c

Rome se plaint du quotidien La Croix

Download PDF

C’est ce que révèlent nos confrères de Nouvelles de France :

« Des sources vaticanes ont confié mercredi matin aux Nouvelles de France leur « stupéfaction » et leur « irritation » concernant la ligne éditoriale du journal. Le motif ? Le récent traitement de l’information relatif aux affaires de pédophilie dans l’Eglise. On trouve, à Rome, que La Croix « traite ce sujet-là de manière très déséquilibré ». « Autant, il faut se prémunir contre ces abus, autant la vie de l’Eglise ne se réduit pas à cela contrairement à ce que semble faire apparaître le site internet de La Croix », nous a-t-on déclaré.

En effet, voici le genre de titres et de sous-titres d’articles qui apparaissent sur le site internet du quotidien : « L’Église demande pardon pour les abus sexuels commis par des prêtres, des victimes participaient à cette veillée du pardon », « Le cardinal Marc Ouellet a demandé pardon, mardi soir 7 février, au nom de l’Église », « pour ceux qui ont abusé des petits et des faibles » », « Victime à 13 ans d’un prêtre pédophile, l’Irlandaise Marie Collins a été invitée à témoigner », « Rome donne la parole aux victimes d’abus sexuels », « Abus sexuels : le cardinal Levada souligne l’obligation de coopérer avec la justice », « A Rome, la pénitence de l’Église pour les abus sexuels » etc… Certains au Vatican déplorent cette « fixation » de La Croix qui « hurle avec les loups médiatiques ». « On attendrait de La Croix, malgré le fait qu’ils sont compétents, une ligne éditoriale qui soit plus fidèle au Saint-Siège, cela serait plus conforme à l’évangélisation », nous explique-t-on. »

Dur à encaisser pour le quotidien officieux de la Conférence épiscopale. A Rome, on le compare avec celui de la Conférence épiscopale italienne, bien plus romain… et catholique :

« Ainsi, « L’Avvenire est plus officiellement le journal de la Conférence épiscopale en Italie mais il est surtout plus conforme à la doctrine de l’Eglise catholique. La Croix, qui est très proche de la Conférence épiscopale française, devrait s’en inspirer ».

Outre les affaires de pédophilie, c’est davantage la ligne éditoriale globale du quotidien qui est visée et notamment « ses positions sur l’immigration » qui sont jugées « pour le moins discutables ». « La Croix est trop complaisant vis-à-vis de l’islam », nous affirme-t-on. »

Trop complaisant à l’égard de l’islam et très peu à l’égard de certains prélats :

« En 2010, le directeur adjoint du service web de La Croix, Nicolas Senèze, avait déclaré, sur Facebook, à propos du Cardinal Raymond Burke (préfet du tribunal suprême apostolique) qui avait revêtu un habit liturgique particulièrement travaillé : « Pour ma part, j’ai du mal à ne pas voir dans ce déploiement de dent…elles et froufrous, une homosexualité refoulée ». »