Jourdan

L’unique évêque d’Estonie est un Français

Download PDF

Après soixante années de vacance du siège épiscopal, le prêtre français Philippe Jourdan a été le premier évêque ordonné en Estonie. Membre de l’Opus Dei, il a été ordonné évêque le 10 septembre 2005 à Tallinn. Il est le seul évêque pour tout le pays, qui compte environ un million et demi d’habitants, dont 33 % de Russes et d’Ukrainiens. L’Estonie est une « terre mariale », grâce à un décret du pape Innocent II, de 1215.

Mgr Jourdan est le premier évêque depuis 1942, et le second depuis la Réforme luthérienne (XVIe siècle). Il a été nommé par le pape Jean-Paul II le 23 mars 2005, quelques jours avant sa mort. En tant qu’archevêque de Cracovie, Karol Wojtyla avait été administrateur apostolique d’Estonie, une administration érigée le 1er novembre 1924.

Monseigneur Philippe Jourdan est né le 30 août 1960 à Dax, d’un officier de l’armée de l’air et d’une institutrice. Il est l’aîné d’une famille de 3 garçons dont deux sont prêtres. En classe préparatoire au Lycée Louis Le Grand, il est entré en 1979 à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées. Après une expérience professionnelle dans le domaine de l’énergie, il est allé à Rome où il a suivi des études ecclésiastiques à l’Université pontificale de la Sainte-Croix. Il a obtenu un doctorat en philosophie analytique. Ordonné prêtre le 20 août 1988, incardiné dans la Prélature de l’Opus Dei, il a été aumônier d’étudiants à Paris (1988-1992), avant de devenir directeur spirituel de la Prélature de l’Opus Dei en France (1992-1996). Depuis 1996 il vit en Estonie. Nommé vicaire général de l’administration apostolique d’Estonie, il y a exercé cette fonction de 1996 à 2005.

KTO lui a consacré un documentaire le 21 novembre. La réalisatrice Françoise Pons nous fait découvrirce pays majoritairement luthérien en suivant le parcours de Mgr Philippe Jourdan. Mgr Jourdan parle couramment l’estonien, et il est même devenu Estonien. Pour 1,3 million d’habitants, l’Estonie compterait 400 000 chrétiens, dont seulement 9000 catholiques, ce qui est peu, mais tout de même trois fois plus que lors de l’arrivée de Mgr Jourdan. L’Eglise catholique a onze églises, dont une seule à Tallinn, la capitale.

A voir ici (52mn).