Capture d?????cran 2015-08-27 ?? 08.01.08

Tremblement de terre

Download PDF

Tout l’intelligentsia de gôche est en émoi : Mgr Dominique Rey a osé invité la bête immonde, enfin sa petite-fille (mais c’est génétique), à l’Université d’été de la Sainte-Baume organisée par l’Observatoire socio-politique du diocèse de Fréjus-Toulon. Le journal La Vie a lancé un pavé dans la mare, relayé par Le Monde puis Témoignage chrétien, qui avait moins de scrupules à l’égard des bolchéviques. Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, porte-parole de l’épiscopat, s’est fourvoyé en déclarant :

Un certain nombre de points développés par le Front national ne sont pas conformes à la vision que l’Évangile nous invite à défendre.

Jamais il n’a osé dire cela d’un autre parti politique et surtout, en appui de cette phrase il n’a cité aucun des 3 principes non négociables. Il a évoqué dans un gloubi boulga « le rejet de l’étranger, le refus de l’accueil de l’autre, une conception et une vision de la société renfermées sur la peur« . Rien de bien précis, c’est plus commode pour condamner.

Mgr Rey a été courageux et n’a pas cédé aux sirènes médiatiques du politiquement correct :

« Les réactions de certains medias à propos de l’Université d’été de l’Observatoire socio-politique (OSP) de Fréjus-Toulon conduisent à rappeler les éléments suivants.

Les universités d’été, ouvertes sur inscription, ont été lancées il y a 5 ans par l’OSP de Fréjus-Toulon en lien avec les Dominicains de la Sainte-Baume. Elles sont bâties autour du triptyque suivant : d’abord, la prière, avec la participation aux offices ; ensuite, la formation à la doctrine sociale de l’Eglise avec l’enseignement de Pères dominicains et, cette année, la participation de Mgr Charles Morerod ; enfin, des échanges lors de tables rondes réunissant parmi d’autres des hommes et des femmes politiques de toutes les sensibilités.

Le dialogue est intrinsèque à l’expression de notre Foi.L’actualité mondiale le montre bien : tout refus de dialogue entretient le fanatisme et attise la guerre. Le refus de dialoguer constitue aussi un symptôme de faiblesse de la pensée. Que ce soit dans l’ordre politique, social et religieux, la paix et le vivre ensemble requièrent le dialogue. Jésus Lui-même a engagé un dialogue avec ses contradicteurs et ses adversaires tout au long de Sa vie publique. Sans dialogue, on tombe dans l’invective, le lynchage, le procès d’intention et la diabolisation.

Un dialogue authentique exige la réunion de plusieurs conditions : la liberté d’expression, l’écoute mutuelle jusqu’à la disponibilité à changer d’avis, et dans les matières qui regardent les universités d’été, la quête du bien commun qui transcende les intérêts particuliers. Inviter des personnalités politiques ne signifie pas cautionner leurs positions mais les conduire à accepter d’êtres interpellées, voire critiquées, dans le cadre d’échanges francs et sereins. On peut noter que ce dialogue est régulièrement organisé dans d’autres cadres, plateaux TV, débats publics ou tables rondes.

C’est dans cet état d’esprit que les universités d’été de l’OSP ont été conçues.

Cet été, Marion Maréchal Le Pen est l’une des personnalités politiques invitées à débattre avec d’autres personnalités politiques dans le cadre d’une table ronde sur le thème de l’engagement des chrétiens en politique. Le Front national a obtenu près de 40% des votes aux dernières élections départementales dans le Var. Il s’agit d’une réalité. Que l’on soit d’accord ou pas avec les positions du FN, nier cette réalité serait faire preuve d’autisme. Blacklister un mouvement quel qu’il soit courrait le risque de l’enfermer dans ses positions, de contribuer à le radicaliser et à l’exclure de débats où les électeurs l’ont eux-mêmes introduit sur des sujets brûlants aujourd’hui : l’Europe, l’identité nationale et l’immigration… La dénonciation par la Conférence des évêques de France, qui vient d’être rappelée par son secrétaire général, à l’encontre de certaines positions et postures politiques du Front National, nous invite non seulement à contester mais aussi à dialoguer avec l’ensemble des acteurs de la vie politique, y compris le FN, sur ces questions disputées qui traversent et divisent  l’opinion publique. Ce dialogue se déploie à partir des valeurs évangéliques de justice et de solidarité, et à partir des fondements du pacte social que rappelle l’Eglise depuis toujours: Le respect de la vie depuis son origine jusqu’à sa fin naturelle, la protection de la famille, l’accueil de l’étranger, le souci prioritaire du pauvre, la reconnaissance de la valeur du travail, les principes de solidarité entre les peuples, la liberté de conscience et d’expression et la liberté religieuse…

L’accueil de représentants du FN dans un débat organisé par l’Eglise est une nouveauté dans sa forme, mais ne remet pas en cause les principes fondamentaux de la Doctrine Sociale de l’Eglise sur lesquels nous nous appuyons.

La question fondamentale à laquelle nous renvoie cette polémique porte sur notre capacité à dialoguer avec tous les mouvements politiques, quels qu’ils soient, sur la base des principes d’humanité qui nous viennent de la doctrine sociale de l’Eglise et de son Magistère. Ces principes d’humanité fondent l’engagement des chrétiens en politique et le dialogue avec la société pour offrir un discernement, critiquer si nécessaire, et concourir à la promotion du bien commun et d’une écologie intégrale ».

12 comments

  1. Féru

    Le mur édifié par la presse catho, la CEF et autres « progressistes » commence à se fissurer sous la pression de la vérité, alléluia !
    Prions pour qu’une vraie église catholique puisse s’édifier, purifiée de toutes ces mondanités.

  2. Cassianus

    Il faudrait refuser son vote au FN parce qu’il est défavorable à l’immigration massive, mais un Chrétien aurait toute liberté de voter pour des partis qui permettent l’infanticide, l’adultère et la sodomie. Cela dans l’immédiat. Car ces partis qui travaillent énergiquement à la propagation de l’immoralité sont également ceux qui ouvrent la porte de la France à l’Islam, lequel, en prenant le pouvoir, commencera par se débarrasser de ce qui reste des institutions chrétiennes, sans faire la différence entre chrétiens de droite et chrétiens de gauche. Si nos évêques ne se sentent pas concernés par la corruption morale de la société et s’ils n’ont cure de ce qu’il adviendra à la chrétienté, qu’ils songent au moins à retirer à temps leur gorge du couteau.

  3. Ouais et alors ?
    Ce canard, Le Monde, est envahi depuis des lustres et même des lampadaires par des journaleux trotskos (cf. Edwy Plenel et lire  » La Face cachée du Monde : Du contre-pouvoir aux abus de pouvoir de Pierre Péan et Philippe Cohen » !
    Vous croyez que le FN est raciste ?
    Le FN est PATRIOTE !
    Il ne veut pas du GRAND REMPLACEMENT mais est en faveur de ceux qui s’intègrent dans la population, il est contre: le communautarisme, le « porcduvoâle », les « menushallalsdelacantoche », les horaires « spécials »pour les « fatmas » qui se baignent dans piscines municipales (comme à Lille…merci Martine Aubry) et surtout contre l’implantation de « moskcathédrales » (comme à Bordeaux…données aux « Frèrmuzz » dont l’imam est Tarek Obrou…merci à Jupette qui a filé en plus à ce type la « Légiond’Horreur ») !

  4. Pradayrol

    Merci Monseigneur REY!

    Heureusement que vous êtes quelques uns à avoir le Bon Sens et aussi le Bon Dieu pour vous guider et nous guider!
    Nous nous demandons quelle maladie la CEF a contracté car il semble que ce soit la franc maçonnerie qui les guide plutôt que l’Evangile!

  5. Hervé Soulié

    La Bête immonde…
    Ce pourrait surtout être le sous-titre du journal « Le Monde ».
    Depuis la mort d’Hubert Beuve-Méry, ce quotidien ne cesse de s’enfoncer.
    Baisse régulière du niveau intellectuel des éditorialistes, perte de l’ouverture d’esprit cultivée par les grands quotidiens anglo-saxons, prédominance du préjugé par rapport au jugement du journaliste, subtitution croissante du journalisme d’opinion au journalisme d’information objective.
    La société des journalistes de ce journal sent mauvais : elle « pue » littéralement le socialisme droitdel’hommiste, mais aussi le goût de la finance, le libertarisme des moeurs, le cosmopolitisme au rabais.
    Ne soyons donc pas surpris de cette « sortie » sur l’invitation à un colloque de Marion Maréchal-Le Pen.
    Ne lui prêtons pas plus d’attention non plus, faisons comme ses lecteurs, de moins en moins nombreux d’ailleurs et laissons tranquillement ce quotidien crever doucement.

  6. Sami

    C’est tout à fait conforme à l’idéologie communiste totalitaire d’exclure et de détruire ceux dont la pensée ne serait pas conforme à la sienne.

  7. Gilberte

    ce qui inquiète les médias et autres politiquement corrects, ce n’est pas Marion Maréchal Le Pen, mais l’électorat catholique. Comment l’Eglise pourrait-elle légitimer le Front National et priver d’électeurs les partis politiquement corrects !! . Les électeurs voteront pour les moins mauvais qui peuvent préserver la famille , respecter la vie à tous ses stades et n’installeront pas en France des intégristes musulmans, dans ce cas l’invitation de Marion Maréchal à cet université ne pose pas plus de problème que n’importe quel candidat du moment qu’il est catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *