1020x765

Mgr d’Ornellas veut supprimer la messe traditionnelle à Rennes

Download PDF

L’information est officielle depuis la grand-messe de dimanche mais elle circule depuis quelques jours.

Le chanoine Christofoli, de l’ICRSP, desservant la chapelle Saint François à Rennes s’en va début septembre 2016. Aucun remplacement n’est annoncé.

En outre, la chapelle Saint François sera fermée et mise en vente avec l’accord du diocèse. Aucun nouveau lieu de culte pour la forme extraordinaire ne semble proposé. Construite durant l’année 1877, la chapelle Saint François, de style néo-roman fut l’église du couvent des Récollets, branche de l’ordre des Franciscains. Lors de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, les religieux sont expulsés, mais le couvent, resté propriété de l’Eglise, accueille les élèves du grand séminaire de Rennes dont les locaux viennent d’être confisqués. La guerre de 1914 mettra fin à cette situation, et les religieux retrouveront leur couvent. Le nombre de frères diminuant, au début des années 1970, les bâtiments furent vendus à une association de réinsertion sociale et la chapelle est coupée en deux par un mur. Seul le tiers de celle-ci est laissé à la disposition du diocèse.

En bref : les fidèles sont invités à rejoindre la FSSPX (Chapelle Saint-Pierre-et-Saint-Paul) !

Mais pourquoi cette décision ? La jalousie ? Il semble que les autres paroisses du centre ville de Rennes ne supportent pas de voir tous les jeunes suivrent le chanoine Christofoli. Il est victime de son succès et crée involontairement des jalousies dans le clergé local.

Le diocèse de Rennes vit encore à l’heure du motu proprio Ecclesia Dei du Pape Jean-Paul II (1988). Il n’y a eu aucun effet du Motu Proprio Summorum Pontificum du Pape Benoît XVI. Mgr d’Ornellas raisonne comme à la fin des années 80 avec un régime d’autorisation épiscopale. Sa vision du Motu Proprio du 7 7 2007 est de créer des conditions d’applications où l’évêque décide pour les fidèles quelle sera la bonne messe pour ceux ci ! Il espère trouver des prêtres bi-formalistes pour contrôler les tradis.

Les étudiants très nombreux à Rennes et les familles sont désemparés.

38 comments

    • Papilou de Normandie

      Pas plus de ralliés que de …encore ces querelles de vieille lune!! Je n’ai jamais quitté la messe de toujours!! Ai suivi et encouragé (même aidé à l’époque) à garder cette messe au sein d’Ecclesia Dei!! Encore une belle c……! ça suffit les divisions avec chacun sa chapelle, sa vérité, ses « clients son fric, etc…
      Avec la tournure de ce pontificat ce n’est pas le moment de jouer au plus pur!! La messe dite traditionnelle n’a jamais été interdite …alors qu’elle soit dite d’un côté ou de l’autre…PEU IMPORTE IL EN VA DU SALUT DES ÂMES!!! Le triste d’Ornellas provient de l’Institut N.D. de vie où la formation est sérieuse MAIS….malheureusement dans le sillage de Vatican II…CQFD!!

  1. toto

    A part quelques exceptions les évêques français sont les pires ennemis du Christ. Avec leur clergé marxisé jusqu’à la moelle, ils risquent leur salut éternel. Cela n’a pas l’air de les émouvoir. Ils ont otut faux depuis Vatican II et ils s’obstinent à refuser de voir la réalité. Ce sont des « has been », des fossiles, des vieux schnocks crispés sur leurs illusions.
    Scandale, voilà un prêtre dans la Tradition qui draine les jeunes et les familles! Cela n’est pas possible, dans leur schéma mental, ce sont eux les hommes de « progrès ». Vite des mesures d’exclusion, des coups bas, dignes d’une gestapo cléricale que les Français vomissent, c’est tout ce qu’ils trouvent comme réaction. Ils ne se mettent pas en question, ces incapables…

    • LM

      « les évêques français sont les pires ennemis du Christ » : diffamation
       » leur clergé marxisé jusqu’à la moelle » diffamation
      « ils risquent leur salut éternel » jugement
      « Ce sont des « has been », des fossiles, des vieux schnocks crispés sur leurs illusions. » diffamation, insulte, et jugement
      « Vite des mesures d’exclusion, des coups bas, dignes d’une gestapo cléricale que les Français vomissent, c’est tout ce qu’ils trouvent comme réaction. » diffamation
      « Ils ne se mettent pas en question, ces incapables… » insulte, jugement, diffamation
      Bravo, pour vous Mr je ne sais pas, vous vous dite catholique? Nous n’avons pas la même définition.
      Travailler plutôt à la charité de tous!

      • Olympe

        @ L M – Je trouve Toto très indulgent … le Pape paul6 a fait bien pire pour les Catholiques, il a interdit le Saint Sacrifice de la Messe et les évêques conciliaires se sont précipités a la suite.
        Je ne pense pas que ce soit un exemple de charité d’abord envers le Bon Dieu et envers son prochain et on pourrait plutôt se demander si les conciliaires se disent Catholiques. Je me rappelle très bien et c’est passé dans les journaux, qu’ils n’ont pas hésité a faire venir la police pendant la Sainte Messe pour empoigner de force un Prêtre en vêtements sacrés et le jeter hors de son Eglise.
        On peut dire d’ailleurs que les Catholiques, ceux que vos amis ont l’habitude de nommer traditionnalistes, sont persécutés en France depuis le concile vatican2. Alors insultes, jugements et diffamations et autres, on ne se gêne pas pour eux, c’est leur lot quotidien depuis longtemps, les communistes n’ont pas fait mieux du temps de URSS.

      • De quel droit mettez-vous en doute la foi de Toto ? Êtes-vous évêque ou pape ?

        Nous sommes bien obligés de juger. Ce qu’interdit le Christ, c’est de juger du salut éternel. Mais j’ai entendu d’un saint prêtre adepte de la messe de Paul VI: « Il met son salut en danger. » Il est possible de le dire lorsque quelqu’un commet une escroquerie par exemple sans signe extérieur de repentir. On juge objectivement que l’acte met le salut en danger, pas que la personne sera damnée.

        D’ailleurs vous-même ne jugez-vous pas en écrivant « insulte, jugement, diffamation » ?

        Toto s’est un peu énervé car il voit que sa liberté religieuse et celle de bien des catholiques est niée par l’épiscopat. Cette agacement est compréhensible.

        • LM

          Monsieur, ce sont bien les actes que j’ai jugé et non la personne, relisez mon commentaire.
          N’est-ce pas par la charité que nous serons reconnus ? C’est dans ce sens que je peux poser la question est-ce catholique au regard du commentaire ? Bien à vous

      • NM

        Des personnes publiques qui cherchent de l’infamie et qui exulte de leur infamie abandonne droit à l’immunauté ou au respect. On pourrait citer de nombreux exemples récents où par acte ou par omission un grand nombre des evêques de France ont scandalisé les fidèles et méprisé ceux qui luttent contre la pourriture du monde contemporain, à commencer par leurs refus de soutien à la Manif Pour Tous. Or, les Madame Grundy du monde nous interdiraient de moquer là où la moquerie est due.

      • Vouaney

        « C’est pas beau de juger »
        Après votre réponse ressemble fort à un jugement.
        Quand à la charité, certes il faut la pratiquer mais il faut également croire et se battre. Quand j’entend les paroissiens de l’ICRSP parler de charité, je pense aux bisounours.

      • Buffalo

        Ne confondez pas la charité avec le discours sirupeux, les sourires mièvres, les mines compassées qu’adoptent les Tartuffes, spécialement dans l’Eglise, y compris des évêques. Tout cela est une caricature de la charité. Relisez les admonestations de sainte Catherine de Sienne au de saint Bernard aux papes de l’époque: vous seriez horrifiés, je le crains, par le ton adopté. Relisez aussi Bernanos, Bloy, et vous verrez comment ces grands chrétiens flétrissaient un certain clergé. Reprenez enfin les paroles de Jésus-Christ lui-même à l’encontre des Pharisiens: on ne peut pas dire qu’il y faisait açte de diplomatie ecclésiastique….

  2. C

    Entre l’affaire de Port Marly et cette affaire à Rennes, cela fait vraiment beaucoup pour l’ICRSP!
    Les ecclesia dei toujours restés fidèles à Rome gêneraient-ils plus encore que la fsspx dans le cadre de la « normalisation » de l’ère François.
    Tout cela est bien triste. Prions.

    • Papilou de Normandie

      A PORT MARLY NE LACHEZ RIEN DE RIEN!!!J’ai participé à la défense de cette église et fus expulsé par les CRS!!! S’il faut recommencer….au moindre appel…..PRESENT!!! Ras le bol!!

    • NM

      Non, le but de l’Ecclesia Dei est justement de contrôler les tradis. Je crains qu’une intégration de la FSSPX sous leur tutelle n’ait pour but que de mener, à terme, à la disparition de ce premier car en l’absence du contrarien crédible…

  3. T

    En 2011, vous annonciez le départ de l’ICRSP et du chanoine Cristofoli (sans « h ») :
    http://www.riposte-catholique.fr/non-classe/menace-sur-linstitut-du-christ-roi-dans-le-diocese-de-rennes
    Ils sont toujours là, cinq ans plus tard.

    Le départ du desservant et la vente de la chapelle s’ils devaient être effectifs signifieront-ils forcément la fin de la présence de l’ICRSP et a fortiori de la messe traditionnelle à Rennes ?

    Comme pour Port-Marly, ne criez vous pas trop vite au loup ?

  4. D8

    Malheureusement, ce texte est radicalement FAUX,
    la personne qui a envoyé cette info à Riposte Catholique aurait du
    1) écouter ce qui a été annoncé ce matin lors des annonces dominicales à la Chapelle Saint-François,
    2) mettre en application ce qui a été demandé !
    Il a été annoncé que la ‘convention’ qui lie le Diocèse et l’ICRSP prend fin en cette fin d’année, que la Messe en forme extra ordinaire serait célébrée par des prêtres diocésains, qu’une réunion de l’association a téé annoncée et que, lors de la réunion (date annoncée) de l’association, il sera pris des décisions d’actions à venir. Il était donc sous-entendu que AUCUNE INITIATIVE PRIVEE de vait être prise, au risque de rendre difficiles les prochains rdv av l’évéché.

    • Isambart Busquet

      Je pense aussi qu’il ne faut dramatiser trop tôt ce qui ne l’est peut-être pas.
      En revanche, à part quelques exceptions, les prêtres diocésains ne sont pas des prêtres foncièrement respectueux de la « Tradition ». Ils n’ont pas été formé pour cela et ne cherchent pas toujours à comprendre les valeurs que la Tradition défend. Il faut pour cela étudier beaucoup, remettre en cause ce qu’on leur a parfois enseigné, et leur ministère actuel, marqué par la réunionite, ne leur en laisse pas le temps. Pourtant ils souhaiteraient pouvoir chercher.
      En revanche aussi, je m’oppose à l’idée qu’aucune initiative privée ne soit prise.
      Il s’agit de défendre notre foi, de gagner notre vie éternelle. Il est de notre devoir de fidèles de transmettre à nos prêtres et à notre évêque nos inquiétudes, nos espoirs, nos besoins. Il appartient à nos prêtres de les transmettre à notre évêque, sans les déformer, et à ce dernier de se laisser guider par le Saint-Esprit, sans faire preuve d’idéologie post-conciliaire.
      Dans un cas similaire que j’ai vécu, la haine du clergé pour la « Tradition » que j’ai découverte, m’a fait basculer du rit ordinaire au rit extraordinaire. Merci à mon Ange Gardien !

  5. erminig

    Votre titre est bien curieux.
    Ne vous seriez vous pas hâté un peu trop vite sans vérifier les informations exactes?
    parce que je ne crois pas, justement, que Mgr d’Ornellas ait exprimé ce désir.
    Et il vaudrait beaucoup mieux attendre dans le silence…
    Hélas, à peine sortie, l’information que vous formulez fait plus de 2500 vues, et des centaines de partages.
    Or, le ton même incitait à la plus grande plus grande des prudence…

  6. gipsy

    Pauvre remond , avec votre terme de « rallié » on se demande si vous etes attaché à Dieu et à son Eglise ou aux hommes d’une quelconque fraternité… dans votre bouche ,être « rallié » au pape suppose que vous ne l’êtes pas donc seriez-vous schismatique ? Dans ce cas , votre avis importe peu puisque vous ne faites pas partie de l’Eglise . Reliser le catéchisme , celui de toujours et vous y lirez que « hors de l’Eglise , point de salut « . Vous y lirez aussi les conditions pour que les paroles du pape soit un dogme ou non .instruisez-vous avant de jeter l’anathème sur votre prochain.
    Enfin comprenez qu’à notre jugement particulier, Dieu ne nous demandera pas si nous sommes des « rallies »ou non mais si on a ete fidéle à ses commandements. Ceux que vous appelez « ralliés » suivent la même doctrine que vous, ne vous en déplaise si cela bouscule votre orgueil.

  7. Gousson

    « Dieu se rie des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ». Voilà ce qui arrive quand par légalisme on veut se mettre sous la tutelle d’un évêque moderniste. Ces évêques mènent en bateau les Ecclesia Dei qui après font semblant de ne pas comprendre ce qui leur arrive..

    • sygiranus

      Mgr Fellay ne souhaite pas plus que cela être reconnu par Rome. Comme le disait et faisait Mgr Lefebvre, il enseigne ce qu’il a reçu. Point. Si le Saint Père veut l’intégrer, il fera avec sans changer son comportement. Si le Saint Père, par on ne sait quelle lubie (le dossier établi par Benoît XVI ?), déchaine à nouveau les foudres, il continuera toujours sa même route.
      Cette accusation d’appétit de reconnaissance éperdue, de quelque côté qu’elle vienne, est lassante !

  8. Lastern

    Désemparés, le mot est faible. Nous sommes rentrés de la messe avec un sentiment d’incompréhension voire de dégoût.
    Nous ne demandons pourtant rien d’autre que le renouvellement (annuel depuis le début !) de la convention entre le diocèse et l’ICRSP.
    Une chapelle pleine chaque dimanche, beaucoup de jeunes, une atmosphère de piété, des messes qui agissent sur les fidèles, voici quelques éléments qui devraient, normalement, réjouir les autorités diocésaines.

    Nous ne voyons pas d’autres explications du type de celles évoquées ici par « toto » pour comprendre cet arbitraire.

    • LEILA

      je fréquente cette chapelle c’est magnifique, sublime; cette décision pour moi c’est mille fois pire que tous les meurtres de DAECH

  9. Théofrède

    c’est surtout une illustration de la haine des vieux prêtres soixante-huitards envers ceux de leurs collègues qui continuent à remplir des églises qu’ils avaient vidées
    j’habite Poitiers où l’église Saint Porchaire était toujours pleine; bien entendu, son curé a été déplacé (prétexte : un nouveau découpage des paroisses du diocèse)
    maintenant, cette église, la plus centrale de la ville, est toujours vide

  10. Quel « crime » contre la culture religieuse française que de vendre ce magnifique lieu de culte !

    Mais le pire et la négation de la liberté religieuse par les autorités ecclésiales en violation de la foi (toute formule de prière éditée par un pape est inerrante) et la raison universelle de l’homme:

    Dignitatis humanæ:

    « L’Église, donc, fidèle à la vérité de l’Évangile, suit la voie qu’ont suivie le Christ et les Apôtres lorsqu’elle reconnaît le principe de la liberté religieuse comme conforme à la dignité de l’homme et à la Révélation divine, et qu’elle encourage une telle liberté. Cette doctrine, reçue du Christ et des Apôtres, elle l’a, au cours des temps, gardée et transmise. »

    Et Benoît XVI confirmait:

    « (…) voir en tout homme et en toute femme, même en ceux qui n’appartiennent pas à sa propre tradition religieuse, non des rivaux, encore moins des ennemis, mais bien des frères et des sœurs. Celui qui est assuré de ses convictions propres n’a pas besoin de s’imposer, d’exercer des pressions sur l’autre : il sait que la vérité a sa force de rayonnement propre. Nous sommes tous, au fond, des pèlerins sur cette terre, et au cours de notre voyage, tandis que nous aspirons à la vérité et à l’éternité, nous ne vivons pas comme des entités autonomes et autosuffisantes, ni comme des individus ni comme des groupes nationaux, culturels ou religieux, mais nous dépendons les uns des autres, nous sommes confiés aux soins les uns des autres. Chaque tradition religieuse, à l’intérieur d’elle-même, doit réussir à rendre compte de l’existence de l’autre. »

    http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/speeches/2014/september/documents/papa-francesco_20140921_albania-leaders-altre-religioni.html

    Est-ce une attitude fraternelle que de laisser ainsi les gens dans l’angoisse ? Est-ce une attitude fraternelle que d’imposer arbitrairement ses goûts en matière de liturgie ?

    L’attitude générale de Mgr d’Ornellas contredit les droits de l’homme et la dignité des fidèles catholiques. Malheureusement, il faut le constater, le bienheureux Paul VI a, lui aussi, piétiné la dignité des fidèles catholiques, notamment leur liberté religieuse, en interdisant de fait et sans titre la liturgie de saint Pie V et celle de saint Jean XXIII. Personne, même un pape successif ne peut interdire des rites et des formules de prières expressément approuvées par un pape antérieur. Le haut clergé n’a pas à confisquer ses pouvoirs au service d’un clan.

  11. professeur Tournesol

    D’un côté il faut rester vigilant, de l’autre il ne faut pas crier « au loup » trop vite, la polémique risque d’avoir les effets inverses de ceux escomptés et de braquer mgr d’Ornellas.
    D’une part nul n’est irremplaçable, y compris le chanoine Cristofoli, et la messe traditionnelle peut être assurée par un membre d’un autre institut Ecclesia Dei, ou un prêtre diocésain (à condition d’être compétent), d’autre part ce ne sont pas les églises qui manquent à Rennes. A mon avis, plutôt que de réserver une église à la forme extraordinaire, il est mieux pour l’unité de l’Eglise, qui ne doit pas devenir une confédération de chapelles, qu’un même lieu serve pour l’ancien et le nouveau rite.

    • Papilou de Normandie

      Un prêtre diocésain qui sera aux abonnés absents…une fois la messe dîtes….Et si il y a une catéchèse ce sera à la sauce Vatican II( droits de l’homme, œcuménisme, liberté religieuse et tout le toutim!!!???)

      • En luttant contre les droits de l’homme et contre la liberté religieuse, vous luttez contre vos droits et contre votre liberté. La maurrasisme et le « traditionalisme » font des ravages contre la France et contre la catholicité. Allez-vous demander à Hollande d’intervenir auprès de Mgr d’Ornellas et si besoin, de faire en sorte que Hollande donne des ordres à l’évêque puisque vous n’aimez pas la liberté religieuse ? Et si Hollande se retourne contre vous ? Que ferez-vous ?

        Seule, seule, la liberté religieuse, oui seule, permet de faire observer que les papes depuis au moins le bienheureux Paul VI sont des tyrans à l’égard des catholiques et de la culture religieuse française. Liberté religieuse pour les catholiques ! Respect des droits de l’homme dans les fidèles catholiques !

  12. Marie

    Une honte ! Les évêques « si l’info est exacte » font de jeu de leur maîtresqui on l’a bien compris n’est plus Jesus-Christ mais celui qui règne sur le monde.
    Une seule solution ! l’occupation de l’église nuit et jour jusqu’à ce qu’ils cèdent 🙂 Jour debout !!! Aux églises enfants de France !

  13. Hervé Soulié

    Encore une petite bassesse de ce prélat ambitieux qu’est d’Ornellas !
    L’Église a-t-elle vraiment besoin de l’épreuve que constitue un « pasteur » pareil…..

  14. Dieu dit à Ezéchiel: « Mon peuple meurt par ignorance ». Cette parole prononcée au 6e siècle avant Jésus Christ reste d’actualité: que de faux problèmes dans notre Eglise! Le Christ est le même hier, aujourd’hui et demain; l’Evangile (ses actes et ses paroles) est le même hier, aujourd’hui et demain; les paroles qui consacrent le pain et le vin (Il prit le pain…il prit le vin…) sont les mêmes hier, aujourd’hui et demain quelle que soit la langue dans laquelle vous dites la Messe, quel que soit le rite suivi, quel que soit le lieu, quel que soit le célébrant…D’où la question qui se pose: qu’Est-ce qui est traditionnel ou moderne du point de vue de la Messe? Vivons l’Evangile dans la paix, la charité, la vérité de notre histoire: d’où nous venons? Où en sommes-nous? Où allons-nous? Bref, il n’y a ni messe traditionnelle ni moderne, il n’y a que le Christ car en « tous il est tout »; le reste n’est que faux-fuyant qui nous empêche de vivre l’Evangile car nous avons peur de ses exigences, on s’évade pour se donner bonne conscience…Aucune forme de messe ne peut changer l’immoralité ambiante qui règne au sein du clergé catholique d’Europe en général et de France en particulier: luttons contre la crise morale chez les prêtres et les évêques: ils s’en défendent même au lieu de démissionner…c’est cela le vrai combat pour le Christ: bon témoignage de vie, bonne exemplarité…

  15. babacool

    c’est quand même incompréhensible que nos épiscopes voyant la ferveur, la jeunesse, et la participation de familles entières à la Messe de rite Tridentin qui soit dit en passant est la Messe de toujours parce que c’est la « commémoration » du Sacrifice de Notre Seigneur Jésus-Christ, ne se posent pas la question pourquoi leurs églises sont si vides qu’ils se sentent obligés de supprimer des messes. Il est vrai que dans la liturgie conciliaire, ce n’est pas le Sacrifice du Christ venu nous sauver qui est renouvelé, mais le partage. Alors avec ça on peut y aller chacun y va de sa pseudo-liturgie, rajoute des chansonnettes etc , en gros trop souvent c’est le foutoir. Ils devraient lire ou relire le « plan maçonnique pour la destruction de la Sainte Messe en 33 points « , directives données par le grand maître de la maçonnerie aux évêques maçons catholiques. Article de la revue italienne « Téologica » » (le revue de la nouvelle évangélisation n°14, mars-avril 1998) Tout y est, c’est ce qui se passe depuis 50 ans dans ce qu’on appelle l’église qui est en France

  16. Les informations données par l’article et certains commentateurs sont radicalement différentes de celles données par d’autres commentateurs.
    Chacun, voyant midi à sa porte, n’aurait-il pas entendu ce qu’il s’attendait à entendre, et non ce qui a été effectivement dit ?
    Avant d’en juger, il vaudrait mieux attendre confirmation d’une version ou de l’autre.
    Toutefois, il y a un point qui m’inquiète, si l’information est exacte : la chapelle Saint-François n’était pas désertée ; la messe y était dite régulièrement et, si j’ai bien compris, chaque dimanche. Un évêque a-t-il, canoniquement, le droit de mettre en vente pour un usage profane une église où le culte divin est régulièrement célébré ?

  17. jpm

    Toto s’enflamme et ses généralisations sont celles d’un homme brisé et demandent notre bienveillance et notre miséricorde; certainement pas l’anathème ! Tournesol a bien choisi son nom il est satellisé et ne sait pas de quoi il parle : en politique comme en religion la cohabitation tourne toujours à l’avantage de celui qui a le pouvoir !…Et à Rennes c’est la parti anti tradi qui règne en maître avec Mgr en tête quoi qu’en disent et en écrivent le tiers parti des conciliateurs en service commandé !

  18. arz

    professeur Tournesol, il faut savoir que cela fait des années que les paroissiens demandent une nouvelle église (plus grande), demande systématiquement rejetée. L’église actuelle, qui va être vendue, est une des plus petites (et une des plus moches), elle sert aussi pour le « nouveau » rite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *