1020x765

Rennes : Mgr d’Ornellas en discussion avec Mgr Schmidt

Download PDF

Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes, écrit aux fidèles de la chapelle saint François de Sales :

Chers frères et sœurs,
C’est avec beaucoup d’affection pour vous tous que je vous écris cette lettre. Je souhaite en effet que vous puissiez continuer paisiblement à grandir dans la foi, l’espérance et la charité à la Chapelle Saint-François, sur le chemin de la sainteté à laquelle nous sommes tous appelés, comme l’a enseigné l’évêque saint François de Sales.
Ayant toujours considéré avec attention les fidèles attachés à participer à la sainte Messe selon la forme extraordinaire du Rite romain, je n’ai jamais pensé qu’il faille arrêter la célébration de la Messe selon cette forme liturgique dans l’archidiocèse de Rennes. J’ai même demandé à M. l’abbé Étienne Lorta, prêtre de l’archidiocèse de Rennes, de célébrer la Messe selon la forme extraordinaire du Rite romain à Saint Malo durant la période estivale.
Après le départ du chanoine Jean Paul Trézières, que Mgr François Saint-Macary, alors archevêque de Rennes, avait nommé pour vous, j’ai nommé le chanoine Gwenaël Cristofoli qui exerce ici son ministère depuis huit années. Il est donc normal d’envisager un changement pour lui car il est d’usage que tout prêtre change de mission après être resté entre six et neuf années au même poste.
Je remercie le chanoine Cristofoli pour son dévouement sacerdotal généreux et toujours disponible, malgré une santé fragile. Que Dieu le bénisse en abondance dans son amour et son service de l’Église, pour son futur ministère, dont il m’a dit être très heureux.
Comme je le fais habituellement avec plusieurs Congrégations religieuses, je suis actuellement en discussion avec Mgr Michaël Schmidt, Provincial de France pour l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre, afin de trouver la meilleure solution pour la suite.
Que s’apaisent donc les inquiétudes qui se sont exprimées au moment de l’annonce du départ de votre pasteur, le chanoine Cristofoli. Que demeurent et grandissent l’unité et la paix entre tous les fidèles dans notre Archidiocèse.
Étant votre évêque, je souhaite vivement que chaque famille et chaque fidèle de la chapelle Saint-François poursuivent sa pratique religieuse dans un esprit de charité, de douceur, d’humilité et de miséricorde, selon l’invitation pressante que nous lance le Saint-Père en ce Jubilé de la Miséricorde : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. » (Luc 6,36)
À tous, je donne de grand cœur ma bénédiction et prie pour vous.

Il semble donc que la polémique prenne fin suite à la levée de boucliers des fidèles de la chapelle.

1 comment

  1. Sami

    Ah oui! La guerre est finie. C’est une belle et bonne lettre pastorale que Mgr d’Ornellas nous a donnée.
    Je ne fais pas partie du diocèse de Rennes, mais cette lettre m’est allée droit au coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *