Mgr Le Gall

« Refléter en Église pour tous les hommes la clarté du visage du Christ »

Download PDF

Tel est le titre de la Lettre Pastorale publiée par l’archevêque de Toulouse, Mgr Le Gall, qui répond, avec ce document de 20 pages, à la demande de la Congrégation pour la doctrine de la foi formulée dans les indications pastorales pour l’année de la foi (au numéro III.3):

 » Chaque évêque pourra consacrer une lettre pastorale au thème de la foi, en rappelant l’importance du Concile Vatican II et du Catéchisme de l’Église catholique, et en tenant compte des conditions pastorales spécifiques de la portion de fidèles qui lui est confiée. »

D’autres évêques de France préparent une lettre pastorale. Mgr Alain Planet, évêque de Carcassonne, en rédige une sur la vertu de foi.

Dans son texte, ponctué de nombreuses citations des deux derniers papes et du Concile Vatican II, Mgr Le Gall écrit à ses fidèles diocésains :

« À l’heure actuelle, il nous faut tous renouveler en profondeur notre amour pour l’Église. Elle est pour beaucoup une pierre d’achoppement voire de scandale, et les médias ne manquent pas de répercuter les crimes ou vilénies de ses membres et parfois de certains de ses pasteurs. Avec le Saint-Père, nous en sommes immensément peinés, nous exprimons nos excuses aux victimes et prenons des mesures pour les aider et pour que des abus si graves ne se reproduisent pas. Et nous saluons aussi la générosité, la fidélité du clergé, donné sans réserve à sa mission, avec l’aide et le soutien des fidèles laïcs et des consacrés. Aimer l’Église, c’est pour aujourd’hui ; nous n’avons pas à réserver notre attachement à l’Église d’hier ni à celle de demain. Notre amour pour l’Église, il est pour sa réalité présente, avec ses défauts, ses défis, son dynamisme et son espérance. Dieu n’abandonne jamais son Église qu’il a rachetée de son sang. »

Mgr Le Gall exhorte les chrétiens de son diocèse à évangéliser et termine :

« Nous ne sommes jamais envoyés seuls. Notre mission se fait en Église ; nous l’accomplissons ensemble, dans l’unité et la complémentarité de nos états de vie. Nous sommes tous fidèles du Christ, ministres ordonnés (évêques, prêtres et diacres) ; laïcs au nom de leur baptême et de leur confirmation ; membres des instituts de vie consacrée. Nous sommes missionnaires ensemble ; chacun a besoin des autres pour rendre témoignage de l’Évangile et manifester la pleine vie que Dieu veut pour nous : la plénitude pour la multitude. »

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *