b

Mgr André Vingt-Trois use de l’argumentaire de l’extrême gauche pour expliquer la radicalité islamique

Download PDF

Le cardinal André Vingt-Trois a été interrogé hier matin sur BFMTV. L’Observatoire de l’islamisation a décrypté cet étonnant entretien. Il faut savoir que par exemple, Mohamed Merah était tout à fait intégré professionnellement, un garagiste français l’avait embauché. Aussi, rappelle Malika Sorel-Sutter :

“Sur la base des personnes signalées, l’Unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT) révèle que 67% des jeunes candidats au djihad sont issus de classes moyennes, 17% sont même issus de catégories socioprofessionnelles supérieures. L’Uclat vient d’éclairer d’une lumière crue la monstruosité des accusations portées contre les Français depuis plus de 30 ans, opération qui n’a de cesse de semer les graines du ressentiment contre la France” Malika Sorel-Sutter, Figaro Magazine du 27 novembre 2015.:

Voici l’extrait de l’entretien donné par l’archevêque de Paris :

Appolline de Malherbe: Pour vous qu’est-ce qui fait que des jeunes puissent se radicaliser malgré tout dans la religion jusqu’à commettre des actes terroristes?

Mgr André Vingt-Trois: Je pense simplement qu’on a fait une erreur d’analyse, et qu’on continue à faire une erreur d’analyse qui est de croire que c’est la religion qui est la cause de la radicalisation. […] La cause de la radicalisation c’est le sentiment de ne pas être intégré dans la société, le sentiment d’être marginalisé, le sentiment de ne pas trouver sa place dans la société, et le sentiment d’être dans une société entre-guillemets “frivole”.

A.Malherbe : C’est à dire ?

Mgr Vingt-Trois : C’est à dire on est dans une société de la consommation, du clinquant, devant des jeunes qui n’ont aucun moyen de participer à cela. Et donc rentrent dans une dynamique terroriste entre-guillemet, nihiliste, qui vise à détruire.

A.Malherbe : est-ce que vous justifiez en quelque sorte ?

Mgr Vingt-Trois: Non mais je ne justifie pas, je dis simplement que ce n’est pas en disant que c’est dans les mosquées qu’on apprend à être radical. On devient radical par les circonstances de la vie, et par l’incapacité à les assumer. Et, on justifie cette radicalisation en la rattachant à une religion”

A.Malherbe : Alors pourquoi il n’y a pas de jeunes chrétiens ou de jeunes juifs qui se radicalisent ?

(…) Ca ne vient pas de l’extérieur. C’est tous des Français. D’où ils sortent ? Ils sortent de nos écoles françaises. Ils sont nés en France. […] Ils étaient des Français comme tout le monde. (11:55)

Commentaire de l’Observatoire de l’islamisation :

« Quelle différence avec l’argumentaire de Tariq Ramadan qui avait dit à propos de Mohamed Merah qu’il était “la victime d’un ordre social qu’il l’avait déjà condamné” ? Mgr Vingt-Trois tient ce type de raisonnement depuis des années, ainsi il affirmait dans Le Figaro du 31 mars 2012 que “les musulmans peuvent être fanatiques comme les chrétiens peuvent l’être“. Autant de terroristes chrétiens que de musulmans ? »

26 comments

  1. Le concept même de radicalisation est constestable. Le gouvernement est un gouvernement de radicaux fanatisés. Ils n’hésite pas à ponctionner le trésor public pour massacrer les enfants. Voleur et homicide assumé. N’est-ce pas du radicalisme ?

    C’est pourquoi il est vrai qu’il n’y a pas lieu de stigmatiser spécialement l’islam mais qu’il faut revendiquer un bien commun universel qui est vérité, justice et droits de l’homme, ainsi que fraternité universelle. Cet idéal condamne pareillement l’islam et le socialisme. Le cardinal n’a pas à se faire instrument de la propagande gouvernementale.

  2. M.Y.

    Il nous faut apprendre à recevoir sans haine les insultes des frères trois points qui grouillent dans les allées du pouvoir, mais également celles de nos évêques : nous, Français, serions donc un peuple horriblement raciste et xénophobe, ce qui expliquerait la radicalisation de malheureux « exclus » toujours musulmans ! Mais les évêques savant-ils que nous avons accès à des analyses historiques honnêtes, à des études économiques impartiales, à des connaissances précises et étayées, qui nous délassent agréablement des immondes mensonges médiatiques ? Pourquoi certains évêques s’obstinent-ils à répéter ces mensonges, sinon parce qu’ils nous prennent pour des idiots ? Nous SAVONS que l’immigration ruine notre pays et n’enrichit que les multinationales ; nous SAVONS que beaucoup de prétendus migrants ne sont en réalité que des conquérants venus dans l’intention ferme et violente de détruire notre civilisation et de nous asservir, nous SAVONS que les musulmans mentent aux non musulmans, nous SAVONS que nous n’adorons pas le même Dieu, nous SAVONS que Dieu ne peut ni Se tromper, ni nous tromper, nous SAVONS qu’après le Christ ne peut venir que l’antéchrist, nous SAVONS que l’islam n’est qu’une idéologie totalitaire, fanatique, ultra violente, inspirée de Satan, nous SAVONS que de Dieu seul viendra notre Salut.

    • MY

      Votre synthése de la situation est excellente !

      Ne nous étonnons pas que les musulmans pratiquant naturellement la thaqia entendent nous manipuler en permanence , afin de mieux préparer l’anéantissement de l’occident chrétien, conformément à un projet séculaire contenu dans les pages mêmes du maudit coran!

      En revanche nous sommes légitimement stupéfaits de découvrir en nos évêques non pas des missionnaires de vérité , mais au contraire les complices avérés des pires doctrinaires actuels de l’islam tel que le fourbe Tarik Ramadan, qui se révéle un des meilleurs promoteurs du radicalisme , sous couvert d’intellectualisme frelaté.

      Peu de nos princes d’Eglise sont des véritables docteurs de vérité! et si nous nous plions à la discipline des sacrements, nous sommes au contraires obligés d’accueillir leurs analyses avec un grand sens salutaire de la prudence, n’étant plus en mesure de leur accorder une confiance dont ils ne sont plus dignes !

      Aucun authentique gauchiste lamentable ni aucun imam de sale banlieue ne viendrait contredire les élucubrations de l’evêque de Paris , qui s’enfonce dans des contre sens et des contre vérités fondamentales envers le radicalisme terroriste

      L’exclusion sociale n’est pas une explication définitive car bien des jeunes issus de la diversité et vivant en banlieues difficiles , prennent la simple voie de la délinquance élémentaire, en pratiquant des braquages ou en faisant le commerce illégal de la drogue, dans le but de faire de l’argent facile et donc échapper un peu à leur situation d’exclusion matérielle et financiére ! sans songer systématiquement à entrer dans des actes terroristes

      En vérité les actes des terroristes sont carrément indissociables de la doctrine fondamentale coranique et des traditions de ce culte héréthique , largement dominées par des situations de violence insoutenables , prenant leur origine dans le comportement criminel de ce tueur en série et pédophile que fut le monstrueux Mahomet !

      Si Mahomet vivait parmi nous ,il serait le premier dhjihadiste terroriste , grand maitre du DAECH, et encourageant ses fidéles à commettre les pires horreurs ! et toute déclaration contraire n’est que vaine littérature !

    • toto

      « sinon parce qu’ils nous prennent pour des idiots ? »
      Non, ils nous prennent pour des infra-humains qui n’avons pas le droit d’avoir des idées opposées à celles des fanatiques qui nous gouvernent. Pas le droit d’être opposés à l’avortement, gigantesque boucherie dont le gouvernement vient de fixer les quotas minimum à 1 avortement pour 4 naissances dans tous les centres hospitaliers de France. Inutile de vous dite que dans les grandes villes et en corse, ces quotas sont largement dépassés.
      Non, ils nous prennent pour des infra-humains qui n’avons pas le droit de nous opposer à la farce du « mariage » pour tous, sous peine d’être gazés et matraqués pendant les manifestations monstre.
      Non, ils nous prennent pour des infra-humains qui n’avons pas le droit d’être fiers de nos traditions chrétiennes sous peine de voir des imbéciles malveillants les interdire dans les lieux publics.
      Non, ils nous prennent pour des infra-humains qui n’avons pas le droit de nous opposer au suicide de la France par l’immigration-invasion, sous peine d’être traînés devant les tribunaux à la solde des fanatiques.
      Non, ils nous prennent pour des infra-humains qui n’avons pas le droit d’exiger un enseignement pour nos enfants conforme à la loi naturelle
      Nous sommes des sous-citoyens et les fanatiques qui nous gouvernent ne se gênent pas pour nous le faire sentir. Et cela ne fait que commencer…

  3. Delmau

    « La cause de la radicalisation c’est le sentiment de ne pas être intégré dans la société, le sentiment d’être marginalisé, le sentiment de ne pas trouver sa place dans la société ».
    Cela fait des années que Malika Sorel, bien placée pour connaître la question mieux que Mgr Vingt-Trois, explique que l’intégration est très difficile pour des gens venus d’une culture différente, qu’ils en arrivent directement ou, nés en France, par le biais de leur famille. C’est bien regrettable, mais c’est ainsi. C’est le risque de tous ceux qui émigrent dans un pays dont la culture leur est foncièrement étrangère, et les Français n’y sont pour rien. C’est un fait qu’un petit pourcentage s’intègre, mais que la majorité n’y parvient pas. Même issus d’écoles françaises, ils ne sont pas « des Français comme tout le monde », d’autant que les écoles françaises ne sont plus capables de grand chose pour aider les plus démunis. Loin d’améliorer leur sort, la radicalisation l’aggrave. S’ils ne parviennent pas à s’intégrer à une culture foncièrement étrangère, il ne leur reste qu’à aller retrouver la leur, là où elle se trouve.

  4. Cassianus

    Il y a tout de même du vrai dans ce qu’il dit. Si Jésus déclare « bienheureux les pauvres », n’est-ce pas parce que la pauvreté donne envie de chercher une vie meilleure dans un autre monde ? L’enthousiasme religieux (la « radicalisation », en prenant ce terme dans le sens moralement neutre d’observance zélée des préceptes religieux) est excité par l’expérience du malheur et affaibli par les longues périodes de paisible prospérité, comme le montre l’histoire du Peuple de Dieu dans l’Ancien Testament. Que la situation sociale précaire et les problèmes personnels, sentimentaux ou autres, réveillent les sentiments de piété, je crois que nous pouvons l’admettre. Mais ce mécanisme psychologique a des effets très différents, c’est évident, selon les modèles de sainteté (ou de parfaite observance) que proposent les différentes religions. Si un chrétien se « radicalise », il va chercher à se faire moine ou à tenter une grande aventure humanitaire. Des non chrétiens issus de sociétés traditionnellement chrétiennes vont peut-être s’embarquer dans des sectes New Age plus ou moins teintées d’hindouisme. Les Juifs se mettront à observer scrupuleusement leurs lois alimentaires. L’idée de se sanctifier en mettant le monde à feu et à sang semble assez particulière à la religion de Mahomet. Même si d’autres religions paraissent exalter les vertus guerrières, il ne s’en trouve aucune, actuellement, dans le panorama culturel occidental, qui soit aussi typiquement belliciste. Il y a donc un problème avec la pauvreté ; mais il y a aussi, indéniablement, un problème avec l’Islam en tant que religion.

    Ce n’est pas une fausse conception du mahométisme qui donne à certains Musulmans dégoûtés du monde l’idée de se faire djihadistes. Les Musulmans ont des textes sacrés qui leur parlent d’une guerre « sainte » pour imposer au monde leurs croyances et leurs coutumes. Le fondateur de leur religion était lui-même un guerrier conquérant qui coupait des têtes pour établir les institutions qu’il croyait commandées par Dieu. Après cela, tuer à coups de sabre ou avec des armes à feu, c’est juste une question d’aggiornamento. Il faut que les évêques de France, qui prétendent représenter les Catholiques de France, cessent de mentir en prétendant que l’Islam n’est pour rien dans la folie meurtrière des djihadistes français. Avoir reçu en France une religion si dangereuse pour la paix sociale est une faute grave de nos hommes d’état. Elle s’explique par leur christianophobie républicaine. Si nous voulons faire face à la situation en tant que catholiques (et les évêques sont catholiques, il me semble) nous devons dénoncer la double cause de la guerre civile qui est en train de se préparer sur notre territoire : 1) la République maçonnique et 2) l’Islam.

  5. Nous sommes gouvernés pas des maçons et des athées hyper-radicalisés. Non seulement il volent l’argent du trésor public pour tuer des enfants, mais encore ils entretiennent aux frais du trésor public une équipe de tueurs aux ordres du Président de la République sans que la magistrature s’en inquiète (voir les Tueurs de la République de Vincent Nouzille Éditions Fayard 2015).

    Ne parlons pas de l’abominable « dissuasion nucléaire » etc.

    Mais il ne faut pas parler de ces radicalisés-là parce qu’ils détiennent le pouvoir et que le vingt-heures n’en parle jamais.

  6. Hugues

    L’islam est intrinsèquement ultra violent et radical; conquérant. Tous ces charmeurs de serpents ensoutanés devront rendre des comptes à la libération, tout comme les traîtres qui nous gouvernent.
    Quant à cet imbécile de XXIII, il n’a pas sa place dans l’église catholique. Les gugusses de cet acabit sont le triste résultat de V2, avec en amont la Révolte fomentée par le parjure Luther, la Renaissance, la Révolution et le coup de grâce donné avec la séparation de l’église et de l’état…

    • Armindo

      Comme vous avez raison…Comment s’étonner alors de voir et d’entendre un prêtre entonner « petit papa noël » au début de son homélie lors de la première messe de la veillée du 24 décembre à Notre Dame de Paris ?

  7. M.H. dit l’essentiel et j’ajoute::les africains de banlieue ne sont pas tous des musulmans et pourtant ce sont des délinquants..qui un jour le deviendront peut etre mais comme eux ne connaissent du coran que les parties violentes des lois:il faut supprimer qui n’est pas musulman et on peut penser que ce message est soufflé par les imans qui poussent au crime car le reste du livre ne les interesse guère– en fait cette religion est simple dans son application ( il serait curieux de connaitre si les  »croyants » assistent bien les pauvres) –dire X fois par jour en se prosternant que l’on croit en dieu (ne pas se poser de questions sur le bien et le mal que l’on fait) —
    etc.. il suffit de respecter certains rites…
    cette religion ne permet guère de reflexions approfondies sur des valeurs morales: sur le pardon, la conscience, le coran moralement , philosophiquement est assez pauvre – et assez obscur quant à la formulation.de certaines pensées…..aussi le jeune musulman qui n aime guère penser par lui meme (c’est trop fatiguant de lire le coran et de méditer)préfère l’action qui lui donne l’impression d’exister..

    • sygiranus

      « Cette religion ne permet guère de réflexions approfondies… » Plus exact : « cette religion ne permet AUCUNE réflexions approfondies… » Appris méca&niquement à l’inst

      • sygiranus

        « Cette religion ne permet guère de réflexions approfondies… » Plus exact : « cette religion ne permet AUCUNE réflexions approfondies… » Appris mécaniquement à l’instar des tables de multiplication mais sans même en avoir la cohérence interne (il faut avoir côtoyé une madrasa pour le croire !), le coran doit être APPLIQUÉ à la lettre et non pas intégré intellectuellement pour un mise en œuvre intelligente de ses préceptes. Un imam sorti d’on ne sait où et inspiré par un esprit qui ne peut être Saint, aura beau jeu de diriger comme il le voudra des esprits imprégnés de la sorte ou d’y soumettre les esprits vides que lui livre notre Éduc’Nat’ !

  8. Patrick_UK

    Bravo M.Y.
    Votre message est clair, simple et vrai.
    J’ajouterais quand même que si notre Salut viendra de Dieu seul, nous devons y contribuer. Notamment en combattant le Mal ici-bas, en protégeant nos femmes, nos enfants, les petits et les faibles, en apportant la Bonne Nouvelle à ceux qui l’ignorent.
    Mais pour cela il faut accepter d’être violent quand cela est juste et nécessaire…

  9. Joseph2

    Monseigneur, la religion musulmane n’est peut-être pas la cause de la radicalisation. mais il faut voir la vérité. L’Islam est violent par essence. Faites l’effort de lire le coran, et son pendant « le grand secret de l’Islam par Olaf. « ; alors vous pourrez parler convenablement de l’Islam et des musulmans.

  10. karr

    Je doute fort de la justesse de l’analyse de l’archevêque de Paris ,nos évêques sont déconnectés de la réalité et leurs analyses en général sont faussées,que le cardinal et d’autre prélats viennent dans les cités et parlent avec des jeunes qui leur cracheront leur haine du christianisme et de l’Occident en pleine figure.
    Il n’y a pas d’islam radical et d’islam modéré,il n’y a qu’un islam qui depuis son invention n’a de cesse que de soumettre l’humanité à sa loi qui est radicalement opposé au message Evangélique.
    Que les évêques rencontrent des spécialistes de l’islam,des chrétiens qui peuvent témoigner tout comme des prêtres confrontés à l’islam depuis toujours et dont l’analyse repose sur du concret.
    Mais dans nos diocèses comme à Rome la nouvelle religion qu’est l’oecuménisme paralyse toute réflexion sur la nature réelle de cette idéologie satanique,que fait on pour convertir les mahométans?
    Saint-Paul nous le déclare: »Malheur à moi si je n’annonce pas Jésus,et Jésus crucifié! »

  11. hermeneias

    Oui M.Y. vous savez

    Mais , peut être , certains nombreux , « comme des brebis sans berger » , errent et ne savent pas et sont donc abusés .

    Mais , vous avez raison , il faut dire aux évêques que nous SAVONS et que nous COMPRENONS bien ce qui se passe et les discours politiques lénifiants et sédatifs…..

  12. Hervé Soulié

    Là, le cardinal Vingt-Trois déçoit.
    Evidemment, il y a l’impossibilité de l’intégration économique des jeunes issus de l’immigration, particulièrement dans la crise économique actuelle.
    Mais il n’y a pas que cela.
    Non, il n’y a pas que cela, il y a aussi la séduction forte sur ces immigrés d’un religion offensive, conquérante, violente, désormais consciente de sa force, séduction qui finit par tout emporter de leur équilibre mental, et l’archevêque de Paris ne peut pas l’ignorer.
    Pourquoi alors ne le dit-il pas ?
    La peur du qu’en-dira-t-on ?
    La peur des réactions des adeptes du politiquement correct qui tiennent le pouvoir ?
    La peur des partisans bruyants du « padamalgam » ?
    Ce n’est pas très digne.

  13. Ce n’est pas seulement la défaillance d’un prince de l’Eglise.
    C’est l’apologie de l’apostasie.
    La Contre-Eglise ne se masque plus; elle a gagné !
    Nous allons voir ce que nous allons voir, accrochons-nous, ça va tanguer.

    Islam et franc-maçonnerie, même combat : Neutraliser le Christ. Après quoi, tout peut arriver.
    Pour ceux qui ne l’auraient pas encore perçu :
    https://asasuite.wordpress.com/2015/03/31/si-on-se-decidait-a-ouvrir-les-yeux/#_Toc415518828

  14. Plus de 76% des personnes interrogées sur l’Islam estiment en effet que l’islam est une religion « intolérante » et qu’il n’est pas compatible avec les valeurs chrétiens de la société française.
    Le commencement, l’Islam est un ami des communistes!
    C’est un chiffre plus radical encore, huit sondés sur dix jugent que la religion musulmane cherche « à imposer son mode de fonctionnement aux autres ». Enfin, plus de la moitié des personnes interrogées pensent que les musulmans sont « en majorité » (10 %) ou « en partie » (47 %) « intégristes », sans que l’on sache ce qu’elles entendent par ce qualificatif.
    Ce que nous savons est que dans les pays où ils imigrent, depuis un certain temps, ils veulent s’imposer sur ceux qui l’ont reçu par la force et les expulser du pays que les a reçu; ils sont très violents à cause de leur réligion que les excite!
    Une des meilleures façons de refroidir l’islam aussi est de plus en plus à réduire le prix du pétrole et en acheter le moins pour le metre en danger de se devenir des misérables!
    Confirez les sourates 5,31 et 5,33 et des autres similaires et voyez le pourquoi qu’ils sont violents dès l’enfance!
    Je le respecte, mais je ne suis pas d’accord avec les points de vues du cardinal Vingt Trois – le principal problème c’est avant tout que l’Islam est une l’idéologie totalitaire sur la forme religieuse, le même style des communo-nazi-fascistes, le moment aussi alliée des communistes!

  15. roland

    Quand il m’arrive de lire les écrits (ou messages) de Mgr Vingt-Trois je suis frappé de la rareté de l’emploi du nom de Dieu ou du nom de Jésus ou du nom du Saint-Esprit. Se comporte-t-il vraiment en représentant de Dieu dans la Cathédrale de Paris ? Profondément troublant !
    FT

  16. Gilberte

    Les Français qui ont vécu les débuts de l’industrialisation au sortir de la révolution au 19e siècle, les 60 heures de travail par semaine dimanche compris à partir de 9 puis 11 ans, pas de sécurité sociale ni de retraite, le pain principale nourriture, ces Français n’étaient pas des criminels, la France ne produisait pas des assassins. Qu’on ne dise pas qu’actuellement les classes moyennes et même les classes populaires _qui ont un niveau de vie bien supérieur au niveau des Français des classes populaires du 19e et même 20e siècle_, ont une excuse de produire des criminels rêvant de tueries au Moyen-Orient, leur seule excuse c’est de ne pas distinguer le bien du mal, d’appeler bien ce qui est mal (mais ils le savent) parce que musulman
    Les Français de toutes conditions ont tant travaillé à la prospérité de la France, que cela devient révoltant de voir ce pays miné de l’intérieur par l’islam dit « modéré » et le mondialisme avec toutes ces théories venues d’Outre Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *