guillaume_a_0101

Un ancien ministre répond à Mgr Dubost

Download PDF

François Guillaume, ancien ministre du gouvernement Chirac de 1986 à 1988 et député de 1993 à 2007, a écrit une lettre ouverte à Mgr Dubost, évêque d’Evry :

Monseigneur,

J’ai lu dans le Figaro de ce jour que vous déclarez « préférer que les églises deviennent des mosquées plutôt que des restaurants ». A tout prendre, je préfèrerais l’inverse parce que c’est moins dangereux. Mais comment peut-on envisager une telle reconversion de nos édifices religieux construits par des chrétiens pour témoigner de leur foi en un Christ d’Amour quand les dignitaires musulmans se refusent à condamner clairement le massacre des chrétiens d’Orient ? Veut-on faire de la France la fille aînée de l’Islam ? Entre la tolérance et la naïveté, il n’y a qu’un pas que d’aucuns ont déjà franchi. Je pense à ce que disait Einstein : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les laissent faire sans rien dire ». La légitime défense n’interdit pas la charité, elle la permet.

Certes en milieu rural, beaucoup de nos églises ne sont plus ou peu fréquentées. Elles sont une lourde charge pour nos petites communes. Pourtant député durant 14 ans d’une circonscription rurale, je n’ai connu et ne connais aucun maire qu’il soit catholique, indifférent ou athée, qui ait renoncé à entretenir la Maison de Dieu ou, pire, qui ait envisagé de l’abattre. Pour tout habitant l’église est un symbole ; elle est identité du terroir ; elle est un appel fut-il inconscient à la solidarité et à l’indulgence envers autrui. Dans mon premier ouvrage « Le pain de la liberté », je le traduisais ainsi : « Le clocher, pour nous, c’est la durée ; c’est la concrétion des siècles ; c’est l’unité des vivants et des morts ; c’est la beauté et c’est la fragilité confiée au goût et à la force des hommes. Il suffit de pousser la porte pour que le silence du lieu saint vous invite à la méditation et vous pénètre de sa paix ».

Si l’en est ainsi, comment ne pas alors, quand le culte n’est plus pratiqué, rechercher une autre destination de l’édifice qui ne porte pas préjudice à son caractère sacré ? Je crois y être parvenu dans une commune de Lorraine dont l’église romane datant de la fin du XIème siècle menaçait ruine. Sa restauration exigeait des fonds que j’ai obtenus sous l’engagement par la municipalité d’une activité à la fois culturelle et cultuelle qui, à la belle saison, invite les mélomanes de la grande région à un festival de quinze concerts de musique sacrée baroque interprétée par d’éminents artistes (Jordi Savall) et par des contre-ténors réputés (Jarouski, Andreas Scholl, …). « Chanter, c’est prier deux fois » m’a-t-on dit dans mon enfance. A Froville la Romane, on met en application cette recommandation et sa centaine d’habitants est heureuse et fière d’avoir sauvé son église bâtie par des moines défricheurs.

Monseigneur, je ne me prévaux pas d’une très grande piété et je me garde bien de juger mon prochain mais je ne souffre pas qu’on décrète l’Evangile et le Coran compatibles. Sans pour autant que je mette en cause la sincérité d’une majorité de musulmans, je redoute cependant qu’elle ne se laisse embrigader, volens nolens, par des imams pour qui leur confier nos églises désaffectées serait un moyen inespéré de propager leur prosélytisme.

Veuillez croire, Monseigneur, à ma très respectueuse considération.

Copies : Monseigneur Mirkis, archevêque de Kirkouk ; Monseigneur Pontier, Président de la CEF ; Monseigneur Cattenoz, archevêque d’Avignon ; Père Antoine George, curé de Fléville.

36 comments

  1. BOMMIER

    Enfin ! Ouf ! Une première voix du monde politique qui ose prendre la défense de l’Eglise !!! Et surtout qui remet un évêque devant sa responsabilité !

  2. Maurice

    Eh bien SI ! Il y a au moins un maire qui a préféré démolir, ou plutôt déconstruire comme il est maintenant dit, une église plutôt que de l’entretenir, car cela coûtait trop cher, cela a été relayé par des sites du genre de celui ou nous sommes.
    À tout prendre, je préfère aussi qu’une église devienne un restaurant qu’une mosquée, temple du démon.

  3. Ou Toppie

    À l’époque où les églises peu utilisées en France sont menacées d’une occupation par les communautés islamiques, il semble triste de réfléchir sur l’état de l’Église Catholique Romaine en France qu’il faut un profane doit prendre la défense de l’Église – d’une attaque irréfléchie par un évêque Catholique Romain.

  4. Nicole

    Merci Mr le Ministre François Guillaume. Vous êtes un excellent plaidoyer. Nous chantons dans un chœur et nous sommes toujours heureux quand nous sommes reçus dans une église pour chanter des chants sacrés. La portée en est plus grande. Prier 2 fois c’est exactement ça. Messieurs dirigeants de l’église ne comprenez vous pas le danger de céder nos églises qui embellissent nos villages et en font notre patrimoine et notre identité ?

  5. Féru

    Cet évêque est coutumier du fait d’islamophilie depuis des années. Je préfère voir les églises devenir des lieux profanes plutôt que consacrées à un autre culte. S’imaginer voyager en France, avec ces villages ayant tous un clocher et penser que ce sont des mosquées m’occasionne une grande souffrance, l’idée d’être un déraciné qui n’a plus sa place.
    La CEF a pourtant fait une déclaration claire à ce sujet, pourquoi Msgr Dubost fait-il entendre une voix discordante, qu’il se taise ou se démette ! Il y en a ras le bol de ces loups déguisés en agneaux qui sévissent dans l’église et dans ses médias.

      • hermeneias

        « l’islamophilie son job » ?

        Je dirai en l’occurrence qu’il fait de l’excès de « zèle » et ne montre pas , par contre , un grand zèle apostolique .
        Mais sans doute est ce là ce que l’on attend de lui à la CEF puisqu’il remplit cet « office » depuis un certain temps ….

  6. Cassianus

    La bévue inexcusable de Mgr Dubost et, on peut bien le dire, de la quasi-totalité des évêques de France, est de se croire des artisans de paix parce qu’ils tendent la main à l’Islam. Leur idéal de cohabitation pacifique des religions est peut-être inspiré de Vatican II. Mais il n’est absolument pas chrétien. C’est simplement une adaptation de l’Evangile aux délires de l’idéologie républicaine, qui a été sournoisement excogitée par le courant moderniste dans le but de républicaniser le catholicisme et lui rendre ainsi son statut de religion d’état dans les nations qui se proclament laïques. Cette manoeuvre de noyautage ne pouvait pas obéir à un souci de fidélité au Christ puisqu’elle comportait un soutien objectif à l’impiété de la neutralité religieuse. Il s’agissait d’une cabale de clercs ambitieux, qui jalousaient les honneurs et les privilèges des intellectuels vendus au régime jacobin. Après la défaite des Nazis, quand s’est confirmée la suprématie mondiale de la Démocratie et se sont perdus les derniers espoirs de restauration théocratique, l’Eglise a basculé officiellement dans cet opportunisme politique et c’était le fameux Aggiornamento des années conciliaires. Nos évêques ne veulent pas renoncer à cette trahison. Et maintenant, ils la payent en se voyant forcés d’ouvrir les bras à l’Islam, qui ne va pas, lui composer avec la République, et imposera à Chrétiens et Républicains athées sa terreur sanguinaire.

    • hermeneias

      Plus qu’un « bévue » Cassianus

      à ce degré de responsabilité et avec cette « persévérance dans l’erreur » cela relève de la faute lourde , une faute très grave qui touche au reniement et qui , humainement et socialement , sera source de guerres de conflits , de malheurs et de grandes souffrances …..le contraire d’une oeuvre de « paix » , une fausse paix .

      Un tel niveau d’abdication et de lâche reniement , pour un « confort » provisoire , laisse songeur

  7. Jérôme Deldon

    Bonjour,

    Comment en sommes-nous arrivés là? Comment se peut-il que nous en soyons à envisager la possibilité de céder nos églises aux musulmans? Comment se peut-il que nos cœurs aient désertés nos églises, comme des salles polyvalentes? Combien d’idées fausses et de mauvais sentiments avons-nous laissé nous envahir pour avoir ainsi oublié notre Seigneur, Jésus-Christ, vrai Dieu, Fils de Dieu? Regardons nos modes de vie, nos habitudes, nos lectures, nos opinions et ce que diffusent à longueur de journée les masse média! Regardons ce que nous chérissons le plus dans nos cœurs: l’argent, le sexe, le pouvoir, les biens matériels, la reconnaissance sociale, et j’en passe…Mais quelle place le Christ occupe-t-Il dans nos vies? Nos églises désaffectées ne sont-elles pas le reflet de notre désaffection pour le Christ?
    C’est pourquoi s’il faut conserver nos églises cela ne passera que par nos retrouvailles avec le Christ. Alors, prenons le temps de prier, de méditer et d’agir avec humilité.

  8. karr

    Très belle déclaration en effet,surtout de la part d’un ancien ministre de Chirac,car il ne me semble pas que ce président ait stopé la venue de centaines de milliers de mahométans,bien au contraire,comment Chirac et son ministre Sarkozy ont-ils réglé les émeutes dans les banlieues?
    Le fond du problème n’est pas les déclarations d’un évêque qui ne devrait pas l’être,mais bel et bien la présence sur le sol Français de 7 ou 8 millions de mahométans grâce au regroupement familial voulu par Giscard et Chirac.

  9. Hervé Soulié

    Belle lettre de François Guillaume.
    Cela n’excuse pas le sinistre évêque Dubost, faux disciple de Jésus-Christ, mais vrai fourrier de l’islam.

    • hermeneias

      La franc-maçonnerie apprécie beaucoup l’islam et pense s’en servir …..

      depuis la révolution , la mode de « l’orientalisme » …. Ils espèrent instaurer , comme je l’ai entendu dire , le relativisme religieux c’est à dire l’éradication ainsi des traces de la « France et de l’Europe » chrétienne .

      De plus le « prophétisme » , « messianisme » musulman qui se rapproche de l’arianisme niant la divinité du Christ et donc le Salut et la Rédemption , rabaisse l’homme et en fait de la « chaire à canon » ou à jihad aisément utilisable et endoctrinable , comme la femme devient , aussi , « corvéable » à merci……pour le plus grand « bonheur »( la joie mauvaise ) de certains

  10. angel

    Un seul mot
    « Bravo »
    Le sieur dubost aura t-il enfin compris ??? ou faudra t-il que cela se passe réellement pour qu’il comprenne et là !cela sera trop tard !

  11. joëlle

    je suis à 100 pour cent d’accord !!! pour une fois qu’on à un politique comme cela !! ayant foi à notre Seigneur .
    comment en ayant eu l’appel de DIEU à consacré sa vie entièrement à DIEU peu t-on dire cela comme monseigneur Dubost c’est pas du tout compatible avec votre vocation c’est d’ailleurs honteux , cela serais à mon avis ce crétin de Satan qui diriges vos mauvaise paroles contre nos cher églises de FRANCE
    vous faite honte à la vocation pour être prêtres comme tout les autres aussi qui pourrais penser cela !!!

    nous les chrétiens savons que l’ancien testament( dans la Bible ) c’est l’ancienne alliance et que le nouveau testament c’est la nouvelle alliance .
    les musulmans eu non rien compris il suivent encore l’ancien testament alors qu’il faut suivre le nouveau testament .
    DIEU n’est pas un tueur , il n’est pas barbare il ne massacre pas !!!
    voilà pourquoi ça va pas du tout !!!
    la FRANCE doit garder ses églises !!!
    le jour ( j’espère qu’il n’arrivera jamais ) ou la FRANCE sera en danger ou en guerre tout le monde qu’on soit pratiquant ou pas croyant ou pas nous irons courir les églises pour prier DIEU de bien vouloir nous sauver, la peur au ventre fera retourner tout homme vers DIEU pour le supplier en prières pour notre cher FRANCE !!!

  12. Sami

    Quelle belle réponse sobre, ferme et claire aux partisans de l’abdication, aux partisans de l’abdication devant la barbarie conquérante . Puisse cette lettre de François Guillaume trouver un écho et une écoute en France.
    Car avec la transformation de nos églises séculaires en mosquées , c’est notre histoire et notre identité qui sont abandonnées aux sauvages qui nous les envient et les réclament.
    Entre générosité et lâcheté , il faudrait faire la différence.

  13. PhilMarsouin

    M. le ministre, il fallait y penser avant ! Les gouvernements successifs ont laissé venir des immigrés de puis plus de 50 ans, on découvre aujourd’hui que ces gens venus d’ailleurs n’ont pas de lieu pour pratiquer leur religion. Ces mêmes dirigeants ont encouragé la déchristianisation du pays, les églises se vident, les Musulmans n’ont pas de mosquée. Moi chrétien pratiquant, je préfère la solution proposée par monseigneur Dubost à voir transformer nos églises en boite de nuit ou en grenier à blé comme chez Staline. Oui catholique pratiquant, je ne suis pas niais, mais je suis plus proche des Musulmans pratiquants que des laïcistes de notre pays. Donné les églises désafectées aux musulmans pourquoi pas en respectant ces ouvrages payés par souscription populaires aux siècles dernier et en protégeant les partie inamovibles (les vitraux) témoignage de notre passé historique et religieux.

  14. Monsieur le Ministre, je me permets de vous adresser mes sincères félicitations pour le contenu de votre lettre adressée à Mgr DUBOST, Evêque d’Evry, et ancien évêque aux Armée! Comme vous je m’insurge contre l’attitude de ce prélat qui serait tout disposé à mettre à la disposition de l’Islam NOS EGLISES. Ces édifices non pas été battis avec l’argent des évêques mais celui de gens humbles ou de gens fortunés . Ces maisons de Dieu, consacrées, ne doivent en aucun cas être dévolues à l’Islam et les chrétiens y veilleront.Ce pasteur me fait penser à Mgr DUVAL, ancien évêque d’Alger, que d’aucuns appelaient Mohamed DUVAL qui choisi le camp du FLN contre son pays la France!

  15. Giselle

    La lettre est remarquable ! Félicitations pour un homme politique d’avoir osé dire les choses aussi clairement que fermement. Personnellement j’avais connu monseigneur Dubost lorsqu’il était évêque aux armées et déjeuné deux fois avec lui … dans un monastère ; j’en avais d’autant moins compris sa réaction qui m’a laissé un goût amer. Merci encore pour votre lettre qui clarifient pour ceux qui n’auraient pas compris ! Merci

    • zézé

      Oui mais, pourquoi avez-vous laissé faire pendant que vous étiez Ministre ? pourquoi n’avez-vous pas dit ce que vous avez écrit en son temps ?
      A présent que la France n’est plus qu’un grand champs de ruines, ruines religieuses, ruine de notre gouvernement, ruines sur lesquelles il sera très difficile de reconstruire ! car il faudra un siècle pour changer toutes ces mentalités corrompues et vendues à l’ennemi.
      Dommage que vous ne le dîtes plus tôt.

  16. chui Zemmour

    @ philmarsouin , moi aussi je suis un catholique pratiquant mais pas question d’honorer Satan dans nos églises, oui car les buzz adorent Satan, leur dieu par l’intermédiaire de celui qu’ils considèrent comme leur prophète leur dit de tuer les mécréants: juif, chrétiens, bouddhistes etc enfin tout ce qui n’est pas musulman , je ne savais pas qu’un dieu demandait de tuer les autres le leur si, il a donc pour nom : Satan le prince du mensonge et pour ne citer qu’un autre passage du livre ceux qui meurent au djihad vont au paradis et leur trophée sont des jeunes filles vierges, c’est quand même pas mal comme récompense. Il n’y a que satan pour promettre de telles choses, donc nos églises ne sont pas à donner à Satan et à ses adorateurs, nos ancêtres ne les ont pas construites pour être violées aujourd’hui , et s’ils n’ont pas de mosquées, il y en a dans tous les pays arabes c’est là-bas leur patrie. Est-ce qu’ils nous donnent des églises chez eux?

  17. Vierge Marie,
    Notre-Dame de France,
    Accueillez nos cœurs d’enfants
    confiants en votre bienveillance.
    Guidez nous vers Jésus notre Sauveur,
    pour recevoir de son Cœur les grâces
    de sa divine miséricorde.

    Nous vous présentons notre pays,
    ses souffrances, ses troubles
    et ses conflits,
    mais aussi ses ressources
    et ses aspirations.
    Accueillez-les, purifiez-les,
    présentez-les à votre Fils
    afin qu’Il intercède en notre faveur,
    qu’Il oriente nos actions vers le Bien
    et nous guide dans la Vérité.

    Nous vous consacrons la France
    dans la fidélité à l’espérance
    et à la force de l’Esprit Saint
    reçues à notre baptême. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *