7774552266_000-par7911123

Le ministre de la santé attaque Mgr Aillet

Download PDF

Le 12 janvier, l’évêque de Bayonne twittait :

Aujourd’hui dans ses voeux aux personnalités, le ministre de la santé a déclaré :

« 2016 sera aussi une nouvelle année de combat pour les droits des femmes. Les téléphones « grand danger » qui ont déjà sauvé la vie de plusieurs femmes menacées, seront multipliés partout sur le territoire. Les mesures du programme national d’action pour l’IVG continueront de se déployer. Ce combat pour les droits des femmes, que nous mènerons encore avec Pascale BOISTARD, il n’est ni rétro ni accessoire. A ceux qui font mine de douter de l’actualité de ce combat, je conseille un petit tour sur les réseaux sociaux, où la vigueur du déchainement conservateur ne faiblit pas. Dernier en date ? Un tweet de l’évêque de Bayonne, partagé des milliers de fois, je le cite : « L’Etat prétend protéger les citoyens contre Daech et s’engage dans une campagne pro-IVG condamnant des innocents à la violence : illisible ». Oui, notre combat est essentiel, parce qu’il marque une conception de la société : une société où les droits des femmes ne sont ni sociaux, ni politiques, ni culturels ou que sais-je encore. Tout simplement, le droit à disposer de son corps ne peut être remis en cause. »

Cette pique est intéressante. Elle montre qu’il ne faut pas grand chose pour exciter la fureur des militants du crime de l’enfant à naître. Elle montre aussi qu’un peu de communication ciblée (un tweet !) permet d’exister médiatiquement (alors même que la Marche pour la vie a été annulée en raison de l’état d’urgence). Elle montre aussi et surtout l’inquiétude des militants de l’avortement qui voient partir une génération et arriver une autre, plus réservée sur le sujet. Ce n’est en effet pas pour rien que la dernière loi santé a permis aux sages-femmes d’effectuer des avortements : le nombre de médecins qui acceptent d’effectuer cet acte se raréfie : dans certaines zones il n’y en a plus et les militants de l’avortement doivent aiguiller les femmes vers des villes plus lointaines.

Ajoutons une dernière chose, ô combien symbolique : l’antenne du Planning familial de Bayonne a fermé ses portes très récemment, faute de militants… Vous y ajouter la dernière campagne électorale qui a vu la remise en cause du financement public du Planning familial, le succès du site ivg.net (toujours en tête des recherches google, malgré les manoeuvres de Mme Touraine) et vous comprenez que le militantisme pro-vie a de beaux jours devant lui.

Un dernier mot quand même puisque nous sommes sur Perepiscopus : Mgr Aillet aura-t-il le soutien de ses confrères dans cette affaire ? L’avenir nous le dira.

23 comments

  1. NAVARRO Jean-Marc

    Ils osent parler de progrès quand ils pratiquent la langue de bois pour justifier le génocide qu’est l’avortement. Isaïe (5/20) :  » Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui font des ténèbres la lumière, et de la lumière les ténèbres, qui font de l’amer le doux et du doux l’amer. »

  2. Myriam

    Nous sommes tous complices de ce crime contre l’humanité car nous sommes tous des personnes nés d’une mère qui a respecté une autre vie que la sienne
    Que faisons nous ?

  3. « Oui, notre combat est essentiel, parce qu’il marque une conception de la société : une société où les droits des femmes ne sont ni sociaux, ni politiques, ni culturels ou que sais-je encore. Tout simplement, le droit à disposer de son corps ne peut être remis en cause. »

    Avant de faire de la morale, la ministre ferait bien de comprendre ce qu’elle dit. Un droit est un pouvoir social (correspondant nécessairement à un devoir correspondant chez le débiteur). Parler d’un droit qui ne serait pas social, c’est parler d’un cercle carré.

    Nous naissons être social. Nous passons neuf mois dans le ventre de notre mère. Nous ne pouvons donc disposer arbitrairement de notre corps. C’est plutôt la société qui détient un droit à ce que nous ne maltraitions pas notre corps et que nous lui rendions ce qu’elle nous a donné (c’est notre mère qui nous consacre son corps pour que nous vivions). Or un avortement est une maltraitance infligée à la mère et la mort infligée à sa fille (ou son fils selon le cas). Selon cette femme, le droit du bébé féminin à vivre doit être sacrifié au droit des femmes ? C’est absurde. (D’autant que très souvent, mais pas toujours, le droit des femmes à l’avortement est le droit du père à inciter la mère à tuer leur enfant).

    Bref, le discours de cette femme est absurde est mortifère.

    D’autre part, son discours viole la constitution:

    Article 1er :

    « [La France] assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. »

    Madame Touraine ne respecte pas les croyances catholiques, ni d’ailleurs la raison universelle de l’homme.

    Madame Touraine viole la Constitution, la laïcité (nous autres laïcs, nous recevons la doctrine de l’Église enseignante) et les droits de l’homme (liberté d’expression par abus de sa position de membre du gouvernement,sans compter le droit à vivre).

    Sa stigmatisation d’un évêque et d’une croyance ne devrait pas rester impunies si la France disposait d’une véritable et honnête magistrature. Mais notre magistrature dépend étroitement du gouvernement… et sa partialité marxiste n’est plus à démontrer.

  4. Ignace Arouet

    Il faudrait inonder ce ministre de nos messages d’opposition à sa politique criminelle et de soutien à ce pasteur courageux.
    Quel est le moyen de la joindre ainsi?

  5. boubert

    même si l’épiscopat français ne monte pas au créneau pour soutenir Monseigneur Aillet, nous le soutenons et nous sommes de plus en plus nombreux!

  6. me

    Mgr Aillet n’est pas quelqu’un qui se laisse impressionner par l’adversaire.
    Il dit la vérité (contrairement à d’autres) prions pour lui afin qu’il puisse continuer.

  7. toto

    Marisol Touraine est l’exemple même de la fanatique accrochée à son idéologie criminelle. Toute la puissance de l’Etat et des finances est mise au service du génocide d’un peuple.
    Corse: 2 naissances, 1 avortement
    Continent (en moyenne): 4 naissances, 1 avortement
    Sans compter les avortements cachés (stérilet, pilule) ou non déclarés.
    Les gouvernements précédents s’étaient empressés de fermer les petites maternités en Province où malheureusement s’y pratiquaient aussi des avortements et maintenant les tueurs se plaignent que les femmes aient des difficultés pour avorter? C’est faux, tout est fait pour augmenter l’avortement, c’est une industrie du crime et les criminels sont à la tête des états.
    Maintenant, au tour des sages-femmes d’être impliquées dans le génocide. Celles qui « aidaient à la mise au monde » vont devenir les auxiliaires du génocide?
    Ce n’est pas la peine de pleurnicher (beaucoup) sur les crimes nazis et (un peu) sur les crimes communistes et faire mille fois pire en prétendant que c’est un « progrès » un « droit des femmes ».
    Les femmes vont-elles enfin se réveiller??????

  8. Nous devons adresser nos messages de reconnaissance à Monseigneur Aillet , qui contrairement à ses confréres n’hésite pas lui, à déplaire à ce gouvernement félon, en résistant autant qu’il le peut à l’horreur abominable du meurtre des enfants français !

    Ici même l’attitude vigoureuse de cet eveque ayant choisi le combat , au confort imbuvable de la paisible bien pensance , constitue une marque d’honneur pour sa fonction !

    Attirons l’attention sur le fait que pendant que des monseigneur Aillet n’hésitent pas à monter au front contre les politiques mortifères de ce gouvernement scandaleux et pourri, d’autres eveques au contraire , font preuve d’une soumission et d’une complaisance , incompatible avec les devoirs de défense des valeurs de l’Eglise .

    Là même ou le cardinal Barbarin se complaît dans des diners mondains en compagnie de personnages évidemment maçons, et ou Monseigneur Vingt trois affiche un silence exagérément courtois en présence de Hollande , Aillet au contraire s’expose volontairement aux agressions judiciaires des ministres avec courage et lucidité , devant susciter notre soutien immédiat !

  9. Pauvre pécheur que je suis

    Quand un représentant religieux se lève pour proclamer le droit à la vie, il ne faut pas le laisser seul mais le soutenir dans son agir par nos actions et nos prières. + + +

    Maître de notre corps en cherchant le bien pour éviter le mal sans oublier que nous ne sommes même pas maître du petit cors qui pousse sur nos orteils !

  10. Jirel

    ce qui enrage ces prêtres c’est que les femmes se sont émancipées de leur tutelle. Ils peuvent bien les condamner et regretter le temps où les femmes mouraient d’avortement clandestin, elles n’en ont cure. Vous voulez des femmes soumises au diktat masculin un peu comme les islamistes dont vous êtes bien proches.

    • Les femmes qui sont torturées par l’avortement et celles qui militent contre l’avortement sont-elles aliénées aux prêtres, alors que certaines ne sont même pas catholiques ? Les femmes stériles après un avortement ce sont les prêtres qui les rendent stériles ?

      Les prêtres touchent-ils un pourcentage sur chaque naissance ?

      Votre baratin inepte sorti des arrières-loges et des sectes marxistes ne trompe que vous et vos semblables qui veulent bien l’être.

      Assassiner des petits bébés-filles, c’est un droit de la femme ?

      Rendre les femmes folles et parfois en mourir, c’est libérer la femme ? Car l’avortement officiel et remboursé par le trésor public (du vol) ne garantit pas à la femme de ne pas mourir de l’avortement.

      En réalité, vous enragez de voir des femmes libres et courageuses militer contre l’avortement et vous cherchez un prétexte pour les faire taire, pour les faire passer en correctionnelle devant vos magistrats corrompus. Marxiste jusqu’au bout des ongles…

      • toto

        à Denis Merlin
        Très bonne réponse à ce Jirel qui en bon perroquet récite sa leçon apprise dans les loges.
        Quand est-ce que les femmes se rendront compte qu’elles sont manipulées et poussées à violer leur vocation de femme?. Le féminisme n’est qu’une invention pour asservir les femmes et les faire courir après une utopique égalité avec les hommes. Le féminisme est une invention des eugénistes-racistes américains des années 1900 pour détruire la famille et la société.
        Comme disait ironiquement Sacha Guitry « les femmes montreront leur supériorité sur l’homme lorsqu’elles cesseront de vouloir être leurs égales »
        La vocation de la femme est différente de la vocation de l’homme et elles se complètent. La guerre homme-femme trouve sont summum dans la théorie du « genre » et les revendications des LGBT. Ces nuisibles ultra-minoritaires doivent être mis au pas.

  11. philmarsouin

    Merci Mgr Aillet. Notre brave gouvernement attaque toutes les confessions , surtout l’Islam et les Catholiques. Il nous sera de plus en difficile de s’exprimer, c’est interdit au travail, sur la voie publique, dans les lieux publique, bientôt internet sera censuré au nom de la laïcité. Nous devons veiller et prier pour pouvoir élever et éduquer nos enfants avec nos valeurs Chrétienne. Nos enfants ne séquestrent pas de personnes âgées, comme certain enfant de ministre. Encore Merci Mgr Aillet.

  12. chui Zemmour

    ce sont des suppôts de satan puisque c’est sa s^pécialitéde faire prendre les vessies pour des lanternes. Cette dingue de la mort ferait mieux de sa progéniture qui si mes souvenirs sont exacts elle a un fils en tôle. Ca en dit long sur sa capacité d’éducation!

  13. Placido Candido

    Disposer de son corps ? Peut-on en faire ce que l’on veut ? Il a ses lois, auxquelles il est forcé d’obéir s’il veut continuer à vivre. Tous les organes ont leur fonction. Quand il a faim, tout l’appareil digestif se met au travail. L’appareil circulatoire, je le respecte en m’abstenant d’excès de toutes sortes, afin que ma tension artérielle ne monte pas. L’hygiène doit être observée. Bref, on doit veiller sur son corps de son mieux pour éviter des maladies qui peuvent être mortelles. On ne peut en disposer selon ses caprices…
    Et ce serait l’appareil sexuel qui échapperait aux exigences de la nature ? On pourrait en faire un simple jouet, au lieu de le laisser remplir sa fonction qui est de reproduire la vie, comme les autres appareils maintiennent la vie ? Pauvre France, dominée par l’esprit de jouissance, oublieuse du devoir… Tu deviens une nation assassine, dans la ligne du roi Hérode et de son massacre des Innocents !

  14. freregris

    Madame Touraine ,occuper vous de la bonne éducation de votre voyou de fils et laissez Monseigneur Aillet défendre le droit à la vie .Cet homme défend la position de l’Eglise ,comme vous vous défendez la position des francs maçons .

  15. Le forez

    Pour résumer, le droit , pour une femme, de sa liberté de faire ce qu elle veut est plus important que la vie qu elle tue ! L égoïsme à droit au chapitre contre le droit de vivre désacralisé . Quelle honte cette génération, qui n échappera pas à la Justice Très Haute de NSJC. Regardez cette Touraine et ses yeux de folle , elle est habitée par le mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *