v

Vocations : des évêques refusent des candidats qui ne collent pas à leur idéologie

Download PDF

Dans Le Figaro, Jean-Marie Guénois pointe le manque de vocations de l’Eglise qui est en France :

« Ce week-end ou au cours de cette année, ils seront en effet 96 séminaristes à devenir prêtres. Il y en avait 112 en 2011. Soit une moyenne en France d’une centaine d’ordinations par an depuis une dizaine d’années. Ou un prêtre par diocèse, même si certains n’ont pas eu d’ordination depuis plus de dix ans. Les disparités sont énormes, notamment entre diocèses ruraux et diocèses urbains. Le diocèse de Saint-Flour, dans le Cantal, n’avait pas eu d’ordinations depuis 2004, il aura un nouveau prêtre cette année. […] Pour l’avenir, on sait déjà que l’année 2013 ne sera pas bonne puisque seulement 76 séminaristes diocésains sont ordonnés diacres en 2012. […] L’âge médian des 14.000 prêtres français est en effet supérieur à 75 ans. Ce qui signifie concrètement, pour le clergé français, qu’il y a autant de prêtres plus âgés de 75 ans, que de prêtres âgés de moins de 75 ans… »

Comment en est-on arrivé là ? Par négligence :

« Il y a encore une dizaine d’années, cette tendance n’inquiétait pas certains évêques. Ils estimaient que «les laïcs allaient prendre le relais» autour de quelques prêtres. »

Mais aussi par hostilité à l’identité sacerdotale :

« Ainsi, ce prélat d’une très importante ville du sud-est de la France qui a refusé, il y a peu, une petite dizaine de candidats qui souhaitaient devenir prêtres. Sans doute ces jeunes, à l’aise avec le col romain et la soutane, ne cadraient pas vraiment avec la «bonne» vision ecclésiale. Le cas n’est pas isolé. »

Ce cas est loin d’être isolé. Et c’est aveuglement idéologique est à une cause de la crise des vocations en France.

14 comments

  1. FROGET

    Et oui ce fait ne date pas d’aujourd’hui.Combien de vocations se sont perdues à cause de cette idéologie? Il faudra un jour faire l’histoire des vocations après le concile ainsi que celle des séminaires.Cf Mgr Gaydon.

  2. MerrydelVal

    L’aveuglement idéologique en question ne date bien entendu pas d’hier et ne concerne pas non plus seulement, depuis les années 70, « une dizaine » de jeunes gens.
    Quant à la négligence, pourquoi pas… mais il faut bien croire aussi ceux qui désiraient tant une « Eglise sans prêtres » auront pris les moyens de réaliser, dans l’indifférence générale, ce dangereux rêve en passe de devenir réalité.
    Certains séminaires de la Tradition, eux, refusent du monde faute de place… chacun ses petits problèmes!!!

    M.

  3. Cirilo Perera

    C’est la même chose ici aux États-Unis : Les diocèses avec des évêques traditionalistes ne manquent pas de candidats qualifiés pour leurs séminaires; mais celles dont l’évêques sont progressistes ou ne peuvent pas en attirer ou refusent les candidats traditionalistes parce qu’ils sont très <>, donc leurs séminaires sont presque vides.

  4. c

    Il faut mieux refuser du monde que de recruter des « mauvais prêtres ». Ceux qui pensent être appelés seront fortifiés dans l’épreuve et sauront trouver la porte des séminaires des instituts ecclesia dei par exemple.
    Les années 70 avec la crise des vocations dans la mouvance soixante-huitarde n’ont pas toujours été très vigilantes dans le recrutement puis dans la formation des prêtres y compris dans des pays si catholiques comme la République d’Irlande…

  5. MONBUREAU

    Quand un jeune homme veut se faire prêtre et qu’on lui dit qu’il sera un homme « comme un autre » alors il se dit: pourquoi quitter le monde?rendez leur une distinction, une soutane et surtout l’esprit qui va avec et les vocations viendront ne serait ce que par originalité.Un prêtre doit être et se sentir « original », »différent ».

  6. Melmiesse

    LA religion a été prise en mains par « les dames du catéchisme » elle est d’abord une affaire de femmes surtout dans les familles monoparentales de plus en plus nombreuses. Un mariage dure en moyenne 5 ans parait-il; la prêtrise est pour la vie: il faut savoir s’engager dans la durée, s’engager à changer la société au lieu de la suivre

  7. Luc

    Mais que faire quand on est laïc dans un diocèse où un des responsables de formation refuse agressivement que les séminaristes s’agenouille pendant la prière eucharistique, où le prêtre responsable de la catéchèse enseigne aux catéchistes qu' »on ne prie pas Marie », quand des congrégations reprochent à leur novice de prendre trop de temps pour l’adoration et la prière du chapelet? Nous voulons cesser de nous plaindre mais avons nous assez de foi pour offrir des sacrifices cachés et suffisants à réparer de telles abominations ? Nous sommes aussi responsables. Et Rome l’est aussi en maintenant des évêques qui couvrent de telles aberrations et tuent des diocèses. Sommes-nous prêts à nous sacrifier en priant et Rome est-elle prête à être une autorité ? Seigneur prend pitié de toute ton Eglise.

  8. Arthur

    Notre Saint-Père parle je crois de « minorité agissante » pour notre Eglise … A nous de prier, de persévérer et d’agir selon nos possibilités et notre état, en commençant par garder LA foi dans nos familles, « petites églises domestiques ».

  9. dumortier

    Le But ultime de notre vie ici-bas, c’est le Ciel, et pour y arriver, il faut Croire, c-à-d, avoir la Foi en la trés Sainte Trinité, Dieu le Pére, Dieu le Fils, et Dieu le Saint-Esprit, Trois Personnes en un seul Dieu. C’est un Mystére que nous devons accepter, sans réchignier, par la Grace demandée à Dieu par l’Acte de Foi, et surtout par l’humilité, en s’agenouillant dévotement devant le Saint-Sacrement. Quand Saint Thomas d’Aquin ne comprenait pas qqch.en Théologie, il mettait sa tete dans le tabernacle…Louange à Notre Seigneur Jésus-Christ, Notre Epoux bien-aimé. Marc.

  10. Bruno

    « Certainement ,l’Église connaîtra aussi de nouvelles formes de ministère et ordonnera prêtres des chrétiens éprouvés qui continueront à exercer leur profession : dans beaucoup de communautés plus petites et dans des groupes sociaux homogènes, la pastorale s’exercera normalement de cette manière. À côté de ces formes, demeurera indispensable le prêtre consacré entièrement à l’exercice de son ministère comme jusqu’à maintenant.  » (Josef Ratzinger)

  11. Gus

    Il faut préciser que l’ordination dans le diocese de saint-flour ne concernait pas un jeune séminariste, mais un veuf ayant de grands enfants et ayant fait son séminaire à domicile. Bref, loin d’être le renouveau.

    Gus

    Ps: je suis dudit diocèse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *