e

Mgr Scherrer accueille la communauté Saint-Martin

Download PDF

“Une nouvelle page s’ouvre dans l’histoire de votre communauté et nous sommes heureux de l’écrire avec vous.” C’est en ces termes chaleureux que Mgr Scherrer s’est adressé à l’abbé Paul Préaux, modérateur général de la Communauté St-Martin le 23 octobre, lors de la présentation officielle du rachat de l’abbaye aux Sœurs de la Charité Notre-Dame d’Evron. Bien que la Communauté St-Martin dépende directement de Rome et plus particulièrement de la Congrégation pour le clergé, son arrivée en Mayenne s’est effectuée en concertation avec l’évêque de Laval, son conseil épiscopal, la congrégation des Sœurs de la Charité Notre-Dame d’Evron et la municipalité.

Actuellement la Communauté St-Martin est présente dans douze diocèses de France, en Italie notamment au Vatican et à Cuba. Ainsi, après avoir rencontré l’équipe pastorale de la paroisse Notre-Dame en Coëvrons, Mgr Scherrer a annoncé qu’une communauté de trois prêtres viendra s’installer à Evron dès la rentrée 2013 pour prendre en charge la paroisse. L’implantation d’une seconde communauté dans le diocèse est à l’étude, selon des modalités qui restent à préciser.

Si les Sœurs de la Charité Notre-Dame d’Evron ont mis en vente l’abbaye, c’est pour répondre à deux objectifs :
  • subvenir aux besoins des sœurs âgées dont 41 vivent dans un bâtiment attenant à l’abbaye (la maison St-Joseph) et 37 autres à l’EHPAD (établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes) ;
  • poursuivre leur mission dans leurs différentes implantations comme au Pérou où elles sont présentes depuis bientôt dix ans, et en Afrique (Côtes d’Ivoire et Burkina Faso) où les vocations sont assez nombreuses.
La congrégation compte actuellement 213 sœurs et la mise aux normes de l’abbaye pour accueillir les sœurs âgées et donner au personnel soignant de bonnes conditions de travail s’avère onéreux.

“Nous avions un problème de place” a avoué l’abbé Préaux. L’abbaye d’Evron dispose d’une surface deux fois plus grande que l’actuel château de Candé sur Beuvron, près de Blois où la communauté s’est installée en 1993, les séminaristes disposeront de locaux plus spacieux mais ils seront invités à mettre la main à la pâte pour les travaux d’aménagement qui débuteront à Pâques 2013 et s’étaleront jusqu’à la rentrée 2014. 

Une fois le déménagement effectué depuis Candé sur Beuvron vers Evron, la Communauté St-Martin compte récupérer 2 millions d’euros par la vente du château qu’elle occupe actuellement et de deux autres maisons situées à proximité de ce dernier dans la même commune.