c

Les dossiers de l’Assemblée de la CEF de novembre

Download PDF

Mardi 5 novembre, les évêques de France seront rassemblés à Lourdes pour 5 jours.

Ils prépareront le rassemblement des séminaires de France en novembre 2014 à Lourdes. Les évêques échangeront sur leurs critères de formation.

Autre dossier : la préparation des élections européennes de 2014. Les évêques vont se demander comment motiver l’opinion publique sur une Europe qui a renié son identité chrétienne, niée le droit fondamental de l’homme à la vie, la défense de la famille, une Europe qui supprime le principe de subsidiarité en se faisant l’alpha et l’omega de toutes les lois votées au sein des Etats membres. Bref, une Europe qui nie l’identité et la liberté des peuples et les mène à la ruine. L’attachement de nombreux évêques à la démocratie chrétienne, pourtant condamnée depuis le pape Saint Pie X dans sa lettre au Sillon, obscurcit la conscience des catholiques sur ce grave sujet. Madame Goulard, député européen, membre du Modem, donnera son témoignage.

Parmi les autres sujets, les évêques aborderont aussi :

  • la présence des catholiques dans la société contemporaine, façon de faire le bilan des manifestations contre la loi Taubira
  • le phénomène social de l’avortement et les conséquences sur l’éducation des jeunes
  • les sacrements de l’initiation chrétienne, et la préparation au mariag
  • les chrétiens d’Orient
  • la traduction liturgique biblique et son calendrier sans cesse repoussé
  • les projets de la pastorale des jeunes

12 comments

  1. Hélène

    C’est une bonne idée de s’interroger sur les critères de formation dans les séminaires quand on voit les positions liturgiques, dogmatiques etc…des sortants.
    Pour les aider:1- les autorités religieuses ayant été très gravement absentes des manifestations contre la loi taubira, les évêques n’ont rien à en dire.
    2- les sacrements sont abandonnés par ceux-là mêmes censés les donner ( essayez de vous confesser un jour de semaine, et même un samedi hors Semaine Sainte).
    3- pensez aussi aux chrétiens de France qui voudrait des Messes selon la forme extraordinaire sans avoir à se battre des années pour l’obtenir, des homélies qui ne soient pas des paraphrases banales du texte, des prêtres qui leur parlent de la Foi, de Dieu, des sacrements, de leur devoirs etc…et qui en ont assez des célébrations-spectacles qui sont des offenses.
    4- en un mot, Messieurs les évêques, revenez aux fondamentaux, voyez comme cette volonté de désacralisation a vidé vos églises et apprenez de cette expérience ô combien malheureuse.

    • Don Stéfano

      Bonjour Hélène,

      Merci de ne pas faire une généralité d’une situation qui, hélas, existe bel et bien. Je suis curé d’une paroisse rurale, et je propose une heure de confession hebdomadaire, ainsi qu’une heure et demi de confession le premier samedi de chaque mois, avec adoration eucharistique et chapelet de la miséricorde divine.
      Je sais bien que nos anciens (je parle des prêtres) ne sont pas tous de saints prêtres, mais ils ont donné leur vie au service du Christ et de leurs frères. On peut au moins leur rendre justice sur ce point là !
      Je sais également qu’il y a dans le clergé plusieurs sortes de prêtres : des saints pasteurs, de simples prêtres, et des fonctionnaires du culte. Si les pratiques anciennes ont peut-être provoqué une baisse énorme de toute pratique religieuse, il y a des prêtres qui aujourd’hui n’ont rien à envier au Saint Curé d’Ars. Quand on me parle de ce saint pour qui j’ai une grande dévotion, je dis toujours qu’il était curé d’un seul village comptant à peine 200 habitants. Je suis, quant à moi, curé d’une seule paroisse comptant TRENTE communes et 11.000 habitants.
      Comme on peut l’entendre dire parfois, « On fait ce que l’on peut, on n’est pas des bœufs ».

      Puissiez vous vous engager au sein de votre paroisse, pour la faire grandir de l’intérieur, tel le levain dans la pâte, et non salir l’Église en salissant sans distinction son clergé. C’est facile de critiquer de l’extérieur, et de ne rien faire à l’intérieur, même si je veux bien croire que vous agissez, vous aussi, à votre niveau !

      Que Dieu vous bénisse, vous et les votres

      • gaudet

        Mon Pére

        je prends la parole ici pour confirmer le bien fondé de l’analyse d’Héléne sur la situation actuelle de l’Eglise de France.

        Non Héléne n’a visiblement pas l’intention de « salir » l’Eglise de France, et de jeter l’anathème sur l’ensemble les prêtres, mais pour quelque uns qui ressemblent effectivement au curé d’ars, combien d’autres se sont enfoncés dans le modernismes , ou ont mis sur pied des cérémonies à la liturgie indigne de notre Seigneur?

        Combien de fois ai je du assister à des cérémonies certes valides sur le plan strictement canonique, mais tellement malgré tout navrantes et pénibles dans leur présentation et leur déroulement ? Alors que le recours au rite tridentin de st Pie V, aurait permis d’éliminer tout risque de vulgarité et de malséance proprement honteuse !

        Combien de fois n’ai je pas écouté des homélies d’une naïveté confondante, au contenu banalement social du style « mondialiste », quand le discours servi n’était pas émaillé d’un tissus d’erreurs théologiques évidentes et très graves? sans qu’aucun évêque bien entendu ne soit là
        pour rétablir la véritable doctrine !

        Mao Tse toun , tyran terrible que personne ne regrette, affirmait que le poisson pourrit toujours en commençant par la tête! et cette vérité s’applique particulièrement à l’Eglise de France, car cette institution est dirigée depuis des décennies par un florilège de prélats, puisant tous leur inspiration dans la doctrine conciliaire genre mai 68 de Vatican 2, en vertu de laquelle ils ont tous répandu le terrible poison du libéralisme le plus échevelé, sur l’ensemble des humble fidèles catholiques pratiquant, qui ne l’avaient certainement pas souhaité !

        Actuellement notre seul espoir, est de voir disparaître progressivement cette génération perdue, pour que renaisse une nouvelle armée de saint prêtres , décider à protéger leurs fidèles contre le péril mortifère du libéralisme, et de la décadence liturgique!

        • Don Stéfano

          Mon cher Gaudet,
          Je comprends votre désarrois. Je sais bien, hélas, le nombre de messes « nian-nian » et le nombre de prêtres « soixante-huitards arriérés. J’en connais bien trop à mon gout. Mais même ces prêtres, mes ainés dans la foi, pour beaucoup d’entre eux, sont des prêtres sincères dans leurs idées, et fidèles à leurs vœux d’ordination.
          Il est facile de critiquer « hors contexte ». J’avoue à ma grande honte que je suis souvent dans ce cas.
          Peut-être que dans les années 70, j’aurai fait comme eux ! Le fait est que j’ai été ordonné prêtre eu 21ème siècle, dans un contexte différent, et que j’essaie d’être en phase de notre société, non pas pour approuver ses excès, mais plutôt pour y apporter du sens, ainsi, que, bien entendu, Notre Seigneur Jésus Christ.

          Faites confiance aux jeunes prêtres (en âge ou dans le sacerdoce comme votre serviteur), et laissez nous remettre les choses en place, comme il le faut. Après presque 50 années de désordre, il nous faudra bien une vingtaine d’années pour commencer à y voir clair.

          Les laïcs d’aujourd’hui qui œuvrent dans l’église sont très souvent plein de bonne volonté, même s’ils peuvent être parfois maladroits.

          Priez pour eux, et aussi pour nous,

          • Broquet Daniel

            Merci don Stefano; Debout les laïcs!! ouvrez les églises témoignez!! cessez de pleurnicher et de critiquer ceux qui ne pensent pas tout à fait comme vous. Aimez vous les uns les autres, c’est le message qu’il nous a laissé, portez le partout.

  2. gérard

    Ils devrait aussi aborder les prophéties de SAINT NILUS du 5 em siècle pour aujourd’hui? et avoir les mêmes certitudes que celles données par notre SAINTE VIERGE MARIE a Fatima.

  3. mariedefrance

    çà me choque.
    Non que les évêques n’aient pas à avoir une opinion politique mais leur désir d’influence semble renaitre de ses cendres !

    J’en viens par associations d’idées à me demander s’ils ne sont pas jaloux des rabbins ou autres imams !

    Voilà donc que notre laïcité se meurt de façon certaine devant l’étendard du « politiquement correct ».

    Il est temps que nous mettions tous nos bonnets rouges.
    rouges de colère et non de dogmatisme.

    ps : je tiens à rajouter que j’ai hurlé lorsque Chirac a renié les racines judéo-chrétiennes du traité européen.

  4. pourunehumanité durable

    L’ordre du jour a l’air dense… je me réjouis que le sujet de l’Europe, et de la dictature decadente qu’elle se révèle toujours plus, soit un sujet serieux de reflexion… qu’une representante du modem soit invitée, pourquoi pas. .. mais pourquoi pas le pcd… pourquoi ce parti n’est il pas davantage promu par nos institutions? Toutes ses valeurs sont pourtant en accord avec la d.s.e. (doctrine sociale de l’église)

  5. gaudet

    A la question que se pose nos evêques sur la façon de remotiver les populations chrétiennes occidentales, je répondrai simplement ainsi

    La religion catholique est vraie parce que la divinité, la résurrection et la présence de notre Seigneur au ciel, sont eux mêmes authentiques et véridiques , au plan théologique . De ce principe essentiel découle tout notre comportement.

    1 – nous devons lutter de toutes nos forces contre ce monde, renfermant une masse d’erreurs et de crimes, foncièrement contradictoire avec la doctrine de l Eglise et de notre Seigneur Jésus Christ

    2- nous devons combattre et condamner toute doctrine, athée , juive ou musulmane, portant atteinte à la vérité divine de notre Seigneur et à son enseignement moral et eschatologique ( fins dernières )

    3- la foi catholique et chrétienne n’est pas une option, mais en principe , une condition essentielle à la miséricorde de Dieu et à sont pardon pour nos multiples péchés, en vue de la vie éternelle. Les non chrétiens peuvent éventuellement être également sauvés, en dehors de tout baptême et sacrements, mais selon des modalités que les plus grands docteurs de Rome avouent humblement et totalement ignorer!

    3- Ne pas être fidèle, ne pas suivre les sacrements, et ne pas pratiquer la morale de l’Eglise, est un scandale , car contraire à notre vocation de catholiques français et européen.

    4 – tout baptisé doit donc vivre selon les règles morales et sacramentelles de l’Eglise, et donc s’opposer fermement à la politique impie de tout gouvernement socialo maçonnique et crypto gauchiste, comme celui maudit de notre France actuelle.

    5- les évêques de France doivent rétablir la vraie foi de leurs fidèles, excluant toute forme de modernisme, et les encourager vivement dans leur combat contre le gouvernement félon, et contre les instances politiques de l’Europe elles mêmes dévoyées et ennemies de l’Eglise.

    6- les évêques de France , de part leurs immenses responsabilités de pasteurs, ont l’obligation de condamner la politique gouvernementale et l’ensembles des lois criminelles régissant la société civile.

    Ils doivent également engager une lutte politique et idéologique, partout ou la chrétienté et l’Eglise de France subit des agressions brutales et injustes, et ceci en prenant tous les risques, y compris celui de se voir traîner en justice et incarcéré, pour le combat courageux qu’il aura mené !

    7- les fidèles catholiques de France ont l’obligation de soutenir, de toutes leurs forces, sur le plan matériel et spirituel, tout prêtre et tout évêque, qui aura été la victime innocente d’une justice et d’un gouvernement maudits, en raison de leur attitude de combat courageuse!

    8- tout prêtre et tout évêque , refusant de s’opposer comme il convient aux principes épouvantables régissant la société, et aux politiciens criminels nous gouvernants , ne peut continuer à mériter notre fidélité et notre respect!

  6. jean pierre

    Espérons qu’ils ne rejoindrons pas le front dit
    républicain, ramassis d’athées et de franc-maçons
    Helas lorsque l’on prétend, comme je l’ai lu dans une revue jésuite, que Sodome fut châtié non pour ses moeurs mais pour avoir mal accueilli l’étranger
    on peut s’attendre au pire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *