b

Mgr Francis Bestion nommé évêque de Tulle

Download PDF

Le pape François a accepté jeudi 12 décembre la démission de l’évêque de Tulle (Corrèze), Mgr Bernard Charrier, 75 ans. Il a nommé évêque de Tulle, Mgr Francis Bestion jusqu’à présent vicaire général du diocèse de Mende.

Né le 8 mai 1957 à Fontans (Lozère), le nouvel évêque a été ordonné prêtre le 27 mai 1990 pour le diocèse de Mende. Il a suivi ses études au Lycée Saint-Joseph de Marvejols, puis à la Faculté de philosophie de l’Université de Montpellier. Il est entré au Noviciat chez les frères du Sacré-Cœur à Rome et à Lyon (1980) avant de rejoindre le Séminaire interdiocésain d’Avignon (1986-1990) et l’Institut catholique de Toulouse (2003-2007). Il a obtenu une Licence de philosophie (1978) et une Licence canonique en théologie (2007).

De 1990 à 2002, il a été vicaire à Langogne tout en assurant à partir de 1992 et jusqu’en 2003 le rôle de Professeur de philosophie au Séminaire interdiocésain d’Avignon. On sait ce que pensa Mgr Cattenoz de ce séminaire : un de ses premiers actes d’évêque fut de le fermer.

Entre 2003 et 2009, il occupait les fonctions de Directeur adjoint au Supérieur du Séminaire Saint-Cyprien de Toulouse et de professeur de philosophie et de théologie. Depuis 2009, il était Vicaire général du diocèse de Mende.

Voici le début du message qu’il adresse aux catholiques de son nouveau diocèse :

« Notre Pape François m’envoie vers vous pour devenir votre Évêque, en succédant à Monseigneur Bernard Charrier, que je remercie pour ses paroles de bienvenue et d’encouragement lors de notre entretien téléphonique. J’entre donc dans cette longue lignée d’évêques, successeurs des Apôtres, qui ont guidé l’Église de Tulle depuis la création du diocèse en 1317. C’est presque en voisin que j’arrive chez vous, car de La Lozère à La Corrèze, il n’y a que Le Cantal qui nous sépare. J’ai cependant tout à découvrir de votre beau pays et de l’Église dont le Saint-Père me confie la charge ».

23 comments

  1. Pingback: L’evêque nouvellement nommé à Tulle rappelle la date de naissance de son Evéché (1317) | fetedelasaintmartialdesardents

  2. Jeanjean

    Évêché qui donna trois papes : Clément VI (1342-1352), Innocent VI (1352-1362) et le dernier pape français Grégoire XI (1370-1378) qui ramena la papauté à Rome.

  3. chouan 12

    et dire que ce monsieur quand il était au séminaire de Toulouse avec d’autres profs a fait virer une vingtaine de grands séminaristes parce qu’ils avaient des tendances trop …..tradis!!!!!! eh oui!!!!!

  4. Luc*

    Ceux qui ont connu Mgr bestion au séminaire comme c’est mon cas comprendrons avec cette nomination que l’Eglise en France n’est pas prête de se relever, ou si un tel miracle arrive ce ne sera pas grâce à ses évêques comme l’ont très bien montré les manifestations de l’année dernière. Cette nomination peut aider aussi à comprendre que le carriérisme n’est pas fini même dans une Eglise décharnée, je dis cela en pensant à celui du Nonce, dont les nominations devancent clairement la ligne du nouveau Pape.

  5. Adrien

    N’est ce pas lui qui quand il était Père du séminaire à Toulouse a été le coauteur de la plus importante purge stalinienne des 50 dernières années ? Un tiers des effectifs du séminaire ont été renvoyés sèchement ou envoyés vers des stages sans fin . Certains diocèses ont perdus presque tous leurs séminaristes d’un coup . Le diocèse de Tulle a perdu son dernier.
    Bravo pour un tel choix, l’avenir du diocèse et des paroisses est en de bonnes mains…

  6. Fabrice

    A Mende, Mgr Bestion a relevé la pastorale des jeunes dans un sens plus classique (toutes proportions gardées!!!) et en se rapprochant du Carmel qui y est l’un des derniers pôles de catholicité (relative). On l’a vu progressivement mettre un clergyman. Mais l’ambition est grande chez lui et le sourire doucement méridional cache un homme de chasses aux sorcières car il n’aime pas être dépassé sur sa droite.

  7. Vezelay

    A LUC ET ADRIEN

    Totalement d’accord avec vous… j’ai eu des échos par un ami Toulousain, sur cette période obscure du séminaire saint Cyprien. Mgr Bestion a bien participé à des exclusions nombreuses de séminaristes soit disant trop ceci ou cela !
    C’est homme est un carriériste: ses petits copains , les abbés Raucoules et Vigouroux dans le Tarn ou encore le père Micas ancien supérieur du séminaire de Toulouse et désormais chef de la Gestapo sulpicienne doivent se réjouir mais de quoi ? on se le demande ! Après des diocèses comme celui de Rodez avec un évêque hérétique et indigne voici Tulle et son nouvel évêque anti-séminariste !

    Pauvre Eglise, rendez nous la Tradition !

    • Abbé Raucoules

      J’aime beaucoup votre franchise et la transparence de votre identité, cher M. « Vezeley » ! Quand à tous, j’aime beaucoup votre sens de l’Eglise, et votre confiance en l’Esprit-Saint, qui, quoi que vous en pensiez, sait parfaitement ce qu’il fait !

      … Et quand à la Tradition, je puis vous assurer que Mgr Bestion en est un très grand défenseur !!

      Bien fraternellement, avec mes voeux les plus sincères pour cette nouvelle année.

      • saint francis

        Bonsoir…..A en croire ces commentaires, mr bestion n a pas fait que des adeptes de sa doctrine.
        A en croire ce qui se passe en lozere, il n a pas non plus ete des plus efficaces dans sa mission.
        Il est le second responsable d une désaffection profonde de l eglise sur le diocese…il porte la responsabilite d avoir aneanti les convictions de nombreux fideles…il part avec la gloire, il laisse la discorde…
        Je ne vois pas en lui le BON PASTEUR …relisez vos evangiles …avant de donner des lecons…il ne suffit pas de sermoner le dimanche pour etre celui que l on pretend…

  8. gege

    J’ai connu Jean Rigal qui sévissait également au grand séminaire de Toulouse à cette même époque … un théologien 100% hérétique. Qui œuvrait disait-il plus la construction d’une autre Eglise … Terme ronflant qui cachait son acharnement à détruire celle de Rome.
    Quel gâchis, Sinistres souvenirs.
    Grande pitié pour les catholiques de la Corrèze avec Hollande et le nouvel évêque, ils auront eu la totale.
    Nous vivons vraiment les temps de l’apostasie.

  9. hermeneias

    Où se tourner ? Risorgimento

    Passer sur les marges , par des congrégations religieuses , éventuellement à l’étranger …..Je dirais qu’il faut être un peu rusé depuis quelques décennies si on pense avoir une « vocation » dans cette Eglise et avoir la foi chevillée au corps et au coeur et à l’intelligence ….

    Un vrai parcours du combattant semé d’embuches .

    Ce que vous dites je l’ai vécu dans d’autres séminaires . J’en connais d’autres plus avisés que moi , moins naifs , qui ont échappé aux purges en partant à temps .

    Les purges ont eu lieu partout . Il y avait la cté st Jean , le séminaire d’Ars ….qui ont été repris en main depuis , Mgr Bagnard est parti …..
    La cté st Martin je ne sais pas

  10. karr

    Ayant des attaches en Corrèze ou j’ai vécu j’ai toujours pensé que ce diocèse mourant n’aurait plus d’évêque,il semblerait qu’il aurait été préférable que cela arrive!
    Le Pape François à travers les dernières nominations ne me semble pas être le Pontife souhaité,après un Benoît XVI quelle tristesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *