cef4

Qui va remplacer Monique Baujard ?

Download PDF

La directrice du Service national famille et société de la conférence des évêques de France a donc démissionné. Elle l’avait annoncé officiellement il y a quelques jours à Paris lors d’une réunion des responsables diocésains à la famille. L’évêque Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille, était venue faire une intervention pour l’occasion.

Perepiscopus a relayé à plusieurs reprises les écarts que Monique Baujard a exprimé avec la doctrine de l’Eglise. Il faut souligner que ces écarts, bien que signalés, ont toujours été couverts par Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre (après avoir été à Ajaccio) et président du Conseil Famille et Société.

C’est lui qui a la tâche de recruter la personne qui succèdera à Monique Baujard. Faut-il préciser que cela ne nous rassure pas ? Verrons-nous une personnalité dont les convictions contraires à celles enseignées par l’Eglise ? Ce type de nomination serait assimilable à un coup de poignard dans le dos des millions de Français qui ont maintes fois manifesté avec La Manif Pour Tous contre les projets délirants du gouvernement.

Néanmoins, si Mgr Brunin est président du Conseil Famille et Société, il n’en est pas le seul membre et il lui faudra composer avec les remarques et conseils des autres membres de ce conseil, en espérant que ceux-ci se manifestent.

Voici les membres :

Maximilien Bernard

maximilienbernard@perepiscopus.org

Addendum : la CEF me précise que Monique Baujard n’a pas démissionné mais qu’elle a achevé ses mandats.

11 comments

  1. gershom leibowicz

    Profil recherché: un homme , bon répétiteur de la saine doctrine, qui demande toujours la permission avant de parler et qui ne s’écarte jamais du moindre iota du texte qu’il aura pris le soin de faire valider par sa hiérarchie avant de le prononcer. L’église universelle romaine est monarchique et hiérarchique . Ne l’oublions pas.Comme chacun sait , l’Esprit saint , respectueux de la voie hiérarchique s’exprime d’abord par les évêques ensuite par les prêtres enfin par les diacres., tous des hommes. Qui donc a pu avoir l’idée saugrenue de recruter une femme , simple baptisée à un pareil poste. la famille est un sujet trop sérieux pour être confié à quelqu’un d’autre qu’ à un clerc qui s’est engagé au célibat. Il est grand temps de revenir au fondamentaux de l’église : le pouvoir est le monopole des clercs donc des hommes. Que la CEF se reprenne enfin et ne se laisse plus aller à l’avenir à un pareil laxisme! L’Eglise est une société parfaite , elle doit donc être dirigée par des hommes . CQFD

  2. Françoise

    La Sainte Vierge était une femme … et les femmes ont souvent beaucoup d’intuition et d’amour. La nomination de Monique Baujard à la tête de ce poste à repourvoir a été néanmoins catastrophique. Il vaudrait mieux personne qu’une personne comme celle-là.

  3. Monique Baujard ne postule pas au renouvellement d’un mandat durant lequel elle ne s’est pas fait remarquer par sa fidélité à l’enseignement du Magistère. Personnellement je m’en réjouis : ‘tout peuple divisé contre lui-même périra. Qui la remplacera ? Un homme ? Une femme ? Qu’importe, pourvu qu’il ou elle soit fidèle à l’enseignement du Pape. Tout autre considération est sans intérêt.

  4. papounet

    Pourquoi pas une bonne, solide religieuse? Avec les pieds sur terre, beaucoup d’humour et un langage direct, voire péchu? Très « la Manif pour tous », quoi!!!

    • Courivaud

      ce « profil », ce n’est pas très »tendance » à la CEF.

      Mais la CEF, cela coûte cher aux finances déjà maigres de l’Eglise en France (je veux dire, en trésorerie) et cela ne sert à rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *