Mgr Luc Ravel nommé à Strasbourg

Download PDF

Mgr Grallet, archevêque de Strasbourg, a fêté ses 75 ans le 20 mai 2016. Il avait, selon l’usage, envoyé au pape une lettre afin de lui remettre sa charge. La nomination d’un évêque de Strasbourg prend souvent du temps, en raison de la riche complexité de ce diocèse et, d’autre part, la lenteur de la procédure concordataire. Etant donné qu’il s’agit d’un siège archiépiscopal, c’est à un évêque confirmé d’y être nommé.

C’est le cas de Mgr Luc Ravel, né le , membre des chanoines réguliers de Saint Victor, évêque aux armées françaises depuis 2009, nommé ce matin archevêque de Strasbourg.

Mgr Luc Ravel est polytechnicien et ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs. Il a poursuivi des études de philosophie et de théologie à l’abbaye Saint-Pierre de Champagne, en Ardèche et à l’Université de Poitiers. Il a prononcé sa profession solennelle le  chez les chanoines réguliers de Saint Victor, ordre affilié à la confédération des chanoines réguliers de saint Augustin, et a été ordonné prêtre le . Il exerça ensuite les responsabilités de prieur à Saint-Charles de Porrentruy dans le canton du Jura en Suisse, puis à Montbron, au sein du doyenné Tardoire et Bandiat, en Charente. Il rejoignit ensuite l’abbaye de Champagne, où il fut maître des novices de 1996 à 2007 et sous-prieur à partir de 2003. Il est à l’origine du mouvement Notre-Dame de l’Écoute, destiné aux personnes seules et célibataires.

Benoît XVI le nomma évêque aux armées françaises le . Le siège de ce diocèse est la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides (Paris 7e). La consécration épiscopale lui a été conférée le 29 novembre 2009 à Notre-Dame de Paris, par le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, assisté de Mgr Henri Brincard, évêque du Puy-en-Velay (+) et de Mgr Patrick Le Gal, ancien évêque aux armées et évêque auxiliaire de Lyon.

Au sein de la Conférence des évêques de France, il est membre depuis 2011 de la Commission doctrinale. Sa devise épiscopale est en latin « Est, Est », qui se traduit par « Oui, Oui » et qui fait référence à un passage de l’évangile de Matthieu : « Que votre oui soit oui, que votre non soit non, tout le reste vient du démon » (Mt 5,37)3.