DSC_6041

Rome : le père Dumortier remplacé à la Grégorienne

Download PDF

Capture d’écran 2016-03-22 à 07.36.52Un portugais de 58 ans, le P. Nuno da Silva Gonçalves, S.J., a été nommé par le Saint-Père recteur de l’Université pontificale Grégorienne. Il succèdera, à partir du 1er septembre 2016, au Français, le P. François-Xavier Dumortier S.J., à la tête de la plus ancienne de des universités pontificales, et confiée à la Compagnie de Jésus. 20% des évêques actuels y ont effectué une partie de leur formation.

Le P. Dumortier, 68 ans, originaire du Nord de la France, avait été nommé par Benoît XVI le 1er septembre 2010. Il est également consulteur au Conseil pontifical pour la Nouvelle Evangélisation.

François-Xavier Dumortier est né le 4 novembre 1948 à Levroux enFrance. Avant d’entrer dans la Compagnie de Jésus à l’âge de 25 ans, il fait ses études de sciences politiques à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, et de droit à l’Université Panthéon-Assas Paris II où il a obtenu un D.E.A. avec une spécialisation en philosophie du droit. Comme jeune jésuite, il étudie la philosophie et la théologie au Centre Sèvres à Paris, puis à la Weston Jesuit School of Theology à Cambridge Massachusetts. Ordonné prêtre en 1982, il prononce ses derniers voeux dans la Compagnie de Jésus en 1990. Durant 20 ans, il a enseigné la philosophie, principalement la philosophie morale, au Centre Sèvres, Facultés jésuites de Philosophie et de Théologie en France. Il y fut Directeur du deuxième cycle d’études théologiques et philosophiques de 1991 à 1997 puis Président du Centre de 1997 à 2003. En 2003, il fut nommé Provincial de France, charge qu’il a exercée jusqu’en août 2009.

Il est considéré par Golias comme un « jésuite d’ouverture »… Il avait été pressenti en 2008 pour la succession de Mgr Gérard Defois comme archevêque de Lille. Alors sans succès. Mais le voici de nouveau disponible pour un siège épiscopal. Celui de Saint-Etienne, qui attend toujours un successeur ? Certains ont même osé avancer son nom pour succéder à Paris au cardinal André Vingt-Trois, qui aura 75 ans en novembre 2017. A moins de bousculer les habitudes, il faudrait que le père Dumortier devienne d’abord évêque diocésain et fasse un peu ses preuves. Et puis 3 autres noms circulent déjà pour l’archevêché de Paris. Nous aurons l’occasion d’en reparler.

 

3 comments

  1. Joel

    S’il est nommé évêque cette année, et vu son age, son épiscopat sera bref , seulement 7 ans.
    Toutefois vu le nombre de prêtres qui refusent de devenir évêque, tout est possible.
    Pour Paris il y a fort à parier que Rome choisira un évêque déjà en poste depuis un certains temps .

  2. emi

    Pourquoi concède t-on encore à la République d’émettre un avis sur les nominations d’évêques ?
    En quoi, la république, pouvoir temporel, a t-elle à donner un avis sur le pouvoir spirituel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *