p

Vers la fin des évêques auxiliaires ?

Download PDF

Le Nonce apostolique, Mgr Luigi Ventura, a fait nommer dernièrement plusieurs évêques auxiliaires à la tête de diocèses : à Saint-Claude (Mgr Jordy, venu de Strasbourg), Nevers (Mgr Brac de La Perrière, venus de Lyon), Poitiers (Mgr Wintzer, auxiliaire de ce même diocèse), Dax (Mgr Gaschinard, de Toulouse) et à Tarbes-Lourdes (Mgr Brouwet, venu de Nanterre), ce dernier, nommé au grand dam du cardinal Vingt-Trois, qui voulait y placer un candidat à lui – il a tout de même 5 auxiliaires, dont Mgr Pollien, qui a 75 ans cet année et qui ne sera donc jamais nommé à la tête d’un diocèse…

Ce qui est notable, c’est qu’aucun de ces évêques auxiliaires n’a été remplacé depuis. Et visiblement, Rome n’est pas pressé de le faire.

Mais il convient d’ajouter que les évêques qui ont vu partir leur auxiliaire ne sont pas non plus pressés de réclamer un remplaçant. Par crainte sans doute de voir nommé un prêtre issu de cette nouvelle génération conservatrice, voire, horresco referens , ratzinguérienne.

Monseigneur Daucourt, évêque de Nanterre, qui avait lui-même réclamé au pape un auxiliaire en 2007 :

« Je vois bien, en effet, que je n’arrive pas à être suffisamment présent auprès de certaines communautés ou en certaines circonstances, en raison des nombreuses obligations qui sont les miennes dans et hors du diocèse »

… avait vu arriver le jeune curé de Neuilly-sur-Seine, préféré aux vicaires épiscopaux qui rêvaient -et rêvent encore- de la mitre. Aussi, Mgr Daucourt ne demandera pas de nouvel évêque auxiliaire et ne nommera pas non plus de second vicaire général en plus du père de Woillemont, qui occupe actuellement ce poste. Pourtant, les tâches sont toujours importantes. Mgr Daucourt invoque la pénurie de prêtres :

« Je n’arrive pas à trouver suffisamment de curés résidents pour l’automne pour les paroisses du diocèse. Je ne vois pas pour le moment comment je peux faire pour prendre un vicaire général dans le diocèse, qui serait certainement un des curés, alors que l’on en manque. Nous avons décidé, avec le vicaire général, que nous allons tous les deux participer à cette pénurie de prêtres et que nous allons en porter un peu plus, dans la mesure du possible. »

Mais cette pénurie existait déjà en 2008…