brunin

Mgr Brunin encourage les réactionnaires

Download PDF

Paris Normandie consacre un article à ces catholiques normands décomplexés, dont l’un, responsable local d’Alliance Vita, assume :

« Pour ma part, le terme de réactionnaire me convient assez et explique mon engagement militant. Selon moi, la société actuelle part à la dérive et heurte ma foi chrétienne. Les dernières lois sur la fin de vie ou sur l’avortement confirment cette permissivité généralisée qui ne respecte pas la vie humaine. Pour moi qui crois dans les racines chrétiennes de la France que certains hommes politiques comme Vincent Peillon veulent nier, ces lois vont toujours plus loin, trop loin dans le but de banaliser l’avortement, l’euthanasie ou l’adoption par des couples homosexuels. »

Et dans le même article, Mgr Brunin déclare :

« Ces associations sont autonomes et ne sont pas aux ordres de l’Église. Mais, sur le fond, j’encourage leur envie de peser sur les débats de société qui est légitime et nécessaire. Les chrétiens ne font pas la loi, mais ils ont le devoir d’alerter quand celle-ci va trop loin, quand ils sentent que la vie, à sa conception ou à sa conclusion, est en danger. Afficher son idéal chrétien, c’est aujourd’hui être à contre-courant. Et cette radicalité catholique est à la hauteur des enjeux. »

10 comments

  1. Thierry

    A propos de Peillon :
    « Pour moi qui crois dans les racines chrétiennes de la France que certains hommes politiques comme Vincent Peillon veulent nier, » etc.
    NON, c’est bien pire que ça,voyons ! La négation des racines chrétiennes est une attitude assez passive.
    Peillon, lui, veut ERADIQUER, c’est-à-dire ARRACHER ces racines : c’est une attitude extrêmement agressive, hautement significative des personnages de son milieu imbus de leurs certitudes maçonniques. Ils veulent la guerre ! Ce sont des intentions très violentes qu’il convient de dénoncer comme telles sans aucune ambiguïté !
    C’est une sorte de robespierrisme idéologique, une « révolution culturelle » à la mode française ; c’est extrêmement choquant ! Ce type et ses complices sont tout simplement FOUS à lier ! Il faut avoir de le courage de le dire. Il faut mettre les MOTS adéquats sur ces intentions délirantes pour les dénoncer et les combattre. N’édulcorez pas leurs propos,j Mgr Brunin !

  2. gaudet

    Enfin voilà un evêque de bon aloi, n’hésitant pas à affirmer des vérités absolument essentielles . Il se veut réactionnaire ?, mais nous devons éprouver l’envie de l’être tout autant que lui ! Je suis excédé par la tyrannie de la bien pensance et du politiquement correcte , et j’affirme être pleinement conservateur et réactionnaire en matiére de religion et de fonctionnement moral de la société ,et en particulier de la société française !

    Et quant au maudit Peillon , il s’affirme comme étant une des pires créatures luciférienne , directement issue des bas fonds maçonnique de la calamiteuse et scandaleuse rue cadet et son grand orient pourri ! que ce scélérat aille donc se faire botter les fesses par le diable !

    • Thierry

      Merci gaudet de confirmer quant à Peillon…
      La république (sans majuscule) c’est la rue Cadet et la rue Cadet c’est la république. C’est sans équivalent (autant que je sache) en Europe… La « Pieuvre » et la « Camorra » à la mode française… Elle ne fait pas couler de sang certes, mais est d’autant plus efficace.

  3. Courivaud

    On a déjà vu, il y a quelques jours, ce dont est capable Mgr Brunin.

    Cette fois, il « encourage à être radical » : c’est cela et comme cela, je me tiens dans mon Olympe-palais épiscopal, je ne me salis pas les mains, je ne viens pas saluer « l’Alliance Vita »… autrement dit, « je m’en lave les mains ».

    Et puis, il y a des événements qui « heurtent ma foi chrétienne », dit Monseigneur.
    Cela me heurte aussi, sauf que je ne suis qu’un fidèle laïc parmi d’autres et que je n’ai pas à exhorter, encourager comme doit/devrait le faire Monseigneur, gardien du magistère, surtout lorsqu’il s’agit de « la foi et des moeurs ». Là, on voit bien que Monseigneur s’exprime à titre privé : « cela heurte ma foi », comme il aurait pu dire « ce n’est pas mon opinion ».

  4. Ah Pie XII, si tu revenais...

    Au moins en France, il semblerait que vous ayez encore quelques évêques « qui en ont »… pour le dire platement.

    • RENE

      Très cher « Ah Pie XII, si tu revenais… », pour trouver qu’en France il y a encore au moins de bons évêques, vous devez être belge – car votre beau pays jadis pétri de catholicisme a encore plus renié la foi de l’Eglise que nous, c’est dire. Courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *