Capture d’écran 2015-06-17 à 23.14.16

Oser la rencontre

Download PDF

Déclaration du conseil permanent de la CEF, composé de :

  • Mgr Georges PONTIER, Archevêque de Marseille, président de la CEF
  • Mgr Pierre-Marie CARRÉ, Archevêque de Montpellier, vice-président de la CEF
  • Mgr Pascal DELANNOY, Évêque de Saint-Denis, vice-président de la CEF
  • Cardinal André VINGT-TROIS, Archevêque de Paris
  • Mgr Jean-Claude BOULANGER, Évêque de Bayeux et Lisieux
  • Mgr François FONLUPT, Évêque de Rodez
  • Mgr Hubert HERBRETEAU, Évêque d’Agen
  • Mgr Jean-Paul JAMES, Évêque de Nantes
  • Mgr Stanislas LALANNE, Évêque de Pontoise
  • Mgr Benoit RIVIÈRE, Évêque d’Autun, Chalon et Mâcon

Migrants : nous sommes tous concernés

Avec une intensité sans cesse accrue nous est adressée la douloureuse question des migrants et réfugiés d’Afrique et du Proche-Orient.
Pour de multiples raisons, souvent très dramatiques – guerres, misère, dérèglement du climat – beaucoup sont contraints de quitter leur pays où ils ne peuvent plus vivre.Déjà de nombreux catholiques s’impliquent auprès de leurs frères étrangers par l’accueil, le soutien et le souci de leur donner des conditions de vie décentes.
Nous saluons ces engagements et invitons l’ensemble des catholiques en France à changer leur regard, à se faire proches, à dépasser leurs préjugés et leurs peurs et à oser la rencontre.
Il ne nous est pas possible de nous replier sur nous-mêmes et d’ignorer la misère de tant d’hommes, de femmes et d’enfants du monde entier qui cherchent seulement à vivre dignement.Comme l’a fait le Pape François, nous déclarons notre “honte” devant ce qui se passe en Méditerranée comme à Calais.
Il faut prendre conscience que cette situation va malheureusement continuer à s’aggraver et que c’est toute la communauté nationale, l’ensemble de la société qui est concerné.Nous exhortons nos gouvernants à intensifier une coopération internationale à la hauteur des enjeux. L’Europe doit tout particulièrement assumer ses responsabilités et appeler les pays qui la composent à apporter une réelle réponse.La dignité de personnes humaines est en jeu.

« Oser la rencontre » : nous attendons que nos épiscopes nous montrent l’exemple et se rendent à Calais pour oser la rencontre avec les centaines d’immigrés clandestins qui forcent les camions pour se rendre en Grande-Bretagne. Voir ici.

16 comments

  1. J-Pierre

    Telle qu’elle est posée, la question consiste à inviter les pays occidentaux européens à se considérer a priori responsables de la situation désastreuses des populations africaines et moyen-orientales au prétexte qu’elles disposent de moyens matériels et financiers supérieurs.
    Personne ne se rend compte que cette position revient à considérer les dites populations et leurs dirigeants comme incapables de prendre par eux-mêmes les décisions qui les concernent.
    Bernard Lugan explique très bien que les responsables des pays concernés sont aussi responsables des conditions de vie de leur population, et que les déséquilibres constatés sont, sur le plan politique, la prévalence des conflits ethniques et tribaux, et sur le plan économique, l’absence de maîtrise de la maîtrise démographique dont la croissance est triple de celle de la production alimentaire. Nos pays non plus ne seraient pas capables de nourrir et entretenir leurs populations dans de semblables conditions. Il ne s’agit donc pas « d’apporter une réelle réponse (car) la dignité de personnes humaines est en jeu ». Il s’agit, comme toujours, de rechercher la cause des désordres et de la corriger.
    Lorsqu’une baignoire déborde, la solution n’est pas d’écoper l’eau, mais de fermer le robinet.

  2. Gonzagues

    Peut-être vous faudrait-il refaire un petit peu d’Histoire africaine ! A quoi selon-vous est due « la prévalence des conflits ethniques et tribaux » ? La date de 1848 en Europe et l’image d’une règle en parallèle de la carte politique de l’Afrique vous inspirent-elles ? Elle est assurément là votre cause première que vous appelez à trouver ! Il ne s’agit dès lors pas de tomber dans la culture de l’excuse mais tout de même, l’attitude que vous appelez de vos voeux est précisément celle qui nous a conduit à la situation actuelle ! Où en serait la France éternelle sans l’aide et le savoir apportés par l’Empire romain ! Je n’ose même pas répondre sur la question de la « maîtrise démographique » (sic) qui frise le communisme le plus éhonté !

  3. Philomène

    Hier le pape a dit: « Il ne faut pas fermer la porte aux migrants ». Laissons-nous envahir, piller et même massacrer. Est-ce la sagesse de dieu?

  4. mm

    Voilà où nous en sommes lorsque ceux qui sont chargés de gérer le pays agissent pour leur idéologie et que les responsables spirituels ont perdu la Vraie Foi.
    C’est un grand sujet qui commence à faire prendre conscience aux français que TOUT a été organisé (misère et autre guerre injuste de l’Afrique) pour justifier l’arrivée massive de ces peuples en Europe.
    Tout homme d’état, responsable, compétent, prudent, charitable… aurait d’abord fait le nécessaire pour accueillir les demandeurs avec le soucis de ne pas déstabiliser son pays et gérer l’aide avec équité pour son peuple.
    Les « mercenaires » de la république (et autres pays d’Europe) ont tout fait pour mettre nos pays en faillite et les laisser envahir par des « conquérants » sans arme, certes, mais qui n’ont aucun rapport avec notre civilisation.
    Il est facile de constater que ces populations arrivent, en nombre, pour S’ INSTALLER et prendre possession de nos pays avec la complicité des dits « mercenaires » qui puisent sans vergogne dans les caisses sociales pour les faire rester et les installer (logements, parfois hôtels, écoles gratuites, aides sociales sans travailler pas même du bénévolat en échange etc…)
    La construction de l’Europe n’avait elle que cette raison : déstabiliser nos pays pour les proposer aux peuples du sud ?
    Qui a prévu tout cela en commençant par le droit du sol… le regroupement familial… les lois mortifères votées en Europe (pour éviter que ces européens ne se reproduisent pas trop vite)… et maintenant l’accueil massif de tous ces pauvres gens qui ont vu aussi leur pays détruits avec l’enrichissement souvent inconsidéré de leurs dirigeants….?
    Et pour finir nos évêques en remettent « une couche » en imposant aux chrétiens le « vivre ensemble » pour que l’on s’habitue à cohabiter avec des peuplades qui ne sont pas de notre civilisation et qui nous imposent leurs us et coutumes et veulent prendre nos églises pour leurs lieux de culte (vidées en raison des bouleversements dus au dernier Concile !!!
    Il faut se réveiller

  5. France

    Cessons de vouloir coloniser les esprits africains avec nos idées occidentales, notamment celles des droits de l’homme ardemment défendus par les épiscopes et qui, tels un écran de fumée, servent à masquer des intérêts la plupart du temps inavouables. Il faudra bien accepter un jour de laisser les pays d’Afrique penser par eux-mêmes et pour eux-mêmes leur propre modèle de société afin que leurs ressortissants deviennent une chance pour leur propre pays. C’est aussi cela reconnaître la différence.

    Oui, messieurs les évêques « osez la rencontre! », vous! Ne savez-vous pas qu’il y a beaucoup de misère en France et pas seulement à Paris? De plus en plus de catholiques français en ont assez de la culpabilisation systématique par des pseudo-élites qui disent et ne font pas, soutenues en cela par un haut clergé qui voit sans voir, entend sans entendre et, souvent, parle sans savoir… Ces croyants se sentent de moins en moins appartenir cette église-là; pourquoi, les sans-domicile-fixe et les autres n’ont-ils jamais droit à la compassion? Pour être digne de notre considération, la misère doit-elle être seulement exotique?

  6. Melchior

    Quelle déclaration pathétique ! mais où apprennent-ils ce style guimauve, patchoulisant et aussi structuré qu’un chamalow ? Où apprennent-ils à se decérébrer ainsi pour balancer de telles nouilleries ? On dirait les prières universelles que nos chers laïcs engagés nous servent continuellement à nos messes dominicales !
    Et puis assez avec ces discours culpabilisants à deux balles !!
    Chers prélats, osez donc la rencontre avec les dirigeants des pays d’où viennent ces migrants, parlez leur de votre indignation et de votre honte à les voir chasser de leurs états leurs concitoyens, avec la prolifération des conflits et des massacres, de la misère qu’ils permettent et font développer !!
    Allez -y, allez donc faire un tour dans ces « oasis » que tous les peuples veulent fuir, et ensuite nous reparlerons de la « grande » responsabilité de l’Europe quand vos yeux et vos intelligences se seront quelque peu décillés…
    Nous aimerions voir votre honte s’exprimer et se crier clairement pour le massacre et le martyr des Chrétiens d’Orient… Que faites vous donc pour vos frères d’Orient Messeigneurs?

  7. chui Zemmour

    lorsque j’étais en 6° en 1958, on faisait déjà des quêtes pour les campagnes contre la faim ça s’appelait ainsi, 50 ans après le problème est toujours le même, parce que nos dirigeants ont fait n’importe quoi: distribuer de l’argent à des potentats locaux qui se gavaient et laissait crever le peuple ou laissaient piller les ressources du pays par des multinationales sans scrupules au lieu de développer le pays les missionnaires d’alors faisaient bcp mais ne pouvaient pas tout faire. Et aujourd’hui, Messeigneurs une fois de plus, ce sera le petit peuple qui souffrira de cet afflux, y avez-vous pensé? quant à oser la rencontre certains de ces monseigneur seraient bien inspirés de donner l’exemple qu’avec leurs frères catholiques, peut-être cela encouragerait pour « oser la rencontre » avec d’autres!!!!

  8. Marie

    Les évêques devraient relire le rapport d’Emmaüs France sur la situation du logement en France… Il y a crise du logement comme de l’emploi, mais celle du logement est moins visible (ces évêques logent dans quels quartiers ?). Donc ouvrir les frontières sans discernement, quotas, ni appel à bâtir, cela relève des bons sentiments et de l’irresponsabilité. A moins que… les évêques signataires encouragent le bâtiment et ouvre entre temps leurs portes aux migrants. Principe de réalité.

  9. Marie

    A l’appui : Je ne vois pas la signature de l'(Arch)Evêque de Strasbourg. Je crois me souvenir que la République l’a sommé dernièrement de recevoir des familles syriennes. Le concordat n’a pas que des avantages… Or c’est un homme bon, franciscain de formation. Je parie qu’il a fait le tour de la question depuis de façon plus réaliste et concrète.
    Je reviens à ma proposition : Puisque le Pape n’habite pas le Vatican, voilà où loger les migrants dignement.

  10. Gilberte

    Les étrangers dont on parle dans les évangiles étaient des gens de passage, des voyageurs, des commerçants, ils ne venaient pas s’installer à demeure, les seuls étrangers en Judée étaient les Romains que les Juifs ont voulu chasser militairement. La présence d’immigrés en France pose des problèmes qui ne sont pas seulement moraux mais politiques, que les évêques ne peuvent pas résoudre, inutile de jouer les mouches du coche

    • me

      Bien dit Gilberte, en effet les voyageurs de l’Evangile ne faisaient que passer.
      En Orient à cette époque, l’accueil était rendu obligatoire du fait que les voyageurs MARCHAIENT et avaient besoin de trouver une auberge ou le logement de l’habitant pour passer UNE nuit et repartir.
      Dans nos pays, ces gens viennent pour s’installer (quand ils ne viennent pas pour piller le pays – ceux qui viennent de l’Est). Ils arrivent avec RIEN (car ils ont payés grassement les passeurs – rabatteurs de leur pays) sûrs de trouver en arrivant : gîte et couvert gratuit… puis le reste de la famille arrive et y fait sa demeure imposant à l’habitant sa façon de vivre.
      Nos évêques qui veulent se faire bien voir par les politiques obéissent plus au « politiquement correct » qu’à prêcher l’Evangile !

    • jonathan

      effectivement, ceux de Calais ne font que passer, comme ceux dont on parle dans la bible, leur intention n’est pas de rester en France. vous avez raisons là dessus Gilberte, la situation est similaire (les évèques parlaient bien à Calais….

      • Féru

        Bien sur ! Et pour aller où ? Tous les pays les refusent !
        En fait ils vont s’incruster et jouir de l’accueil de nos chers gouvernants, soutenus par des évêques complètement à l’ouest et qui n’ont jamais un mot pour les victimes de l’invasion.

  11. Pingback: La CEF en a rêvé ! Cazeneuve l’a fait ! « Le fou du Roi Louis XVII

  12. Pingback: Immigration : un maire répond aux évêques - Riposte-catholiqueRiposte-catholique

  13. Pingback: Immigration : un maire répond aux évêques » Patrie-Actus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *