Jacques Habert

Réflexion sur l’avenir du diocèse de Sées

Download PDF

L’annonce en a été faite par Mgr Habert à la fin de la messe du 18 mai en la cathédrale de Sées :

« Nous allons entrer au mois de septembre prochain dans une grande démarche de réflexion pour tout le diocèse. Elle nous tiendra jusqu’en juin 2015. Cette réflexion s’impose à nous, comme à de nombreux diocèses en France. Pour le dire simplement dans les 10 / 15 ans qui viennent notre organisation pastorale actuelle ne pourra plus tenir. Il ne faut pas s’affoler, mais il ne faut pas non plus rester les bras croisés. La question pour nous n’est pas d’être optimiste ou pessimiste, mais de porter un regard réaliste sur la situation de notre diocèse, et de nous donner des balises pour avancer dans la foi, l’espérance et la charité. Une telle aventure nous aidera aussi à prendre le temps de relire notre histoire, elle est porteuse d’espérance.

Comment va se vivre concrètement cette aventure ? Un calendrier :

Trois grandes réunions de lancement en septembre

  • d’octobre 2014 – à février 2015 : réflexions larges et ouvertes, avec une enquête très large.
  • de février 2015 – à mai 2015 : temps de la remontée et de la relecture.
  • Les 6 / 7 juin 2015 : grande assemblée diocésaine.

De plus le service diocésain de la formation proposera des temps de conférences et de partage de manière diversifiée. Une prière hebdomadaire le dimanche soir sera proposée pour porter l’ensemble de la réflexion. 

Pour quoi faire ?

  • Baliser l’avenir de la vie pastorale de notre diocèse sur les 10 ans qui viennent.
  • Donner la parole aux acteurs pastoraux dans leur diversité.
  • Sonder le peuple de Dieu, et les Ornais qui le souhaitent par une enquête très large.

Cette démarche intégrera une dimension réflexive et une dimension spirituelle.

Pour déjà la porter dans la prière vous allez recevoir à la sortie de la messe un signet qui en rappelle les grandes étapes et une prière. Prenons l’engagement de la dire régulièrement pour que l’Esprit inspire à chacun les paroles justes et constructives. »

10 comments

  1. gege

     » Une telle aventure nous aidera aussi à prendre le temps de relire notre histoire, elle est porteuse d’espérance. »
    C’est vrai, s’il s’agit de l’histoire ancienne, pour l’histoire récente mieux tirer le rideaux!!!

  2. Lamblin

    J’ai été enfant de cœur à la Cathédrale dans les années 1960.
    Malheureusement , le Concile Vatican II est passé par la et même nos cathédrales dont désertées.
    Par contre à Istanbul alors qu’il y a 1000 mosquées dans la ville, les Musulmans veulent reprendre Sainte Sophie …

  3. Romanos

    « Cette démarche intégrera une dimension réflexive et … UNE DIMENSION SPIRITUELLE » . Bigre !

    Serait-ce à dire que l’Eglise d’Occident, qui apparaît de nos jours, comme étant « luthéro-papiste », aux yeux de l’Eglise Orthodoxe,envisagerait de rétablir le primat de la prière (la prière liturgique, notre héritage commun, sanctifiée par les siècles)? Se rappelant enfin, que LA PREMIÈRE RÉALITÉ DE L’EGLISE EST LA PRIÈRE ?

    A ce que l’on peut observer, il semble qu’il y ait encore « du pain sur la planche » pour aplanir l’essentiel de ce qui nous sépare, avant des retrouvailles œcuméniques complètes, en VÉRITÉ..

  4. hermeneias

    Euh oui regarder franchement la réalité , très bien ; mais ce genre de consultations sans fin ressemble fort à une nième usine à gaz qui ne fait rien tant qu’il y a des évêques qui n’assument pas leur charge de témoins et de pasteurs successeurs des apôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *