topic

Suppression des jours fériés catholiques avec l’accord d’évêques

Download PDF

L’évêque de Guyane, Monseigneur Emmanuel Lafont, répond à France Guyane à propos de l’amendement de la loi Macron supprimant des jours fériés catholiques :

Cet amendement a été concocté avec l’alliance des religions de La Réunion. Donc avec l’accord de Monseigneur Gilbert Aubry, qui est mon frère là-bas. Il ne concernait pas comme telles les dates des fêtes religieuses, mais les dates accolées aux fêtes religieuses. À savoir le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte. Nous n’avons aucun problème sur ces deux dates, qui ne sont pas comme telles des fêtes religieuses. D’autant que, comme mon frère de La Réunion, je comprends très bien que, dans une société plurielle, il soit nécessaire de reconnaître les besoins d’autres religions et que leurs fêtes soient honorées. C’est une manière de dire, au fond, que la laïcité n’est pas contre les religions, mais que la laïcité permet précisément le libre exercice et la reconnaissance du droit aux personnes à avoir une religion. Ce genre de requête est tout à fait normal. Ceci dit, il y a des dates qui ne nous posent aucun problème, comme les deux dates dont j’ai parlé. Si effectivement, on prenait d’autres dates… […]

Le porte-parole des évêques de France, Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, considère que cet amendement est « une attaque forte contre la religion catholique » …

Le contexte est différent entre les territoires d’Outre-mer et la métropole. Transposé au contexte métropolitain, cet amendement prend tout de suite des allures de revendication, d’exclusion. C’est dans ce contexte-là que Mgr Ribadeau-Dumas a parlé. Mais ce n’est pas notre contexte.

Nous sommes dans une société beaucoup plus tolérante et apaisée. Je sors de trois jours de congrès des catéchistes. Nous l’avons tenu dans une école publique et ça n’a posé de problème à personne. Ça n’a tué la laïcité de personne. Nous avons déjà fait une prière interreligieuse à la mairie de Cayenne, ça n’a posé aucun problème à personne. »

Sauf qu’il est bien évident qu’une fois appliquée aux DOM, cette suppression de jours fériés catholiques, parmi lesquels le jeudi de l’Ascension, Mgr Lafont oublie de le préciser, finira pas être étendu à l’ensemble de la métropole. Pour être remplacés par des jours fériés musulmans. On appelle cela l’islamisation. Mais ça ne pose de problème à personne…

29 comments

  1. jours fériés musulmans concernant « l’islamisation », il n’en est pas question, je suis chrétien et il faut maintenir nos fêtes chrétiennes. Nous sommes dans un pays chrétien, séculaire et les arrivants doivent respecter nos fêtes car il n’est pas question de nous imposer leurs fêtes basées sur le Coran parce que l’Islam est loi de la Charia et la Charia est crime contre l’humanité ! Cela vaut aussi pour les D.O.M. !

  2. Jeanjean

    Et l’étape suivante, ce sera la réintroduction du calendrier révolutionnaire qui créait des semaines de 10 jours ? Après tout, il fut bien calendrier officiel de l’an II à l’an XIV, pardon de 1792 à 1806…
    http://www.herodote.net/calendrier-gregorien-republicain.php
    Ainsi, en février 2015, nous serions en pluviôse de l’an CCXXIII (223)…
    http://calendar.zoznam.sk/french_revolution-fr.php
    Le clergé conciliaire, comme jadis le clergé jureur, ne prendrait pas le maquis.

  3. brandenburg

    J’ai connu comme Curé de ma paroisse à Marseille celui qui devint ensuite Evêque de Cayenne puis de Nice.il était lui-mêle très « mêlé »-malgache,blanc,autre-mais n’était pas de ce bois-là,croyez-moi et avait réveillé une Paroisse somnolente!Par ailleurs,dire que la Guyane est tranquille relève du mensonge pur et simple,la violence y étant très répandue,notamment par les chercheurs d’or clandestins venus d’un peu partout et la police débordée !Peut-être que cet Evêque en est conscient mais souhaite à tout prix apaiser les tensions ce qui peut se comprendre,étant inutile d’ajouter de la violence religieuse à une violence criminelle?

  4. angel

    Tout fou le camps dans le désintéressement total il est dit dans la bible au derniers jours Matthieu 24 — 11 à 13 : Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.

    Et, parce que l’iniquité se sera accrue, l’amour du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.
    Ou bien encore
    Luc 18 –8b: Jésus pose une question importante : mais quand le Fils de l’homme reviendra (c’est-à-dire Jésus) trouvera-t-il la foi sur la terre ?

  5. Sami

    Ca ne pose de problème à personne une société islamisée avec retour à l’esclavage, des femmes d’abord et des minorités ensuite? Ca ne pose de problème à personne une société qui se livre à l’Intolérance religieuse ?
    Car enfin, les musulmans qui ne cessent de réclamer plus, plus, plus de place dans le pays où ils s’installent, que sont-ils sinon des gens qui repoussent peu à peu les indigènes que nous sommes , les obligent à reculer pour leur faire place et finir par leur laisser toute la place ?
    Il est chrétien de faire place à l’autre, mais pour ne pas être crétin il faut discerner « qui » est l’autre.
    Si d’aventure l’autre est un « démon » , par « angélisme » idéologique on devient soi-même un « possédé ».

  6. Maurice

    Quelle sera la prochaine étape ?
    Cet évêque est-il naïf au point de penser que cela va s’arrêter là ?
    Le doigt passe ? Poussons-y la main puis le bras !

    Comment a-t-il pu être évêque en étant aussi naïf ? C’en est à pleurer !
    Seigneur, pourquoi nous envoyer de telles sanctions ? qu’avons-nous fait nous qui respectons la tradition ?

  7. Carole

    Evidement que tout cela est, insidieusement, l’islamisation de la France, voir de l’Europe, les mahométans n’ont pas gagné la guerre de l’extérieur maintenant ils gagnent du terrain de l’intérieur avec le soutien économique de toute la société française. Quel horreur!!! on va le regretter trop tard, adieu civilisation.

  8. Jean-Pierre Delmau

    Avec l’apparence de la sagesse et de la générosité, ces pasteurs n’ont pas saisi qu’il s’agit d’une affaire politique, et « qu’une porte doit être ouverte ou fermée ».

  9. pelerin

    En Angleterre le lundi de Pentecote a ete supprime il y a queleques annees sans probleme. Pourtant on l’a remplace par un autre lundi! Je suis d’accord avec l’eveque – les lundis de Paques et de Pentecote ne sont pas des ‘fetes religieuses’.

    Je le trouve curieuse que le vendredi saint est un jour de travail en France. En Angleterre cela fait parti du weekend de Paques pour donne aux gens quatre jours de conge.

    • brandenburg

      Cet article de loi est anticonstitutionnel en vertu du principe d’égalité:les départements d’outre-mer sont comme leur nom l’indique des départements comme les autres et doivent être régis par les mêmes lois !Si le Conseil Constitutionnel ne se déshonore pas une fois de plus,il censurera cet article et même toute la loi car sous son objet purement économique,il contient une foule d’articles n’ayant strictement rien à voir avec l’économie comme celui-ci mais ce n’est pas le seul mais soyons en presque sûr,il censurera un moucheron mais laissera passer le chameau comme d’habitude!

    • emili

      Il faut être catholique pour comprendre ce que sont les lundis de Pâques et de Pentecôte. Ce sont des jours d’action de grâce d’abord en regard de notre libération du péché par la mort de Notre Sauveur et ensuite pour le baptême de l’Esprit Saint envoyé par Jésus sur Son Eglise ce n’est pas insignifiant même si de nombreux chrétiens l’ignorent..
      Faire la place aux autres religions est inadmissible. Il est regrettable qu’un évêque s’octroie le droit de défaire ce que des siècles de chrétienté ont édifié dans l’église. Ces décisions, il ne lui appartient pas de les prendre de son propre chef. C’est sacrilège de retirer ces fêtes aux catholiques puisqu’elles seront remplacées par des jours fériés attribués à des païens. Le christianisme est la VRAIE religion et il a été répandu sur ces terres par le sang des martyrs, il faut être un apostat pour ne pas respecter cela . Quant au pouvoir temporel, il est subordonné au pourvoir spirituel donc il n’a pas à disposer des jours fériés établis précédemment par le pourvoir spirituel.
      Il ne faut pas se leurrer sur le souhait de ces gens, si nous renonçons à quelques points de la doctrine dans les faits, ils voudront toujours plus et nous imposerons leurs fêtes païennes et bien d’autres choses auxquelles il nous faudra se soumettre.

  10. Hervé Soulié

    Le triste évêque Lafont en prend à son aise avec les fêtes religieuses.
    Si le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte sont fériés depuis des temps immémoriaux, c’est parce que l’Eglise a jugé que Pâques et la Pentecôte sont des évènements d’une telle importance qu’ils justifient le doublement du jour de fête.
    Quant au jeudi de l’Ascension, c’est bel et bien une solennité religieuse même si certains pays (l’Italie) la placent le dimanche.
    L’évêque Lafont devrait réétudier ses classiques….chrétiens, ce lui serait profitable.

    • professeur Tournesol

      Depuis la réforme liturgique, l’octave de la Pentecôte a été supprimée et le lundi de pentecôte n’est plus qu’une quelconque férie du temps ordinaire, sa suppression n’aurait donc rien d’un drame.

  11. Isa

    La charité c’est aimer Dieu et son prochain. Je ne vois dans la réaction de ce successeur des apôtres ni la peur de déplaire au vrai Dieu, en laissant les égarés adorer de faux dieux, ni le souci de leur permettre un jour de Le découvrir. Il n’est pas tenu à l’impossible mais il est doit témoigner du vrai!
    Ces hommes de Dieu servent malheureusement le monde et pas la vérité! Bien désolant!

  12. FERRARI

    Il y a des commentaires édifiants. Merci aux auteurs qui défendent notre foi et notre culture nationale. Certes, le fait de supprimer les jours accolés aux fêtes chrétiennes semble anodin. Mais dans la réalité, il s’agit de conforter la place aux fausses religions et de formater l’esprit des gens au nom de l’égalité républicaine et du syncrétisme religieux laïcisé. Dans la folie qui s’est accaparée du « tiède » croyant, l’homme du XXI s, a souverainement oublié que si nous devons aimer tout le monde, il ne s’agit pas d’adhérer à leur faux culte, ce qui est hélas une dérive contemporaine. Même si Jésus a mangé chez le pharisien, ou bien, lorsqu’il a adressé la parole à la Samaritaine, Il n’a pas pour autant adhéré à leur croyance. Lorsque Judas Iscariote a trahi, il me semble qu’aucun disciple ne s’est apitoyé sur son sort. Leur souci étant de le remplacer. Sur le chemin de Damas, Jésus n’a pas demandé à Paul de persévérer dans sa course au faux culte. Donc, aimer tout le monde oui ! Mais aimer avec discernement et justesse dans le but de faire partager la Parole de Dieu ( Parole qui s’adresse au monde entier !)

  13. Gilberte

    c’est une attaque contre la religion, en faisant travaille le dimanche, le gouvernement prétexte de s’attaquer au chômage, en supprimant un lundi de Pentecôte et d’Ascension, il supprime la possibilité pour les hôtels et restaurants de travailler plus, il entrave le tourisme. Le gouvernement se contredit, quant aux fêtes musulmanes, pour les Français ce sont des défaites

  14. eliben

    Bonsoir! vous ne connaissez pas l’évêque de La Réunion, c’est normal il reste au pays avec ses camarades membres de l’inter religion autre religion laïque.De temps à autre, il va se ressourcer à l’île Maurice où l’hindouisme est majoritaire, suivi de l’islam, du boudhisme et les chrétiens minoritaires.Le vire ensemble de l’île Maurice n’est pas comparable de celui de La Réunion, et avec cette loi Macron mise en place par un député féminin du parti socialiste d’origine autre que chrétien, et qui veut se montrer plus intelligente que les autres, avec cette loi,( qui j’espère sera refusée par le conseil constitutionnel) dans le temps démonter le vivre ensemble des réunionnais toute religion et secte confondues sans le moindre heurt. Et il est sur et certain que cette loi, si elle passe, en France Métropolitaine, nous risquons de constater que les membres de l’islam radical sévissant en France et avec les membres de ce gouvernement Anti chrétiens, athées et francs maçons, nous les chrétiens nous sommes fichus.C’est pour cela que nous devons réfléchir, les membres du parti de droite sont plus ou moins dans la franc maçonnerie, Sarkozy en tête , la gauche entière (PS, EEVL, front de gauche,PC,LPA et les autres)sont tous des ennemis de la chrétienté.dans 2 ans, chrétiens réfléchissez en allant voter.

  15. Ça n’a posé de problème à personne.

    A qui peut bien s’adresser une telle déclaration ???
    A ceux qui ne sont pas d’accord peuchère !
    Mais ceux qui ne sont pas d’accord ce ne seraient précisément …
    ceux à qui cela pose un problème ?
    Soyons républicain et démocrate  » Vous n’êtes pas d’accord, donc vous n’existez pas »
    si vous n’existez pas vous n’êtes personne, donc si cela pose un problème
    puisque vous n’êtes personne, ça ne pose de problème à personne. CQFD.

  16. THEOBALD

    Un point qui a peut-être été négligé par certains commentateurs est que la concaténation de deux jours fériés, par exemple Pâques et son lundi, Pentecôte et son lundi etc… permet d’organiser des fêtes plus importantes, des pèlerinages, de rassembler des personnes pieuses venant de plus loin et autres moyens d’échapper à la routine du travail. L’homme doit travailler pour vivre, mais il ne doit pas vivre pour travailler. Il est certain que dans un pays de taille modeste comme l’île de la Réunion, une journée peut suffire pour se retrouver en un point commun. Mais à la dimension de la France il est difficile de se réunir – ne serait-ce qu’en famille – quand les personnes proviennent des six coins de l’hexagone.
    FT

  17. Yves

    Trop de nos concitoyens sont persuadés que Pâques et la Pentecôte sont le lundi… puisque le lundi est férié!
    L’ascension est fériée en France. C’est vrai. Ouvrant tous les ans la voie à un superbe pont de 4 jours. Mais Au Vatican et en Italie, l’ascension est fêtée le dimanche qui précède la Pentecôte et non pas le jeudi.

    On peut discuter de l’opportunité de créer de nouveaux jours fériés liés à d’autres religions. Je n’y suis guère favorable. Mais je pense que l’on peut aussi s’interroger sur nos jours fériés de façon dépassionnée et sereine…

    Par contre, le 15 août a un sens particulier et fort dans la culture française. Là oui, unissons nos efforts pour qu’il soit sacralisé.

  18. rocheteau

    qu’attendent nos évêques pour se manifester, pour manifester leur désaccord avec cette multitude de lois qui heurtent les catholiques convaincus (il y en a encore en France, quoi qu’on en dise, même si ce sont de vieux réactionnaires dénigrés et bafoués – comme leur Maître et Seigneur – par l’intelligentsia moderne). Nos évêques ont-ils encore la foi et l’audace des premiers Apôtres (dont ils sont pourtant les successeurs) au jour de la Pentecôte ?
    Seigneur au secours nous périssons…
    …. »hommes de peu de foi, ne savez-vous pas qu’au milieu de l’épreuve je suis là, Maître de la tempête et des éléments déchaînés ? si vous aviez la foi gros comme un grain de moutarde vous diriez à cette montagne ‘va-t-en d’ici’ et elle vous obéirait »
    ….A nous d’avoir la foi, de choisir de croire, et de prier pour que cette foi grandisse en nous et en tous les français, y compris en notre clergé….

  19. Pingback: Comment (r)établir la paix sociale en France sans jeter le bébé avec l’eau du bain? | conseil dans l'espérance du roi

  20. Les évêques n’ont pas protesté non plus quand on a remis l’école obligatoire le mercredi matin, reléguant le catéchisme à un soir dans la semaine…….
    Nos évêques sont les premiers à se soumettre à l’Islam conquérant, ils l’admirent…….

    • Maurice

      Là, ce n’est pas de l’islam qu’il est question, mais des laïcards qui nous gouvernent !
      Les frères la truelle ne serait-il pas derrière tout ça ? Détruire pierre à pierre notre religion pour ne pas effrayer les ecclésiastiques qui font des efforts pour devenir jureurs.
      Oui jeanjean, nous sommes sur le chemin, mais à petits pas, il ne faut pas effrayer.

  21. FERRARI

    Il ne tient qu’à nous, et à ceux qui se déclarent non-pratiquants, de « remplir » les églises !
    Je suis contre la suppression des jours fériés certes. Mais ce serait une juste sanction pour tous les mécréants et les non pratiquants qui récriminent ou abhorrent sans jamais de cesse l’Eglise et les dogmes ancestraux qui sont naturellement, en opposition avec les déviances sociétales ! ! !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *