1

Loi Taubira : la résistance morale devient une obligation

Download PDF

Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, demande à poursuivre la mobilisation contre la dénaturation du mariage :

« L’ampleur de la mobilisation et des manifestations pour défendre la vérité de la filiation et du mariage est particulièrement significative. Le mouvement de contestation ne faiblit pas, bien au contraire : il se décline désormais en de nombreuses initiatives pacifiques. Le contraste est saisissant entre leur caractère non violent (à l’exception de quelques groupes extrémistes très minoritaires) et les formes de répressions qu’elles rencontrent, qu’elles soient verbales, médiatiques ou policières, (interpellations abusives, gardes à vue injustifiées…). Une police de la pensée se met progressivement en place. Elle consiste à disqualifier toute opinion qui remettrait en cause le mariage homosexuel, comme si celle-ci constituait en soi un délit.
 
Le mariage et la famille en tant que tels sont des réalités politiques qui préexistent à l’Etat et que celui-ci doit non seulement reconnaître, mais protéger. « Le mariage précède l’État, il est le socle de la famille, la cellule de la société, antérieure à toute loi et même à l’Église. Par conséquent, l’adoption de la loi est un grave recul anthropologique. Le mariage (formé d’un homme et d’une femme) n’est pas la même chose que l’union de deux personnes de même sexe. », affirmait récemment le cardinal Bergoglio avant son élection au siège de Pierre.

La Loi Taubira fait partie de ces lois moralement injustes, auxquelles la conscience chrétienne ne peut souscrire. Il est des circonstances où la résistance morale devient une obligation, et notre discours serait illusoire si nous délaissions ce témoignage rendu à la vérité. Il ne s’agit pas de faire obstacle aux « mariages homosexuels » qui vont être célébrés ou de troubler leur bon déroulement, par contre il devient urgent de garantir aux personnes qui seront concernées par son application un droit à l’objection de conscience. Je pense bien sûr aux maires ou officiers d’état civil qui devront les célébrer, mais également aux personnes qui seront chargées de délivrer les agréments pour les adoptions ou encore aux professeurs qui devront enseigner que le mariage homosexuel est une alternative équivalente au mariage entre personnes de sexe différent.

Après le temps des manifestations s’ouvre une période nouvelle, où d’autres manières de s’engager et d’agir prennent le relais. Les nombreuses initiatives qui ont surgit s’organisent en réseaux et donnent à penser que l’élan de ce printemps des consciences n’est pas prêt de s’essouffler. En l’an 2000, le bienheureux Jean-Paul II, aux JMJ de l’An 2000, invitait les jeunes à devenir des « sentinelles du matin ». J’appelle les catholiques du Var à s’inscrire, avec audace, détermination et inventivité, dans cet engagement politique, au sens noble du terme. Dans la recherche du bien commun, selon les paroles mêmes du Pape François, cet engagement est« l’une des formes les plus élevées de la charité » »

10 comments

  1. Daniel

    Quand donc la CEF au grand complet va t’elle demander de restituer à l’Eglise le mariage chrétien volé par la révolution (c’est à dire les athées libertins qui ont pris le pouvoir en France) en donnant à nouveau valeur aux enregistrements de mariage à l’Eglise. Ca marche très bien dans d’autres pays (ex. l’Espagne).

  2. LABARTHE

    Monseigneur Dominique Rey dit :

    La Loi Taubira est moralement injuste. Notre conscience de chrétiens ne peut accepter cela, ne peut y souscrire, selon son expression.

    Entièrement d’accord avec son propos, et agissons donc !

    Que les pasteurs du troupeau donnent l’exemple, s’ils veulent rester des bergers.

    Comment ?

    Et si les évêques et cardinaux refusaient les cadeaux de la République, et n’acceptaient plus de recevoir de médailles de la légion d’honneur ? Et si ceux qui les possédaient, les rendaient pour marquer leur opposition à cette loi absurde, et offensante pour le Dieu trois fois Saint ?

    Après les idées viendront : manifestations en particulier, car je crois à leur valeur à condition qu’elles soient récurrentes et diffuses dans le pays.

    Et les Ecritures offrent tant d’occasions pour comprendre que le mariage pour tous est le signe que notre descente aux enfers commence, enfer économique, spirituel, enfer tout court.

    Les Allemands ont perdu la guerre à cause de Stalingrad et la résistance de Stalingrad a tenu à cause d’une petite maison abritant des héros, la maison du 6 bis, dévorée par le feu, mais qui a tenu si longtemps que les Russes ont pu échafauder leur plan victorieux.

    Quelques hommes, une petite maison, voilà ce qui a fait tomber l’Allemagne, le grain de blé qui meurt, voilà la maison du 6 bis. Je n’oublie pas bien sûr tous les autres morts à la guerre.

    Mais la maison du 6 bis, glorifiée par Vassili Grossman, a été ce grain de blé qui donne beaucoup de fruits.

    Et bien que les fidèles du Var, avec Monseigneur Dominique Rey, habitent cette maison du 6 bis.

    Jean-Christophe

  3. jejomau

    La résistance morale contre la Loi Taubira a entraîné :

    -1°) un retournement de situation dans la population avec une majorite CONTRE cette loi aujourjourd’hui
    -2°) des conséquences diverses dont l’effondrement de la pré-éminence culturelle marxiste sur la Droite et un réveil des valeurs de Droite dans la population, valeurs intrinsèquement liées à un fond culturel et religieux chrétien
    -3°) l’effondrement du parti lié à la pseudo-droite qui n’a pas su défendre le peuple Français en affirmant haut et fort qu’il « abrogerait cette loi » une fois revenu au pouvoir

    PAR CONSEQUENT

    Le combat peut et doit continuer aujourd’hui en faisant tout pour BLOQUER LE FINANCEMENT de la recherche sur l’embryon en recueillant les 1 millions de signatures nécessaires avant fin octobre 2013 :

    http://www.undenous.fr/

    Il s’agit d’une victoire décisive dans la résistance des valeurs morales contre l’attaque menée au plan mondial par les forces de mort !

    On peut mettre en garde nos élus en leur rappelant qu’on conditionnera notre vote en 2014 à leur prise de position sur ce sujet :

    http://vous-trouvez-ca-normal.com/ecrire-a-mon-depute

  4. AUBERT Roger

    Que chacun prennent comme des veilleurs du matin, le souci d’éduquer la jeunesse qui passe à notre portée… dans la rue, en réunion de famille…. C’est fou, ce qu’il est facile de parler de Dieu, même en silence, par une attitude, un geste, un encouragement à un service, par un témoignage oral ferme ou serein … j’en passe. Que de circonstances peuvent se présenter !!!
    C’est infini. la prière, c’est faire tout cela quand la paralysie physique ou morale mettent des chaînes apparentes aux possibilité humaines !

  5. Antigone

    Voilà ce qu’on aime entendre de la part d’un évêque! Et non un discours mielleux sur le ramadan, comme celui de l’évêque de Laval!
    Oui, tout chrétien doit résister moralement à une loi aussi anti-nature; mais on devrait aller plus loin et entrer en résistance.

  6. Je rappelle que la première loi à observer pour « entrer en résistance » comme le conseille Antigone, c’est de refuser absolument de parler le langage de l’adversaire car, en user c’est déjà accepter les règles du jeu sémantique qu’il nous impose.
    J’enrage lorsque je vois l’expression « mariage homosexuel » sous la plume de ceux et celles qui le contestent le plus. Se déclarer « pour » ou « contre » cette « chose », c’est déjà accepter implicitement que cette « chose » existe. Or, le « mariage homo » n’existe pas. Pas plus qu’un cheval avec des ailes (pour reprendre un exemple cher à Spinoza) ou les sirènes, les licornes et les dragons.
    S’il n’existe pas, ne lui donnez pas de consistance en le nommant. Parlez de « pseudo-mariage homo » ou de « farce matrimoniale homo » ou de « pareillage sodomite » ou trouvez une expression qui vous convienne mieux, mais n’utilisez plus l’expression « mariage homo » car vous faites plaisir aux déjantés qui le revendiquent.
    De même ne parlez plus de « couple homo » (ce qui constitue une quasi reconnaissance du bien fondé de la chose) mais « d’une paire homo » ou d’un « duo homo » mais plus jamais de « couple » en encore moins de « famille ».
    N’oubliez jamais que la « police de la pensée » à l’oeuvre en notre bonne vieille France livrée à la dictature socialo-maçonnique, a deux fers aux feu :
    – le premier consiste à étouffer notre discours en disqualifiant nos catégories de pensées et en disqualifiant notre vocabulaire
    – le second consiste, bien sûr, à nous imposer les siens.

    Ne l’aidons pas à nous décerveler en introduisant inconsidérément ses chevaux de Troie dans notre pensée et notre langage.

    LSM

  7. Hélène

    Je suis heureuse ce matin de lire ce qui est un vrai message honnête et courageux d’un évêque digne de sa mission.
    Merci Monseigneur de nous montrer le chemin et d’oser vous exprimer sur un sujet essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *