vincent-lambert-11420218dtzea_1713

Mgr d’Ornellas conteste la défense de Vincent Lambert

Download PDF

Le CHU de Reims, où est hospitalisé Vincent Lambert, va engager une « nouvelle procédure d’arrêt des traitements » et convoque la famille le 15 juillet. Dans une lettre adressée à la famille de Vincent Lambert, l’équipe médicale indique son intention « d’engager une nouvelle procédure en vue d’une décision d’arrêt des soins », et donc, en vertu de la loi Leonetti, d’arrêt de l’hydratation.

Dans Le Figaro du 4 juillet, Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes, est interrogé d’abord sur la question des mères porteuses, sur la loi Taubira, puis sur cette affaire Lambert :

« Vous avez ouvert un blog sur la fin de vie, et venez de publier un livre sur le sujet. Que pensez-vous des derniers rebondissements sur le projet de loi Fin de vie au Sénat  ?

J’ai confiance dans les soignants qui accompagnent les personnes en fin de vie, avec les bénévoles. Développer l’offre palliative est la priorité des priorités. Ne pas le faire, c’est manquer cruellement de fraternité à l’égard de nos proches en fin de vie.

Sur le cas précis de Vincent Lambert, que faire ? Quel regard l’Église porte-t-elle sur l’intervention de la justice dans cette affaire ?

La médiatisation au sujet de cette personne n’est pas respectueuse d’elle-même et de sa famille qui souffre. Il est mieux de faire confiance au processus collégial de décision par l’ensemble des personnels soignants avec le médecin qui a aussi la mission d’accompagner les proches. Le droit est utile, mais l’éthique donne plus de lumière.

N’y a-t-il pas un moment, cependant, où il faut décider de l’arrêt d’un traitement ?

Oui, bien sûr quand ce traitement est disproportionné, quand il ne produit aucun bien, détériore la santé et augmente la souffrance. »

Pour Vincent Lambert, qui n’est pas en fin de vie et qui ne bénéficie d’aucun soin proprement médical (il n’a même pas droit aux séances de kinésithérapeute pourtant recommandées), l’alimentation et l’hydratation par sonde n’est pas disproportionné, ne lui détériore pas la santé et n’augmente pas la souffrance… Alors pourquoi faire confiance aux médecins ? La Congrégation pour la doctrine de la foi avait déclaré :

« L’administration de nourriture et d’eau, même par des voies artificielles, est en règle générale un moyen ordinaire et proportionné de maintien de la vie. Elle est donc obligatoire dans la mesure et jusqu’au moment où elle montre qu’elle atteint sa finalité propre, qui consiste à hydrater et à nourrir le patient. On évite de la sorte les souffrances et la mort dues à l’inanition et à la déshydratation. »

Faire mourir Vincent Lambert de soif, est-ce bien cela que demande Mgr d’Ornellas ?

 

23 comments

  1. pm

    Quand on parle de ce qu’on n’ignore parce qu’on n’a pas pris la peine de se documenter aux bonnes sources, on se tait !
    Il ne sait pas que le personnel soignant est loin d’être « catholique » et que bientôt on va lui demander d’euthanasier les patients ! D’ailleurs que dit-il sur ce sujet ?
    Qu’ils s’occupe d’évangéliser son diocèse et qu’il visite ses paroisses où la moyenne d’âge est celle des maisons de retraite, les écoles chrétiennes qui deviennent des établissements privés aux mains de la république ?

  2. PINSON

    cet évêque ne connait pas le dix commandements il s’est arrête au quatrième, car le cinquième dit : tu ne commettras pas se meurtre , mais, c’est vrai, pour ce personnage noséabond tout est permis, fait-il partie d’une secte Fran-Ma cela ne saurait nous sur prendre, car beaucoup sous le couvert de leur soutane, jetée aux orties,pardon de leur tenue civile, cela passe mieux

    • Chapeau si vous avez compris quoi quoi que ce soit à ce galimatias,l’auteur lui-même en étant bien incapable d’où ses contradictions flagrantes!Mais d’où sort donc ce type sinon des séminaires « réformés » et vides de l’après-concile?Heureusement que la nature va faire son travail t par la morrt nos débarrasser de ces sépulcres blanchis,laissant la place à des Evêque comme Mgr Rey ,de Fréjus-Toulon dont le diocèse,tout petit pourtant,ordonne plus de prêtres que celui immense de Paris ou à Mgr Aillet de Bayonne qui vient de réouvrir un séminaire fermé par un de ses prédécesseurs ou ceux de Grenoble et de Vannes,entre autres!Maurras-que je condamne bien sur pour ses délires antisémites et dont de Gaulle disait « Maurras à force d’avoir eu raison,est devenu fou »,disait qu »en « politique ,le désespoir était la bêtise absolue ».L’on peut dire la même chose dans tous le domaines et donc en religion,ces « Evêques » tiédasses et petit-bourgeois étant des désespérés!erlande.wordpress.com,le site PRO-VIE,entre autres, tous azimuts,car tout se tient,qui ne lâche rien de rien et à personne;lire le dernier article sur les fanatiques du crime:impressionnant,la puissance des partisans de cette culture de mort dont le rêve est de supprimer pour le pire d’entre eux neuf-dixième de l’humanité actuelle pour « préserver notre bien-être »!

  3. Daniel

    Vous posez la question : Faire mourir Vincent Lambert de soif, est-ce bien cela que demande Mgr d’Ornellas ?
    A la lecture de ce que M. D’ORNELAS a dit je suis obligé de répondre « oui ». C’est évident.

    Par contre je peux ajouter qu’il est « faux-nez » comme pas un, car dire « Il est mieux de faire confiance au processus collégial de décision par l’ensemble des personnels soignants avec le médecin qui a aussi la mission d’accompagner les proches. Le droit est utile, mais l’éthique donne plus de lumière », c’est comme dire « il est mieux de faire confiance à un usurier, mais la morale financière évite d’être volé ». Ou plus simple encore « il est mieux de se doucher à l’eau glacée, mais l’eau tempérée est plus confortable ».
    Langue de buis … langue fourchue.
    Ne sait-il pas ce qu’il y a dans la nouvelle loi de fin de vie ? Si il le sait car il a déjà dit ça lors des débats.
    Confiance braves gens, dormez sur vos deux oreilles, une personne irréprochable, un évêque !, vous le dit.

  4. Paul

    Oui, Paul-Emic, le clergé français est descendu bien bas. En fait, plus précisément, les évêques, dans leur très grande majorité, se sont ravalés eux-mêmes à l’état de sauvages. En effet, ils ont décidé de mépriser l’exigence de cohérence, donc les lois du raisonnement, ces lois naturelles de l’intelligence que Dieu dépose en chacun de nous, et qui nous distinguent des animaux. Ainsi, l’autorité que les évêques exercent devient une autorité arbitraire, ayant perdu le fondement de la foi et de la raison. Or une autorité arbitraire est une autorité violente. Se montrer désinvolte par rapport à la raison, c’est entrer dans la sauvagerie.

  5. Pio

    Mais cet homme est conscient, bon Dieu, comment peut on vouloir laisser mourir de soif une personne consciente, qui entend et perçoit ce qui se trame contre elle ? Et dire qu’on veut toujours nous parler à nous africains de droits de l’homme.

  6. allegrovivace

    « le Père archevêque d’Ornélas » à Rennes est à un poste cardinalice… jusqu’à présent, nous avons échappé au pire, Rome ne l’a pas (encore) promu Cardinal de la sainte Eglise de Dieu.

    Rome, parfois, procède à des sanctions/promotions, pourvu que « le Père archevêque » de Rennes ne connaisse ni sanction, ni promotion.
    Au point où en est l’Eglise, le fidèle laïc doit être pragmatique pour garder la tête froide.

    pour mémoire : NOUS FÊTERONS la SAINT BONAVENTURE, (docteur de l’Eglise), nous les catholiques de France, LE 14 JUILLET, mardi prochain !

    allegrovivace

  7. Louis JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

    Je vous salue…

    A temps et à contretemps.

    Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël. »
    Maintenant même, nous sommes dans l’attente du retour de Notre Seigneur JESUS-CHRIST pour qu’Il reprenne en main la destinée de notre humanité souffrante. Pour qu’Il règne, enfin, sur Son trône de gloire. Alléluia !
    Donc nous savons que ce monde sera renouvelé. Ce qui confirme : « La terre et le ciel passeront mais mes paroles ne passeront pas. »
    « Vous qui m’avez suivi. » Là il ne s’agit pas seulement des douze Apôtres, mes de TOUS les chrétiens qui auront répondus généreusement à l’appel de la Mission : « Allez… »
    Oui, nous chrétiens nous sommes destinés à régner avec Notre Seigneur JESUS-CHRIST. Qu’avons-nous fait de spécial pour mériter un tel honneur ? Rien ! Cela vient de la grâce du Créateur. N’oublions pas que cet état était notre destinée première. C’est la rébellion de nos premiers parents, qui a fait que nous sommes destinés à passer par la mort pour retrouver l’état initial qui nous était destiné.
    Alors, oui, ne nous lamentons pas comme ceux qui n’ont pas d’espérance, mais jubilons, oui jubilons de Joie d’avoir cette promesse des la Vie Éternelle auprès du Père de toute éternité! Elle n’est pas belle la Vie ?
    Que la Sainte Trinité, le Père, le Fils et l’ESPRIT-SAINT, vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie !
    Merci !
    JFL

  8. lea

    Il y a longtemps, malheurreusement, que Mgr d’Ornellas est comme plume au vent! Il va où le vent du carriérisme le porte, qu’il se rappelle les « reproches justifiés » du pape François le 2 février, journée des consacrés ! À qui au lieu de « À Qui » s’est-il consacré? Les mondanités , les titres et les honneurs sont trop souvent le but de certains prélats qui travaillent plus à leur promotion et image publique et médiatique qu’au salut des âmes qui leur sont confiées par leur consécration.

  9. chui Zemmour

    je n’y comprends plus rien, arriver à mon âge pour voir de telles choses je suis abasourdi à moins que les propos de cet évêque n’aient pas été bien retranscris, j’aimerai en savoir davantage.

  10. Paul

    J’ose espérer que Louis jacques François fait de l’humour noir. Sinon, je ne suis pas du tout d’accord avec lui. Car certes , il faut se réjouir de ce que Dieu gagnera ultimement. Mais cela n’empêche pas que quand des choses horribles se passent dans le monde présent, on peut et même on doit les dénoncer. Sinon on collabore au mal. C’es

  11. Pauvres hères que nous sommes. Notre voisin trébuche, instinctivement nous le retenons, lui évitons la chute.
    A la suite de quoi il semble être en difficulté pour avancer sans risque, mais nous pourrions, alors, l’abandonner? Non! Nous nous devons de lui être secourables jusqu’au bout de son chemin, il en va de notre humanité!
    Confondre notre réflexe instinctif de survie, d’avec l’obligation d’entraide pour nos prochains serait oublier que nous avons à nous maintenir avant tout, si nous voulons aider.

  12. JVG-F

    La COLLUSION entre certains prélats et l’idéologie maçonnique est vraiment remarquable. Dans le sens étymologique du mot !!!
    Force est de constater l’insidieuse dégradation de ses ecclésiastiques, bien trop proche du pouvoir politique et beaucoup trop éloignés de leurs engagements d’ordination. A force ils en deviennent des ennemis de l’Eglise

    Il y a des réductions à l’état laïcs qui couvent !!!!!

  13. BOMMIER

    «  »Evêque, je meurs par vous! » Ste Jeanne d’Arc
    Tout est dit ici dans sa lumière johannique.
    La mort des croyants pour un plaisir coupable de domination politique.

  14. Féru

    La dialectique ecclésiale est surprenante, elle était bonne « en temps e paix », mais aujourd’hui le mal ne se cache plus, il faut choisir son camp, et je ne sais pas dans lequel se trouvent beaucoup de nos évêques.
    Peut-être devraient-ils se taire et refuser de participer à tous ces débats, ces interviews, qui sont le propre des mondains. Car les interlocuteurs sont passés maitre en l’art de piéger leurs invités et nos pauvres évêques se font manipuler.
    Leur seule réponse devrait être le silence ou la proclamation de notre foi en Jésus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *