h

Mgr Hérouard nommé recteur du séminaire français de Rome

Download PDF

Mgr Jean-Luc Bouilleret, Président de la CEMOLEME (Commission épiscopale pour les ministres ordonnés et les laïcs en mission ecclésiale) et référent épiscopal du Séminaire Pontifical Français de Rome, annonce que, sur proposition du Conseil Permanent de la CEF, la Congrégation pour le Clergé nomme Mgr Antoine Hérouard (de l’archidiocèse de Paris) Recteur de ce Séminaire, à compter du 1er septembre 2014, pour un mandat de cinq ans. Le mandat de l’actuel Recteur, le Père Sylvain Bataille, du diocèse de Beauvais, s’achevant à cette date.

8 comments

  1. WEYBURG

    Vraiment, on se prend à regretter le bon temps des Spiritains qui ont fondé cette maison et qui l’ont tenue tant bien que mal jusqu’à il y a dix ans… Dans « l’Eglise de France », il n’est de bon bec que de Paris… Pourtant le système lustigérien des maisonnées qui a pu donner l’illusion du positif et de la relance montre depuis quelque temps déjà qu’il est au bout du rouleau, ainsi que l’esprit qui en découlait (délation, auto-contrôle, attitudes effarouchées, ni trop à gauche, ni trop à droite, tenue ecclesiastique « entre gris clair et gris foncé », pour reprendre le titre d’un album de Goldman… Quant à Mgr Bouilleret, sinistre ancien évêque d’Amiens, l’imaginer en responsable de la formation sacerdotale au niveau épiscopal, mais c’est à se flinguer! On ne s’en sortira donc jamais!?

  2. jpm

    Le livre d’Emmanuel Ratier, Au cœur du Pouvoir qui donne la liste des membres de la « super-loge », LE SIECLE, mentionne à la page 379, l’appartenance de Antoine Herouard, ecclésiastique, ancien élève de HEC, et prélat d’honneur de sa sainteté Benoit XVI en 2008. Il représentait Mgr Lustiger au sein de la Commission nationale consultative des droits de l’homme.

    S’agit-il du même ?

    LE SIECLE a été fondé par un franc-maçon ; il est aujourd’hui le club d’influence le plus puissant de France. On y côtoie la fine fleur du mondialisme et les adeptes de toutes ses sectes.

    S’il s’agit du même, on peut penser que le Conseil permanent de la CEF est, soit ignorant soit complice. Dans les deux cas bonjour les dégâts !

  3. hermeneias

    J’ai connu et cotoyé le dit monseigneur Hérouard pendant plusieurs mois alors qu’il terminait son séminaire à Rome .

    C’était un anti-J.Paul 2 notoire et virulent , complètement dans la ligne de l’épiscopat des années 70-80……

    RIEN ne change !

    Les mêmes causes produisent donc les mêmes effets ….. L’épiscopat français ne peut pas ne pas être au courant . Le père A.Herouard a d’ailleurs été , si je ne m’abuse , secrétaire général de la CEF pendant plusieurs années donc au coeur d’une certaine bureaucratie épiscopale

  4. hermeneias

    Et par ailleurs Mgr Herouard est nommé par la « congrégation pour le clergé » ….

    Il y a grande pitié dans l’Eglise à l’heure où l’on vient de procéder aux canonisations de 2 papes .
    J’ose espérer que l’actuel pape va se pencher sérieusement sur la question….

  5. Florentinus

    Le Séminaire français, 80 membres à la fin des années 1980, avec aujourd’hui sa quarantaine de pensionnaires, dont une demi douzaine d’Africains, quelques italiens et autres orthodoxes placés là en vertu d’un gentleman agreement imposé par l’ambassade de France ne représente plus rien de toutes façons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *