ANSA760914_Articolo

Visite du Cal Parolin : silence de l’Elysée

Download PDF

En visite en France pour l’UNESCO, le Secrétaire d’Etat du Vatican devait rencontrer aujourd’hui François Hollande et Manuel Valls. Silence complet du côté de l’Elysée, qui n’a pas inscrit cette rencontre sur l’agenda du président. Il faut dire que malgré les sourires diplomatiques, les relations sont tendues avec cette affaire de nomination d’ambassadeur qui n’avance pas.  Le message du cardinal est de dire qu’il n’y a pas de crise entre le Vatican et la France. De crise, non, mais des tensions, oui.

Le cardinal Parolin a tout de même reconnu qu’au menu de sa rencontre avec les autorités françaises, il y avait le sujet de l’ambassadeur de France. Et aussi celui des chrétiens persécutés. Le cardinal Parolin a estimé «être très heureux» de ce que «fait la France» pour aider les chrétiens d’Orient car «par son histoire et en vertu du rôle qu’elle joue dans les relations internationales, la France doit vraiment prendre à cœur la question des Chrétiens du Moyen-Orient et celui des minorités en général.»

«Il faut essayer, avec les moyens politiques diplomatiques, de défendre ces Chrétiens et de leur assurer la possibilité de rester dans leur patrie.» Il a reconnu à cet égard qu’il existe un «débat», beaucoup se demandant si «les chrétiens doivent partir ou rester?» «le Saint-Siège veut faire tout son possible pour que les Chrétiens restent». Il faut donc «assurer aux Chrétiens le droit de rentrer dans leurs villages et maisons, avec des conditions de sécurité et de droit pour leur vie».

L’autre sujet concerne «le thème du climat en vue de la conférence COP 21 qui se déroulera à Paris». Enfin, concernant la polémique française des programmes scolaires, le cardinal, qui a prononcé un discours sur l’éducation à l’UNESCO, un discours à faire se tordre Najat Belkacem, le cardinal a mis en garde contre «l’approche réductionniste» des programmes pour des raisons «purement économiques». Il a ainsi fait l’éloge des «disciplines humanistes». Interrogé sur la mise à l’écart du latin, le cardinal a lancé:

«Surtout ne le faites pas! Cela fait partie de la formation humaniste. Si nous perdons les racines – donc notre histoire et notre culture – nous perdons notre identité. Or nous avons besoin de notre identité, non pour rester sur le passé mais pour faire face à l’avenir.»

Najat, pourquoi tu tousses ?

A noter que le site internet de la CEF est également très silencieux sur la venue du n°2 du Vatican à Paris. Un non-évènement sans doute.

13 comments

  1. Bayard

    Quand elle ne peut réduire ses adversaires au silence, la dictature tente de les dissimuler sous le mépris. Il est regrettable que le CEF s’en face une nouvelle fois le complice…

  2. toto

    « «être très heureux» de ce que «fait la France» pour aider les chrétiens d’Orient  »
    C’est du langage diplomatique, car le gouvernement français participe à l’éradication complète du christianisme, non seulement en Libye, Syrie et Irak, mais aussi en France. Avec des mesurettes destinées à calmer les esprits, comme l’accueil de quelques milliers de réfugiés, mais sur le terrain: RIEN. A la rigueur, dire que des catholiques français ont aidé les chrétiens d’Orient, serait plus proche de la réalité.

    • Charlier

      Tout à fait d’accord c’est cela exactement, restons sentinelles et en alerte, on s’est tous (ou presque) fait avoir depuis le règne de Mgr Marty et ses troupes, comme c’est la mode, demandons LA REPENTANCE à tous ces vieux chefs religieux qui ont mis l’Eglise de France exangue!

  3. Pingback: Tout va très bien Madame la marquise ! Tout va très bien Monsieur le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège ! Mais il faut qu’on vous dise qu’il y a la fachosphère !… « cril17.info

  4. Gilberte

    A quoi aurait servi cette rencontre? le gouvernement n’a jamais montré la moindre estime , sympathie envers les chrétiens, mais plutôt de la tolérance lorsqu’elle est obligée

  5. toto

    N’oublions pas le précédent en 2008, Sarkozy régnant:
    « En 2008, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la France et le Vatican s’étaient déjà livrés à un long bras de fer à propos de la nomination de Jean-Louis Kuhn-Delforge, homosexuel, vivant en couple »
    Mais à l’époque, la « France » avait cédé.
    Hollande n’a pas idées, il n’a que des rancunes. Il ne s’occupe pas d’améliorer la situation de la France, il règle ses comptes avec les « cathos »

  6. Sami

    Il y a de la provocation de la part des homosexuels affirmés à vouloir représenter la France au Vatican.
    Sarkozy a bien fait de retirer ce pion là.
    On ne peut en dire de même de celui qui s’est fait élire sur le slogan totalitaire TSS

    • toto

      @ Turrin
      En quoi c’était bien de nommer un homosexuel? Qu’ils le nomment à l’ambassade de Patagonie, la place est vacante. Vous connaissez les tactiques de la guerre subversive? La provocation fait partie de ces tactiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *