128852938_1280x720

Les députés sont en train de perdre la tête

Download PDF

Voilà le coup de gueule de Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon, sur RCF :

« J’ai été touché d’entendre que l’Assemblée venait de voter la suppression des sept jours de réserve durant lesquels il était demandé à une femme qui voulait avorter de pouvoir prendre le temps de réfléchir, de consulter éventuellement. Je suis vraiment atterré de voir que si vous achetez une machine à laver ou une voiture sur internet, vous avez le devoir d’attendre huit jours pour avoir confirmation de votre achat, et vous pouvez vous rétracter. Une femme maintenant peut mettre à mort l’enfant qu’elle porte – il s’agit bien de cela -, elle n’aura plus aucun recours possible.

Qu’on ait le droit d’attendre huit jours pour acheter un matériel, et qu’on ait le droit de tuer l’enfant que l’on porte ! – ce qui est, pour redire ce que Mère Teresa disait, le crime le plus odieux qui soit, car une mère en vient à vouloir tuer l’enfant qu’elle porte en son sein, porter atteinte à la vie que l’on porte.

Je crois vraiment que les députés qui siègent la nuit feraient mieux de se reposer davantage pour pouvoir mieux travailler, dans de meilleures conséquences, dans la journée, car ces votes de nuit qui passent inaperçus sont des scandales pour l’Humanité. Lorsque j’entends des députés de gauche, de droite, du centre, me dire « Monseigneur, ce n’est pas si grave que cela, c’est le sens de la société d’aujourd’hui »… je m’excuse, un enfant n’est pas une voiture ou une machine à laver.

Je ne donne pas seulement mon avis en tant qu’évêque, je le donne d’abord en tant qu’homme. En tant que citoyen, j’ai aussi le droit de m’exprimer ; je ne vois pas pourquoi on aurait le droit, parce qu’on est ministre de la santé, de proposer des choses qui sont contre toute anthropologie. Demandez aux philosophes, aux médecins scientifiques : ils vous diront tous qu’un foetus est déjà un enfant en devenir, une personne humaine en devenir ; ce n’est pas une chose.

Lorsque j’étais aumônier dans une école catholique, la directrice voulait que les filles aillent faire un stage en maternité pour assister à un avortement par aspiration, voir passer des petits morceaux de mains, de pieds : je vous promets que j’attends la ministre de la santé pour voir si je donne vraiment mon avis en tant qu’évêque ou si c’est simplement en tant que personne humaine qui réfléchit avec son intelligence sur ce scandale de ce texte qui est passé la nuit dernière.

Je ne juge pas les personnes – je le dis toujours lorsque je prends position -, mais je juge les comportements. Là, je juge les personnes que sont les députés qui ont voté cela cette nuit ; je porte atteinte aux personnes car j’ai le droit de dire à ceux qui ont été élus par la Nation qu’ils sont en train de perdre la tête. Je crois vraiment que le grand problème de notre société est que nos élus s’occupent de beaucoup de choses, mais s’occupent-ils vraiment du bien de l’homme ?

Il faudrait d’abord réfléchir sur ce qu’est l’homme réellement, car ce sont les lobbies qui nous conduisent, dans tous les domaines ; ce sont des lobbies qu’on voit apparaître à un moment ou à un autre, comme le mariage pour tous. Beaucoup de députés socialistes me l’avaient dit à l’époque : on n’a pas besoin d’une nouvelle loi, il aurait suffit de changer le nom du PACS, de trouver un nom spécifique pour ces amitiés homosexuelles, qui sont de véritables amitiés que je suis prêt à respecter, mais n’appelons pas cela un mariage. Le mariage, dans le vocabulaire, c’est l’amour qui ouvre à la vie. Deux homosexuels peuvent s’aimer d’une amitié, mais cela ne s’ouvrira pas à la vie : ce n’est pas un évêque qui parle, c’est simplement le bon sens de l’homme. »

22 comments

  1. Pingback: Dans l’attente confiante de la résurrection du Royaume de France … Maudite soit la République ! « cril17.info

  2. Mon commentaire ne pourra qu’être cours , celui de Monseigneur Cattenoz, archevêque d’Avignon dit tout ce qu’un catholique devrait entendre et suivre de la part de ses pasteurs. Bien que nos députés se disent dépositaires de la confiance de leurs électeurs, ils ne sont pas investis de la liberté de pouvoir intervenir de la manière éhontée qu’ils le font sur le destin d’un foetus qui avant d’appartenir à l’homme appartient à Dieu. Cette question de l’interruption de grossesse est brutale et, accorder un délai supplémentaire de 7 Jours de réflexion à la femme ne règle pas la blessure causée à cette future mère qui refuse cet enfant, le choc psychologique qu’elle subira dont elle risque de ne pas guérir.

  3. santelli

    Qu’attendent nos évêques pour se réunir et aller dire en face à Mr Hollande ce que Monseigneur Cattenoz vient de si bien exprimer sur RCF. Des saints n’ont pas hésité à reprocher, même à un empereur, des comportements contraires au bien des peuples. Il est vrai que dans la plupart des cas une telle démarche leur a coûté la vie…

    • Nostradmus

      Même en disant au batave et à tous les députés la réalité des choses, ils sont prisonniers des loges, qui manient la carotte et le bâton, faisant d’une part espérer un avancement rapide sur le tableau de la loge et dans l’administration et d’autre part craindre des représailles, exclusions, poursuites en mobilisant d’autres frères, voir suicide provoqué.

      • Courivaud

        Ce n’est pas parce qu’ « ils » sont prisonniers des loges qu’il ne faut plus rien faire ; par exemple, manifester toutes les semaines comme « Pediga » avec cette fois-ci un maximum d’évêques en tête du cortège, Mgr Cattenoz, par exemple.

        Evitons les excuses toutes faites pour ne pas agir et relisons la lettre de saint Jacques.

  4. Diamond

    Je vais remettre les pendules à l’heure: Si l’on ne respecte pas les droits de Dieu, comment les droits de l’homme pourraient-ils être respectés !!!!
    Soeur Teresa disait disait en substance: « Ce ne sont pas les avortements qui, aujourd’hui sont les fautes les plus graves, c’est la communion dans la main. »
    Ben voyons, Dieu le bon copain qui est si miséricordieux qu’on peut tout se permettre, donc de le crucifier à nouveau dans son Corps mystique. Ceux qui sont morts dans les camps de concentration étaient parfois des saints, comme Maximilien Kolbe: chapeau bas… mais ils n’étaient pas tous innocents comme les bébés que l’on tue, sans jugement, « sans qu’on leur ait demandé leur avis », comme l’exprimait cette petite canadienne de 12 ans primée pour son texte lu face aux députés et à l’aréopage des décideurs en matière de loi et sans qu’ils aient fait quoique ce soit de mal…
    Là, le pape devrait les déclarer MARTYRS au même titre que les saints innocents tués par Hérode et que l’on fête après Noël. ça fait tout de même quelques milliards de martyrs… sauvés de la damnation éternelle finalement, car, nombre d’entre eux, s’ils avaient vécus et mal utilisé leur liberté seraient tombés en enfer… ce qui est le cas des deux tiers de l’humanité, à l’heure actuelle comme le confirment 3 messages du Ciel. Celui de l’Escorial à Luz Amparo dit ceci: « Satan s’est emparé de la plus grande partie de l’humanité… Je voudrais qu’au moins le tiers soit sauvé, mais il fait même des brèches dans ce tiers ». Vous vous rendez compte !!! Ces apparitions sont reconnues par l’Eglise !!! La porte est vraiment étroite pour entrer au Paradis, lieu de bonheur infini et éternel!!! Si nous avions ici-bas le millième du bonheur de plus petit au Paradis, nous mourrions de bonheur ! Mais l’enfer est en symétrie parfaite et opposée… c’est héroïque de montrer comme il se doit, un visage joyeux aujourd’hui: on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre !!!
    Comme remède, les bons chrétiens d’autrefois, en toutes situations difficiles arROSERENT leurs problèmes avec le ROSAIRE, tandis que les adeptes des mensonges qui SERAIENT VOLTAIRE aujourd’hui, SE REVOLTERENT.
    C’est dit ainsi pour aider à mieux retenir la leçon. Merci d’exercer votre mémoire, la mienne, sans de tels procédés serait défaillante. Donc, c’est librement que nous choisissons la Vie ou la Mort éternelle ! C’est dit !

    • toto

      @Diamond, c’est clair comme du pur diamant. Merci
      Le diocèse d’Avignon est un des moins sinistrés de France, car son archevêque n’hésite pas à parler clair.
      @Santelli: le voyou Hollande se moque des reproches qu’on peut lui faire. Il n’y a qu’à se remémorer son comportement de goujat au Vatican devant le Pape.
      Nos gouvernants sont les pires ennemis du peuple

  5. Salomon

    C’est bien la soif de plaisirs immédiats qui fait tuer ces petits innocents. Mais en déniant à quelqu’un la dignité d’être humain, c’est sa propre dignité que l’on nie et que l’on détruit irrémédiablement.

  6. Mettra

    Oui, tout à fait. C’est étrange – ou plutôt révélateur de l’acceptation quasi-générale de l’avortement comme moyen de régulation des naissances non désirées, les seules qui comptent désormais -, que ce « coup de force nocturne » soit passé avec si peu de résistance. Une seule députée a osé poser une question publique à Mme Marisol Touraine là-dessus, et Mgr Cattenoz sait très bien de qui il s’agit, puisqu’elle est, sauf erreur, une des ouailles de son diocèse. Mais cela il ne le dit pas…Il y a des prudences nécessaires. Comme il n’y a plus de délai de réflexion, cela laisse entendre qu’il n’y aura plus de deuxième consultation médicale, donc qu’une seule suffira. Et comme parallèlement, les sage-femmes se voient dans la même loi investies du pouvoir d’administrer l’IVG par voie médicamenteuse (c’est maintenant à celles dont la seule mission – le seul ministère! – est de participer à la naissance de participer aussi à l’élimination des « amas de cellules »…pas mal trouvé!) , c’est clairement une incitation à la généralisation, ou au moins à l’extension de cette méthode. Les pharmaciens, qui voient par ailleurs, leur rôle étendu en matière d’administration de soins (vaccination), vont sans doute demander leur part du « gâteau ».

  7. toto

    Il ne son pas « en train », il y a longtemps qu’ils ont perdu la tête et le sens du mal.
    Un gros bémol aux propos de Mgr Cattenoz: « l’amitié » entre homosexuels n’est pas une « amitié » mais un dévoiement de la sexualité qui attirera les plus grands châtiments. Satan doit se marrer, lui qui hait la maternité et la paternité, de voir combien d’humains tombent dans ses filets de menteur.

  8. France

    Ouf, une vérité toute crue sort de la bouche d’un évêque ! Après le silence assourdissant de la plupart des monseigneurs sur le « mariage pour tous », la christianophobie, etc., etc. serait-ce que tous n’ont pas renoncé à faire entendre une parole catholique ? Ils n’auraient donc pas tout à fait abandonné les fidèles ?

    Regardons en face la petite main de ce tout petit qui tente de s’interposer entre l’aiguille qui va le tuer et lui-même ; ayons le courage d’imaginer le dépeçage qui suit ! Et de nous interroger sur « des droits de l’homme » qui refusent à l’enfant à naître « de disposer de son corps »?

    Cette décision des députés de supprimer jusqu’au délai de réflexion efface encore davantage l’homme en l’homme ; Qu’est-ce qu’un homme ? Un « amas de cellules ? » ; ils n’en ont cure !

    Messeigneurs les évêques réveillez-vous ; de leur côté, là où ils sont, les fidèles travaillent.

  9. JohnDeuf

    Dans un Etat de Droit une majorité temporaire n’a pas le droit de dire la loi, chose que tous les politiciens de la 5ème Ripoublique se sont crus dispensés et dont abusent tous les internationaux socialistes dits de droite comme de gauche. Ils sont assujettis à respecter des principes et n’ont pas le droit de dire la loi. Ce sont ce qu’Hayek, prix nobel d’économie nomme les démocrates dogmatiques et …. totalitaires. Un avortement n’est pas un acte banal pour la plupart des femmes et cause la plupart du temps des traumatismes psychiques graves que n’auront pas à subir les députées de la gauche caviar. Il faut au contraire allonger le délai dit de réflexion et le porter au minimum à 3 semaines temps pendant lequel on informera totalement et bien les candidates à l’avortement, Avec une participation des associations contre l’avortement dont les liberticides ont voté contre leur droit à l’intervention.
    En fait la suppression du délai c’est une violence faite aux femmes et comme pour toutes ces fausses lois on se demande pourquoi ces gens veulent faire du mal à leurs concitoyens. pourquoi ne veut on pas rembourser les pilules? Tout le monde n’a pas les moyens de se payer comme ces élues socialistes ces pilules.

    • Courivaud

      … mais les évêques AUSSI ont perdu la tête en s’abstenant de mener un combat contre l’avortement depuis l’entrée en vigueur de la « loi Veil », donc depuis au moins un lustre qui ne rattrape pas « la lurette ».

      Combien étaient-ils en tête du cortège, en janvier dernier pour la « manifestation pour la vie » à Paris ? En tout cas, Mgr Cattenoz, à ma connaissance, n’y était pas !

  10. un peu d’histoire pour nous tous :le massacre des bébés tués dans le sein de leur mère a un précédent et ce n’est pas d’aujourdhui,il faut remonter en 1967 : lucien neurwhit,ministre de la santé sous l’ère gaulliste,PILULE ABORTIVE LEcommencement de l’assassinat des bébés dans le sein de leur mère,voilà l’engrenage(,le président pompidou n’a pas osé aller plus loin), il a fallut que giscard franc mac de haut vol,chirac le communiste et franc maçon et simone weil,reprenne le dossier et l’aggrave par le sang des innocentes victimes(,qui s’est elevé en mars 1975 contre la loi? ): giscard-chirac-weil,il faut savoir qu’entre mars 74 et octobre 74 l’archevêché de paris(Mgr MARTY) a été approché par 4 hauts fonctionnaires du gouvernnement giscard,chirac et weil pour connaitre la position de l’archevêché de paris en vue d’atténuer d’éventuels troubles sur cette loi, 3 réunions ont eu lieu pour être sur que les catholiques ne manifestent pas à paris et dans d’autres diocèses , desprêtres révolutionnaires ont apportés leurs soutiens à cette loi scélérate, qui a bougé? l’église de france s’est tue?l’église de france porte une immense responsabilité,seule Mgr MARCEL LEFEBVRE?MRG DUCAUD BOURGET et tous les prêtres de la fraternité st pie 10 et a pau près 3000 catholiques d’après la préfecture de paris ont manifestés devant l’élysée,matignon et la chambre des députés,manifestation violemment réprimés par les CRS,la loi est passée sous des hommes pol:itiques dit de droite,laissez moi rire,voilà la vérité, la france s’est condamnée à mort en janvier 1975,aujourd’hui la france est morte au yeux de Notre Grand DIEU SAUVEUR JESUS CHRIST! seul JESUS GRAND DIEU peut lui redonner vie,avec le retour du ROY HENRI 5 DE LA CROIX. signé clair daniel

  11. VERGNAUD Jean-Marie

    J’en ai discuté avec ma petite fille et , enfin, elle est d’accord. Elle ne comprend pas pourquoi les députés reviennent sur la loi Veil en l’aggravant.
    Quand on entend tous les témoignages de regrets profonds émis par des mères qui ont avortés, oui les socialos sont fous d’aller encore plus loin dans la démence.
    Et dire que des catholiques votent à gauche, c’est une honte !!

  12. Pingback: On va par là … Quoique … On y est déjà ! N’est-ce pas ? … Rideau ! … « Le fou du Roi Louis XVII

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *