ravel

Mgr Ravel justifie la violence

Download PDF

Dans le mensuel  Il est vivant ! du mois de mai, Monseigneur Luc Ravel, évêque aux armées, rappelle qu’il peut être légitime pour un chrétien de prendre les armes :

Mgr Ravel : Dans certaines circonstances, oui. Soit au nom de la nation (s’il est mobilisé), soit à l’intérieur de là nation, en cas de remise en cause du politique dans ses fon­dements (si l’État devient totali­taire par exemple).

IEV Mais dans l’Évangile, Jésus prône la non-violence… 

L.R. Je n’ai jamais lu cela dans l’Évangile. Au contraire, Jésus dit que ce sont les violents qui s’emparent du Royaume de Dieu ! La violence, c’est l’incarnation d’un mouvement de vie qui déborde dans un monde traversé par le péché. C’est une démesure. Certains chrétiens, confondant christianisme et sagesse stoïcienne, pensent qu’il ne faut jamais de démesure. Les saints pensent autrement. Il y a une démesure de l’amour : « La mesure de l’amour, c’est d’aimer sans mesure » (saint Augustin). La croix est une démesure de l’amour. C’est une violence extrême. Si on est dans la vie, une vie bien incarnée, il y a de la violence. Dans l’Évangile, il y a des moments où Jésus se met en colère. Ce n’est pas une colère pulsionnelle bien sûr mais réfléchie. Par exemple, dans l’épisode des vendeurs chassés du Temple : Jésus constate l’objet du scandale et ce n’est que le lendemain qu’il chasse les vendeurs du Temple avec colère. Jésus est venu pour la vie, et pour que nous l’ayons en plénitude. Il est obligé de mettre une force démesurée, la violence, au service de l’amour. Mais une violence maîtrisée, évangélisée. »

28 comments

  1. rocheteau

    ce sont des propos qui changent vraiment de ce que l’on entend un peu partout
    mais le Seigneur dit par la bouche de st Jean dans l’apocalypse
    « je vomis les tièdes »
    ce qui rejoint assez Mgr Ravel…
    par ailleurs il dit aussi
    « bienheureux les doux, ils posséderont la terre, bienheureux les persécutés pour la justice, le royaume des cieux est à eux…. »
    et une prière des alcooliques anonymes :
    « Seigneur aide moi à changer ce que je dois changer, et à supporter ce qu’il me faut supporter »

  2. Philomène

    Je ne connais pas très bien la Bible mais il me semble que le sermon sur la montagne est non violent et que chasser des marchands d’un temple avec un fouet ne tue personne, que Jésus a interdit à un apôtre de prendre son épée pour le défendre à son arrestation, qu’Il a dit: » qui prend le glaive, périra par le glaive ». Ceci dit, il me paraît naturel et très légitime de défendre son pays et sa famille, ainsi que de porter secours à ceux qui sont agressés.
    La Bible est parfois très difficile à interpréter, Jésus a dit aussi: « Je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive », comment le comprendre? Au sens premier ou au sens figuré?

    • Philibert

      J’ajoute que l’expulsion des marchands du temple ne s’est pas faite avcec colère. En effet, nulle part dans cet épisode, pourtant relaté par les quatre évangélistes, il n’y a les mots colère, rage, fureur ou violence.
      L’explication se trouve à la fin du récit :  » de quelle AUTORITÉ fais-tu cela », demandent les gardiens du Temple.
      Je m’étonne que Mgr Ravel ait oublié tout cela…

  3. Bonjour.
    1. La théologie de la libération, c’est une incitation à agir d’une manière violente envers l’oppresseur (n’importe lequel, dans le temps de Jésus, c’était les Romains.)
    2. Mgr Ravel : « Dans certaines circonstances, oui. Soit au nom de la nation (s’il est mobilisé), soit à l’intérieur de la nation… » Les chrétiens faisant partie d’une grande foule venant de toutes les nations, il y a fort à parier qu’ils vont s’entre tuer entre frères (à la manière de Caïn… (1 Pierre 1:22) 22 Maintenant que vous avez purifié vos âmes par [votre] obéissance à la vérité — et il en est résulté une affection fraternelle sans hypocrisie —, aimez-vous les uns les autres intensément, avec le cœur. — Pour un amour sans hypocrisie, on repassera.
    3. L’opinion de Mgr Ravel est bien ce que j’ai appris dans mon petit catéchisme du temps de ma jeunesse.
    4. Lors de la 1 ière guerre mondiale, 24 nations sur les 28 participantes étaient chrétiennes. Tout au long de l’histoire, la devise : « mon pays a toujours raison! » a été appliqué à la lettre. Le sang a été versé par de fervents soldats du Christ.
    5. Le cardinal Speelman, (USA), n’a-t-il pas proclamé : « Les soldats américains sont les soldats du Christ au Vietnam ». d’où ma question : que pensent les Viêt-Cong (du Nord) de ce chef militaire : Jésus?
    6. Guerres après guerres, belle façon pour les chrétiens d’obéir à « l’ordre » de : (Jacques 4:4) 4 Femmes adultères, ne savez-vous pas que l’amitié pour le monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se constitue ennemi de Dieu. [ La chrétienté ne fait pas parti du monde. Elle en est une grosse part, une partie importante, et elle en manifeste pleinement l’esprit. ]
    7. (Matthieu 11:12) 12 […] Les violents qui s’emparent du Royaume de Dieu [ Ou : “ se hâtent, avancent avec énergie ”. ] Bible de Fillion, note sur Mt 11:12, « Chacun fait des efforts énergiques pour pénétrer dans le royaume chrétien, sentant bien que le salut n’est pas possible ailleurs. » (Apocalypse 3:14-16) 14 “ Et à l’ange de la congrégation qui est à Laodicée, écris : Voici les choses que dit l’Amen, le témoin fidèle et véridique, le commencement de la création de Dieu : 15 ‘ Je connais tes actions [et je sais] que tu n’es ni froid ni bouillant. Je voudrais que tu sois froid ou bouillant. 16 Ainsi, parce que tu es tiède et ni bouillant ni froid, je vais te vomir de ma bouche.
    Bien vôtre!

  4. La violence engendre la violence. Qui prend par l’épée, par l’épée périra. Le port des armes pour légitime défense est naturel et légitime partout dans ce monde. Devons-nous nous laisser égorger sans se défendre comme ça se passe dans bien des régions ?
    Nous devons bien sûr user de tous les moyens disponibles avant d’avoir recours à ‘la défense’. Mais comment réagir face aux excès de certains fanatiques comme par exemple les actions du ‘boko haram’ au Nigéria ? Devons-nous nous prosterner et laisser faire ?

  5. gaudet

    La reflex ion et la position de Monseigneur Ravel est pertinente et fort utile

    Sans même qu’il soit indispensable de nous pencher sur le concept de défendre extérieur de la nation, nous pouvons beaucoup plus approfondir la grande question de la résistance à une tyrannie devenue abominable, et qui ayant perdu tout sens de bien public, accomplie sciemment le génocide ou la réduction en esclavage des particuliers .

    La plupart des médias européens et leurs hommes politiques s’insurgent contre le fait que la constitution américaine
    reconnait au citoyen la prérogative de posséder des armes et d’en faire l’acquisition, selon le fameux 2° amendement . Régulièrement en effet voyons nous des florilèges d’article de journaux , ou des interventions de journalistes qui systématiquement soulignent la grande absurdité de cette loi, qui selon eux constitue une véritable plaie sociale.

    En vérité la totalité de ces journalistes français et européens, s’élevant contre le concept de détention d’armes par les particuliers, ignorent absolument les véritables raisons pour lesquelles les pères fondateurs de la nation américaine ont introduit cette disposition particulière dans la constitution de ce nouvel état , qui en cette fin du 18 ° siècle s’affichait comme une première mondiale !

    Ainsi donc vers la fin des années 1700, la fondation de la nouvelle nation américaine, constituait effectivement une aberration au niveau des institutions politiques , car elle reconnaissait aux particuliers la véritable qualité de citoyens responsables, alors que partout dans la vieille Europe, la totalité des pays étaient des dictatures oligarchiques plus ou moins violentes, ou aucun statut juridique ne venait protéger la vie et les intérêts des hommes et des femmes non nobles , considérés comme de simples sujets, envers qui en fait toute violence était hélas possible .

    Les pères fondateurs de la nation américaine, ont donc posé comme fondement le principe de rejet du concept d’un état ou les particuliers sont dépourvus de tous droits , et soumis en permanence au bon vouloir d’un oligarche , sans aucune garantie pour leur vie et leur liberté individuelle.

    En instituant le principe absolument nouveau de désignation des gouvernants par des concitoyens, et des institutions juridiques garantissant la protection de la liberté individuelle, les pères fondateurs visaient principalement à rendre impossible l’émergence d’un pouvoir central dangereux et tyrannique, comme l’Angleterre ( henry 8 ) l’Espagne ou même et surtout la Prusse ( empereur Frédéric 2 ) en avaient donné les plus lamentables exemples !

    Par conséquent la lutte contre le péril immense que représente une situation de tyrannie et d’arbitraire imposée par une autorité étatique criminelle et pourrie comme l’Europe en avait hélas tellement connus, était la véritable priorité des pères fondateurs de cette nouvelle constitution unique en son genre , en un monde ou le concept de liberté individuelle du particulier et son indépendance vis à vis de l’état , n’existait pour ainsi dire absolument pas! d’ou l’institution obligatoire d’un système démocratique !

    Qu’on se souvienne des fameuses lettres de cachet , par lequel le roi français Louis 14 se permettait de faire incarcérer n’importe qui , sans aucune garantie juridique pour la personne concernée, et l’on comprendra beaucoup mieux l’immense soucis des pères fondateurs de la nouvelle nation américaine , de voir désormais les nouveaux citoyens , bien mieux protégés contre ce genre d’abus arbitraire , injuste et scandaleux !

    Cependant les pères fondateurs se sont également rendus comptes que instituer une démocratique et des garanties institutionnelles étaient bien surs indispensables , mais non pas toujours malheureusement suffisant , pour protéger les citoyens contre les violence arbitraires d’un pouvoir politique devenu tyrannique.

    En effet , dans la mesure ou l’autorité publique dispose du monopole de la défense armée , rien n’empêche en fait n’importe quel décideur politique , désirant imposer sa nouvelle dictature , d’utiliser la puissance de l’armée et de la police docile , pour balayer d’un revers de main toute forme d’obligation démocratique légale, pour mettre fin immédiatement à l’existence de l’état de droit , et réduire les particuliers au simple statut d’esclaves, car les quelques opposants politiques auront été ignoblement assassinés , ou arbitrairement incarcérés.

    Les cas emblématique de l’Allemagne Nazi, démontre amplement comment la police et l’armée, peuvent trés facilement perdre leur vocation de service public de sécurité, pour devenir de simples et criminelles forces d’oppression totalement soumises au pouvoir absolu d’un tyran !

    C’est la raison pour laquelle que, indépendamment de l’existence d’une démocratie et de procédures légale de garantie des libertés et de désignation des autorités en charge du pouvoir, les pères fondateurs entendaient aussi briser le concept de monopole de la force entre les mains du seul pouvoir étatique, et donc ont institué le principe de la protection individuelle et matérielle du citoyen , face à la violence extrême d’une dictature potentielle

    Ainsi donc dans la pensée de ces nouveaux législateurs , dans la mesure ou les règles démocratiques sont purement anéanties par un pouvoir devenu tyrannique et pervers ( en dont l’Europe en a donné de tristes et nombreux exemples ) la dernière protection du citoyen en danger , est la possibilité de posséder des armes pour se défendre ! Voilà donc les motifs réfléchis et sérieux qui explique l’existence du 2 °amendement de la constituions américaine .

    D’aucuns pensent que l’accès aisé aux armes à feu en Amérique, est motivé par la nécessité de se défendre avant tout contre la délinquance et les cambrioleurs ! et bien il s’agit d’une erreur partielle, car la véritable raison est de permettre aux particuliers de se protéger contre un état tyrannique , entendant tout simplement les envoyer en camps de concentration!

    Mrg Ravel a donc raison de justifier la violence armée contre un état devenu dangereux ( Allemagne nazi ) , mais oublie cependant le fait que le citoyen peut aussi être obligé de se défendre contre des périls intérieurs non combattus par la puissance publique ! autrement dit quand les musulmans viendront nous agresser ,nous catholiques, sans même que la police ou l’armée n’interviennent sous interdiction imposée par le gouvernement, sachons que la morale la plus sure , nous autorise à nous protéger par les armes , et que l’on est pas tenus de nous comporte contre des moutons à l’abattoir!

  6. Shimon

    Personnellement je suis pour la non violence (ou plutôt le non meurtre) dans tous les cas, même en cas de légitime défense. Pour moi la légitime défense ne peut jamais être meurtrière.
    Mais même au delà du meurtre, rendre coup pour coup, œil pour œil, dent pour dent, ne doit pas être le choix chrétien.
    Cela n’est pas accepter tout et n’importe quoi, mais choisir une affirmation claire et sans ambiguïté de la fraternité dans le Christ.

  7. maroussia

    Je trouve le titre de l’article un peu dur. J’aurais plutôt dit : Mgr Ravel justifie le recours à la force.
    Force ou violence, n’y a-t-il pas toute une nuance dans le choix des mots ? Il est vrai que Mgr Ravel emploie le mot « violence », mais dans un contexte qui donne au mot une résonnance différente de celle du titre.
    Faut-il voir dans ce titre une désapprobation de la position de Mgr Ravel ?
    Position à laquelle j’adhère personnellement et qui me semble assez conforme à ce que j’ai lu récemment ,me semble-t-il sur le site « les hommes adorateurs » et conforme au catéchisme de l’église catholique ? Mais je suis une grande ignorante.

  8. Bernard

    Je suis , et avec moi, la majorité de français a croire qu’il faut reprendre les armes….
    Pour ceux et celles qui pensent que « armes » signifie … fusil , tank casque grenade etc etc etc.. Rien n ‘est plus faux que de croire cela . Les armes (armement) cela signifie , reprendre notre pouvoir, notre indépendance , notre outil de travail , ne pas laisser partir nos usines , nos emplois , nos retraites …
    Oui, nous devons reprendre nos armes , et réagir.
    je pense que l occasion de nous exprimer , nous est donnée ce mois-ci, avec les élections européennes

    Marine le Pen est la seule personne , qui donne le chemin a suivre ,la plus logique . nous nous devons de confier notre avenir a des personnes qui défendent et qui disent et qui feront ce qu’ils disent.
    Oui il faut sortir du système et reprendre toutes nos armes . Nos politiques sont des sortes de capitaine d’armée qui nous guident , directement vers la perte de notre souveraineté. Arrétons le massacre et reprenons la MAIN.
    re

    • Jean-Claude MATHYS

      Frère, tu dis……. In hoc signo vinces : Par ce signe, tu vaincras ! C’est exactement la signification de notre croix patté de couleur noir, Ordre équestre militaire Teutonique de Sainte Marie de Jérusalem.
      Sa paix, Son amour et Son Saint-Esprit pour toi et les tiens frère. Semper fidelis. SALVE

  9. Jean-Claude MATHYS

    Bonjours,
    Je suis en parfait accord avec cet écrit. Nous ne parlons pas de massacre, mais bien de défense. Nous avons comme principe de défendre la veuve et l’orphelin, le faible, le doux.
    Je vous remercie et vous encourage à continuer vos articles. Je suis nouveau ici, et je viendrais régulièrement prendre de vos nouvelles information.
    Un grand merci à tous les échelons pour tous ceux et celles qui participent à votre site. Continuez. SALVE

  10. Melmiesse

    La violence est comme la langue d’Esope: elle est employée pour le meilleur ou le pire;
    le meilleur: pour sauver des vies humaines pour sauver une civilisation
    le pire: une guerre de conquêtes, mue par des intérêts matériels, inspirée par satan

  11. stephane

    Je vous ai tous bien lus, touq, et…. c’est compliqué. Que penser… non, prier plutôt pour ne jamais être, personnellement confronté à ce choix terrible, atroce en vérité de devoir tuer légitimement ou mourir et laisser mourir, injustement.

  12. La violence comme la justice est dans l’ordre naturel. La violence pour se défendre est légitime et s’inscrit dans l’ordre naturel. La violence est naturelle envers nos ennemis, pour la défense de la Liberté, contre tout totalitarisme idéologique qu’il soit athée ou religieux.
    Ne pas la revendiquer, vouloir la chasser est plutôt une preuve de couardise. Chassez le naturel, il revient au galop. Il est naturel, normal de défendre les hautes valeurs de la civilisation contre les déviances idéologiques par la violence si nécessaire. L’Islam totalitaire comme le socialisme totalitaire sont nos ennemis à combattre par la violence si nécessaire

  13. Quel plaisir de lire vos commentaires !
    En effet, un grand MERCI à CHACUN D’ENTRE VOUS. J’avais les larmes aux yeux de vous voir exposer vos points de vue avec raison et amour sur un sujet très douloureux. En tant que chrétien d’Orient, où nous subissons la violence au quotidien et cela depuis des siècles, je sais et je constate qu’il n’est pas toujours facile à porter le message du Christ sans subir trop de dégâts. La question est très épineuse et mérite d’être étudiée sérieusement avec passion mais « une passion scientifique et chrétienne ». Continuez à en débattre ainsi. « Vous êtes le sel de la terre » !

  14. Une note personnelle quand même :
    Depuis l’âge de 12 ans, je n’ai plus ni donné ni reçu une gifle. Et pourtant, j’étais exposé à des situations plus que périlleuses.
    L’amour de mon ennemi, celui de ma dignité et le courage d’aller face à l’agresseur y sont certainement pour quelque chose.

  15. Struyven

    Lorsque le Seigneur parle de douceur et amour, c’est ce qui doit être au plus profond de nous-mêmes. Cela exclu donc la haine, l’envie, la jalousie; le goût du pouvoir, de l’argent, etc…..et je pense que la première arme qui devrait être brandie est que tous ceux qui se disent chrétiens, reviennent à la pratique religieuse, vers les sacrements, à la Messe au moins du Dimanche, jour du Seigneur. Pour ceux qui aiment Marie, reprendre son chapelet en main. Et si, dès lors, cela ne se faisait pas ou s’avérait insuffisant, alors, prendre les armes juste pour défendre notre foi, nos familles, notre pays ne me semble pas condamnable. Mais je ne sais si j’ai raison !

  16. 1
    (1 Jean 3:10-12) 10 Par là sont manifestes les enfants de Dieu et les enfants du Diable : tout homme qui ne pratique pas la justice ne vient pas de Dieu, pas plus que celui qui n’aime pas son frère. 11 Car voici le message que vous avez entendu dès [le] commencement : que nous nous aimions les uns les autres ; 12 non pas comme Caïn, qui venait du méchant et qui a tué son frère. Et pourquoi l’a-t-il tué ? Parce que ses œuvres étaient mauvaises, mais celles de son frère [étaient] justes.
    2
    (Matthieu 5:43-45) 43 “ Vous avez entendu qu’il a été dit : ‘ Tu dois aimer ton prochain et haïr ton ennemi. ’ 44 Cependant moi je vous dis : Continuez d’aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent ; 45 afin de vous montrer fils de votre Père qui est dans les cieux, […]
    3
    C’est vrai, c’est plus chrétiens d’aimer son ennemi en l’égorgeant. « Lavez-vous les mains dans le sang des infidèles! » qu’il disait.
    4
    Ainsi, les païens suivront ton bon exemple. Alors, ne « chiale pas après! »

  17. C’est en 1095 que le pape Urbain II réunit le concile de Clermont. La Palestine était alors aux mains de peuples qui ne professaient pas le christianisme. C’est pourquoi le pape pressa l’immense assemblée de prendre les armes contre les infidèles qui occupaient alors la TERRE SAINTE.
    Urbain exhorta la foule en ces termes :
    “Guerriers chrétiens , allez combattre contre les Barbares, allez combattre pour la délivrance des Lieux saints et lavez-vous les mains dans le sang des infidèles. Devenez les soldats du Dieu vivant !
    —Est-ce qu’il ont entendu les pensées du Christ?—-

  18. Mario

    Le Msg a raison. La foi chrétienne est pacifique et non pas pacifiste comme certain idéologues voudraient le faire croire.

    Relisez plutôt vos doctrine chrétienne – St-Augustin – St-Thomas d`Aquin ou Robert Bellarmin. Il y a des cas ou la guerre peut-être licite et ou même un Pape peut suspendre le lien d`obéissance des chrétiens envers leurs dirigeants politiques.

  19. (Éphésiens 6:14-17) 14 Tenez donc ferme, les reins ceints de vérité, revêtus de la cuirasse de la justice, 15 les pieds chaussés de l’équipement de la bonne nouvelle de la paix. 16 Surtout, prenez le grand bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les projectiles enflammés du méchant. 17 En outre, acceptez le casque du salut, et l’épée de l’esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu,
    Ceci n’est pas à prendre au sens littéral. C’est une armure spirituelle. L’épée, c’est la bible.
    La Justice sur terre sera apportée par des armées célestes. C’est ce que le Créateur nos dit.
    La meilleure cause à défendre dans tout l’Univers était le Fils de Dieu. Et Jésus a réprimander Pierre lors de sa capture. Alors, qu’en est-il des autres « causes »? Les chrétiens ne font pas partie de ce monde. (Jean 18:36) 36 Jésus répondit : “ Mon royaume ne fait pas partie de ce monde. Si mon royaume faisait partie de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais voilà, mon royaume n’est pas d’ici. ”

    Donc, luttez avec énergie pour le Royaume et laissez les royaumes à qui ils appartiennent.

    • maroussia

      Votre question me parait tout à fait pertinente…si le Royaume du Christ n’est pas de ce monde, faut-il pour autant laisser passivement les royaumes terrestres à des « rois » indignes qui bafouent les lois divines ?

  20. 1.
    On prie pour la venue du Royaume.
    2.
    Les royaumes du monde et leur gloire ont été offert au Christ par leur réel propriétaire : Satan, le chef de ce monde.
    3.
    Si le Christ lui-même a refuser de s’y mêler (d’ailleurs, n’est-il pas le PLUS qualifié pour recevoir ce poste de dirigeant) Qui sommes-nous pour l’accepter?
    4.
    La parole de Dieu nous avertit : être ami du monde nous constitue ennemi de Dieu Jc 4 : 4.
    5.
    « Le monde passe (et il est sur le point de passer) et son désir aussi ». Voulons-nous passer avec? (1 Jean 2:17)
    6.
    « Vous êtes capable de faire vos affaires vous-même ! Décider par vous-même de ce qui est bien ou mal… » Ça ne vous rappelle pas de quoi? J’espère ! Pour plus de précision : « « «Qui a dit cela? Qui a contesté la souveraineté de Dieu? » »

  21. Maxime Lyon

    Très beau texte… mais pas assez développé.

    Quid du combat juste et légitime face à l’oppression politique ? Economique ? Patronale ?

    Quid du combat face à des lois iniques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *