d

Le père Daniel Ange répond à Mgr Pontier

Download PDF

Dans l’émission de Famille chrétienne « Trois minutes en vérité » (qui dure en fait 8mn 18), le Père Daniel Ange réagit aux propos de Mgr Pontier, président de la CEF, qui, quelques jours avant la Manif pour tous du 5 octobre, avait privilégié « la réflexion » des évêques au « combat contre une loi future« . La réflexion peut prendre des années, alors qu’en temps de guerre, en temps de combat, on ne va pas passer son temps à réfléchir. Le père Daniel Ange rappelle que depuis 50 ans des centaines d’études montrent qu’un enfant se construit avec un papa et une maman. Et lorsqu’on est en face de gens qui sont sourds et qui imposent leur idéologie « manu militari » – le père emploie même le terme de « totalitarisme » – on ne discute plus, on se bat ! Le père Daniel Ange donne en exemple les autres conférences épiscopales qui ont déjà réagi et se lamente que la CEF soit à la traîne. Que l’Eglise n’ait pas peur de crier la vérité même si c’est au prix de la prison. Il n’est pas possible de ne pas réagir sans avoir de sang sur les mains ! A écouter, réécouter et diffuser !

6 comments

  1. alex

    Il en va d’abord de la responsabilité des parents.

    C’est à eux qu’il revient de défendre leurs enfants: c’est grande illusion de croire que d’autres militants le feront à leur place.
    Les parents ne s’imaginent pas l’importance de leur role, épaulés par les parrains marraines, en théorie.
    Tant et tant de parents se foutent de leurs gosses, délègue à l’éducation-unique-nationale, comme les générations précédentes.

    le thème du martyr, de la dictature réelle, de la prison est classique pour serrer les coudes…

    Mais les parents ont toujours le dernier mot pour instruire leurs enfants…
    lesquels s’en chargeront ?

  2. Etienne Muller

    Merci au Père Daniel-Ange pour la force et la vigueur de son témoignage. Ses mots ont la saine et salutaire rugosité de ceux des prophètes, ils nourissent l’Espérance et disent exactement la nature du combat qui se joue en ce temps de confusion. Puissent les évêques de France, à l’image du Cardinal Vingt-Trois qui demeure l’un des seuls à élever la voix, abandonner cette tendance que trop d’entre eux manifestent de se compromettre avec l’esprit du monde, puissent-ils découvrir la joie qu’il y a à quitter les sécurités du consensus mou et à faire preuve de courage en face de la dictature libérale-libertaire mise en place insidieusement dans notre pays. Que Notre Dame protège notre pays des loups qui veulent le dépecer et le séparer de l’amour du Christ.

    • zézé

      Tout est dit @Etienne Muller – vous avez exprimé exactement et avec les mots qu’il fallait ce que j’ai ressenti à l’écoute de cette vidéo – Sinon j’ajoute Merci au Père Daniel-Ange.

  3. ça suffit

    je pense qu’il y a plus que le Cardinal 23 qu’on n’a jamais vu dans la rue, par contre Mgr Aillet, le Cardinal Barbarin et d’autres comme Mgrs Rey, Cattenoz, etc on les a bien entendus, non?

    • Etienne Muller

      Oui, il y a plus que Mgr Vingt-Trois. Il ne me semble en revanche pas juste d’opposer l’un aux autres en raison de leurs manières respectives d’agir et de s’exprimer dans leurs positions sur la question du  »mariage pour tous » et de ses conséquences. Puisque le Père Daniel Ange disait sa déception concernant les derniers propos en forme de coup de pied de l’âne de Mgr Pontier, j’ai parlé de Monseigneur Vingt-Trois qui, lui, n’a pas ménagé son soutien à la Manif Pour tous et a exprimé fortement son opposition à la loi Taubira alors même qu’il était président de la Conférence des Evêques de France. Il vous suffit (sans jeu de mot…) de taper les mots dans n’importe quel moteur de recherche pour accéder à un certain nombre de témoignages de son courageux engagement, depuis ses interventions télévisées dénonçant la « supercherie » du mariage pour tous, « mariage de quelques uns imposé à tous », jusque dans son dernier discours devant la CEF, sachant très bien que certains de ses confrères ne le suivraient pas dans cette voie. Et vous avez bien raison, on peut faire le même exercice avec Mgr Barbarin, qui, à sa manière bien particulière et réjouissante, a partagé le même engagement résolu, ainsi que les autres évêques que vous citez. Réjouissons nous-en et prions pour que tous nos pasteurs sachent se faire les fermes témoins de l’intangible Vérité sur l’Homme, sans craindre de subir les critiques et les insultes proférées par les tenants de la pensée moderniste et mortifère actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *