b

Qu’a dit le Pape à Mgr Bagnard ?

Download PDF

Mgr Guy Bagnard, évêque de Belley-Ars atteindra la barre canonique des 75 ans le 14 avril prochain. Il a, depuis quelques mois, déjà envoyé sa lettre de démission au pape et a même fait savoir qu’il ne souhaitait pas être prolongé.

Or, samedi 17 mars, Benoît XVI a reçu en audience privée l’évêque de la cité de Saint Jean-Marie Vianney. Le pape accorde rarement une audience privée à un évêque. Ce qui laisse supposer beaucoup de choses.

D’une part, on peut penser que le pape lui a personnellement demandé de revenir sur sa volonté d’être relevé de ses fonctions le 14 avril. A 75 ans, on est bien souvent encore valide. Et Mgr Bagnard pourrait attendre la nomination de son successeur.

D’autre part, justement, le pape a pu lui demander, en dehors des circuits habituels de nominations, les noms d’un successeur, capable de poursuivre l’excellent travail réalisé dans le diocèse, et notamment le séminaire d’Ars, l’un des rares en France à ne pas connaître la crise et à dispenser des enseignements de qualité. Cette hypothèse peut être corroborée avec la réception par le pape, le même jour, du Cardinal Marc Ouellet, Préfet de la Congrégation pour les évêques.

Evidemment, on peut aussi imaginer que le pape ait discuté de toute autre chose avec Mgr Bagnard (proposition d’un poste à la Curie, la prise en compte des principes non négociables par les catholiques pour les élections nationales en France, etc.) mais il paraît plus crédible que la succession de Mgr Bagnard ait été au centre de la conversation.