l

Mgr Lalanne à l’Elysée

Download PDF

Suite aux manifestations violentes qui ont émaillées le week end à Paris et à Sarcelles, une rencontre entre le président de la République et les représentants religieux a eu lieu lundi 21 juillet en fin d’après-midi au Palais de l’Elysée. Parmi les représentants :

  • Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du Culte musulman et recteur de la Grande Mosquée de Paris,
  • Joël Mergui, le président du Consistoire central israélite de France,
  • Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise pour la Conférence des Evêques de France,
  • M. Georges Michelles pour les protestants,
  • Mgr Joseph pour les orthdoxes
  • Mme Vô Minh Tri pour les bouddhistes.

Mgr Lalanne est membre du Conseil permanent de la CEF.

Par ailleurs, les évêques d’Ile-de-France ont publié un communiqué commun sur ces mêmes violences (publié sur le site de la CEF une étrange photo en illustration :

« Des synagogues ont été attaquées, des magasins appartenant à des personnes juives ont été saccagés, des slogans antisémites ont été proférés, chez nous, dans la région parisienne.

Nous, évêques d’Ile-de-France, sommes choqués, comme l’immense majorité des Français. De tels actes ne peuvent en aucun cas être justifiés par la situation internationale. Nous demandons au gouvernement de tout faire pour maintenir l’ordre républicain.

Nous appelons les catholiques, mais aussi tous nos concitoyens, au respect mutuel, au dialogue, à la rencontre.

Face aux violences répandues dans le monde, au mépris de la sécurité à laquelle chacun a droit, et aux injustices dont tant de personnes sont victimes, notre pays se doit d’être un exemple et de montrer qu’une coexistence entre les hommes est réalisable, quelles que soient leur culture, leur religion, leur origine,

Nous croyons qu’il est toujours possible de dépasser les peurs et les enfermements idéologiques.

Nous invitons les croyants à prier pour la paix. »

Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris

Mgr Eric Aumonier, évêque de Versailles

Mgr Michel Aupetit, évêque de Nanterre

Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis

Mgr Michel Dubost, évêque d’Evry

Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise

Mgr Jean-Yves Nahmias, évêque de Meaux

Mgr Luc Ravel, évêque aux Armées françaises

Mgr Michel Santier, évêque de Créteil

Et la photo illustrant ce communique :

23 comments

  1. dudesert

    Ah que voilà un homme de conviction … c’est sûr, ce communiqué va changer la face du monde et de la France….
    mon Dieu , que Votre règne arrive !

  2. Baratin. Pourquoi ne pas voir l’incompatibilité de nos communautés dans les conditions actuelles. Depuis plus de trente ans on laisse entrer le poison dans notre pays grâce à une immigration incontrôlée et abusive. Le virus du djiad envahit la société française. Il ne reste qu’à la soigner énergiquement s’il est encore temps pour que nous ne soyons pas la deuxième Syrie où nos djihadistes français sont déjà à l’oeuvre…

    • mariedefrance

      Pourquoi ne pas voir l’incompatibilité de nos communautés dans les conditions actuelles.

      totalement d’accord !

      Ces politiques et ces religieux ne veulent pas voir. Ce sont eux les responsables.

  3. Sylvie Houbouyan

    Mais à qui s’adresse cet appel ?
    Qui l’entend ?
    Que dit-il ?
    – À ceux qui s’indignent des violences commises:
     » Surtout pas de représailles sauvages contre les agresseurs !  »
    – Aux fidèles :  » Prions Celui qui peut changer nos cœurs !  »
    – Aux responsables élus de la République :  » Faites respecter l’ordre républicain !  »
    C’est un appel qui s’adresse donc au moins à trois groupes différents et qui vise à éteindre le feu.
    Il a aussi le mérite de rappeler qu’il y a eu des violences , et contre qui elles ont été commises .

  4. Lyle

    Depuis l’arrivée au pouvoir de Hollande, nos Eglises sont souillées, est ce que nous avons entendu cette cohorte dire quelque chose, non, la c’est une synagogue, toute cette classe se réunie, je trouve cela lamentable. Ont ils bougé pour les Chrétiens de Syrie, d’Irak, non, mais qu’ils pensent bien que ce n’est qu’un début, et ils en sont responsables. C’est triste pour la Palestine, mais pourquoi ont ils commencé? Pourquoi avoir tué ces trois ados, et ceux qui les arment, n’arment ils pas aussi nos banlieue, alors, moi je prie pour la France, et pour les innocents qui subissent ça.

  5. Pingback: Emeutes : Hollande appel les religieux au secours » Savoir ou se faire avoir

  6. gaudet

    L’ensemble de ces évêques nous offrent un spectacle , dont le caractère pathétique est résolument insoutenable

    Ces prélats , ou plutôt simples hauts fonctionnaires d’administration religieuse, sont incapables de discerner une situation sociétale particulièrement grave, ou des pans entiers de la population , sont pour des raisons profondes religieuses et culturelles , totalement inassimilables, non seulement au sein de notre civilisation occidentale traditionnelle, mais également au sein d’un pays fonctionnant sur le mode républicain laïque

    Autant dire que la naïveté et l’aveuglement , plus ou moins volontaire ( c’est encore à déterminer ) de ces princes de l’Eglise , est d’autant plus affligeant , que leur discours fade et creux, n’est en mesure de convaincre que les très braves gens, constituant par définition aucun danger pour l’ordre social et la sécurité des lieux de culte israélites, car les vraies crapules musulmanes, vomissant chaque jour la France, éclaterons bien sur de rire, en prenant connaissance de ces déclarations , terrifiantes de banalité, au point même d’en devenir grossières , au vu des drames qui s’abattront sur notre pays, d’ici quelques temps !

    Par ailleurs , la rencontre de joufflu 1° et de nos évêques mondains , dans les locaux de l’Elysée, nous fait penser à une scène de trés mauvais théâtre de boulevard, tellement nous prenons conscience de la plus totale nullité de notre « président » ( si il est possible de l’appeler ainsi ) , naturellement incapables , de garantir un ordre républicain bien sur illusoire .

    La convergence quasi providentielle, du quasi néant spirituel de ces évêques, avec l’incompétence viscérale de notre bidochon national, nous conduirait à une puissante crise de fou rire, si hélas nous savions, qu’après les synagogues et les magasins juifs, les sales islamiques nous tiennent en fait tous en otages, et leur impunité leur permettra de s’en prendre directement aux catholiques en pleine messe !

    Cependant plutôt que de m’esclaffer, devant ce spectacle au combien ridicule de cette idiote convocation élyséenne, je suis au contraire porté à nourrir en moi, une trés sainte colére, en constatant que ces mêmes evêques , si prompts à vouloir défendre l’ordre républicain et le fallacieux « vivre ensemble » , continuent à engendrer un silence assourdissant , au sujet des multiples profanations ignobles, dont sont victimes les églises de France et donc la masse des humbles et innocents catholiques pratiquants !

    Enfin est surtout nous devons insister sur l’immense culpabilité morale de nos évêques, au vu de leur totale absence de réaction face à la terrible tragédie , impliquant un effroyable génocide de nos frères d’Orient !

  7. Courivaud

    Voilà un communiqué « CEF » fort mal rédigé, « comme d’habitude ».

    On en a assez de cette chanson. Si c’est pour écrire cela, cela ne vaut pas la peine de venir à l’Elysée, à Matignon ou place Beauveau ; il vaut mieux au contraire, agir sur le terrain et retrousser ses manches et cela, c’est la charge des évêques des lieux où se sont perpétrées ces violences.

    On notera que ce communiqué fait silence sur les exactions anti-chrétiennes que les médias ont à peine relayé (pensons à Sarcelles où vivent les Chaldéens) et que pour la CEF et les signataires de l’appel, c’est « silence radio ».

  8. de Provenchères Charles

    Merci Monsieur le Cardinal pour votre engagement sans faille pour la défense des valeurs et des chrétiens persécutés .Nous seront surement nombreux à répondre à votre appel en faveur des chrétiens d’Irak.

    Si La France avait dans chaque diocèse un Pasteur comme vous Eminence ,elle serait sauvée cars nous serions tous nourris par les Valeurs des Evangiles.

    Puisse votre appel être entendu par l’ensemble de vos confrères qui sont encore  » Mal intendants et muets « …

    Charles.

  9. philippe 01

    IL est grand temps pour nos évêques, qui ont longtemps tendu une main imprudente et naïvement généreuse aux musulmans, de regarder en face les aspects redoutables d’une religion sectaire qui enseigne très officiellement – et sans que personne ne s’en offusque, alors que c’est passible en droit français de poursuites judiciaires – la discrimination des non-musulmans et jusqu’au meurtre des juifs, des chrétiens, des apostats et de tous ceux qui ne veulent pas se plier aux lois de la charia. Evidemment et comme d’habitude, les bonnes âmes et les beni oui-oui de la bien pensance se sont empressés de dire que les violences de Sarcelles n’ont rien à voir avec le « vrai » islam… que l’islamisme n’est pas l’islam, que ces jeunes sont des victimes, victimes d’être embrigadés, fanatisés (par qui ?, sinon par d’autres musulmans) victimes de phobies, montrés du doigt à l’occasion de chaque crime commis par un fanatique ou néo-fanatisé (Merah, Nehmmouche).
    Dans un article du Figaro du 4 juin, la communauté musulmane se dit « inquiète de l’attractivité des thèses radicales auprès d’une fraction de la jeunesse en quête de sens, confrontée à des injustices et des inégalités ».
    On voit ici la part subliminale de la dialectique du CFCM : les injustices et les inégalités de la société française seraient la cause des violences commises par de jeunes musulmans, c’est la société française et non pas l’islam, qui serait responsable des crimes commis par ces jeunes musulmans. Allons donc !
    Comment peut-on encore prétendre que l’islam est discriminé, victimisé au moment où des centaines de mosquées s’érigent sur cette terre de France, où les jeunes filles voilées voire niqabées de la tête aux pieds se promènent en toute liberté dans l’espace public. Il est bien évident (sauf pour les autruches) que nous récoltons aujourd’hui les fruits amers d’une radicalisation qui a commencé dans les années quatre-vingt, avec l’arrivée massive d’immigrants africains, l’installation totalement anarchique et non contrôlée sur notre sol d’imams formés à l’école de l’islam wahhabite le plus rétrograde, la construction de mosquées affiliées financièrement et idéologiquement à des états étrangers, qui sont devenues avec le temps, la propagande d’Al Djazira et l’internet, de véritables écoles de ghettoisation sinon de subversion. L’Etat et la majorité de nos évêques, qui n’ont rien vu ou rien voulu voir, ont laissé faire et continuent de s’abaisser devant l’islam (rompre le jeune du ramadan officiellement avec les musulmans est pour eux un signe de dhimmitude, qui les fortifie dans l’idée de leur suprématie ) jusqu’à ce que la France se transforme en un nouveau Liban. Après les synagogues, ce sera bientôt (c’est déjà le cas en de nombreux endroits) le tour des églises d’être vandalisées et incendiées.

  10. hermeneias

    Oui les politiques sont ceci et sont cela …..Mais cela on le sait depuis longtemps .

    cE QUI EST affligeant , de plus en plus , c’est un épiscopat totalement auxiliaire de ce pouvoir séculier d’une république renégate utilisant « les religions » pour ses basses oeuvres et ses intérêts à très court terme !

    Nous « croyons » en ….le « vivre ensemble » clame cet épîscopat !

    Ils appellent « les croyants » ….. ( croyants en quoi en qui ? ) à blablabla etc .

    Y aurait-il tromperie sur la marchandise ? De quelle foi parle t-on ? Y a t-il de nouveaux dogmes implicites ?

  11. zézé

    On n’en a pas vu autant pour défendre les VALEURS de l’Evangile : avortement, mariage pour paires, euthanasie j’en passe et des meilleurs.. les cimetières, les églises, Notre Dame la liste est longue et n’est pas finie…. pendant ce temps, les chrétiens sont massacrés, même ici en France, parce qu’ils sont blancs, vont à la Messe (voir tridentine) etc etc et là ? bon je me tais car la colère n’est pas bonne conseillère.. dit-on !

  12. THEOBALD François

    Je lis :
    Nous croyons qu’il est toujours possible de dépasser les peurs et les enfermements idéologiques.
    Les évêques voulaient-ils dire :
    Nous croyons toujours qu’il est possible de dépasser les peurs et les enfermements idéologiques. ?

  13. hermeneias

    Avant tout ce qui est questions de morales et de vie en société , voir de justice sociale et de politique , c’est de l’annonce de l’Evangile , du Salut en Jésus-Christ dont il est question ou plutôt dont il n’est plus question .

    Les évêques , immergés dans le politiquement correct multiculturel , n’annoncent PAS l’Evangile .

    Sans Evangile et sans Christ pas la peine de parler d’avortement , d’euthanasie etc….. « Si le Christ n’est pas ressuscité…. » disait St Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *