c

Mgr Georges Colomb nommé évêque de La Rochelle

Download PDF

Le pape François a accepté, mercredi 9 mars, la démission pour raison d’âge de l’évêque de La Rochelle, Mgr Bernard Housset, 75 ans.

Le Père Georges Colomb, supérieur général des Missions Étrangères de Paris, a été nommé évêque de La Rochelle.

Ordonné prêtre pour le diocèse de Clermont en 1987, Georges Colomb a été incardiné à la Société des Missions Étrangères de Paris (M.E.P). Il est parti en Chine où il fut professeur de français entre 1990 et 1998 avant de devenir assistant du Supérieur général des M.E.P entre 1998 et 2004. À la même époque il fut également responsable du service des vocations et des séminaristes des M.E.P et chargé de la mission Asie de la Délégation Catholique pour la Coopération (D.C.C). Entre 2004 et 2010, il a été nommé vicaire général de la Société des M.E.P mais aussi responsable des séminaristes et du volontariat. Depuis 2010, il est supérieur général de la Société des M.E.P.

Parcours

  • Né le 15 juin 1953 à Saint-Anthème (Puy-de-Dôme).
  • Ordonné prêtre le 13 septembre 1987 pour le diocèse de Clermont.
  • Incardiné à la Société des Missions Étrangères de Paris.

Études:

  • École hôtelière, Strasbourg.
  • Université Jean Moulin, Lyon.
  • Séminaire des Carmes, Paris.
  • Institut Catholique de Paris (1987-1988).
  • Étudiant en langue chinoise à Taipei, Taïwan (1989-1990).

Diplômes:

  • BTS en gestion et administrative hôtelière (1974).
  • Licence en droit (1976).
  • Licence en administration économique et sociale (1976).
  • Maîtrise en droit privé (1977).
  • Diplôme d’Études Approfondies de droit civil (1978).
  • Inspecteur des Postes et Télécommunications (1979).
  • Licence en théologie (1988).

Ministères:

  • 1990-1998 : Mission en Chine continentale comme professeur de français dans les Universités de Kunming et de Dalian.
  • 1998-2004 : Assistant du Supérieur général des Missions Étrangères de Paris ;
  • Responsable du service des vocations et des séminaristes des M.E.P ;
  • Chargé de mission Asie de la Délégation Catholique pour la Coopération (D.C.C).
  • 2004-2010 : Vicaire général de la Société des Missions Étrangères de Paris ;
  • Responsable des séminaristes et du volontariat des M.E.P.
  • Depuis 2010 : Supérieur général de la Société des Missions Étrangères de Paris.

La date d’ordination épiscopale et d’installation de Mgr Georges Colomb est prévue pour le jeudi 5 mai à La Rochelle.

Il avait été élevé par décret du Président de la République en date du 11 juillet 2014 de chevalier de la Légion d’honneur.

 

 

5 comments

  1. Joel

    Enfin!!!
    Cette nomination était grandement attendu par les catholiques de La Rochelle!
    Le nouvel évèque aura fort à faire, son prédécesseur laisse un diocése en lambeau, à l’image de celui d’Angouléme.
    Une amie originaire d’une paroisse de Charente-Maritime, me faisait toute la liste des diverses abérations liturgique dont elle a été témoin. A faire palir Mgr Le Gall qui a eut le culot d’affirmer par le passé que les abus liturgiques n’existaient plus!

    Le départ de Mgr Housset sonne le glas d’un triumvirat qui aura sévit dans la Province écclésisatique de Poitiers: Dagens-Rouet-Housset, c’est aussi un chant du cygne pour une certaine génération d’évèque, dont les derniers encore en place font figure de mohicans ( Mgr Gardés d’Auch , Pontier de Marseille, Gralllet de Strasbourg).

    Il faudra du courage à Mgr Colomb, nous prierons depuis Bordeaux pour lui .

  2. Daniel Hauser

    J’ai eu la chance de croiser plusieurs fois ce prêtre dévoué, humble, soucieux des autres, véritable témoin du Christ. Par ailleurs, un missionnaire engagé et rayonnant. Ainsi qu un véritable pasteur soucieux de susciter des vocations. Je prie pour qu’il sache relancer les vocations sacerdotales et religieuses dans son diocèse.

  3. Estelle

    Mgr Housset fut, à mon sens, un saint évêque, toujours à l’écoute des fidèles et proche des jeunes, qui gardent un très bon souvenir de lui. Il ne laisse pas un « diocèse en lambeau ». Il faut y vivre pour comprendre cela.

    D’une grande bonté et humanité, il laisse au demeurant une belle Eglise de charente-maritime, proche des plus pauvres et accueillante, qui bien sûr a à faire face à de nombreux défis, dont celui de la seconde évangélisation. Action de grâces pour l’ancien et le nouvel évêque!

  4. Joel

    Je connais plusieurs fidéles de Charente-Maritime, dont un jeune garçon originaire de l’ile d’Oléron. Il est actuellement en formation dans un séminaire, mais pas à Bordeaux pour le compte de La Rochelle. Les faits que toutes ces personnes m’ont décrites, plus les divers articles que l’on peut retrouver sur Riposte Catholique concernant Mgr Housset montre bien une chose: il a agit en digne progressiste qu’il est.
    La Charente-Maritime c’est des églises ( pour la plupart pas toujours très belles d’ailleurs) vides, un clergé vieillissant et à 90 pour cent à l’esprit soihant-huitard-syndicaliste-attardé, des laïcs harpies qui font tout, un Motu Proprio Summorum Pontificum appliqué de manière ubuesque ( c’est déjà mieux qu’à Angoulême peut étre, Mgr Dagens ayant fait la soude oreille).
    Mgr Housset c’est des prises de positions anti-doctrine: en cela ses propos dans la revue Golias à qui il a donné une interview ( et qui doivent maintenant pleurer son départ) sont édifiants. Sans parler de ses récents propos concernant le synode sur la famille.
    Alors Estelle , c’est bien gentil de nous parler d’humanisme, de bonté pour les pauvres, d’accueil envers les jeunes ( combien sont sortis avec la Foi dans le coeur), de dynamise deux mois par an l’été quand les touristes viennent sur les plages, mais je suis au regret de vous dire qu’il n’y a pas besoin d’être catholique pour faire ça. Là c’est bien la vision d’une Eglise ONG que vous nous faite et qui fut condamner dès les premiers jours de son pontificat par le Pape François.
    Mgr Housset saint? Hé bien en voilà des propos téméraires!

  5. Estelle

    Une Eglise « proche des pauvres » n’est pas une Eglise Ong, mais une Eglise qui respecte, au moins, l’évangile, ou ce terme que vous allez difficilement supporter: la doctrine sociale de l’Eglise. L’Eglise c’est le corps du Christ, le peuple de Dieu et l’Epouse de Notre Seigneur Jésus. Elle doit être fondée sur le « roc », le Christ, enraciner dans la foi et, en même temps, de manière horizontale, ouverte au monde. Ni Ong, ni sectarisme grégaire, l’Eglise n’est ni un entre-soi, ni une association humanitaire; mais elle est mère. Elle se doit d’aller aux périphéries.

    Oui, en dépit des différences de sensibilité, qui ne doivent pas vous aveugler, Mgr Housset fut un saint Evêque, et je précise, selon mon point de vue et pour l’avoir rencontré.

    Dépassons le clivage stérile entre « progressistes » et « conservateurs ». Cela ne mène nulle part. Dieu est au-delà de toutes ces peccadilles, lui qui ne supporte pas le mépris, ni le manque d’amour, entre Frères du peuple de Dieu.

    Dieu vous garde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *