6a00d83451619c69e201b7c737ea2f970b

Mgr de Kérimel soutient la Marche pour la vie

Download PDF

Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble, préside le groupe de travail de la Conférence des évêques de France sur l’avortement, répond aux questions de Famille Chrétienne :

« Au moment de la naissance du Fils de Dieu, un immense combat spirituel a lieu. Le Démon s’agite pour éliminer le Verbe incarné. Et, comme par hasard, ce sont les enfants qui sont éliminés. Au moment de la sortie d’Égypte, comme pour le massacre des Innocents, on s’attaque aux enfants.

Il y a quelque chose de très mystérieux dans ces attaques de l’ennemi du genre humain contre la maternité, les enfants à naître, la vie. Quand on écoute des témoignages de femmes dans des situations de grossesses difficiles, on retrouve toujours l’angoisse et la pression de l’entourage pour éliminer le problème. Quoique le gouvernement en dise, elles sont dans une grande détresse avant et pendant et, pour beaucoup, après avoir avorté. Il y a là quelque chose de l’acharnement du Malin sur la vie naissante, sur les femmes dans leur capacité à donner la vie.

Une logique perverse est à l’œuvre, car elle enfonce les femmes en les rendant responsables d’un mal dont elles sont victimes. Paradoxalement en présentant l’avortement comme un droit, on leur retire jusqu’au droit de souffrir ou de se plaindre. Elles n’ont plus que le droit de se taire.

Soutenez-vous la Marche pour la vie de Paris le 25 janvier ?

Je ne serai sans doute pas présent, à cause d’autres engagements. Mais oui, je soutiens cette marche. Il est bon de marcher pour la vie, pour que notre société reprenne conscience de la beauté de la vie, et qu’elle soit aidée à trouver d’autres solutions que cette solution mortifère. Car l’avortement blesse le corps social, et génère de la violence de manière imperceptible dans toute la société. Les chrétiens ont de beaux défis à relever pour aider tant de personnes qui sont perdues ou en détresse et leur montrer la beauté et donc l’inviolabilité de la vie humaine. »

3 comments

  1. Françoise

    Une très belle réflexion sur le drame de l’avortement dont sont victimes les futures mères potentielles et les petits à naître qui n’ont pas ou plus la possibilité de s’exprimer.

  2. Pauvre pécheur que je suis

    Il y a là quelque chose de l’acharnement du Malin sur la vie naissante, sur les femmes dans leur capacité à donner la vie.

    Ces paroles réalistes sont issues de l’Esprit Saint!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *