Le pape utile ? Mgr Poinard réagit

Suite aux propos scandaleux de François Hollande, prononcés lors de sa conférence de presse, dans laquelle il expliquait que le pape pouvait être « utile », pour justifier sa prochaine visite au Vatican, le vicaire général du diocèse aux Armées françaises, Mgr Robert Poinard, réagit :

« Les rapports entre la religion et l’Etat en France sont, de très vieille date, marqués par des ambigüités et des incompréhensions à caractère récurrent. Pendant des siècles la religion fut incorporée à l’Etat, puis l’Etat se dressa contre la religion et enfin nous vivons une religion hors de l’Etat. Pourtant, quel que soit le type de relation que l’Etat entretient avec la religion, la vision étriquée qu’il en conserve demeure la même.

Cette conception est le fruit d’une doctrine qui a marqué durablement, et qui marque encore, la nature des rapports de l’Etat avec la religion, il s’agit du gallicanisme. Cette conception, à la fois politique et religieuse, tendait autrefois à promouvoir l’organisation d’une entité religieuse nationale, de manière à pouvoir diviser pour instrumentaliser et manipuler plus facilement le personnel ecclésiastique français.

Les siècles ont passé, les régimes ont changé, la mentalité de l’Etat n’a pas évolué. La religion n’est prise en considération que si elle est utile à ceux qui nous gouvernent. Comme les empereurs romains ou les rois des temps anciens, les régimes actuels ne regardent les religions que par le petit bout de la lorgnette : qu’est-ce que je peux en tirer à mon profit ?

J’ai relevé dans des propos – officiels et solennels – récemment propagés sur les ondes nationales,  que le pape était considéré comme une autorité susceptible d’être « utile » pour la paix en Syrie ou pour faire avancer la réflexion écologique. Remarquez que si cette utilité est en pratique un service de l’humanité c’est déjà bien car nous sommes alors dans une des missions de l’Eglise… mais enfin, tant que les Etats ne dépasseront pas ce stade de l’utilitaire et du partenariat minimal, ils passeront à côté de l’essentiel et continueront d’empêcher les religions de jouer vraiment et pleinement leur rôle au milieu des hommes. »

16 comments

  1. rocheteau

    il n’y a vraiment et de plus en plus qu’une chose à faire : prier, prier Marie notre Reine, pour notre Pape, pour la France pour le chef de l’état… qu’il se convertisse ou qu’il dégage….

  2. gege

    Notre président ne s’est pas grandi en tenant pareils propos. Cet homme qui fait descendre la France dans les bas-fonds restera un nain au regard de l’histoire de notre pays, si un jour quelqu’un se souvient de lui, ce qui n’est pas sur.

  3. Daniel

    Il est très bien qu’un évêque commence à se soucier publiquement de la relation entre le temporel et le spirituel. Il est vrai que, mis à part les quelques empereurs romains (Constantin…), Charlemagne et Clovis, la relation a toujours été tendue, mais l’Eglise pouvait tenir tête. Pour ce qui est de l’Occident, à partir du schisme protestant, l’Eglise Catholique a commencé à décliner sous les coups des philosophes « des lumières » puis lors des révolutions, dont celle française a vu des milliers de prêtres réfractaires guillotinés et envoyés au bagne. Le Gallicanisme a alors triomphé puisque les évêques qui ont été mis en place étaient tous favorables à la révolution et pour certains francs-maçons notoires. Rome a été réduit au Vatican par la force armée et ne doit sa survie qu’à la réaction des volontaires armés qui sont venus la défendre (les zouaves du Pape). On se souvient que le Concile Vatican I a été brutalement arrêté et n’a redémarré qu’avec celui de Vatican II. L’Eglise catholique a alors commencé à être sapée de l’intérieur puis a subit, en France par exemple, un ultime violence de ses occultes ennemis en1903-1905 (mais on peut parler aussi des révolutions en Amérique du sud). Les Eglises protestantes ne se référant pas à Rome, étant divisées et très conciliantes sur certains dogmes de morale (alors qu’initialement elles étaient très puritaines) n’ont pas fait l’objet d’attaque de la part des « princes qui nous gouvernent ».

    Quant au Gallicanisme, il n’est pas le fait de l’Etat mais celui des évêques qui s’entêtent à ignorer le Pape, il ne faut donc pas que les pyromanes soient scandalisés par l’incendie …

    Ce qu’on observe c’est le résultat de la tiédeur (pour ne dire que cela) de l’Eglise depuis 40 ans face à des ennemis très obstinés et méthodiques, organisés et qui avancent cachés et en flattant les petitesses humaines.
    Tout est contenu dans cette assertion de la Déclaration D.H. (I-2) de Vatican II : « qu’en matière religieuse nul ne soit forcé d’agir contre sa conscience ni empêché d’agir selon sa conscience, dans de justes limites … Ce droit de la personne humaine à la liberté religieuse dans l’ordre juridique de la société doit être reconnu de telle manière qu’il constitue un droit civil… Ils sont tenus aussi à adhérer à la vérité dès qu’ils la connaissent …à cette obligation, les hommes ne peuvent satisfaire, … que s’ils jouissent, … de l’immunité à l’égard de toute contrainte extérieure. Le droit à cette immunité persiste en ceux-là même qui ne satisfont pas à l’obligation de chercher la vérité et d’y adhérer … son exercice ne peut être entravé, dès lors que demeure sauf un ordre public juste … »
    DH présente cette liberté de conscience comme un droit divin et, pire, légifère à la place des législateurs civils du droit positif (ce droit athée qui ne veut plus se référer au droit naturel) et, hélas pour notre Eglise, ils n’ont pas vu que 50 ans plus tard, ceux qui sont sans morale sont au pouvoir et imposent leur religion athée (cf; le ministre de l’éducation nationale qui le martèle et veut « arracher les jeunes catholiques au déterminisme familial »), car ils ont trouvé leur vérité et la perturbation de l’orde public ne vient plus d’eux mais des catholiques. On n’a pas vu un texte plus nocif pour l’Eglise et plus nul du point de vue philosophique et théologique.

    Ce qui m’étonne enfin dans le communiqué présenté c’est le fait qu’un évêque catholique parle DES RELIGIONS. Comment un catholique peut-il parler au nom des protestants, des orthodoxes, des juifs, des musulmans ? Et ils sont loin d’être mal lotis; regardez la religion juive, elle est très respectée et écoutée et des lois la protègent, regardez la religion musulmane, elle est très redoutée et très courtisée et protégée par des lois (le Pape actuel lui a lui-même « léché les bottes » en espérant obtenir un peu de paix pour les syriens, mais rien n’est venu – comme on devait s’y attendre).

    • gaudet

      Daniel @

      votre commentaire est excellent !

      Le fait d’assimiler le pape a un « personnage utile » en terme de simple intervenant politique, démontre évidemment que Hollande , de par ses origines intellectuelles de pur petit franc maçon minable de province, est incapable de dépasser le niveau des simples contingences humaines et bassement matérielles .

      Notre cher Hollande, déjà englué dans des comportements personnels délétères et dépravés, n’est donc pas en mesure, de passer au dessus du niveau de la braguette de son pantalon, pour accéder à la dimension spirituelle de l’existence.

      Ainsi donc , nous sommes fondés à songer que, les multiples déclarations de complaisance de notre Hollande national à l’égard de l’islam, ne sont motivées que par de vulgaires et fort basses raisons clientélistes, en un temps ou l’horizon électoral, est peut être en train de s’assombrir pour le parti socialo, sur la scène nationale .

      Cela dit le contenu de l’intervention courageuse de Mrg Poinard, se trouve lui même ouvert à une juste critique et mise au point .

      En effet on peut se demander pour quelle raison un évêque catholique invoque le rôle des « religions », alors que sa foi et sont statut dans l’Eglise, devrait logiquement le conduire à parler uniquement au nom de la religion catholique de Rome !

      Un évêque catholique n’est pas le représentant du protestantisme , du judaïsme, et de l’islam! et nous ne comprenons pas pourquoi, un prélat romain prend sur lui, de prendre la parole, au nom de confessions religieuses, qui ne sont pourvues, contrairement à notre Eglise, d’aucune organisation hiérarchique stricte et cohérente .

      Par ailleurs en invoquant le rôle des « religions » au sens le plus générique du terme, Mrg Poinard, écartant tout soucis nécessaire de juste discernement , place l’ensemble des pratiques cultuelles humaines sur le même plan positif, alors que nous savons à quel point beaucoup de manifestations religieuses, sont en fait infiniment coupables , au regard de la morale chrétienne la plus rudimentaire, comme par exemple les plus vulgaires traditions de l’hindouisme, ou bien sur la mise en application abominable des épouvantables lois de la charia, contenues dans le maudit coran !

      En évoquant les « religions  » du monde sur un ton bienveillant et détaché, ce prélat s’inscrit dans une attitude purement syncrétiste, à mille lieux de la doctrine catholique traditionnelle la plus exacte !

      Il n’a donc pas compris qu’entre un comportement inter religieux et syncrétiste, et la profonde gravité de la célébration de la sainte messe ! il faut nécessairement choisir !

  4. Skytrack

    Tous à Paris le 26 janvier, pour le jour de colère
    Ce n’est pas en restant au chaud qu’il se passera quelques chose
    ça suffit
    REVEILLEZ VOUS !
    c’est notre responsabilité, c est notre pays, c’est pour nos enfants

  5. blondeau

    Les appréciations de Hollande sont méprisables. juger que le pape peut être « utile »!
    et si nous nous retrouvions tous le 26 pour lui dire que lui et toute sa clique sont « nuisibles »!

  6. Monique

    Comparer la vision « utilitariste » de Hollande et les rois de France ne correspond pas à la réalité,st Louis avait-il cette vision? louis XVI aussi? que viennent faire les « religions »dans cette diatribe hostile à notre Histoire en oubliant de rappeler l’anticléricalisme de l’état républicain.Aujourd’hui l’Eglise en France est plus muselée qu’à l’époque de Louis XIV et probablement plus « gallicanne »

  7. Vieille histoire… que la séparation de l’Eglise et de l’Etat.
    Version édulcorée de hollande trouvant le Pape utile à ses desseins, voulant nous faire croire qu’il a, à quelques jours de son rdv au Vatican, une quelconque inspiration divine, et que son verbiage pourrait flatter notre Bon Pape.
    A force de volontés iniques il fait votre des lois sataniques, pour affaiblir les Chrétiens, et leur montrer que les FM sont les plus forts. ALORS que va Faire Hollande au Vatican, que va lui dire François? Peut-être vat-il se convertir? Mais à quoi?

  8. Berjan

    Réveillons nous, bravo pour ces commentaires mais il faut mettre en application ce qui nous reste d’intelligence et de ferveur catholique pour aller à l’encontre de ces idées perverses et lois immorales…..Il nous faut un chef, un vrai qui est du courage face à toutes ces idées sataniques…que l’on veut inculquer presque de force à nos jeunes…

  9. Michel Cliche

    Quand l’État devient l’unique chef suprême de la moralité, un jour ou l’autre et peu importe la croyance, au nom du pouvoir temporel, c’est l’amoralité qui prédomine l’État !

  10. Melmiesse

    Je vois le Pape prévenu (dans le rêve de FH) demander à F H « en quoi puis-je vous être utile?  » faire la politique de l’Arabie Saoudite et du Qatar en Syrie? calmer la colère des catholiques français? ou fermer les écoles catholiques? et lui F H quelle est son utilité?

  11. Roger AUBERT

    Ce qui est disons »utile » pour FH est forcément à géométrie variable.Les lois changent en fonction des basses tendances humaines, via les votes… souvent truquées même et surtout commandées en coulisse par les sociétés occultes…
    Défiler face à ces pantins, c’est comme éteindre une flamme en arrosant son extrémité ! Inefficace au possible. Donc, si au lieu de défiler, 1 million de manifestants manifestaient leur foi en allant adorer, se confesser, demander à Dieu pardon etc… on s’apercevrait que tout redeviendrait dans l’ordre, vite, comme pour les Ninivites.
    Mais il faut que le mal partout se dévoile. Le mal va détruire le mal… Dieu laisse faire, on est assez grands pour se donner nous-mêmes la bonne correction méritée…
    Dommage que l’histoire oubliée ne soit pas une leçon… Essayons encore une fois de refaire la révolution sur les pavés… mais attention, 2 millions de tueurs (enfants enlevés aux familles et formés dans les DASS) skin head etc… formés par la science de Mandela acquise dans les camps de concentration vont réceptionner les manifestants… Témoignage de Svali, illuminati convertie !!!
    Ce ne seront plus des policiers débutants comme ceux qui ont séquestré Nicolas BUSS !!!
    La meilleure arme ? Le chapelet , la conversion et la bonne éducation des enfants en famille… Nos écoles sont déjà plus redoutables que celles qui ont formé les jeunesses Hitlériennes.
    Dans 1260 jours, on en reparlera !

  12. BLL

    « Pendant des siècles la religion fut incorporée à l’Etat, puis l’Etat se dressa contre la religion et enfin nous vivons une religion hors de l’Etat. »

    Son Excellence oublie que l’Etat Français co-décide des consécrations d’évêques et qu’à ce titre, l’Eglise de France et l’Etat n’est pas du tout en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>