oubrou

Un imam dans une école catholique. Les parents n’ont pas été prévenus

Download PDF

L’histoire se passe dans le lycée « catholique » sous contrat Edmond Michelet à Brive, dans le diocèse de Tulle. Au cours d’une intervention d’une demi-heure, suivie de trente minutes d’échanges avec des élèves de Première et Terminale, Tareq Oubrou, imam à Bordeaux, a évoqué la laïcité, alors même que l’islam ignore tout de ce concept au fondement chrétien.

« Les musulmans français ne sont pas ceux d’Arabie Saoudite, de la même manière qu’un catholique français et un catholique américain sont différents.

Les catholiques, qu’ils soient français ou américains, partagent la même foi. Les musulmans, qu’ils vivent en pays d’islam ou non, également…

Les parents d’élèves ont été informés par la presse locale de cette intervention et n’ont eu aucun courrier de la part du directeur de l’établissement. Quelques parents, lisant la presse, se sont émus de la chose. Le directeur s’est couvert derrière l’évêque de Tulle, Mgr Charrier, et la direction de l’enseignement catholique.

Le chef d’établissement, François David, a terminé le débat par une citation d’Edmond Michelet

« les différences existent, il ne suffit pas de les nier, mais en se rencontrant, les préjugés tombent ».

Mais a-t-on dit aux élèves que Tareq Oubrou est membre de l’UOIF, l’Union des Organisations Islamiques de France, pilotée par la secte des Frères Musulmans. Dans une conférence, il avait déclaré :

« Il (le Calife) dirige la vie par la religion, il dirige les relations entre les hommes par la religion. Et quand on dit la religion c’est pas dans le sens ecclésiastique, ni judaïque du terme. La religion en islam elle a toute une autre signification, c’est une manière de vivre c’est une conception des choses, c’est un mode de vie selon la volonté d’Allah »

5 comments

  1. jejomau

    J’imagine maintenant que ce Tarek Oubrou a invité un prêtre (un vrai, en soutane, de l’Eglise catholique… )afin de « partager » sa Foi catholique dans un établissement scolaire musulman, non ?
    En général, quand on « partage » les « valeurs de la Republique », la réciproque est de mise, non ?

  2. SD-Vintage

    « les différences existent, il ne suffit pas de les nier, mais en se rencontrant, les préjugés tombent » : plus qu’à inviter un membre du NSDAP, pour que « les préjugés tombent »…

  3. SB, Un fidèle traditionaliste.

    Autant je qui d’accord avec l’article sur l’appréciation du principe d’une telle présentation/visite dans un école, tout comme sur la critique de la réaction de Mgr Charier, autant les commentaires nominatifs sur l’imam Tarek Oubrou sont inexactes et ne dénote pas de la réalité d’une des très rares personnalités du monde sunnites dans sa globalité, à avoir ouvert la voie de la r&ouverture de l’ijtihad (introduction de la raison dans la foi pour résumer). Il s’agit incontestablement d’un homme d’ouverture et la france gagnerait à avoir des imams à son image au lieu des salafistes qu’on trouve à droite à gauche….

  4. Bernard ZELLER

    La citation d’Edmond Michelet par le chef d’établissement était à propos des relations avec les communistes. Sur l’Islam, voici ce que disait Edmond Michelet en 1970 (en rappelant sa position de 1940 sur le nazisme) : « Je me refusais à l’instauration d’une civilisation, disons aujourd’hui, pire que l’Islam; nous étions en présence d’un nouveau Mahomet qui, à mes yeux, indiscutablement, voulait réduire à néant tout l’apport de la civilisation chrétienne ». Edmond Michelet, la querelle de la fidélité, Fayard, p. 45.

  5. France

    Ils osent même venir dans nos écoles pour endoctriner les enfants au sus et vu des enseignants …….. C’est vrai j’oubliai que les enseignants ont voté pour un gouvernement pro-musulman…. Alors laissons faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *