e

Le Pape recadre les évêques sur l’école catholique

Download PDF

Le 3e et dernier groupe d’évêques français a été reçu vendredi par le pape Benoît XVI. Dans son discours, le Saint-Père leur a parlé longuement de la nouvelle évangélisation, et il a abordé le problème délicat des écoles catholiques. Lors de la dernière assemblée plénière, la CEF a créé un Conseil pour l’enseignement catholique dont les membres sont le Cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, Mgr Eric Aumonier, évêque de Versailles et Mgr Alain Planet, évêque de Carcassonne et Narbonne. Le texte sur l’école catholique n’a pas pu être finalisé et les nombreuses divergences sur le sujet font craindre à certains un nouveau retard. Dans certains diocèses, l’évêque tente de reprendre la main sur un système qui a été mutualisé et confisqué par le niveau national. Mgr Cattenoz, archevêque d’Avignon, en avait fait les frais il y a quelques années.

Déjà, à la mi-novembre, le cardinal Zenon Grocholewski, préfet de la Congrégation pour l’éducation catholique, avait rappelé aux évêques français l’impératif de défense de l’enseignement catholique. Une affirmation qui n’a pas plu à certains évêques français.

Cette fois, c’est le pape qui n’y va pas de main morte :

« La jeunesse étant l’espoir et l’avenir de l’Église et du monde, je ne veux pas omettre de mentionner l’importance de l’éducation catholique. Elle accomplit une tâche admirable, souvent difficile, rendue possible par le dévouement inlassable de formateurs : prêtres, personnes consacrées ou laïcs. Au-delà du savoir transmis, le témoignage de vie des formateurs doit permettre aux jeunes d’assimiler les valeurs humaines et chrétiennes afin de tendre à la recherche et à l’amour du vrai et du beau (cf. Gaudium et spes, n. 15). Continuez de les encourager et de leur ouvrir de nouvelles perspectives pour qu’ils bénéficient aussi de l’évangélisation. »

Ainsi, le pape demande clairement aux évêques de recruter dans les écoles catholiques des enseignants et des cadres qui puissent donner l’exemple d’une vie chrétienne assumée, ce qui est bien loin d’être le cas aujourd’hui.

Et le pape insiste sur la responsabilité de l’école catholique aujourd’hui, alors qu’elle accueille 20% des élèves de France :

« Quant aux écoles catholiques qui ont façonné la vie chrétienne et culturelle de votre pays, elles ont aujourd’hui une responsabilité historique. Lieux de transmission du savoir et de formation de la personne, d’accueil inconditionnel et d’apprentissage de la vie en commun, elles bénéficient souvent d’un prestige mérité. Trouver les chemins pour que la transmission de la foi demeure au centre de leur projet éducatif, est nécessaire. La nouvelle évangélisation passe par ces écoles et par l’œuvre multiforme de l’éducation catholique qui sous-tend de nombreuses initiatives et mouvements dont l’Église est reconnaissante. L’éducation aux valeurs chrétiennes donne les clés de la culture de votre pays. En ouvrant à l’espérance et à la liberté authentique, elle continuera de lui apporter dynamisme et créativité. L’ardeur apportée à la nouvelle évangélisation sera notre meilleure contribution à l’épanouissement de la société humaine et la meilleure réponse aux défis de toute sorte qui se posent à tous en ce début du troisième millénaire. »

Aux évêques qui se posent la question des moyens de la nouvelle évangélisation en France, la solution est donc toute trouvée : remettre la transmission de la foi au coeur du projet éducatif des écoles catholiques. Et si les ouvriers manquent, que nos évêques n’hésitent pas à mettre la main à la pâte !

2 comments

  1. Philippe

    Frères et soeurs dans la Foi de Jésus et de son Eglise, Remerçions Notre Saint Père Benoit XVI pour ce rappel à l’ordre qui était plus que nécessaire en cette fin d’année 2012. Souhaitons que nos Evêques prennent les dispositions courageuses pour mettre en application les volontés de Notre Pape et encourageons- les en témoignant de ce qui se passe dans nos écoles. Rappelons aussi, que Les Volontés de Notre Saint Père, Benoit XVI, ne sont que les Volontés de Jésus et de son Evangile; Oui, ces valeurs évangéliques qui se doivent d’être appliquées au sein de l’Enseignement Catholique de France. Pour ceux qui ne connaissent pas encore les graves manquements que nous pouvons trouver au sein de certain établissement de l’Ecole « Catholique », et plus précisément dans l’Enseignement Supérieur « Catholique », je me permets de faire le lien avec un autre article sur le site; Article écrit le 30/11/2012 et qui s’intitule : « Rome et l’Eglise de France « fare niente ». Je vous invite a prendre connaissance de notre témoignage, sous forme de commentaire, suite à cet article; Vous y trouverez aussi des commentaires édifiants de divers intervenants éclairés. (Mon Commentaire est celui d’une famille précaire catholique pratiquante, confrontée à la dure réalité d’une école « catholique » d’ingénieur généraliste, où l’argent est roi et où les valeurs évangéliques sont bafouées). J’en profite aussi pour remercier, le ou les Administrateurs de ce site, Riposte Catholique, qui m’ont permis de témoigner et n’ont pas censuré mes propos parfois un peu durs; Certes, des propos durs, mais ô combien Libérateurs, véridiques et porteurs d’Espoir pour notre humble famille, pour mon fils ainé sortant sans diplôme et endetté de cette école d’ingénieur peu recommandable, et pour toutes les familles catholiques précaires dans notre cas: Des Familles Chrétiennes qui nous demandent de témoigner en leur nom. Encore une fois, nous devons aider nos Evêques à prendre les bonnes décisions pour l’Enseignement Catholique, et sans le témoignage de nos enfants et de leurs parents, rien de changera. Les quelques brebis galeuses implantées insidieusement au sein de cet Enseignement Catholique, doivent maintenant être remplacées par de vrais Adorateurs de l’Enseignement de Notre Seigneur Jésus le Christ. Oui, Osons le dire, au niveau de la Direction, des Cadres, et des Enseignants, tout doit être repensé et tout doit changé. Notre école Catholique doit se mériter. Elle ne doit plus être la porte ouverte à tout et n’importe quoi. Elle ne doit plus être uniquement basée sur les possibilités financières des parents d’élève, mais elle doit être prioritairement basée sur la sincérité des familles qui présentent leur enfants, et sur la pratique incontestable de valeurs morales et évangéliques au sein de ces mêmes familles. Voilà quels devraient être les nouveaux critères d’admissions pour nos Ecoles Catholique de France. Nous devons TOUS (LaÏcs et Religieux) participer à cette année de la Nouvelle évangélisation, et osons « faire des vagues » maintenant que nos Evêques sont de la partie, et ont été vivifiés par les adjonctions de Notre Saint Père Benoit XVI. Merci encore une fois à notre Pape, car nos enfants Catholiques, même précaires, sont porteurs d’Espoir pour la société de demain; Car la société actuelle est vraiment malade et en manque de repères. Je dirai même que c’est une société sous l’emprise du malin. Le Seigneur Jésus ne pourra agir efficacement, si nous laissons la porte ouverte aux ennemis de nos Valeurs évangéliques.., ces Valeurs incontournables, Comme la Charité Chrétienne, sans laquelle l’Enseignement Catholique finirait par perdre son Ame et sa particularité dans notre France laÏciste et déchristianisée. Frères et Soeurs dans la Foi de Jésus, et pour l’Amour de Notre Sainte Eglise Catholique, je vous en prie, Agissons. La Moisson est abondante, mais l’on manque cruellement de moissonneurs. De grâce, Répondons favorablement à Notre Seigneur Jésus et à Notre Saint Père le Pape, en ce Premier jour de l’avent, et en cette année de la Foi; Année de la nouvelle évangélisation. Prions aussi pour tous nos Evêques. Que Dieu les assiste dans leurs nouvelles Missions au sein de l’Enseignement Catholique de France. Merci à Christ d’avoir répondu favorablement à nos prières. Merci à Tous. UDP.

  2. Gérard

    Choisir sa religion à la carte. De l’enseignement catholique au catholicisme  » relatif « .

    Et que dire de certaines écoles catholiques, comme en Belgique par exemple, qui souhaitent enseigner également la religion islamique aux élèves musulmans ?

    Est-ce que, pour eux, la religion catholique, n’est qu’une religion à choisir à la carte, parmi beaucoup d’autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *