Préface de l’Immaculée Conception : une traduction hérétique ?

Download PDF

Le blogue « Le Terrorisme pastoral » se penche sur l’étonnant texte de la préface en français de la fête de l’Immaculée Conception publié par « Magnificat », page 123 numéro de décembre 2016 :

 «  Car tu as préservé la Vierge Marie de toutes les séquelles du premier péché, et tu l’as comblée de grâce pour préparer à ton fils une mère vraiment digne de lui ; … ».

 Le texte latin du nouvel ordo dit ceci :

«  qui beatissimam Virginem Mariam ab omni originalis culpae labe praeservasti ».

 Texte espagnol :

…porque preservaste a la Virgen Maria de toda mancha de peccado original para que en la plenitud de la gracia fue digna madre de tu Hijo… ».

Texte latin de la bulle Ineffabilis Deus 10décembre 1854 :

«  beatissimam Virginem Mariam in primo instanti suae Conceptionis fuisse singulari omnipotentis Dei gratia et privilegio, intuitu meritorum Christi Jesu Salvatoris humani generis, ab omni originali culpae labe praeservatam immunem… ».

Traduction française hérétique ?

« Séquelles » en latin « sequella » ne traduit pas, ne traduira jamais « labe » qui signifie « tache » !

La Vierge  Marie aurait été préservée des « suites » du péché originel et donc par conséquent pas du péché lui-même.

Il est inutile d’épiloguer sur la version française.

1 Le traducteur officiel ou l’équipe des traducteurs, ignore le latin et la théologie.

2 Il connaît le latin et la théologie et donne sciemment une version hérétique.

3 Les autorités, les commissions, les évêques et tout l’aréopage des cuistres qui ont le pouvoir dans l’Eglise de langue française se moquent éperdument  de la Vierge Marie, de l’enseignement dogmatique de l’Eglise catholique et du Peuple de Dieu !

maximilienbernard@perepiscopus.org