minnerath

Mgr Minnerath critique la décision de Benoît XVI

Download PDF

Coup de tonnerre dans l’unanimisme ambiant concernant la décision de Benoît XVI de renoncer au souverain pontificat. Monseigneur Roland Minnerath, archevêque de Dijon, affiche en effet une grosse différence de point de vue avec ses confrères. Et il ne se prive pas de le dire :

« Lorsque l’on est Pape, on assume jusqu’à la mort » !

Lundi, apprenant la décision de Benoît XVI, Monseigneur Minnerath n’a « pas voulu y croire ». Mercredi matin, il a accepté de s’exprimer. Et affirme son désaccord avec la décision du pape :

« Qu’est-ce-qui est important dans le Ministère d’un prêtre, d’un évêque ou du Pape, ses qualités intellectuelles ou le don qu’il fait de lui-même au Christ ? ». « Ce n’est pas ça qui porte du fruit, plus que tout le reste ? »

Il a comparé la décision de Benoît XVI avec l’attitude de Jean-Paul II :

« Il était très  impotent les dernières années de sa vie mais il est resté jusqu’au bout » « il a donné par là un exemple de ‘rester fidèle à l’appel que j’ai reçu’ ».

Pour Mgr Minnerath, Benoît XVI « ne doit pas disqualifier le choix qu’on fait les autres de rester jusqu’au bout ». Car en effet, cette renonciation constitue une sorte de révolution :

« Si on introduit un critère d’efficacité, c’est tout à fait valable dans le Gouvernement des choses temporelles d’un chef d’Etat. Mais l’exercice de l’épiscopat ou du pontificat, c’est autre chose ! »

Quand on est Pape, cela revient à être « témoin, et on est témoin à tous les âges, que l’on soit en bon état ou fatigué ».

« quel va être son statut ? C’est du jamais vu ! ».

« Je prie pour lui, il a donné énormément de sa personne. Ainsi qu’un très beau témoignage de la doctrine de l’Eglise dans les temps qui sont les nôtres ».

Ce que Mgr Minnerath craint le plus, ce sont « les conséquences collatérales de ce type de décision ».

« je suis toujours hésitant quand je vois des changements pareils, introduits à la hâte ».

30 comments

  1. Pingback: RCS » Blog Archive » Vers l’inéluctable et indispensable Concile Vatican III ?… [ MAJ 21 h 50 ]

  2. RH

    « je suis toujours hésitant quand je vois des changements pareils, introduits à la hâte ».

    Alors je ne connais pas Mgr Minnerath, et c’est justement ça qui est surprenant. Parce qu’avec le nombre de changements introduits à la hâte dans l’Eglise ces dernières décennies, j’aurais dû l’entendre hurler quasiment tous les jours depuis que je suis né.

  3. Benoît XVII

    Dans sa retraite claustrale, nul doute que Benoît XVI souffrira pour le bien de l’Eglise.

    Minerath est un juriste et sait, comme tout le monde que cette décision est conforme au Droit Canonique.

    Vivement qu’il ait 75 ans celui-là !

    • Ne jugeons pas, cher R.H. Je pensais comme vous, comme
      Mgr Minnerath. Mais réfléchissons et vérifions tout dans
      la prière ; le site et forum « Viens Seigneur Jésus » m’a édifiée.
      Je conseille à chacun d’y aller puiser et voir sans jugement
      ni condamnation. Pour ma part je regrette ma première
      réaction d’amertume contre Benoît XVI car il n’abandonne
      pas le troupeau mais fait la Volonté de Dieu dans
      la souffrance offerte.

  4. Struyven

    Je pense sincèrement que seul le Pape Benoît XVI connaît les vraies raisons de cette démission…….Son âge bien sur, sa fatigue bien réelle bien sur mais…….Aussi ne condamnez pas trop vite !!!
    Je l’aimais tout autant que son prédecesseur et cette décision m’a fait mal……mais je crois comprendre…….
    Prions pour lui qui en tant besoin !

  5. michele31

    Je pense que cet eveque outrepasse ses droits.Il n’a pas à juger, les decisions de Benoit XVI .Son devoir est de respecter une decision murement refléchie .

  6. Oktavius

    « des changements pareils introduits comme ça à la hâte sans qu’on mesure toutes les conséquences » ?
    Le Saint Père a pourtant bien précisé « Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude… »
    Puis Mgr M. d’ajouter à 2 reprises que « la mystique du Christ n’est pas respectée » http://podcast.rcf.fr/emission/239320/547464

  7. Michel

    Je trouve le commentaire qui précède indécent envers un évêque, en l’occurence Mgr Minnerath, que je ne connais d’ailleurs pas.

    Je considère simplement que ce prélat pose une bonne question, et qu’il a le droit de la poser: à condition d’être en bonne santé psychique (ce qui est sans conteste le cas de Benoît XVI), le Pape n’est-il pas aussi actif sur le plan spirituel que s’il était plus jeune et en meilleure forme?

  8. Remy

    Les progrès divers, médecine, ..;, font que les gens équilibrés peuvent vivre beaucoup lus longtemps … Mais avec des facultés physiques et intellectuelles amoindries, ce qui pour des responsabilités temporelles comme celles du Pape est très gênant pour l’ensemble de l’Eglise.

    C’est une décision très sage de Benoît XVI, et l’intervention de Mgr Minnerath ne tient pas compte de la réalité

  9. Il me semble avoir oublié l’intervention du Saint Esprit, avant la prise de décision par Benoît XVI et après: pourquoi s’inquiéter du « jamais vu » comme dit cet évêque? c’est parler comme ceux qui s’étonnaient de la descente du Saint esprit sur les Apôtres le jour de la Pentecôte. Le « jamais vu » peut être bien meilleur que le déjà vu! Avait-on jamais vu la photo d’un éclair frappant le dôme de Saint Pierre le jour même de l’annonce de sa renonciation? Pas de superstition là-dedans mais peut-être un signe? Moi je dirais très humblement à Mgr Minnerath: n’ayez pas peur! Faites confiance au Saint Esprit.

  10. lamethodebronson

    J’aime bien la réaction de l’Evêque de Dijon! Service et don de soi jusqu’à la Croix! L’agonie de son prédécesseur fut très édifiante pour beaucoup de monde et notre Sainte Eglise est toujours là….!!!

  11. DELESTRAC

    Monseigneur Minnerath ,n’est pas un homme politique…
    ET NE COMPTE PAS SUR NOS VOIX !
    ,j’entends et je respecte sa parole courageuse en toute liberté,
    il ne s’abrite pas derriere un pseudo…mais marche derriere la VERITE
    prions pour nos eveques ,l’eglise et notre pape Benoit XVI

  12. Bea Klenik

    « Monseigneur Roland Minnerath pourrait bien devenir le prochain cardinal français à l’occasion du consistoire de 2012. En effet, son nom circule de façon persistante au Vatican » : l’information, qui ferait de l’archevêque de Dijon l’un des plus proches collaborateurs du pape Benoît XVI à Rome, provient du site Golias-news.com – le « Canard enchaîné du Vatican », selon un porte-parole du diocèse […]
    http://www.dijonscope.com/015593-dijon-monseigneur-minnerath-bientot-bras-droit-du-pape

  13. brennou

    Entre une possibilité canonique et la décision de l’utiliser, il y a une réflexion personnelle dont nous ne connaissons pas la profondeur. Il serait effectivement dangereux que cet action fasse jurisprudence et que le temps des hommes prévale sur le temps de Dieu.
    Mais, que la Providence a-t-elle inspiré au Saint Père ? Nous réserve-t-il quelque surprise avant son départ ? Mgr Fellay a entrouvert cette éventualité. Espérons toujours, nous sommes dans Ses mains !

  14. julienne

    des propos courageux en toute liberté,
    pour ma part ,je ne peux pas me départir d’une grande tristesse ,depuis cette annonce de démission,un sentiment
    d’abandon
    heureusement Jésus lui ne nous abandonne pas
    monseigneur minnerath a traduit par écrit ce que je ressent

  15. Marie

    Bien consternante cette réaction d’un évêque qui n’a pas saisi ce geste héroïque du Pape. Dans les situations de crise, le plus difficile n’est pas de faire son devoir mais de le connaître.IL est clair que dans sa courte déclaration,B XVI a rendu hommage au choix de JPII  » par la prière et la souffrance » mais qu’il est bien placé pour savoir que les temps ont changé et qu’il n’a pas à ses côtés un « Ratzinger bis » pour porter l’église durant une éventuelle longue agonie.C’est en cela qu’il est prophétique et qu’il s’est retiré par amour de l’Eglise.

  16. chouan 12

    c’est marrant, dans notre diocèse l’évêque avec ses acolytes poussent les prêtres encore valides même à 75 ans vers la sortie et leur disent de prendre leur retraite alors qu’ils n’en ont nulle envie, et ce Mgr Minnerath que fait-il avec ses prêtres de plus de 75 ans?Quant à la décision de Benoît XVI, je la comprend même si cela fait mal un si grand Pape, mais l’Esprit Saint veille. Et si tous les prêtres et les évêques de France en particulier avaient toujours soutenu Benoît XVI dans les pires moments, peut-être n’aurait-il pas renoncé à sa charge si tôt. Mais que faut-il préférer Jean6paul II presque agonisant et toujours à la tête ou Benoît XVI conscient de ses faiblesses et il ne faut pas être grand clerc pour voir que ces derniers temps il s’était affaibli? La barque de Pierre a besoin d’un chef plein d’ardeur pour poursuivre l’oeuvre de notre cher Pape.

  17. Professeur Tournesol

    Depuis que les évêques se retirent à 75 ans, et que les cardinaux ne votent plus après 80 ans, il semble cohérent que le pape ne soit plus pape à vie.

    • brennou

      Le temps des hommes doit-il primer sur le temps de Dieu ? Cette décision annoncerait-elle des signes eschatologiques ? Attendons et veillons ! Les bavardages sont ceux des vierges folles.

  18. Je ne suis pas du tout d’accord avec cet évêque. L’ Eglise a beaucoup souffert de l’incapacité de Jean-Paul II, de plus, extrêmement longue. A partir du moment où un pape ne peut plus assumer sa charge, il doit laisser la place à un qui a toutes ses facultés.

  19. Anne Lys

    Je comprends la détresse de Mgr Minnerath, parce que je me sens comme orpheline et surtout, dans le combat qui est le nôtre contre les forces de Satan qui voudraient faire de la France, de l’Occident (et plus tard du monde) un immense « Sodome et Gomorrhe), je me sens comme un soldat qui, au plus fort de la bataille, apprendrait que le chef suprême est hors de combat et qu’on ne sait pas qui prendra le commandement.

    Mais je fais confiance à Benoît XVI pour avoir appelé le Saint Esprit à son secours et fait ce qu’il pouvait pour suivre les inspirations qu’il en a reçues. Donc, à la grâce de Dieu…

    Prions pour Benoît XVI et pour que le Saint-Esprit suscite un bon et grand pape pour lui succéder

  20. LEFOL

    Pourquoi la compassion méritée par S.S Jean-Paul II devrait-elle être supérieure à la compassion méritée par S.S Benoit XVI ? Faut-il accorder plus de mérite à un état de santé calamiteux quand il est s’accompagne de tremblements ?
    La compassion est la vertu première dans le Bouddhisme ; elle l’est aussi dans le Christianisme , à ceci près que la compassion suprême est la compassion envers Dieu , qui génère sa miséricorde : Voilà ce qu’il faut bien s’enfoncer dans la tête à coups de marteau avant de dialoguer avec des Bouddhistes , a fortiori avec des Musulmans qui nient ses souffrances.

  21. Marty

    Curieuse prise de position de Mgr alors qu’il est pourtant bien le premier à savoir ce que ça peut donner comme catastrophe dans une paroisse (de son diocèse), quand il s’y trouve un prêtre très malade qui perd la tête.
    Sur ce coup là, Mgr me déçoit. Qui nous dit que Benoît XVI ne souffre pas d’une maladie qui va lui faire perdre plus ou moins brutalement ses facultés intellectuelles ? Il a bien dit dans son message « facultés physiques ET intellectuelles ». Il est très possible que lui soit prescrit un médicament qui les affectera gravement. Jean-Paul II était parkinsonien mais il avait gardé toute sa tête, justement parait il, parce qu’il a refusé de prendre un médicament qui, s’il calme les tremblements, affecte le cerveau (je sais hélas de quoi je parle, ayant eu un parkinsonien dans la famille à qui ce médicament était prescrit).
    Que le Pape ne veuille pas devenir le jouet des intrigues de la Curie est un service immense qu’il rend à l’Eglise.
    Compte tenu de son sens du devoir, j’imagine sans peine combien cette décision a dû être difficile à prendre pour le Pape.
    Pour l’instant, serrons les rangs et prions pour l’Eglise.

  22. Sylvie Houbouyan

    Mgr Minnerath a perdu une bonne occasion de se taire.
    Il a tout simplement oublié que par une abnégation dont il n’ a pas l’idée, Benoit XVI a donné sa vie jusqu’à la limite de ses forces qui étaient grandes, pour gouverner la barque de Pierre ; mais non pour servir d’icône.
    S’il passe la main, ce n’est pas parce qu »il est fatigué et qu’il veut se reposer, mais parce qu’il a acquis la certitude, dans la prière, qu’ il le doit pour le bien de l’Eglise. C’est ce qu’il a dit. Pourquoi ne pas croire ce que dit le Pape? Il ne s’agit pourtant pas de dogme.
    Pense -t- on que le Pape ment? Ou alors qu’il dit des sottises dans la prière?
    Et chose capitale qui est passée sous silence: le Pape va désormais demeurer cloitré au Vatican . Jusqu’à sa mort.
    Qui dit mieux?
    Il ne goûtera pas la douceur de revoir sa famille ni son pays natal. Il restera là, mais comme s’il était mort jusqu’à ce qu’effectivement il meure , ce qui ne saurait tarder car il est allé jusqu’au bout de ses forces .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *