qui nous change du bavardage et oblige à faire passer un message en peu de mots. Il en a déjà écrit mille et a décidé de publier un livre rassemblant ces messages. Il explique :

« J’ai toujours écrit des petites homélies sur le blog épiscopal, le diaire, que j’ai depuis que suis à Soissons : une parole d’Évangile et un commentaire. Un jour, un « geek » m’a dit que ces petites homélies étaient comme des tweets. C’était le 23 janvier 2011, le 27 janvier, j’ai posté ma première « tweethomélie », je n’ai plus jamais cessé. J’en écris tous les jours, parfois deux. Aussi, lorsque j’ai constaté que j’en avais 1 000, je me suis dit qu’il fallait peut-être les regrouper pour ceux qui ne sont pas sur les réseaux sociaux ou qui préfèrent la version papier.

Et puis l’écrit dure !

Justement, vous cherchez à toucher le plus de monde possible. Avec les tweets, vous vous adressez à un public plutôt jeune ? Vous voulez les réconcilier avec l’Église ?

Bien sûr que c’est un public jeune, c’est 25-45 ans. Moi, mon but… je voudrais surtout qu’ils découvrent l’Évangile. S’ils découvrent l’Église, tant mieux. Mais mon but n’est pas de défendre l’église, c’est d’abord le message du Christ.

Mais, pour cette manière de passer le message, n’avez-vous pas de critiques de gens qui pensent que le rôle d’un évêque n’est pas d’être devant son ordinateur ?

La mission d’un évêque, c’est d’annoncer l’Évangile. Je ne fais que mon devoir. Ce qui me surprend, c’est que je suis rarement attaqué. Un jour quelqu’un m’a dit : « Vous êtes toujours dans le positif. » Là est peut-être à chercher la raison pour laquelle, en trois ans, je n’ai eu que trois ou quatre tweets désagréables.

5 comments

  1. chouan 12

    « mon but n’est pas de défendre l’Eglise, c’est d’abord le message du Christ », j’ai du louper un épisode, je croyais bêtement que l’Eglise découlait du Christ, organisée par les apotres et qu’elle était celle qui annonçait Jésus-Christ, qu’il avait institué les sacrements qui sont la nourriture de l’âme et qu’on ne peut les trouver que dans l’Eglise catholique qui est supérieure (oui je l’affirme et j’en suis sur parce qu’elle nous vient des apôtres) à toutes les autres religions. Mais peut-être ai-je mal saisi ou ne suis-je plus assez intelligent pour comprendre le langage de nos épiscopes!!!!!

  2. rocheteau

    mais cher chouan défendre l’Evangile n’est-ce pas défendre l’Eglise ? comme disait si bien Jeanne d’Arc « le Christ, l’Eglise, m’est avis que c’est tout un »… pour une fois qu’un évêque utilise à bon escient les moyens modernes pour essayer de faire passer un message positif réjouissons nous et prions pour cet évêque et les jeunes qu’il peut toucher

  3. Jean-Pierre Delmau

    Chouan 12
    Le Christ est premier, l’Eglise seconde. Il se peut bien que certains soient rebutés, à tort ou à raison, par ce qu’ils croient connaître de l’Eglise, mais se laissent convaincre par la Parole. Ils pourront toujours s’approcher de l’Eglise ensuite…

  4. Capucine

    Monseigneur Giraud, pourquoi pas sur un site internet, vous toucheriez beaucoup + de monde : moi, par exemple qui
    maitrise difficilement autre chose ……

    Merci à vous Monseigneur et soyez assuré de mes prières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>