gentric

Les ignobles insinuations d’un dominicain

Download PDF

Le frère dominicain Lionel Gentric, prêtre de 35 ans, est tuteur des frères étudiants au couvent Saint-Thomas-d’Aquin à Lille et directeur régional du pèlerinage du Rosaire pour la région Flandres-Artois-Picardie. Dans un texte publié sur le site de la Province de France des dominicains, il critique l’unanimité des évêques contre la dénaturation du mariage. Selon lui, il faudrait que des évêques se déclarent favorables au projet de loi ! Il a l’honnêteté de ne pas cacher sa position personnelle. La voici :

« Disons en quelques mots, pour couper court à d’inutiles spéculations, que je suis

  1. convaincu de la légitimité et du bien-fondé des principales revendications des familles homoparentales, ainsi que de la nécessité de leur accorder une juste reconnaissance,
  2. assez convaincu que le projet de loi transforme en profondeur l’institution civile du mariage,
  3. très dubitatif sur l’opportunité de procéder à cette transformation,
  4. plutôt favorable à l’ouverture du droit à l’adoption pour les couples homosexuels, 
  5. très réticent à l’ouverture du droit à l’A.M.P. pour les couples de lesbiennes,
  6. farouchement opposé à la légalisation de la G.P.A., et donc
  7. très hésitant dans l’ensemble. »

Voilà un dominicain favorable à l’adoption pour les homosexuels et donc d’accord pour priver des enfants du droit d’avoir un père et une mère ! Et il enseigne la théologie morale au couvent de Lille ! Quelle morale est donc enseignée ?

Dans son texte, il écrit :

« Depuis des mois, la hiérarchie catholique ne parle que d’une seule voix. Comme si tout le monde était d’accord. Comme s’il n’y avait plus qu’à choisir les moyens d’action et à entrer en campagne. On peut craindre que cette fausse unanimité desserve profondément la cause de l’unité de l’Église : beaucoup de catholiques aujourd’hui, sans être nécessairement de grands partisans du mariage pour tous, ne sont pas convaincus par l’argumentaire anthropologique qui a été retenu pour la cause ; ils entretiennent des doutes qui méritent d’être pris au sérieux et qui ne le sont pas.

Rien n’est évident dans cette histoire. Rien n’est évident et rien n’est simple. Comme l’indiquent les sondages (ceux des instituts comme celui que n’importe qui peut faire dans la plupart des paroisses), les fidèles sont partagés. Beaucoup ne demanderaient qu’à voir ouvrir vraiment le débat, non seulement dans la société, mais aussi et d’abord dans l’Église. Les prêtres sont également partagés. Oserai-je dire enfin que les évêques eux-mêmes sont certainement partagés ? Je ne suis pas journaliste d’investigation, je n’ai recueilli aucune confidence, je n’ai aucun enregistrement téléphonique… mais considérant d’une part que les prêtres français sont très partagés et d’autre part que les évêques ne sont pas des hommes extrêmement différents des simples prêtres, il est assez clair que les évêques ne partagent pas tous l’ardeur des leaders. Il n’y a pas de vraie unanimité, même au sein du collège épiscopal, au sujet du fameux projet de loi. Nous jouons depuis des mois une grande partie de cache-cache, dans laquelle certains pourraient finalement se lasser de s’être si bien cachés. »

Il n’a aucune preuve de ce qu’il avance mais cela ne l’empêche pas d’affirmer que les évêques sont partagés sur une question sur laquelle ils se sont montrés unanimes. Voilà un prêtre, jeune de surcroît, qui vient semer le doute sur les convictions des évêques, sur leurs convictions, sur leur moralité. Un prêtre, dominicain, qui vient semer la division.

31 comments

  1. Dupré

    Des prêtres judas ne manquent pas aujourd’hui. Si les évêques sont unanimes, malgré effectivement leurs opinions pas toujours très claires, c’est qu’ils se rangent, comme c’est leur devoir, non sur ce qu’ils pensent, mais ce que pense l’Eglise. C’est bien ce que devrait faire ce jeunot.

  2. jejomau

    Ce que j’aime c’est les faits , les faits historiques.

    On peut constater par exemple que la pédérastie et la pédophilie étaient choses extrêmement communes avec l’homosexualité dans l’Antiquité. Choses communes et courantes. Comme le meurtre d’enfant d’ailleurs…

    On constate également que lorsque le Christianisme se répand, un modèle de famille idéal apparaît alors éliminant d’emblée la pratique homosexuelle tout en combattant la pédophilie et la pédérastie… et le meurtre d’enfant.

    Voilà des faits historiques.

    Ce Dominicain-là, avec « sa » religion, voudrait aujourd’hui reconnaître le bien-fondé des pratiques homosexuelles que le modèle de la Chrétienté avait éradiqué ? Mais quelle religion nouvelle est-ce là ? Reconnait-il aussi l’avortement ?

    Qu’on le débarque ! Et qu’il aille rejoindre le mouvement Hérétique « David et Jonathan » ! Voilà un religieux « sale ».. Oui, sale.

  3. jpm

    Oui, il y a une presque unanimité. Selon vos chiffre (39), trente neuf évêques n’ont fait aucune communication.
    Il ne faut pas idéaliser un épiscopat qui se réveille enfin après des décennies de silence ou plutôt de choix idéologiques pour le moins contestables.
    Que quelques-uns reprennent courage et proclament les vérités nécessaires au salut, Deo Gratias !
    Attendons la suite car l’appareil épiscopalo-médiatique n’est pas mort !
    Je ne veux pas jouer les Cassandre. Dans sa prière pour les familles Mgr REY demande à l’Eglise d’aller jusqu’au martyre.
    Tous à la manif !

    • Lach-Comte

      j’ai compté 85 évêques ayant officiellement pris partie contre le mariage homo et je compte Mgr de Germay, évêque d’Ajaccio, ainsi que Mgr Centène, Mgr Aillet, Mgr de Germiny, Mgr Castet et Mgr Aumonier qui ont déclaré se rendre à la manifestation du 13 janvier !
      après des dizaines d’années de silence (sur l’avortement, le Pacs etc…), nous attendions qu’ils se lèvent. Tout n’est pas parfait mais ne nous gâchons pas le plaisir de les voir se remuer !
      Quant à ce petit frère bénédictin, j’espère que son supérieur lui mettra la fessée …

  4. chouan 12

    encore qui serait mieux à garder les chèvres, si l’église veut s’en sortir elle doit arracher l’ivraie. Sans doute le discernement qui a présidé à son ordination a dû ^^etre quelque chose on avait du demander aux rombières de services ce qu’elles en pensaient , comme cela se fait de plus en plus!

  5. ARISTIDE

    Visiblement, ce jeune dominicain parle dans un charabia qui n’est pas la langue française: en français, le mariage est « l’union de l’homme et de la femme pour créer une famille et avoir des enfants ». Rien à voir avec la copulation et la fornication de deux hommes ou de deux femmes; rien à voir non plus avec des manipulation de laboratoire.
    Le Droit naturel détermine des principes fondamentaux supérieurs à la loi votée ; hors de cela c’est Babel et la confusion du langage !!!

  6. François

    Quand on pense que ce sont précisément les adeptes de St Dominique, les dominicains qui étaient à l’origine de « l’Inquisition », on est en droit de se demander s’il s’agit là d’un malade mental ou simplement d’un paumé qui a atterri ici par accident.

    • sentis

      Cher François, la colère vous égare ! en effet les dominicains ne sont pas a l’origine de l’inquisition, mais ont été choisit par le Saint-Siège pour accomplir au mieux cette mission. De plus vous semblez soutenir que du fait d’être dominicain le « prédestine » à avoir pareil propos, l’on croirait entendre les jansénistes !
      Enfin, et comme toujours ( ce qui semble exclu de votre pensée, si tenté qu’il y en ai une !) l’on ne doit jamais, au grand jamais condamner une personne, mais condamner ses actes, car à cause du Christ, l’on doit voir ses actes avec charité. Je condamne donc les propos du Frère, mais en aucun cas je ne me permettrai de condamner sa personne.

      • joëlle

        quoi qui l’ençois un consacré à Dieu comme ça .
        fait souffrir , les personnes qui on avancées spirituellement et intimement avec le Christ .
        et peut-être que ça communautée pense aussi pareil que lui ?
        on ne peu que prier pour ses consacrées , et ses prêtre qui oublies leur sacerdose et s’égard n il faut pas oublier qu’ils sonts aux aussi des brebis du Seigneur .
        prions pour eux .
        en union de prières .

      • Merci « Sentis » c’est bon de lire un peu de charité sur ce site…D’autant qu’il (Lionel Gentric) n’écrit nulle part qu’il est POUR le MARIAGE homo.
        Evidemment, il doit « en être » ou en fréquenter beaucoup pour avoir une telle position et celle-ci n’est pas défendable, surtout avec son statut, c’est d’accord.

  7. Gérard

    Conclusion: le frère n’est plus catholique mais tendance protestante ou anglicane. Il faudrait le lui faire savoir.

    ET peut être lui rappeler ses voeux et pourquoi pas le lecture de la bible, sait-on jamais.

  8. Pingback: L’article du dominicain a été retiré | Riposte-catholique

    • Lach-Comte

      voilà la fessée du père supérieur ! Heureusement qu’il y a une hiérarchie, tout de même. Maintenant j’espère qu’on va le mettre aux fers, à l’eau et au pain sec et le priver de communion pour un bon temps …

  9. franek

    Merci encore, cher Daniel pour ce blog et ces informations.
    Je me demande sans cesse ce qui motive ces « penseurs » … à quel titre ils estiment donc pouvoir étaler des avis que personne ne songerait un instant à leur demander… et en vertu de quoi ils donnent des leçons à leurs pasteurs, qui eux tiennent leur autorité des apôtres – et au premier d’entre-eux qui la tient de Saint Pierre et donc du Christ ?

    Je repense souvent au mot de Michel de Saint Pierre :
    Monseigneur, je suis catholique romain, et non catholique parisien !

  10. Pingback: Cécile Duflot utilise l’article supprimé du père dominicain | Riposte-catholique

  11. « Les ignobles insinuations d’un dominicain »
    Je comprends qu’on puisse être choqué de lire cela,(Je l’avais vu sur FB aussi) mais je n’aime pas votre titre, il est trop injurieux.
    En bref, ce prêtre domincain Lionel Gentric est pour 2 choses : les couples homos mieux reconnus et l’adoption acceptée pour eux : ce qui est en fait, presque dans les moeurs déjà…
    Je pense que ce dominicain est encore jeune et a peut-être été tenté lui aussi par ces façons de faire : peut-être même que sa sexualité est encore immature et refoulée (ce qui, pour un homme de Dieu est très embêtant, je vous le concède)
    De plus, ses supérieurs auraient dû surveiller son texte (à défaut de le connaître assez pour lui interdire d’écrire sur le sujet)
    Voilà maintenant, peut-être grâce à vous aussi, que Mme Duflot le met en avant : c’est bien triste, mais on en attendait pas moins d’elle…

  12. Frater

    CHÂTIMENT DE L’ORGUEIL

    En ces temps merveilleux où la Théologie
    Fleurit avec le plus de sève et d’énergie,
    On raconte qu’un jour un docteur des plus grands,
    – Après avoir forcé les coeurs indifférents;
    Après avoir franchi vers les célestes gloires
    Des chemins singuliers à lui-même inconnus,
    Où les purs Esprits seuls peut-être étaient venus,-
    Comme un homme monté trop haut, pris de panique,
    S’écria, transporté d’un orgueil satanique:
    « Jésus, petit Jésus! je t’ai poussé bien haut!
    Mais, si j’avais voulu t’attaquer au défaut
    De l’armure, ta honte égalerait ta gloire,
    Et tu ne serais plus qu’un foetus dérisoire! »

    Immédiatement sa raison s’en alla.
    L’éclat de ce soleil d’un crêpe se voila;
    Tout le chaos roula dans cette intelligence,
    Temple autrefois vivant, plein d’ordre et d’opulence,
    Sous les plafonds duquel tant de pompe avait lui.
    Le silence et la nuit s’installèrent en lui,
    Comme dans un caveau dont la clef est perdue.
    Dès lors il fut semblable aux bêtes de la rue,
    Et, quand il s’en allait sans rien voir, à travers
    Les champs, sans distinguer les étés des hivers,
    Sale, inutile et laid comme une chose usée,
    Il faisait des enfants la joie et la risée.

  13. Antoine

    Ce qui est inquiétant, c’est la mention
    « professeur de théologie morale ».

    Cela pose question sur le discernement et la vigilance de ses supérieurs.

    Cependant je ne doute pas de la foi sincère de ce jeune prêtre; que cette faute de jeunesse lui soit une occasion de progrès. Sa réputation ternie, il est déjà sévèrement puni. Nos propres fautes restent souvent cachées.

  14. « Ne touchez pas à Mes Christs »… Mais ! bon de trouver des redressements NÉCESSAIRES ( » y en a marre  » !!!!!!! ) aux folies si souvent distillées ! …..Une bonne sainte confession pleine de regret ; Bible et lectures spirituelles nourrissantes de Vérité ; Chapelet(S) pour être guidé par sa Mère et La-prendre-Chez-Lui . Plus de télé, cinoche ni blablas pourris. La Sainte Messe journalière pour devenir chaque jour plus « autre Christ » = Régime jusqu’à Pâques !!!

  15. lapotre

    Ce Dominicain qui n’a rien de catholique dans ses propos, devrait être renvoyé à la vie civile; il se range du côté des ennemis de l’ Eglise, des anti-chrétiens, sa
    place n’est certes pas dans un couvent et encore moins en tant que tuteur des étudiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *