r

Mgr Rey va célébrer face à Dieu

Download PDF

Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, est présent à la conférence organisée actuellement par Sacra Liturgia à Londres, du 5 au 8 juillet, en présence du cardinal Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements.

s

On se souvient que, dans un entretien à Famille chrétienne, entretien fortement médiatisé dans l’Eglise, le cardinal Sarah avait demandé à ce que la messe soit célébrée face à Dieu (ce que d’autres appellent « dos au peuple »).

Lors de sa conférence, le cardinal Sarah a rappelé :

« Je souhaite souligner un fait très important : c’est Dieu et non l’homme qui est au centre de la liturgie catholique. »

Le cardinal a ensuite invité tous les prêtres de célébrer la messe face à l’Orient à l’occasion du premier dimanche de l’Avent. En effet, la messe est célébrée face au soleil qui vient et quoi de plus symbolique, dans l’attente de la venue du Sauveur, que de célébrer ainsi ?

Voici un extrait des propos que Mgr Rey a ensuite tenus :

« Pour répondre à votre appel, je souhaite annoncer aujourd’hui que certainement je célébrerai, dans ma cathédrale, la Sainte Eucharistie du dernier dimanche de l’Avent de cette année, et en d’autres occasions convenables, face au Seigneur qui vient […] Dans la période qui précédera l’Avent, j’adresserai une lettre à mes prêtres et aux fidèles sur cette question pour leur expliquer mon geste. Et je les encouragerai à suivre mon exemple ».

23 comments

  1. L’article complet en anglais mériterait d’être lu par tous
    Merci de le donner entièrement, monseigneur Sarah n’y va pas par Quatre Chemins !
    Il faut lire lifesite pour être informé ?

  2. Alex

    Je pense que c’est une petite démarche de conversion intéressante, contrairement aux offices d’autocélébrations de l’homme dont parlait Benoît XVI.

  3. Pingback: Le cardinal Sarah appelle les prêtres à célébrer la messe face à Dieu | Le Salon Beige

  4. Jean-Christophe

    La Messe est elle un culte au Père de Notre Seigneur en rappelant et en se nourrissant de son Fils, ou bien est elle un culte tourné vers Notre Seigneur Jésus Christ ?

    A qui s’adresse le prêtre pendant la prière liturgique ? Au Père ou au Fils ?

    Voilà ce à quoi il faut répondre pour nous nourrir de la Foi Catholique !

      • Jean-Christophe

        Jacquesjacques

        Le prêtre s’adresse au Père dans la prière liturgique et non pas au Fils !!!!!!

        Quand les gens posent des questions, méfiez vous car souvent ils possèdent la réponse.

        Après votre mort, n’hésitez pas à demander l’adresse du Père, le Fils vous y conduira et vous verrez la gloire et du Père et du Fils et la lumière de l’Esprit, en tout cas j’espère pour vous !

  5. Jean Ferrand

    Dieu n’est pas à l’Orient pas plus qu’à l’Occident. Il est partout. La messe face à Dieu, c’est une fumisterie. Dieu est d’abord dans le peuple, c’est-à-dire dans l’assemblée.

    Je rappelle que la Chapelle Sixtine est orientée face à l’occident. Quand on y célèbre dos au peuple on est tourné vers l’occident. C’est très bien ainsi. Mais quoi encore ?

  6. « Les vrais adorateurs de Dieu l’adorent en vérité et en esprit », c’est-à-dire par le témoignage et l’exemplarité de leur vie (cf. Jésus et la samaritaine au puits de Jacob). Or, l’Eglise catholique est sous l’emprise de l’immoralité jamais rencontrée dans d’autres confessions chrétiennes et ce, sous le regard complaisant et complice du Vatican (cf. la démission de Benoît XVI); pire encore certains prêtres et évêques partisans du « mariage pour tous » s’en défendent au lieu de démissionner. D’où la question qui se pose: pourquoi cette inconstance de la liturgie catholique? Si l’Islam prospère en Europe et dans le monde entier, c’est parce que c’est une religion constante dans la foi, active et inventive dans la charité et persévérante dans l’espérance. Bref, le Cardinal Sarah est un Africain, il sait qu’en Afrique il y a des rites africains qui n’ont rien à voir avec le rite romain: peut-il donc commencer cette prétendue réforme par l’Afrique? L’Islam prône justement de prier la face tournée vers l’Est. Les musulmans seront heureux et victorieux d’apprendre que les catholiques veulent les imiter en priant la face tournée vers l’Est: quel blabla? On pose toujours de faux problèmes; de vrais problèmes sont sans solution…et on prétend prier tourné vers Dieu alors que les divorcés-remariés ne communient pas, tandis que les prêtres et évêques concubins et homosexuels communient: où est Dieu dans tout cela? Quand on a plus rien à dire, on doit démissionner et donner l’occasion aux jeunes talents de continuer la mission…

    • Jacquesjacques

      Si vous voulez parler de l’Islam, ce n’est pas l’endroit.

      L’Islam est une religion qui n’a jamais réussi à se répandre que dans le sang, et ça continue : Bataclan, Bruxelles et des milliers de morts, en Afrique au Maghreb, en orient… ce n’est pas une religion de charité.
      En ce qui concerne l’espérance , leur paradis c’est le sexe avec des vierges.

      Alors arrêtez vos commentaires puants.

    • magali

      Entièrement d’accord avec vous : »Les vrais adorateurs de Dieu l’adorent en vérité et en esprit « !!!
      Perso, j’ai l’expérience de la messe « retournée » dans ma paroisse (imposée par le curé en soutane), avec bien sûr, latin un max, communion à genoux et sur la langue, des dépenses financières pour des messes ostentatoires… affirmant que les divorcés remariés sont coupés de Dieu…Et j’en passe…notamment sur ses comportements et ses propos dans les soirées et les fêtes patronales…..
      Au bout de moins de 4 ans, la paroisse n’a jamais été autant divisée et Mr le curé a été « poussé » par le diocèse et le doyenné vers ce genre d’hôpital où vous n’avez pas de visite ni téléphone portable…

      Si les ultra conservateurs « l’église des non à tout », comme dit le Pape François, arrêtaient de penser qu’ils détiennent la vérité et faisaient du ménage dans leurs rangs avant d’alourdir le peuple de Dieu de fardeaux, de culpabilisations et de le rendre soumis et donc passif afin que les prêtres puissent garder le pouvoir….
      La joie du Seigneur rayonnerait sur le visage des catholiques!!!

    • Camillo Di Cambeta

      Trop de paroles pour rien! Voilà encore un (e) qui en plus d’ignorer la Bible, l’histoire de l’Église se méprend sur l’Afrique.
      Premièrement sachez que l’islam n’est pas une religion africaine. Vous faites partie de tous ceux qui croient que les africains sont musulmans ou l’ont été à un moment donné. Jetez un coup d’oeil dans la Bible et vous saurez que depuis le début du Christianisme l’Afrique à toujours été présente (Jésus en Égypte; l’Ethiopien qui se fait baptisé par Philippe…). En outre un évêque de la trempe du Cardinal Sarah ne saurait se laisser influencer par quelque rite que ce soit et qui serait contraire au Magistère de l’Église catholique. Je vous signale, par ailleurs, que le Cardinal Sarah n’est le 1er africain noir à diriger cette congrégation; il y a eu avant lui le Cardinal Arenzé Francis.
      Deuxièmement, la messe à longtemps été célébrée dos à l’assistance. Ce n’est qu’après Vatican II que nous assistons à celle que vous connaissez aujourd’hui. D’ailleurs, la prière face à l’orient est aussi la règle dans le judaïsme. L’islam étant la jeune des religions dites révélée, on imagine aisément qui a copié qui.
      Troisièmement, sachez que les responsables de l’Église catholique ont en charge de veiller sur la régularité des sacrements et aussi ils doivent guider le peuple de Dieu. En ce sens, ils ne pourraient permettre certains écarts. Le problème des divorcés remariés a déjà été réglé par le Christ lui – même qui a qualifié leur situation d’adultère. Une fois que le Christ a parlé qui d’autre peut aller à l’encontre? Maintenant, si un prêtre ou un évêque a une concubine ou est homosexuel et qu’il s’ y plaît et communie c’est son problème. Il aura sa récompense. Jésus a été clair là-dessus: « Celui qui scandalise un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache une meule et qu’on le jette au fond de la mer »

    • Edith Geo

      Je ne sais pas , au vu de tout ce que l’on sait de l’islam, si on peut encore la qualifier de religion… personnellement cela me fait plutôt penser à une secte. Et l’islam se compose aussi de multiples tendances : chiites, sunnites, alaouites etc. Avec tous les désaccords qui vont avec…

  7. Mathilde

    Il est bon que l’orientation du prêtre à la messe revienne à son sens originel. La forme extraordinaire apporte ce sens de la primauté de Dieu.
    La liturgie est faite de symboles sensibles qui orientent nos gestes et nos pensées vers Dieu. Il faudrait aussi que la Croix soit rétablie sur les maîtres autels pour que les fidèles soient aidés à s’attacher à Lui seul.

  8. babacool

    @ observateur, il faut dénoncer ces prêtres et év^ques concubins et homo, il y a à Paris un évêque qui est nonce apostolique, il faut lui écrire. Quant à se tourner vers Dieu, cela n’a rien de surprenant cela s’est toujours fait dans l’Eglise sauf qu’après le concile certains après avoir jeté leur soutane aux orties se sont dépêchés sur les conseil des FM(Lire les 33 propositions des FM pour détruire la Sainte Messe) on le trouve sur internet ou dans le nouveau livre qui vient de sortir chez un tout petit éditeur de l’Aveyron : Rassemblement à son Image, ce livre est de l’abbé Montheil,si cela vous intéresse vous pouvez commander au 0565780195 ou editionpetrus@gmail.com titre du livre « les 50 ans qui ont défait l’Eglise de France ». On n’imite pas les musulmans en disant la Messe ad orientem, on ne fait que continuer plus de 1000 ans de tradition. Mais ceux qui parlent le plus de Vatican II ce sont qui l’ont le moins lu, ils n’ont lu que celui des médias.

  9. Tite

    Je viens de lire 17 commentaires, certains me laisse perplexe…
    Pas un ne pose cette question :

    « Que ne l’a t’il fait plus tôt ? »

    Mgr Rey fait partie des « bons » évêques, càd, de ceux qui ont une foi sincère et profonde, qui sont de vrais théologiens, qui respectent les sacrements…

    Comment peut-on être évêque et ne pas appliquer une règle, un rite, qui n’ont JAMAIS ÉTÉ ABOLIS NI INTERDITS ?? Et pourquoi ne pas l’avoir imposé depuis longtemps dans son diocèse ?

    Et pour ceux que cela gêne et qui n’y connaissent rien (mais peut-on le leur reprocher ?), qu’ils comprennent que le prêtre est le pasteur qui entraîne à sa suite son troupeau de fidèles sur le chemin de la Lumière et jusqu’à Dieu.
    Si vous voulez faire de « petites réunions » paroissiales entre vous, un conseil, allez chez les protestants, vous y serez plus à l’aise car visiblement, certains ne sont plus catholiques.

    L’Église est vraiment en pleine confusion.

    P.S. : à Magali qui semble tant souffrir « perso » dans sa paroisse, je conseille d’en changer pour deux raisons.

    1) Il serait dommage que vous en tombiez malade,
    2) Il est possible que les dissensions dont vous parlez viennent de personne comme vous… et dans ce cas, vous rendriez service à tout le monde en général et à Dieu en particulier.

  10. SANSON ANNE MARIE

    Chers Frères et soeurs
    Que de peine Notre Seigneur doit avoir , en voyant se déchirer SES ENFANTS ! Pourquoi? Pour qui ? Surement pas pour LUI. Aucune tradition , si belle soit elle, ne doit faire oublier l essentiel: LE CHRIST RESSUSCITE.
    Soyons unis, pratiquons la charité envers nos frères . Prions pour nos prêtres car malgré toutes les accusations qui leur sont faites, continuent de vivre au mieux leur sacerdoce, difficile en ces temps incertains. Ayons le coeur brulant d amour . Quelle importance la messe face aux fidèles ou face à Dieu? Durant l EUCHARISTIE, je suis en communion avec MON JESUS, donc rien d autre n a d importance! ET si nous réfléchissons un peu… le dernier repas de Jesus est bien autour d une table , avec ses disciples , partageant le PAIN ET LE VIN , non? Il n y avait pas d ORIENT ou d OCCIDENT ! Je préfère laisser ce terme à mes frères Francs-Maçons ! Et puis j ai pu constater, que la messe soit célébrée face à nous ou dos à nous , LE PRETRE durant L ELEVATION à LES YEUX et SUREMENT le COEUR SUR L HOSTIE CONSACREE: DONC JESUS VIVANT!
    Mes CHERS FRERES ET SOEURS , ne perdons pas de temps , aimons nous avec nos différences , portons témoignage de la JOIE d être Chrétien. UNISSONS nous TOUS et regardons autour de nous avec ce même regard d AMOUR du SEIGNEUR sur chacun de NOUS .
    EN UNION DE PRIERES

    • Tite

      Non Anne-Marie. Comprenez que certains d’entre-nous ne peuvent être en union de prière avec ceux que ne dérange pas « la messe à l’envers ».

      Comme l’a dit Benoît XVI :
      « Je vois Satan assis sur les autels ».

      A bon entendeur… salut !

    • yr

      Chacun exprime ses sentiments comme il le souhaite mais il ne faut pas tout mélanger. Il importe de respecter ce que l’Eglise a mis des siècles à instaurer.

      La messe dite de Paul VI (rit ordinaire) a été instaurée, sur sa demande, par des pasteurs protestants, ils ont repris les différentes prières sur le modèle de la « messe » protestante ?
      Les protestants ne croient pas en la présence réelle et pour eux, la visibilité du pasteur officiant devant les fidèles est faite pour rappeler la Cène du Jeudi Saint. Ils n’ont pas de prêtres puisqu’il n’ont pas à consacrer l’hostie, l’ordre de leur cérémonie n’a pas la même symbolique que pour les catholiques.

      Pour les catholiques la messe a été codifiée sous le pontificat de Pie V afin que la chrétienté réalise l’unité du peuple de Dieu en offrant le sacrifice du Christ par des prières semblables. Contrairement à ce que beaucoup de personnes ont cru, après le concile, cette messe n’a jamais été interdite, c’est la messe de la chrétienté depuis presque l’origine. La messe de nombreux saints. (voir l’histoire de la messe).

      Pourquoi le peuple et le prêtre tournés vers l’est ? Parce que le Seigneur Jésus est ressuscité à l’aurore du dimanche de Pâques, comme le soleil qui se lève à l’Est. Tout le peuple offrant, par le prêtre, le sacrifice du Christ se tourne vers Dieu dans un même mouvement. Le prêtre est l’autre Christ qui continue d’offrir Son Fils au Père dans le mystère de la consécration.
      Vraiment il est dommage que l’on explique plus cela aux fidèles et aux enfants. Heureusement cela est encore enseigné dans les communautés de la Tradition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *