PHOb0e862de-6db3-11e4-adf6-ac48dbde52fc-805x453

Mgr Laffitte débarqué du Conseil pontifical pour la famille [ERRATUM]

Download PDF

A quelques mois du synode crucial des évêques sur la famille, Mgr Jean Laffitte, 63 ans, membre de la Communauté de l’Emmanuel, secrétaire du Conseil pontifical pour la Famille depuis 2009, a été limogé.

Il va rejoindre le cardinal Raymond Burke au prestigieux Ordre de Malte. Le pape François l’a nommé au poste de Prélat de l’Ordre de Malte. Au sein de cet Ordre de chevalerie, le Prélat est le supérieur religieux du clergé. Il assiste le cardinal Patron dans l’exercice de ses fonctions. Il veille à ce que la vie et l’apostolat des aumôniers soient conformes à la discipline et à l’esprit de l’ordre. Il aide le Grand Maître et le Grand Commandeur à superviser la vie religieuse et la dévotion des membres de l’Ordre et les assiste dans tous les domaines liés à la nature spirituelle des initiatives de l’Ordre.

Encore un qui n’aura pas son mot à dire pendant le synode.

ERRATUM : dans son bulletin quotidien, le Vatican précise que Mgr Laffitte demeure Secrétaire du Conseil pontifical pour la famille. Dont acte. Mais jusqu’à quand ?

42 comments

  1. allegrovivace

    la centrifugeuse moderno-progressiste tourne rond, l’Eglise s’englue dans le relativisme MAIS elle vit au diapason de son temps…

    Quitte à passer pour un orgueilleux, un affreux « jojo », une forte tête, un pharisien et « tutti quanti », NON MERCI je ne suis pas concerné.

    A leur provocation entière et au bénéfice du doute, je n’assiste plus aux « messes modernes » et m’y refuse de communier lorsque les circonstances m’obligent d’être présent à « leur » messe.

    Et cela sans me faire douter que « les forces de l’enfer ne prévaudront pas », mais parce que je leur refuse une quelconque caution.

    « qu’à Dieu ne plaise ! »

    • Philomène

      Si nous étions beaucoup plus nombreux à agir comme vous, le clergé de Vatican II se méfierait. Je suis du diocèse d’Evry, de Mgr Dubost, je refuse même de lui serrer la main (j’ai peut-être tort, ce n’est quand même pas un homme méchant). je fais comme vous, je sors de l’église quand l’homélie ne me plaît pas et je reviens après, cela perturbe beaucoup les prêtres. Ceci dit, il y a quand même beaucoup d’excellents prêtres dans ce diocèse. On me traite d' »intégriste » etc. Autour de moi, je ne vois que têtes baissées, lèche-bottes et hypocrites, c’est difficile à supporter.

      • Léa

        Comme vous avez raison, tenez bon, je suis comme vous, cela fait 40 ans que je manifeste mon mécontentement, car il s’agit des générations qui nous suivent qui se retrouvent déboussolées avec les simagrées de catéchisme de messes de cérémonies falsifiées, leurs hosties marron données dans les mains aux gens debout!

        Comme beaucoup de gens je demande la repentance de tous ces chefs religieux qui nous ont menés à cette situation insupportable!

    • Denis F

      J’appliquais les mêmes méthodes que vous, tout en communiant, et en faisant un effort pour les Cendres, Noël, etc.
      Mais je vais m’abstenir désormais de communier, et essayer de trouver des solutions de remplacement les meilleures possibles pour les messes importantes, à défaut de pouvoir trouver facilement des messes « normales » du rite romain (soit tridentine-gérogrienne).
      Merci pour votre expérience!

      • Maurice

        Sortir lors de l’homélie est une façon de faire savoir son mécontentement, vous avez trouvé là une manière de le faire savoir qui devrait être plus suivie. Voir plusieurs fidèles sortir puis revenir devrait à la longue faire comprendre que tout ne peut pas être dit et fait.

        Pour trouver des lieux de messes dites « traditionnelles » il y a des sites qui proposent de faire une recherche par département, en voici 3 (vous devez en connaitre au moins 1 :
        http://honneurs.free.fr/Wikini/wakka.php?wiki=ParRegion
        http://www.amdg.asso.fr/lieux_messes_spv.htm#93
        http://laportelatine.org/district/lieux/lieux.php

        J’ai une faiblesse pour la dernière.

        • Denis F

          Bonjour Maurice,
          Merci pour votre réaction.
          Je connaissais amdg, mais pas les autres sites, et cela me sera très utile.
          En revanche, une recherche croisée peut s’imposer, car La porte latine, par exemple, ne signale aucun lieu dans Les Landes, alors que les deux autres citent Clermont.
          Et aucun des sites ne signale la messe du matin de l’église Saint-Joseph dans la paroisse Notre Dame du Rocher de Biarritz…

  2. Levi

    Les grandes manœuvres papales continuent pour imposer de force des options contestées par la majorité des cardinaux.
    Franchement, en quoi François de Rome diffère-t-il de François de Paris qui réforme le comité consultatif d’éthique pour obtenir un avis conforme à la ligne du parti, dictée par le Grand Orient?

  3. Gilberte

    les conjoints abandonnés, les enfants de divorcés, tous ces blessés, vont rejoindre la cohorte des athées laissant la place à l’église aux libres penseurs divorcés

    • Salomon

      La séparation ou le divorce, voulus ou subis, sont toujours un échec, résultat et cause de grandes souffrances. Personne ne songe à le nier.
      Mais une nouvelle relation permet-elle vraiment une cicatrisation, une nouvelle croissance personnelle?

  4. Le pape François est un autocrate. Il consulte ses confrères pour le choix des évêques à tout le moins aux États-Unis et personnellement ceux de l’Amérique du Sud. Autoritaire il a averti deux fois, en moins de six mois, qu’il débarquerait un épiscope s’il jugeait qu’il remplissait mal sa fonction de pasteur. L’arbitraire sera son assise. Les progressistes il ne les abandonne pas il travaille comme une couleuvre il ne se fait pas remarqué.
    Le vicaire du Christ qui lors de sa première rencontre après son élection avec les journalistes à l’aula Paul VI a refusé de les bénir pour ne pas offenser les représentants de la Laïcité. Pourtant il était sur le territoire du Vatican. Et voilà appliqués les accommodements raisonnables du Vicaire du Christ.

  5. Difficile de comprendre certaines décisions papales……
    Nous verrons ce que va décider le synode. S’il nous éloigne de l’Evangile, nous saurons ce qu’il faut faire.

  6. boubert

    NOUS n’avons aucun élément pour pouvoir apprécier la décision du Pape!
    On parle de limogeage, sur quels éléments l’auteur de l’information se base-t-il? En effet, on ne parle que de la nomination dans le texte qui nous est proposé.

    il est donc nécessaire d’être prudent avant de juger de manière « définitive » comme de nombreux commentaires nous incitent à le faire!

  7. Shimon

    Le mariage chrétien, le mariage de ceux qui ont librement choisi de suivre le Christ, est un sacrement et un sacerdoce. Aucun sacerdoce n’est facile ; il est toujours un renoncement au monde. C’est ce que le Christ disait au jeune homme riche, invité à renoncer à tous ses biens. C’est ce que le Christ disait à ses disciple qui lui répondirent « dans ces conditions il est plus expédient de ne pas se marier ».

    Le mariage chrétien est un sacrement et un sacerdoce. Il est d’abord un choix de cheminer ensemble, l’un avec l’autre, l’un par l’autre vers la sainteté. La sainteté est l’attachement inconditionnel au Christ, qui implique toujours une ascèse, un renoncement à son ego, à la possession, à la domination,

    Dès lors lorsqu’un obstacle se présente sur ce cheminement, est-il possible de retourner au statu quo ante ? Plus clairement, lorsqu’une relation amoureuse et sexuelle échoue, quelle est ma responsabilité dans le non dialogue ? Quel a été mon marque de charité, d’amour ? Et quelle est la meilleure façon d’aimer encore, d’aimer plus le Seigneur qui a permis que je vive cette épreuve ? Comment transformer le sacerdoce dans lequel je me suis engagé pour qu’il devienne, encore et toujours plus, transparent au Seigneur ?

  8. Rochas Charlee

    Grosse erreur de votre site: Mgr Jean Laffitte reste à son poste de Secrétaire du Conseil Pontifical pour la Famille.
    Cette nomination à l’ordre de Malte se rajoute à celle toujours en vigueur depuis 2009 au Conseil Pontifical pour la Famille.
    Père Charles Rochas (en ministère à Rome)

  9. Shimon

    « La sainteté est l’attachement inconditionnel au Christ, qui implique toujours une ascèse, un renoncement à son ego, à la possession, à la domination, .. »
    L’ascèse (qui fait si peur) est la voie du développement personnel et implique « d’être dans le monde, mais de ne pas être du monde ». Ce renoncement aux plaisirs futiles du monde pour une plus grande joie bien plus profonde et durable n’est jamais facile ; c’est choisir le « non‑immédiat », construire patiemment, avec l’autre, sa relation au Christ.

    Le mariage chrétien, du moins catholique, n’est pas la bénédiction d’un amour, une formule magique, un grigri, encore moins un show sociétal. C’est cela seulement que demandent un certain nombre de mécréants, sans perspective eschatologique.
    Le mariage catholique est un engagement qui peut se faire à deux dans le secret d’une chapelle, où les époux reçoivent une grâce et une mission. On ne peut pas plus renoncer à son conjoint qu’on ne peut renier sa paternité ou sa maternité.

    Le mariage chrétien, catholique, n’est pas d’abord un acte social, même si un certain nombre de mariages dits « catholiques » ne sont que du folklore social. Bien sûr l’engagement des époux est pris devant la communauté chrétienne, catholique, dont on attend éventuellement un soutien, mais c’est d’abord et essentiellement un engagement envers le Seigneur, ensemble, l’un avec l’autre.
    Le mariage catholique est l’accueil dans un amour humain de l’infini amour divin, et le choix de le laisser rayonner à travers nos pauvretés et nos limitations.

    • zézé

      Merci pour ce commentaire tellement en adéquation avec le véritable mariage chrétien catholique. Malheureusement aujourd’hui il n’est plus qu’une grande fête !

  10. Un lecteur

    Bonjour,

    Vous écrivez à propos de la nomination de Mgr LAFFITTE, « débarqué du Conseil pontifical pour la Famille » : « Encore un qui n’aura pas son mot à dire pendant le synode »,  » a été limogé », etc.

    Mais comment pouvez-vous écrire cela ? – alors qu’il demeure secrétaire du Conseil pontifical ! Quelles sont vos sources ?!

    Il est assez regrettable, et navrant, que, souvent, sur votre site, vous salissiez gratuitement l’Eglise.
    Vous ne faites pas ainsi oeuvre de communion et entretenez des rancoeurs. L’Eglise n’est pas parfaite, certes, mais prenez donc votre part, de manière positive, à l’évangélisation et à la communion ! Sans naïvetés, mais avec rigueur et droiture !

    Vos lecteurs attendent désormais légitimement des EXCUSES quant à cette fausse information que vous avez divulgué. Je vous en remercie.

  11. ROCHAS Charles

    ERREUR!
    Mgr Jean Laffitte reste bien Secrétaire du Conseil Pontifical pour la Famille, en sus de ses nouvelles fonctions à l’Ordre de Malte.

  12. asterix

    Halte au feu et aux commentaires aigres, svp ! Car l’information est erronée !
    Le « Vatican Information Service » du 6 juillet indique bien :

    Cité du Vatican, 4 juillet 2015 (VIS). Le Saint-Père a nommé:
    Mgr.Jean Laffitte, Prélat de l’Ordre souverain et militaire de Malte. Il demeure Secrétaire du Conseil pontifical pour la famille.

  13. abbé Guillaume

    Le bulletin quotidien du VIS paru aujourd’hui précise que Mgr La fit te demeure au Conseil pontifical pour la famille. Il n’en est donc pas « débarqué ».

    • zézé

      Merci Monsieur l’Abbé pour cette précision. C’est une bonne chose.
      Alors prions pour que ce synode se passe sous les lumières du Saint Esprit ! et non celles de satan.

      • Ultima

        @zézé , cela va etre mission impossible !
        Car il sont intrinsèquement vérolé par Vatican II avec la liberté de conscience , le modernisme ect.. !
        Qui a été condamné par Saint Pie X . c’est une autre église , une autre doctrine ect…….

  14. L.N.A.

    Cher monsieur Bernard,
    Cette information « scoop » aux mots acerbes (« débarqué », « encore un » )est fausse.

    Je lis pour ma part:

    Cité du Vatican, 4 juillet 2015 (VIS). Le Saint-Père a nommé:
    Mgr.Jean Laffitte, Prélat de l’Ordre souverain et militaire de Malte. Il demeure Secrétaire du Conseil pontifical pour la famille.

    La Croix:
    http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Actualite/Carnet/Mgr-Laffitte-devient-prelat-de-l-Ordre-de-Malte-2015-07-06-1331863

    « Cette nouvelle fonction s’ajoute à celle que l’évêque français occupe depuis 2009 comme Secrétaire du Conseil pontifical pour la famille, en voie de restructuration. »

    J’en profite pour vous adresser mes remerciements pour votre blog que je suis avec grand intérêt en partageant vos préoccupations, mais déplore ce qui me semble de jour en jour une véhémence croissante qui me semble avoir largement dépassé la bienveillance nécessaire pour critiquer notre mère Eglise.

    Il y a, me semble-t-il suffisamment de raisons de s’inquiéter pour ne pas tomber aveuglément dans le françois-bashing permanent.

  15. Gonzalez Juan Carlos

    Je trouve que l’information transmise ici laisse la porte ouverte à toutes les interprétations se liguant par ailleurs contre le bouc émissaire que semble être pour certains, le Pontife Romain : François.

    Mgr Laffitte est certainement arrivé à la fin du mandat qui lui avait été accordé (comme tout prêtre en paroisse par ailleurs, peut avoir un mandat pour 5-10-15 ans ou moins, c’est la même chose dans une Congrégation) et donc son mandat actuel n’a pas été renouvelé. C’est la liberté de la Congrégation Romaine à laquelle il appartient. C’est aussi la liberté du Pontife Romain, qui comme tout évêque dans son diocèse, peut attribuer d’autres fonctions à l’un de ses prêtres. Et ce, sans qu’il ait obligatoirement « théorie du complot » contre lui.

    Mgr Laffitte n’est pas à plaindre ! Le post proposé est « une destination dorée » pour un homme de 65 ans comme par ailleurs celle du Cardinal Burke, qui doit être un des rares Cardinaux à jouir d’une immense liberté n’étant ni à la tête d’une Congrégation ou d’un diocèse.

    Je me permet de vous rendre attentif au fait suivant, que votre article ne relève pas, et que les commentateurs semblant aussi ignorer.

    Le Prélat (dans notre cas Mgr Laffitte) est nommé par le Pape qui le choisit parmi trois candidats proposés par le Grand Maître et soumis au vote décisionnel du Souverain Conseil de l’Ordre de Malte. Cela semble vous avoir échappé ou volontairement passé sous silence. Le Saint-Père a récemment reçu à l’occasion de la fête de Saint Jean-Baptiste le Grand Maître fra’ Matthew Festing. (Source Radio Vatican), St Jean-Baptiste étant le Patron de l’Ordre.

    Nous sommes ici loin d’un Pontife qui exclurait qui bon lui semble, ou bon lui semble, au moment qui lui semble bon…

    De grâce, plus de prières pour le Pape qui nous a été donné par le Xt et l’Esprit, et moins de critiques, qui ne servent qu’à diviser et non à édifier !

    • Solstice

      @Gonzalez Juan Carlos
      Vous dites:
      « Mgr Laffitte n’est pas à plaindre ! Le post proposé est « une destination dorée » pour un homme de 65 ans comme par ailleurs celle du Cardinal Burke, qui doit être un des rares Cardinaux à jouir d’une immense liberté »

      Vous, vous seriez le genre a accepter la légion d’honneur quitte a trahir votre vocation ! quelle tristesse !
      votre avis ne vous honore pas !

      Note : parceque vous croyez encore que les papes sont élus par le Saint Esprit ? Que vous Etes naïf !

  16. Leynaud

    Merci Philomène , de votre témoignage : je fais comme vous : quand le prêtre dit une énormité ( environ 3 fois par an ) , je quitte OSTENSIBLEMENT l’église et reviens après l’homélie.
    Le curé est en colère rentrée contre ce procédé. En revanche , certains paroissiens me disent discrètement me comprendre OU ME FONT PART DE LEUR SYMPATHIE.

  17. allegrovivace

    @ philomène, @ Denis F, @leynaud,

    Pour l’amour de Notre Seigneur, malgré tout il faut faire attention à servir l’Eglise et donc les « hommes d’Eglise ».
    Trop de gens, depuis les « ralliements » ont commencé par se positionner comme en sortie d’église sous le porche tout en affirmant leur foi catholique. puis de proche en proche, ils ont mis le pied dans la centrifugeuse, sont devenus « pascalisants »… et ainsi de suite de la sorte que leurs arrière-arrière petits enfants ne sont plus baptisés, et n’ayant rien reçu, n’ont rien abandonné.

    En clair, impossible, durablement, de pratiquer « le coup d’éclat » qui vous fait quitter une messe, etc… qui vous installera tôt ou tard dans la centrifugeuse dénoncée supra, et sinon vous, vos enfants ou vos descendants.
    La foi oblige l’unité comportementale de la pratique religieuse tendue vers le Christ. Impossible donc, d’assister « en tension » à une messe.
    Nous sommes contraints d’aller à la « messe de toujours », celle où le peuple de Dieu et le prêtre sont tournés vers le tombeau du Ressuscité, pouvoir nous agenouiller -confortablement- bénéficier d’une atmosphère propice au recueillement, recevoir la sainte communion à genoux, … etc…pour, en nous sanctifiant, enrichir, garder et transmettre la foi.
    Un moment donné, « la résistance permanente à l’intérieur de l’Eglise », qui provoque l’activisme, devient dangereux pour soi…
    Pour faire simple, vis à vis des « modernos », il suffit de les abandonner à leurs chimères, rejoindre la liturgie tridentine déjà pratiquée non loin ou en faire la demande y compris jusqu’à Rome en cas de problème !
    En plus, évidemment, le mieux qui ne fait pas de bruit est de leur couper les vivres : pas un euro au denier du culte, au CCFD, etc… garder vos sous pour les bons prêtres et les bonnes oeuvres, EXCLUSIVEMENT !

    allegrovivace

    • Ultima

      Galates 1- 8 : Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème! 9 Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu’un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème!…

  18. Féru

    Comme les politiques, le pape remet le couvert si un vote ne lui plait pas. Il manœuvre habilement, il arrivera à ses fins un jour ou l’autre mais beaucoup de pères synodaux ne cèderont pas. Il devra les écarter petit à petit.
    Attendons, « veillons et prions » !
    Mais je suis comme nombre d’entre vous, les positions actuelles de l’église me hantent et je ne peux plus assister à une messe normale sans voir en filigrane tous ces compromis avec le monde. Je ne me pose pas en donneur de leçons sur son rocher de pureté, au contraire, simplement c’est au dessus de mes forces.
    Je reste solidaire avec les catholiques mais de loin pour l’instant.
    Alors il reste la messe sous sa forme extraordinaire en se disant que ceux qui y participent n’on rien renié.
    Je suis de tout cœur avec ceux qui commencent à manifester leur désaccord : sortie de la messe, arrêt du denier, etc. La préservation de la foi catholique est à ce prix, tant pis s’il ne reste qu’un noyau. le Christ n’a jamais dit de remplir les églises, il a dit « laissez venir à moi ».

  19. Jack

    A mon avis, même si la nouvelle de l’éviction de Mgr Laffitte s’est avérée prématurée, ses jours à ce poste sont comptés.
    Le nommer à l’ordre de Malte actuellement chapeauté par le Cardinal Burke est en soi une manière de l’ostraciser. Mrg Burke qui était précédemment Préfet de la Signature Apostolique a été débarqué pour ses positions traditionnalistes et son opposition au Pape. Malte est un ordre prestigieux, certes, mais c’est aussi une sorte de « placard » où on peut se débarrasser des fortes têtes.
    Mgr Burke qui est co-auteur du « Five cardinal’s book » rappelant les positions traditionnelles de l’Eglise sur la famille et la sexualité a osé dire une fois que l’Eglise actuelle était « un bateau sans gouvernail », ce qui n’a pas été très apprécié en haut lieu…
    Rappelons que ce livre édité juste avant le Synode d’Octobre dernier avait été intercepté par la poste Vaticane avant qu’il n’atteigne environ 200 ecclésiastiques participant à ce Synode auxquels il avait été expédié. Ce scandaleux abus de pouvoir, un énorme péché sur la conscience de celui qui l’a ordonné, semble être l’oeuvre d’un cardinal très proche du Pape, Mgr Baldisseri. Sur sa propre initiative?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *