r

Les 7 critères de bonne santé d’un diocèse

Download PDF

Le diocèse de Solsona et Vic en Espagne a invité Mgr Dominique Rey à un Congrès sur la Nouvelle Evangélisation qui s’est tenu les 7 et 8 Janvier. Mgr Rey a listé sept critères pour discerner si une paroisse, un diocèse ou une communauté « va bien ». Les voici :

1) Le pasteur a la capacité à déléguer, il a formé le personnel et les utilise … Il n’est pas un « homme-orchestre » qui accomplit tout les tâches seul. Cela signifie que la communauté dispose de ressources et de personnels formés.

2) Le pasteur discerne les dons des personnes et leur fait porter des fruits. Au lieu de chercher la manière de remplir un poste, il se demande plutôt quels sont les dons et les charismes de son peuple et organise la communauté (groupe, paroisse, diocèse) en fonction de ces dons, des personnes et de leurs capacités.

3) La communauté est belle et il le montre. Le groupe maintient l’enthousiasme. La joie et la célébration passent en premier.

4) La communauté change sa structure pour s’adapter à la «nouvelle évangélisation». La société chrétienne n’est plus et il n’est plus utile de maintenir des structures organisationnelles qui ne fonctionnent plus aujourd’hui.

5) La communauté prend soin de la beauté et de la dignité des célébrations, surtout l’Eucharistie. L’Eglise ne peut pas gagner le monde avec du simple divertissement ou de l’amusement, mais offre du sacré.

6) La communauté est organisée en petits groupes. «Ils sont la clé de la croissance », selon Mgr Rey. Un nouveau converti ne peut pas être invité directement à la messe du dimanche, sans comprendre la liturgie. Il doit s’intégrer dans un petit groupe, qui se réunira dans une maison pour prier, recevoir des leçons, discuter, entendre ses préoccupations. Mgr Rey a loué le système des cellules paroissiales d’évangélisation.

7) La communauté rayonne et la charité règne parmi ses membres. Il y a une forte relation entre les membres de la communauté, qui se connaissent et s’entraident, et cela se voit à l’extérieur. Les paroissiens ne fréquentent pas l’église en tant que consommateurs de services, mais comme membres.

Le sujet des cellules et des petits groupes dirigés l’évêque a donné lieu à une discussion plus détaillée :

Redemptoris Missio, au paragraphe 51, parle de communautés chrétiennes de base, qui sont ce que nous appelons les cellules, qui sont utilisées pour la formation et l’évangélisation. Ils sont de petits groupes qui reçoivent le nouveau croyant et le forment. Nous ne pouvons pas aller encore à l’office liturgique,  car il ne  le comprend pas, et cela risquerait de pervertir le rite pour le rendre plus accueillant. Ces petits groupes peuvent également être des groupes d’études bibliques, destinés à s’accueillir et à se soutenir, des groupes de prière, ou destinés à un public spécialisé. .. Le recteur de la paroisse doit s’assurer que ces cellules sont intégrées dans la paroisse et que les dirigeants de ces groupes ne s’éloignent pas des sujets de la foi. Lorsque la cellule se développe avec plus de membres, elle est divisée en deux groupes, et les cellules se multiplient. La nouvelle évangélisation consiste à sortir, mais aussi à accueillir le prochain dans la fraternité qui irradie le groupe, comme cela arrive souvent dans les cours Alpha, qui attirent parce qu’ils sont amicaux.