l

L’enfant balloté : de l’avortement à l’adoption par des gays

Download PDF

Dans son homélie du 15 août, Mgr Dominique Lebrun, évêque de Saint-Etienne, a réaffirmé la position de l’Eglise sur la famille. En voici quelques extraits :

« Cette année, l’Eglise de France se met à genoux auprès de Notre-Dame en pensant à l’avenir de notre société.  […] Dans une course effrénée vers l’individualisme, des projets de loi voudraient supprimer les repères fondamentaux du mariage : un homme et une femme font une alliance définitive pour fonder une famille. Les enfants ne sont pas un droit mais une mission qui est confiée aux parents et à la société ; pour les croyants, une mission que Dieu leur confie, lui le Créateur de l’homme et de la femme. Quand Dieu envoie son Fils bien-aimé, il féconde le sein de la Vierge Marie et place l’enfant sous la protection de sa Maman et de celui qu’elle aime, Joseph ; quand Il veut montrer à la jeune fille de Nazareth le sens de son œuvre, il annonce la naissance d’un enfant dans le couple d’Elisabeth et de Zacharie qui se croyaient stériles. Quand Marie accueille sa mission, elle vient en aide à sa cousine enceinte.

Le Seigneur fait ainsi merveille. Saint est son nom ! (Cf Lc 1, 49).

Affirmer cela, rendre grâce, c’est pour nous chrétiens, accepter de nous interroger sur notre responsabilité. Comment avons-nous maintenu le lien intrinsèque entre la vie de couple et le don de la vie ? Comment avons-nous accueilli les enfants comme un don de Dieu ? Notre société ne s’est-elle pas accommodée de 200 000 avortements par an, qui sont autant de personnes humaines que l’on fait disparaître.

La communauté catholique est aujourd’hui appelée à porter la Bonne nouvelle d’une manière aussi décisive que dans les premiers temps. Cela demande du courage aux évêques mais aussi –et peut-être plus- à chaque famille. La Parole des évêques ne peut être entendue que si la communauté témoigne de fidélité, de paternité responsable, de l’accueil de tout enfant dès la conception.

[…] Nous présentons nos prières par la Vierge Marie. La France a été placée sous la protection de Marie alors que son Roi était inquiet de ne pas avoir d’enfant. C’est le sens du vœu de Louis XIII. Il a été exaucé. Prions avec foi et avec joie et préparons l’avenir de nos enfants »