marceau

Mgr Marceau : un apéro saucisson c’est trop dangereux

Download PDF

A quelques jours de son installation sur le siège de Nice, avec le nonce et 17 évêques annoncés, Mgr Marceau, 68 ans, déclare à Nice Matin :

« Je passe d’un diocèse de 450 000 habitants à un autre de 1,1 million de personnes. [C’est un diocèse] contrasté du fait de sa culture, des mentalités, de ses différences entre la côte et l’arrière-pays. On ne peut pas le traiter de manière homogène. Il me paraît dynamique, avec des potentialités en hommes, un volant encore important de prêtres. Même s’il y a des difficultés à pourvoir tous les postes. »

Le journal revient sur la loi Taubira :

« S’il faut respecter les personnes, il faut aussi tenir compte de l’environnement social. Le gouvernement a agi sous la pression de petits groupes. Ce qui structure la société, qu’on le veuille ou non, c’est la famille. Au lieu d’y toucher, il fallait trouver une autre manière d’assurer la stabilité des couples homosexuels. »

A propos du dialogue interreligieux :

« Au regard du nombre de pratiquants, l’islam doit être un interlocuteur important. Sur cette religion, on le sait multiforme, il faut se garder de porter un regard de suspicion ou de rivalité. Il y a un gros travail d’apuration d’un contentieux attisé par nos problèmes de société, par le mal-être généré par la situation économique. C’est trop facile d’avoir des boucs émissaires, de se laisser aller à l’exclusion. L’Église a une carte importante à jouer, celle du vivre ensemble et de la paix sociale. »

Votre prédécesseur avait dénoncé l’organisation d’un apéro porchetta rosé visant les musulmans. Vous feriez de même ?

Oui, si cette manifestation a pour but de stigmatiser une communauté. Il ne faut pas jouer avec cela, c’est trop dangereux. »

Voilà qui est extraordinaire : un apéro c’est trop dangereux ! Alors qu’à Nice, on se souvient d’avoir vu des musulmans se filmer autour d’un église, de façon assez menaçante. Qu’est-ce qui est dangereux ? De boire un coup ou est-ce une certaine population pétrie dans le coran ?

Sur la crise de l’Eglise, voici son analyse :

« La pensée, les modes de vie ont évolué, des guerres se sont déclenchées, la situation s’est dégradée dans les villes, dans les banlieues. Des questions très graves se sont posées, auxquelles l’Église n’a peut-être pas répondu avec suffisamment de force et d’indépendance. Les gens se sont dits : Dieu, il est où ?

Et comment expliquer la crise des vocations ?

C’est la même problématique, le même contexte sociétal. »

17 comments

  1. Je vous prie de trouver ci-joint l’adresse de ma dernière chronique : http://gloria.tv/?media=606917 ; vous trouverez tout ce qu’il convient de savoir sur Mgr Marceau…
    Sachez que son opinion est aussi solide et sincère que les sables mouvants, ce n’est pas un homme de confiance…
    Il a fait de notre diocèse un champ de ruines… Il fera de même avec celui de Nice à moins que le Saint Siège ne le mette sous tutelle…Il est le pur vestige des évêques soixante-huitards.
    Je plains l’Eglise de Nice.
    Pierre-Charles Aubrit Saint Pol, rédacteur en chef du site: suleroc.org

  2. je trouve bizarre d’être obligé de s’abaisser à l’Islam, on est en France catholique c’est tout, pas étonnant que les gens ne pratiquent plus,

  3. angel

    On ne veux surtout pas faire de vagues !!mais en faisant ainsi on donne raison à ces fanatiques et nous perdons notre culture !
    merci « mon seigneur » de rabaisser encore un peu plus notre religion avec vos propos de lâche

  4. gaudet

    Mon point de vue rejoint parfaitement celui exprimé par Aubrit Saint Pol.

    Je n’ai jamais eu aucun contact personnel, avec Mgr Marceau, mais la lecture de ces simples lignes d’interview, me permettent déjà d’avoir une idée bien précise de cette « intéressante » personnalité , sans même avoir foncièrement besoin de me pencher sur une plus profonde étude psychologique le concernant ..

    Effectivement chaque parole de ce florilège de déclarations plus désinvoltes, et libérales les unes que les autres, me mettent en présence, d’un spécimen animal de la digne génération des clowns invraisemblables de curés soixante huitards, dont l’emprise mentale sur l’Eglise de France fut une véritable catastrophe!

    Nous pouvons à ce propos relever une véritable contradiction dans ses paroles ( mais chez ce genre de personnage cela n’est pas du tout surprenant ) .Ainsi donc d’un coté , il nous déclare qu’il est dangereux de faire des apéro saucisson, en raison de la réaction probable violente des autorités musulmanes, et d’un autre coté, il maintient la nécessité d’un dialogue avec une religion qu’il ne faut pas stigmatiser, malgré le fait qu’il vient justement de reconnaître implicitement quelques lignes plus haut , son caractère fort dangereux.

    De deux choses l’une ! ou bien on constate honnêtement qu’une religion est vraiment dangereuse, et dans ce cas on prend des mesures pour tenter de s’en protéger , sans aucune idée de dialogue stérile ne menant à rien, ou bien la religion en question ne pose aucune risque de sécurité et et dans ce dernier cas , la relation paisible et charitable demeure possible .

    Il va s’en dire que les catholiques arméniens de Syrie , plongés dans l’épouvantable tragédie des massacres à répétition, se font du « dialogue inter religieux  » une notion bien différente que le dénommé évêque Marceau. A ce sujet je viens de contempler hier sur le blog de la christianophobie, l’image atroce d’une jeune chrétienne assassinée, dont le sang sera vendu à des saoudiens pour leur permettre de se laver de leur « péchés », et je propose que l’on présente ce spectacle au sieur Marceau, pour lui faire comprendre ou mène la fameuse politique œcuménique de Vatican 2

    La Syrie dégouline de rivières de sang issues, des innombrables massacres de chrétiens par des musulmans affichant une fidélité sans faille envers le coran ! et il se trouve encore au sein de l’Eglise, des pantins minables pour vouloir continuer un dialogue inter religieux avec les musulmans ( dont ils se fichent éperdument , bien sur ) , en éludant volontairement le fait que l’imposition finale de la charia en France , constitue à terme l’objectif social et politique majeur de tous ces criminels potentiels !

    Si tant est qu’un apéritif saucisson devienne une source de risque grave, dans la bouche même d’un grand promoteur de l’œcuménisme déjanté conciliaire, sachons donc que dés demain , cela ne sera plus une simple collation qui sera dangereuse, mais bien plutôt le fait fondamental de se rendre à la sainte messe pour recevoir les saints sacrements .

    Notre grand évêque Marceau devait savoir que fort bientôt , il devra à son corps défendant se rendre dans une église ou justement un massacre musulman aura eu lieu, et contemplant l’amas de corps égorgés et décapités, aura t il encore l’inconscience de faire preuve de retenue , de stupéfiante modération, ou bien aura t il la force de piquer une salutaire et grande colère de révolte , contre cette horrible application de la charia, comme son statut de pasteur catholique le lui commande ?

    J’affirme ici que l’absence de fermeté de l’ensemble de la curie catholique envers l’islam, leur méconnaissance volontaire de l’existence des lois de la terrible charia et ses conséquences atroces dans le monde et surtout en Syrie, constitue la meilleure démonstration de leur suprême trahison, envers le souvenir douloureux de milliers de victimes innocentes !

    Les déclarations compassionnelles du pape à l’égard des milliers de martyrs sont nécessaires , mais non pas suffisantes, car il demeure indispensable de faire oeuvre de pédagogie pour dénoncer sévèrement les véritables coupables , et la cause mentale directe de leurs crimes ignobles , immédiatement discernable dans les pages mêmes du maudit coran et des préceptes de la répugnante charia faisant de l’islam , une fausse religion dont l’inspiration infernale et satanique est incontournable !

    Tous les grands papes de St PIE V en passant par Innocent 3 jusqu’à l’immense St Pie X, furent unanimes dans leur condamnation absolue de l’islam, en tant qu’hérésie cruelle particulièrement dangereuse, et donc luciférienne!

    Nous voilà donc prévenus par l’enseignement séculaire de notre Sainte Eglise au sujet du culte mahometan! et il n’est nul besoin de prêter une oreille attentive au vaines sirènes de la doctrine évanescente de l’évêque Marceau, et de tous ceux peuplant lamentablement la conférence des évêques de France

  5. MEYER

    Les Béatitudes
    Heureux sont ceux qui …

    Les Béatitudes seraient donc, elles aussi, dangereuses quand il s’agit d’affirmer son identité chrétienne – catholique face à des comportements menaçants pour l’avenir de la religion

    Ne pas réagir équivaut à un assentiment … ici sous le couvert de la lâcheté spirituelle

  6. alain protte

    Mgr.Marceau semble avoir fait sienne les politiques d’intégration multiculturelle menées par les gouvernements successifs de la V° République qui tourne basiquement autour du principe d’interdiction de « l’apéro saucisson- vin rouge » pour établir une paix sociale qu’il ne cesse de détruire.
    Des obédiences bien connues sont les adeptes acharnées de ce type de principes sous des préceptes d’universalisme et de politique d’abandon.
    Mgr. Marceau, comme beaucoup de ses collègues de l’épiscopat gallican, se place chez qui dans l’échiquier de la décadence?

  7. philippe 01

    Je partage les réactions indignées des internautes précédents à l’égard de ces déclarations patenôtres de Mgr Marceau. Quand nos évêques prendront-ils conscience que l’islam n’est pas une religion comme une autre, mais une religion sectaire, au sens propre du terme ?
    Qu’ils prennent le temps de lire ce qu’en disent des universitaires qualifiés comme Mme Anne-Marie Delcambre M. et Mme Urvoy ou René Marchand. L’islam qui ne reconnait pas à ses fidèles la pleine liberté de conscience et de conviction, c’est à dire la liberté sans restriction de quitter l’islam pour une autre foi ou conviction, ne peut pas et ne doit pas être considérée comme une « vraie » religion. Interdire sous peine de mort à quelqu’un de quitter sa « religion » c’est la caractéristique même d’une secte. A ce titre, l’islam pourrait être passible de poursuites pénales et judiciaires, au sens où l’entend la MIVILUDES, la mission interministérielle de vigilance contre les sectes.
    Quand donc nos évêques, nos hommes politiques, nos journalistes, prendront-ils enfin conscience de ce qui crève les yeux depuis des siècles ?
    Bien entendu, en disant cela, on ne stigmatise ni les personnes, ni les croyants musulmans de bonne foi.
    Il y en a beaucoup, Dieu merci et il est coutume de dire, à juste titre que les musulmans valent mieux que leur pseudo-religion. Dialoguer oui mais d’homme à homme, à titre individuel, entretenir de bonnes relations avec nos compatriotes et voisins musulmans oui, mais on ne comprend pas que des hommes d’Eglise conscients et avisés veuillent absolument aller au delà de cette attitude de sagesse et de prudence. En multipliant les contacts et prétendus dialogues officiels avec des imams, des cheicks, fussent-ils docteurs d’Al-Azhar.
    Ils ne font que donner à ces gens plus d’importance et de respectabilité, sans nullement les faire bouger d’un iota sur les préjugés et positions discriminatoires, voire carrément racistes de l’islam à l’égard des femmes, des non-musulmans, chrétiens ou juifs ou autres prétendus « mécréants ». Bénéfice douteux de ce faux dialogue à sens unique, dont seuls les musulmans tirent avantage, tout en prétendant nous interdire de critiquer et de dénoncer ce qui est inadmissible dans leur camp, sous peine d’être accusé de racisme, d’islamophobie voire de blasphème.

  8. Encore un imbécile « mitré » !

    Que font encore dans l’église ces
    guignols déguisés en évêques ?
    Ils vont finir par nous détourner
    complètement de la hiérarchie catholique
    et nous inciter à nous fabriquer nous
    mêmes notre religion !
    Après tout , nous n’avons pas besoin
    d’évêques pour savoir lire les Evangiles !

  9. L’ennui, c’est que toute festivité (ou d’ailleurs distribution de vivres aux personnes défavorisées) comportant du porc est considérée par les Musulmans (et par les non Musulmans qui, sans y être obligés, adoptent un comportement de dhimmis, de non musulmans se soumettant à la loi musulmane) comme une provocation.

    Les relations interconfessionnelles, certes, ne peuvent être ignorées par l’évêque puisque, dans presque tous les diocèses, il y a aujourd’hui une importante communauté musulmane qui ne s’identifie que par sa religion, laquelle est en contradiction et avec le Christianisme et avec les lois civiles, même celles que le reste de la population accepte volontiers.

    Un excès de bonne volonté par les autorités ecclésiastiques ou civiles est automatiquement interprétée par cette communauté comme un signe de faiblesse, encourageant à de nouvelles exigences.

    D’autre part, il suffit de lire le Coran et les principaux Hadiths pour se rendre compte que Allah, tel qu’il se présente lui-même dans le Coran et tel que les auteurs des Hadiths l’ont vu, est intrinsèquement différent du Dieu trinitaire du Christianisme. Les Musulmans d’ailleurs refusent (armés de versets du Coran) de reconnaître le Christianisme comme monothéisme : à leurs yeux, les Chrétiens adorent trois Dieux (le plus souvent le Père, Jésus et … Marie) et sont donc polythéistes.

    Il est donc inutile et même contre-productif de mener les contacts avec les Musulmans comme s’ils adoraient « le même Dieu que nous. » Il est inutile et même contre-productif de multiplier les repentances pour les Croisades, alors qu’eux-mêmes vénèrent la mémoire des conquérants musulmans qui depuis Mahomet, ont soumis à la pointe de l’épée presque tous les pays entourant la Méditerranée, dont certains n’ont jamais pu s’en libérer. Il est tout aussi inutile et contre-productif de voir dans la méfiance naturelle de Français et Européens devant la conquête de l’espace public menée par les Musulmans de France une quelconque haine ou « islamophobie ».

    Les rapports avec l’islam, et d’abord ceux du clergé, devraient être tout simplement des rapports de bonne foi. Il faut évidemment éviter de traiter les Musulmans en boucs émissaires, responsables de toutes nos difficultés, ce qu’ils ne sont pas, parce que les vrais responsables sont ceux qui, pour des motifs souvent suspects, favorisent l’entrée et l’installation dans notre pays de familles qui ne peuvent vivre que d’une assistance qui est payée par ceux qui étaient là avant eux (autochtones ou immigrés), qui travaillent, paient des impôts et des cotisations. A moins que leurs difficultés les poussent à vivre de trafics et actions illicites et illégales.

    Mais cela ne doit pas passer par une attitude de soumission envers leur politique d’expansion continue territoriale et morale.

    Ni par une acceptation, implicite ou explicite, de ce qu’il y a de pire dans l’islam (il ne faut pas oublier qu’on ne peut abolir aucun verset du Coran, réputé être la parole même d’Allah : quand ces versets se contredisent, peu importe, puisqu’Allah a tous les droits, y compris celui de se contredire. Il suffit donc au Musulman, selon sa façon de penser, d’adopter les plus sanglants ou les plus consensuels mais sans renier ceux qu’il n’applique pas);

  10. Gaudete

    Comme je l’ai dit précédemment que le Saint Père les nomme ces évêques bla bla teurs dans les pays de persécutions ça permettra de leur remettre l’esprit à l’endroit. On n’a plus besoin d’eux!

  11. Lyon : Soupe au cochon interdite mais soupe halal autorisée

    http://www.bloc-identitaire.com/actualite/3114/lyon-soupe-cochon-interdite-mais-soupe-halal-autorisee

    =====

    Et pour info subsidiaire est-ce que quelqu’un sait combien coûte la location du palais NIkaïa où est prévue l’intronisation de l’évêque qui succède à un évêque parti bien furtivement et où ont lieu habituellement les grandes manifestations festives de Nice et de la Côte d’Azur ? …

    5000 personnes seraient attendues pour cette fête nationale de …. sainte Jeanne d’Arc …

    http://www.nikaia.fr/

  12. Gerard

    Aux Sources du Coran par le frère Bruno Bonnet-Eymard
    Cette traduction scientifique,à elle seule destructrice du mythe des origines de l’islam, est désormais confirmée par les travaux et découvertes archéologiques des savants Joachim Gnilka et Christophe Luxenberg. Outre la vérité faite sur les événements des VIIe – VIIIe siècles, l’actualité de cette traduction et l’urgence d’en presser le cours n’échapperont à personne…

    https://www.youtube.com/watch?v=NDhcPJutenQ

  13. Pingback: Diable ! C’est incroyable ! Les corbeaux sont de retour ! Croâ ! Croâ ! Croâ ! « Le fou du Roi Louis XVII

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *