d

Le programme de la CEF

Download PDF

Mgr Bernard Podvin a donné le programme de cette assemblée épiscopale à Lourdes :

« Le partage dit « d’actualité » que connaîtront nos évêques sera évidemment marqué par le contexte difficile dans lequel vivent les gens: le chômage fragilise la raison sociale tandis que les réformes sociétales font baigner dans le relativisme éthique. Faut-il s’étonner que l’abstention soit la triste « signature » de ce climat, lors d’élections de proximité qui, pourtant, jusqu’à présent étaient mobilisatrices ? Dans ce désarroi, le dialogue entre Église et société (mais également entre croyants) est de plus en plus vital. N’être ni une Église forteresse ni une Église caméléon, mais une Église sacrement !

[…] l’Assemblée entendra des propositions de nouvelles orientations pour la communication. Puis elle engagera une réflexion: « Hommes et femmes aujourd’hui: quels chemins et quelles pratiques dans l’Eglise? » Le groupe de travail sur le phénomène social de l’avortement poursuivra son activité tandis que le groupe « préparation au mariage dans le contexte de la nouvelle évangélisation » clôturera sa recherche. La réflexion entamée en novembre dernier concernant la formation des séminaristes se poursuivra. Une séance de cette assemblée sera par ailleurs consacrée à l’importance des ressources humaines et à la mission de l’économe diocésain. Les évêques partageront également sur la synthèse nationale préparatoire au Synode sur la famille. Outre les élections de divers présidents dont je parlais tout à l’heure, l’Assemblée fera le choix d’un nouveau groupe de travail. Elle aura accueilli mercredi Jean Vanier, venu partager son témoignage de prédilection envers le plus fragile. »

Mardi, c’est Mgr Dagens qui a donné l’homélie, évêque d’Angoulême, à la basilique du Rosaire :

d

3 comments

  1. gaudet

     » les groupe de travail sur le phénomène social de l’avortement  »

    Je commenterai uniquement cette expression stupéfiante , noyée dans une avalanches de déclarations , que l’on croirait sortir de la bouche d’un technocrate froide, inhumain et grassement rémunéré qui peuple aussi bien les couloirs de notre trop fameuse école nationale d’administration, que les bâtiments luxueux des plus hautes instances politiques européennes!

    Il faut vraiment se frotter les yeux , et nettoyer les oreilles pour prendre conscience que ce genre de discours , véritable chef d’oeuvre de langue de bois, est bien prononcé par un pasteur de la foi sacrée catholique !

    Prenons bien conscience que le seul terme de phénomène social de l’avortement , est en soi une déclaration profondément scandaleuse et essentiellement déconnectée, de la réalité tangible de la mort atroce d’un enfant innocent !

    En prononçant cette déclaration du  » phénomène social de l’avortement  » Mrg Podvin commet donc une erreur de sens coupable, car l’avortement n’est pas un fait social, mais au contraire un drame épouvantable qui constitue une plaie ouverte permanente dans le corps de la France catholique .

    Décidément cet évêque n’aura donc jamais la force d’affirmer que la perte d’un enfant , dans ces circonstances dégoûtantes , est et restera toujours une réalité au combien déplorable, et que la préservation de la vie innocente doit être poursuivie jusqu’au bout !

    Par ailleurs annoncer la création d’un « groupe de travail » sur l’avortement, indique que des personnes sont censées se réunir pour réfléchir! alors que le drame de l’avortement ne nécessite aucune démarche intellectuelle, tellement son caractère criminel , est évident pour tout catholique sain d’esprit et droit dans ses bottes , au point de vue de la morale humaine et familiale la plus certaine !

    En vie politique française, on créer toujours une commission parlementaire pour étudier le contenu d’un nouveau scandale, dans le but justement d’enterrer une quelconque affaire lamentable au plus vite . Dans la vie catholique française moderne, les évêques animés d’un esprit identique à nos pourris de députés, instituent des groupe de travail pour enquêter sur des actes hautement coupables, qui en d’autres temps n’auraient pas susciter l’instauration d’une quelconque commission de  » réflexion » mais uniquement des condamnations canoniques prononcées ex cathédra sur un ton d’une fermeté et d’une dureté, absolument extraordinaire .

    Autant dire que Mrg Podvin, s’inscrit parfaitement dans le profit du parfait fonctionnaire froid d’administration religieuse, que précisément le pape François a déjà fortement critiqué, dans ses homélies .

    La création de ces groupes de  » travail » est une déplorable perte de temps! et Mrg Podvin, s’ingénie systématiquement à prendre des initiatives marquées par la plus grande des nullités, l’éloignant de la loi vraie évangélique, en vertu de laquelle il devrait d’autorité enseigner la vérité éternelle, et condamner toute forme d’erreur , comme les évêques et autres valeureux papes des temps anciens, l’on toujours fait !

  2. zézé

    Si je peux me permettre après votre excellent commentaire, de dire simplement ceci : il n’est donc pas étonnant que les Eglises se vident et que les Saintes Messes soient vides aussi mais de « sens ».. au lieu d’être tournées essentiellement vers Celui qui s’immole depuis plus de 2000 ans sur nos Autels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *