Socialist Party (PS) candidate for the 2012 French presidential election, Francois Hollande, writes down notes during a meeting on February 13, 2012 at the campaign headquarters in Paris.    AFP PHOTO JEAN-FRANCOIS MONIER

Liberté scolaire : François Hollande répond

Download PDF

Le secrétaire général de l’Enseignement catholique Pascal Balmand avait écrit fin avril à François Hollande à propos du projet liberticide de Najat Vallaud-Belkacem contre l’école hors contrat. La réponse du président de la République vient de lui parvenir, dans un courrier daté du 1er juin:

« Je partage pleinement votre attachement à la liberté de l’enseignement, principe fondamental garanti par notre Constitution. Aussi suis-je attentif, avec la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, Najat Vallaud-Belkacem, à ce qu’aucune modification envisagée n’ait pour conséquence de la restreindre ou de la limiter ».

« La réflexion engagée sur les régimes d’ouverture d’un établissement d’enseignement privé hors contrat, à laquelle vous êtes associé, doit permettre de garantir l’exercice de cette liberté dans le respect des lois de la République, notamment celles relatives à l’instruction obligatoire. Il s’agit seulement de répondre à des difficultés constatées dans certains lieux d’enseignement au détriment des enfants qui y sont scolarisés ».

Pascal Balmand estime la réponse présidentielle « peu substantielle » et « décevante ».

Najat Vallaud-Belkacem doit présenter jeudi 9 juin le nouveau dispositif. Le secrétariat général de l’Enseignement catholique et la Conférence des évêques de France la rencontreront jeudi.

5 comments

  1. D’une part, la liberté d’enseignement n’est pas garantie par la Constitution. Au contraire, le préambule de 1946 est totalitaire.

    Voici l’article 13

    « 13. La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’Etat. »

    D’une part, l’organisation par l’État d’un enseignement « public », « gratuit » et « laïque » (trois mots, trois mensonges) bafoue les droits de l’homme. Car ce sont les parents qui sont titulaires de la liberté d’enseignement ainsi que le reconnait la Déclaration universelle des droits de l’homme, suivant en cela le droit naturel:

    Article 26

    « 1. Toute personne a droit à l’éducation. (…)
    3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants. »

    L’organisation actuelle de l’éducation en France (notamment par l’institution de l’Éducation nationale et à la « gratuité » de l’éducation « laïque ») est directement contraire aux droits des parents à la liberté de choix de l’éducation à donner à leurs enfants.

    Noter qu’implicitement Hollande place les « lois de la République » au-dessus du droit naturel, des droits de l’homme. C’est une idéologie totalitaire que véhicule Hollande.

    • toto

      « Noter qu’implicitement Hollande place les « lois de la République » au-dessus du droit naturel, des droits de l’homme. C’est une idéologie totalitaire que véhicule Hollande. »
      Chirac le disait déjà: les lois de la République priment les lois morales.
      Ramassis de FM diaboliques au pouvoir partout dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *