DSC01331

Paroisse personnelle en Corse : précisions

Download PDF

Suite à notre article d’hier sur la création d’une paroisse personnelle en Corse, l’abbé Hervé Mercury nous prie de publier le communiqué suivant :

« Je lis régulièrement votre blog et j’apprécie la veille informative que vous publiez. Cependant, en date du 29 [août], vous diffusez, sur la foi de l’un de vos lecteurs, plusieurs informations erronées que je me vois contraint de rectifier avant qu’elles ne soient relayées, comme cela est déjà arrivé, par d’autres sites internet.

Au mois de mars dernier, j’avais donné un compte-rendu de la visite du Vicaire Général à la communauté ajaccienne que j’administre. J’écrivais qu’à cette occasion, « il a confirmé la prochaine création d’une paroisse personnelle pour célébrer cette liturgie selon les rubriques promulguées par Jean XXIII en 1962. Le lieu de culte à Ajaccio serait probablement, pour commencer, la chapelle Notre-Dame de Lorette. Des travaux en prévision retarderont peut-être un peu cette installation ». Vous remarquerez que je parle d’une création prochaine et que j’emploie le conditionnel concernant la chapelle Notre-Dame de Lorette. Ce ne sont pas des précautions rhétoriques, mais l’expression d’une réalité.

La création d’une paroisse personnelle nécessite, de la part de notre évêque, de la prudence et de la patience face à des situations humaines diverses et complexes. Elle est promulguée par un décret de l’autorité épiscopale. Pour le moment, Mgr de Germay n’en a rien fait et ne m’a communiqué aucune date. Je ne sais donc pas encore quel sera précisément le statut de Notre-Dame de Lorette où je célébrerai, de fait, la Messe traditionnelle à partir du 31 août 2016, ni par conséquent pour combien de temps est prévue cette installation. Il serait bien d’attendre tranquillement les décisions épiscopales sans se précipiter dans des annonces hâtives.

La photographie publiée n’est pas non plus à jour. Comme je le précisais déjà en mars, la chapelle a été restaurée et des modifications importantes ont été effectuées. Le retable en bois n’a pas pu être conservé car trop abîmé, mais une fresque a été découverte et des sondages sont actuellement opérés sur le reste de la chapelle. L’autel principal a été complètement reconstruit et l’autel secondaire n’a pas été rétabli, comme vous pouvez le voir sur la photographie ci-jointe.

Par ailleurs, après avoir été expulsé de la Fraternité Saint-Pie X en novembre 2012, Mgr de Germay m’a accueilli chaleureusement. Mais mon statut de prêtre diocésain date du 1er septembre 2015 quand j’ai été officiellement incardiné. C’est un détail qui a aussi son importance et figure dans la chronique du bulletin A Crucetta, bientôt disponible sur le site rénové a-crucetta.fr

Finalement, il serait donc bien de vérifier vos sources avant toute publication afin que votre site puisse rester une référence sérieuse en matière d’information religieuse, ce que vous êtes sans aucun doute la plupart du temps. Je vous adresse tous mes encouragements dans ce travail nécessaire et vous assure de mes prières pour que les principes de la déontologie journalistique soit toujours mieux mis en œuvre. Cordialement. »

Nous remercions l’abbé Mercury pour ces précisions bienvenues.

maximilienbernard@perepiscopus.org